Fiche pratique Gestion commerciale : Marge, Taux de Marge et Taux de Marque

Envie d'infos pratiques ?
Abonnez-vous à la newsletter !

La marge, le taux de marge et le taux de marque. Trois éléments essentiels à connaître pour permettre au créateur ou au dirigeant d'entreprise d’évaluer le bénéfice qu’il pourra tirer de son activité,  de monter un business plan lors d'une création d'entreprise ou tout simplement de fixer ses prix de vente en bon gestionnaire.

D’accord. Mais encore faut-il savoir calculer une marge brute, une marge nette, et connaître la différence entre le taux de marge et le taux de marque des produits ou prestations proposés aux clients. Pour cela, suivez le guide !

 

Vous cherchez une idée pour développer votre marge ou créer votre entreprise : lisez notre article sur la révolution de la 3D 

 

 A - Déterminer une marge en valeur

Le calcul de la marge permet de connaître le gain réalisé sur les ventes d'une période donnée ou d'anticiper ces gains si vous êtes en phase de création d'entreprise. Le montant de la marge servira ensuite à financer le fonctionnement de l'entreprise. Selon la nature de l'activité, on suivra la marge brute, la marge nette ou la marge industrielle.

 

1)      La marge brute (ou commerciale)

La marge brute est beaucoup utilisée dans les activités de négoce. Elle mesure la différence entre le prix de vente et le coût de revient d’un produit ou d’un service.

Elle fait varier le prix de vente à la hausse ou à la baisse selon son importance. Elle agit donc directement sur la compétitivité de l’entreprise. Elle va être utilisée pour définir le taux de marque et le taux de marge.

Prix d'achat HT + Marge Brute HT = Prix de vente HT
ou
Prix de vente HT - Prix d'achat HT = Marge Brute HT

Un exemple :

Si un produit acheté 50 euros est revendu 80 euros, la marge brute sera de 30 euros. La vente du produit ou du service générera un résultat brut de 30 euros.

 

A noter :

Le prix d’achat hors taxes est différent du coût d’achat hors taxes, qui peut varier selon les frais liés à l’acquisition même du produit. En effet, les frais de transport, ceux d’emballage, ou de transformation, sont à prendre en compte.

 

2)      La marge nette

Elle permet de calculer la rentabilité finale d'un produit, d'un service ou même d’une entreprise.

La marge nette mesure le résultat réalisé par une entreprise lors de la vente d’un produit ou d’un service. En phase de création d'entreprise, elle permet d'anticiper ce résultat.

Elle se calcule en enlevant de la marge brute les frais liés à la vente du produit, ainsi :

  • La marge nette (qui est en fait la marge nette commerciale) correspond à la marge brute nette des frais de gestion commerciale (charges du personnel, amortissements du matériel, etc...).

Marge brute HT - Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT
ou
Prix de vente HT - Prix d'achat HT - Frais de gestion commerciale HT = Marge nette HT

 

  • Pour une société de production, la marge industrielle est la marge brute moins les frais directement liés à la fabrication industrielle du produit.

Marge brute HT - Coûts directs liés à la production HT = Marge industrielle HT
ou
Prix de vente HT - Prix d'achat HT - Frais de gestion commerciale HT = Marge industrielle HT

 

  • Certaines entreprises commerciales qui ont des frais de logistiques directement liés à la vente du produit calculent une marge logistique qui correspond à la marge brute nette des frais de logistique.

Marge brute HT - Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT
ou
Prix de vente HT - Prix d'achat HT - Frais directs logistiques HT = Marge logistique HT

Chaque entreprise peut définir la marge nette qui correspond à son activité afin de différentier le montant de la vente affectée à la vente du produit de celui utilisé pour faire fonctionner l'entreprise. Il faut pour cela déterminer les coûts directement affectés à la vente du produit et les déduire de la marge brute.

En phase de création d'entreprise, le calcul de la marge nette est l'étape incontournable du prévisionnel financier. Il permettra d'anticiper le modèle économique optimal qu'il faudra développer.

 

3)      La marge, un indicateur des Soldes Intermédiaires de Gestion

Pour visualiser la rentabilité de l'entreprise on peut utiliser comme outil le tableau des SIG ou Soldes Intermédiaires de Gestion (SIG). Ce dernier classe et ordonne les charges de l'entreprise. Il fourni des indicateurs de mesure de la rentabilité comme la marge brute, la marge nette,  mais aussi la valeur ajoutée, le résultat d'exploitation, ... qui permettent d'étudier les conséquences des variations de charges sur le résultat.

Même si leur nom fait penser à des outils compliqués et "rébarbatifs", les indicateurs des Soldes Intermédiaires de Gestion sont des éléments importants pour maîtriser la gestion financière de l'entreprise (ils font l'objet d'une fiche technique dédiée qui permet de mieux les comprendre et les utiliser : Comment bien utiliser les soldes intermédiaires de gestion).

Pour un créateur d'entreprise, les soldes intermédiaires de gestion sont les ratios clés du prévisionnel financier. Une fois l'entreprise sur les rails, vous pourrez comparer vos SIG prévisionnels à la réalité du terrain, puis effectuer des ajustements financiers.

 

Vous cherchez des solutions pour rentabiliser votre activité ? Lisez nos articles sur le business plan 

 

B - Déterminer un taux de marge

Le calcul des ratios permet de comparer les entreprises d'un même secteur d'activité ou la performance d'une entreprise dans le temps (sur plusieurs années ou périodes, du prévisionnel financier en phase de création d'entreprise à la première clôture des comptes, par exemple. Ces périodes peuvent même être de durées différentes). Ces ratios servent aussi à opter pour des choix stratégiques, en permettant de comparer la contribution d'un produit dans la performance de l'entreprise.

Si le taux de marge est un composant important du prix de vente, il est nécessaire de l'appréhender dans une conception globale de la mise en place d'une tarification. D'autres articles complémentaires à celui-ci vous permettront d’appréhender la tarification dans sa globalité :

 

1)      Le taux de marge

Le plus couramment utilisé pour les entreprises commerciales, le taux de marge brute (ou taux de marge commerciale) présente la marge brut en pourcentage du coût d'achat.

Il se calcul par conséquent à partir d'un rapport entre la marge brute HT et le coût d'achat HT :

Taux de marge (%) = Marge brute HT / Coût d'achat HT  x 100

 

Exemple :

Une entreprise commerciale ayant acheté un produit 100 € HT qu'elle revendra 150 € HT aura un taux de marge de 50% et disposera d'une marge de 50 € pour payer ses frais d'exploitation ((loyer, énergie, ...) et les salaires, les charges, les impôts, ...).

Remarque :

Le taux de marge est utilisé de manière globale pour exprimer la performance globale de l'entreprise, ou une performance par partie ou section (produit, service, famille de produit, unité de production, ...).

 

2)      Le taux de marque

Le taux de marque indique la marge commerciale inclue dans le prix de vente d’un produit. Utile, lorsqu’il s’agit d’estimer la rentabilité de la vente de telle ou telle marchandise, ou de fixer un prix de vente aux produits achetés.

 

Comment différencier taux de marge et taux de marque

Si le taux de marge et le taux de marque ont la même base : ils diffèrent de par leurs éléments de comparaison :

 

  • le taux de marge compare la marge brute au coût d'achat

Taux de marge = Marge Brute HT / Coût d'achat HT x 100

 

  • le taux de marque la compare la marge au prix de vente

Taux de marque = Marge Brute HT / Prix de vente HT x 100

 

Cette notion est importante car elle porte souvent à confusion. Voici un schéma qui permet de les différencier facilement :

Taux de marge, taux de marque

 

C - L'utilisation du coefficient multiplicateur

De nombreux commerçants utilisent le coefficient multiplicateur pour déterminer leur prix de vente à partir du prix d'achat de leurs marchandises.

Cependant, afin d’éviter de trop allonger cet article nous éditerons une autre fiche pratique qui abordera deux points complémentaires importants :

 

Vous cherchez des solutions pour rentabiliser votre activité ? Lisez nos articles sur le business plan 

 

D - Pourquoi est-il important de maîtriser son taux de marge (ou sa marge brute) ?

La marge sert à rémunérer le travail réalisé par l'entreprise. Mais avoir un bon taux de mage n'est pas suffisant pour assurer la rentabilité de l'entreprise.

En effet, si avoir un prix de vente adapté est nécessaire pour contribuer au dynamisme commercial de l'entreprise, le suivi de la trésorerie, la mise en place d'une organisation adaptée (administration, production, commerciale, ...) et la qualité du management sont des piliers indispensable pour a bonne marche de l'entreprise).

Afin de bien intégrer l'importance de ces notions, nous vous conseillons de compléter votre lecture par les articles suivants :

 

En phase de création d'entreprise, il est indispensable de réaliser un prévisionnel financier afin de calculer de manière précise ces différents taux. Ils vous permettront ensuite de choisir le modèle économique le plus pertinent puis de piloter votre entreprise en toute connaissance de cause.

 

Notez cet article
Laurent Dufour

69 comments

  1. Gouteux 10 juin, 2013 at 17:19 Répondre

    Bonjour,

    Je trouve votre page très intéressante, et également vos formules.

    Cependant, je souhaiterais savoir… De quoi doit-on tenir compte pour déterminer le pourcentage de la marge?

    Merci par avance.

    Cordialement.

    • Brigitte PRACA 12 juin, 2013 at 13:48 Répondre

      Merci de votre intérêt.

      Pour calculer votre marge, il faut en premier tenir compte des frais de fonctionnement liés à votre entreprise, votre marge doit au moins les couvrir pour être à l’équilibre.

      Et bien entendu, que votre marge soit supérieure à vos frais pour vous permettre de générer des bénéfices.

      Espérant avoir répondu à vos attentes, Crdlt.

  2. SCHINDLER 20 août, 2013 at 08:00 Répondre

    Bonjour,

    Merci de ces éclaircissements. Ils sont très clairs. Étant du département commercial, j’aimerai savoir quels sont les deux usages différents pour l’entreprise entre le taux de marge et le taux de marque d’un point de vu comptable/financier? Cela concerne t-il deux points vraiment distincts?

    Cordialement,

    • Brigitte PRACA 20 août, 2013 at 16:26 Répondre

      Bonjour, merci de votre intérêt et de vos encouragements pour Le BDD.com
      Vous pouvez trouver un complément d’informations sur notre article : Fiche pratique Gestion commerciale : Comment déterminer un prix de vente

      Comptablement et financièrement c’est une marge brute exprimée par rapport à un coût d’achat, donc le taux de marge qui est retenu.
      Le taux de marque sert plutôt aux commerçants, artisans ou dirigeants qui souhaitent connaitre quelle est la part de leur marge brute dans le prix versé par leur client. Les organismes statistiques comme l’INSEE basent leur calcul à partir des prix de vente, c’est donc un taux de marque qu’ils présentent (et non un taux de marge).

      Espérant vous avoir éclairé. Bien cordialement, L’équipe du BDD.com

  3. Elodie 1 septembre, 2013 at 20:11 Répondre

    Bonjour,
    Un grand merci pour ce site si bien expliqué sans tout compliquer. On ne peut plus clair, bravo. Pour calculer le cout d’achat, pourriez-vous me dire quel type de pourcentage utiliser? Pourriez-vous aussi me dire de par votre expérience, le taux de marge brut le plus courant? ou du moins le seuil à ne pas dépasser pour que l’entreprise reste saine?
    D’avance je vous remercie pour votre réponse et bonne continuation.
    Cordialement,
    Elodie

    • Brigitte PRACA 3 septembre, 2013 at 08:59 Répondre

      Vos compliments nous vont droit au cœur, merci de votre intérêt pour le DBB.com
      Difficile de répondre à vos interrogations car il n’y a pas de règle en la matière.
      Le pourcentage a utiliser ou le taux de marge le plus courant… ça dépend de votre activité (produits ou prestations) pour laquelle il y a un « taux moyen » de marge, sur lequel il est conseillé de vous aligner pour rester compétitif, si concurrence vous avez.
      Mais rien ne vous empêche de dépasser un seuil « moyen/activité », votre entreprise pourra être saine et/ou bénéficiaire si vos clients sont prêts à payer des produits ou prestations plus chères que vos concurrents, sauf à être sur un marché de niche.
      => n.b. : Des articles de luxe peuvent avoir un taux de marge à 2 voire 3 chiffres avec une clientèle est prête à acheter (pour la marque par exemple) quand pour des petits producteurs le taux de marge peut-être à 1 chiffre du fait de sur-quota voire vendu à prix coutant.

      Vous avez ici le taux de marge moyen (qui comme je l’explique dans les articles sont plutôt des taux de marque puisqu’ils partent d’un prix de vente) http://www.insee.fr/fr/themes/tableau.asp?ref_id=NATSOS12301
      Bien cordialement, Brigitte PRACA

  4. Carlos Triay 4 octobre, 2013 at 16:14 Répondre

    J’ai comme l’impression que vos definitions sont inversées.

    Le taux de marque, si cela correspond au « markup percentage » en anglais (excusez mon français) , est calculé par rapport au coût. Si cela me coute 100, et je le vends à 120 j’ai fait un markup de 20% puisque j’ai multiplie par 1,2 (1+20%) le coût.

    La marge (margin or gross profit) se calcule par rapport au prix de vente, donc si vous vendez a 120, les 20 sont un sixieme du total donc, 16,67%.

    Voir:
    http://www.ehow.com/how_5117157_calculate-markup-margin.html
    http://en.wikipedia.org/wiki/Profit_margin
    http://en.wikipedia.org/wiki/Markup_(business)

  5. MIDUMUP 25 octobre, 2013 at 16:01 Répondre

    Très heureux suis je d’avoir découvert votre site. Je débute à peine (9 mois) une activité dans les courants faibles (Ventes en direct + installations des produits téléphoniques et informatiques).
    Toutes mes commandes viennent de France, je souhaite que vous m’orientiez dans la gestion pour rendre lisible mes résultats, sinon mes bénéfices.

    Merci d’avance.

  6. denisrobert 2 janvier, 2014 at 19:04 Répondre

    Je viens de lire avec bcp d’intérêt vos explications concernant les indicateurs de gestion commerciale (taux de marge et taux de marque).
    Toutefois je tiens à vous faire remarquer que la notion de taux de marque est très peu répandue et que l’on entend (et qu’on lit dans les ouvrages y compris spécialisés) bcp plus souvent parler de taux de marge comme le rapport entre la marge et le prix de vente ou le C.A. ht notamment dans des formations professionnelles. Les CGA eux mêmes font souvent cette confusion.
    Bien à vous.
    DR

  7. Christophe.M 5 février, 2014 at 22:55 Répondre

    Bravo pour votre site qui m’aide à y voir plus clair.

    A tout hasard. Auriez vous un ou plusieurs ouvrages très simple, très pratique pour tout ce qui est relatif au taux de marque, taux de marge, prix de vente, remise…
    Bref un truc très pratique en gestion commerciale…

  8. Yves marechal 8 février, 2014 at 11:04 Répondre

    Bonjour Laurent ,
    Comment fait on pour obtenir la totalité de vos fiches, qui sont simples à comprendre,
    Efficaces à mettre en place et m’aiderai beaucoup dans ma gestion quotidienne.
    Je peux éventuellement télécharger mais si il existe un autre moyen je suis preneur.
    Merci de ce que vous pourrez faire pour moi,
    Très sincèrement .
    Yves

  9. DAVID 24 mars, 2014 at 16:49 Répondre

    Bonjour
    Pour calculer un taux de marge sur un produit :

    Je divise le Prix d’achat par le prix de Vente ? : soit PA 345€ ….PV 425 € Mon taux de marge est de 18%

    Normal ?

    Merci pour votre retour

  10. bassima 5 avril, 2014 at 18:08 Répondre

    Je viens de lire avec bcp d’intérêt vos explications concernant les indicateurs de gestion commerciale (taux de marge et taux de marque).Cependant, je souhaiterais savoir… comment peut-on calculer le Prix de vente sachant que le taux de marge et en % ?

    Merci par avance.

    Cordialement.

  11. Camille 21 mai, 2014 at 13:06 Répondre

    Bonjour,
    J’aimerai simplement savoir quelle est la valeur de pourcentage à partir de laquelle on peut dire que le taux de marge est correct ou incorrect? Par exemple si on fixe son seuil à 20% de taux de marge, en dessous ce serait critique, au dessus ce serait bien. Parce que dans toutes les définitions on dit « plus il est grand mieux l’entreprise est performante » mais sans valeur précise ça reste très flou, comment se rendre compte en pratique?

  12. Lélou 28 mai, 2014 at 22:06 Répondre

    Votre page m’a beaucoup aider à comprendre les calculs commerciaux ! Merci beaucoup ! Cela m’aidera beaucoup pour mon BAC Opt Mercatique !

  13. Salmon André 15 juillet, 2014 at 12:29 Répondre

    Bonjour et d’entrée, bravo pour votre Blog, vos fiches et vos commentaires si clairs… merci pour toute l’implication que vous avez à dispenser de façon claire une partie de votre savoir pour aider toutes les personnes dans mon cas qui essaie de faire ou font le pas vers entrepreneuriat (et ce ne sont pas des compliments innocents!)…
    Dans mon cas (je suis électricien du bâtiment), après avoir parcouru cette fiche avec beaucoup d’attention, je fais maintenant la différence entre taux de marge et taux de marque, je sais aussi calculer un taux de marge et un prix de vente, mais le comptable que j’ai contacté pour mon prévisionnel ne s’exprime ni en marge brute ni en marge nette, mais en marge globale ! comment faut-il interpréter ce terme ?

  14. jullienne 19 août, 2014 at 14:22 Répondre

    bonjour. j’ai deux questions

    j’aimerai savoir sur quoi, une entreprise qui vends à pris coutant fait elle des bénéfices ?
    la deuxième: récupère t’elle la tva sur un prix coutant.
    merci.

  15. Jousseaume 28 août, 2014 at 10:21 Répondre

    Bonjour je trouve votre site et vos explications claires merci.

    Commercial sur salon, nous avons l’habitude de parler couramment de marge entre acheteurs et vendeurs.
    Et les taux de marges que s’applique un acheteur se calcule de la façon suivante. Prix de vente ttc / prix d’achat HT,

    Est ce que c’est pratiques sont tellement vieilles et demeurent ainsi ?
    Ou ont-ils toujours eu un manque de rigueur certain ?

    Merci pour votre réponse.

    Edouard

  16. mounia 7 septembre, 2014 at 20:18 Répondre

    Bonjour monsieur Dufour,

    Je suis en pleine étude pour avoir ma gestion et je suis un peu perdue quant au calcul des marges

    J’ai des exercices qui me posent problème :

    J’achète des marchandises 250 €; je les revends en gagnant (1) 10% du PA ; (2)
    10% du PV ; calculer le PV dans chaque cas .
    Réponses: (1) 275 ; (2) 277,78 ).

    Pour les 10% sur le PA (1) j’arrive bien à 275€
    Mais je n’arrive pas à comprendre comment on arrive à 277.78€ pour les 10% sur le PV.

    Pourriez-vous m’aider à comprendre ?

    Merci d’avance pour votre réponse,

    Bien à vous

    Mounia

  17. Diktat 10 octobre, 2014 at 15:04 Répondre

    Bonjour,
    Dites-moi, est ce que les impôt et les provisions font partir des Frais de gestion commerciale à retirer de la marge brute pour obtenir la marge nette? Dans ce cas la marge nette ne correspond t-elle pas au résultat net, sinon elle ne correspondrait – elle pas par défaut au résultat d’exploitation. Dans ce cas la marge nette ne devient – elle pas la marge d’exploitation? merci d’avance!

  18. Nicolas 13 octobre, 2014 at 16:51 Répondre

    Bonjour,
    En négociation commerciale, je me suis retrouvé dans la situation suivante:
    Je propose à mon acheteur (dans ce cas un distributeur) un article à 10€ et lui indique le prix de vente auquel il le revendra aux boutiques suite à une marge de 25%, soit 12.50€. (=taux de marge).
    Le distributeur me rétorque que c’est faux, il faudra qu’il le vende 13.33€ (10/(1-0.25)) soit le taux de marque s’il veut avoir une marge de 25%.
    Je me suis trouvé dans une position délicate et ne sais pas qui a raison..
    Pourriez-vous m’éclaircir et me dire si mon distributeur doit vendre le produit à 12.50€ ou à 13.33€ à ses clients pour avoir une marge de 25% ?
    D’avance, merci,
    Nicolas

  19. Diktat 21 octobre, 2014 at 16:19 Répondre

    Bonjour,
    Merci pour les réponses précieuses que vous apportez à nos préoccupations. Ma question est la suivante: y-a-t-il un niveau minimum de marge brute par secteur que doit atteindre une entreprise pour être déclarée rentabilité? quelques exemples si possible! Par ailleurs, pourriez vous me dire si une marge nette négative n’affecte pas le rentabilité d’une entreprise!

  20. Asmaa 27 octobre, 2014 at 10:29 Répondre

    Bonjour Mr Laurent,

    Je tient tout d’abord à vous remercier pour toutes ces précieuses informations, ma question est la suivante : y-a-t-il un niveau minimum de marge qui permet à l’entreprise de couvrir ces charges ?

    Pourriez vous me dire comment le calculer;

    Merci d’avance pour votre réponse,
    Cordialement.
    Asmaa

  21. COBRU 1 décembre, 2014 at 16:06 Répondre

    Le problème de la multiplication par 100…
    taux de marque = marge brute / prix de vente et le facteur 100 n’a pas de raison car si on l’écrit une faute de rigueur apparaît : 30/130*100 = 23,08 et non 23,08%.

    • Bruno 2 juin, 2015 at 06:30 Répondre

      Bonjour,
      Pour reprendre ton exemple: 30/130 = 0,2308. Si tu veux l’exprimer en %, tu multiplies donc ce résultat par 100. La réponse est alors 23.08% et non 23,08 car la valeur réelle de ce taux est bien 0,2308. Si tu relis le cours ci-dessus, les taux sont exprimés en %, ce qui veut bien dire que la valeur réelle est d’un rapport de 100 par rapport à la valeur affichée.
      En bref, on peut dire que le symbole % rappelle à l’utilisateur que son résultat est en pourcentage et non une valeur réelle.
      Cordialement,

  22. Fabrice 15 janvier, 2015 at 15:25 Répondre

    Bonjour Mr Dufour,
    Tour d’abord merci pour ce blog très utile, surtout pour un projet de création!
    Il me semble qu’il existe un tableau avec les différentes marges en fonction des activités, pourriez-vous me renseigner? Où le trouver?

    Cordialement,
    Fabrice

  23. Leo 19 janvier, 2015 at 12:38 Répondre

    Bonjour,
    Très intéressant votre cours.
    Je voudrais votre aide pour résoudre ce petit test:
    Charges Fixes:
    · Masse salariale: 10 000 $/ mois
    · Loyer: 3 200 $/ mois
    · Electricité : 300 $/mois
    · Assurances : 2 000 $ / an
    · Flotte communication : 800 $ / mois
    · Flotte Véhicule : 60 000 $/ an
    · Fourniture & Divers : 1 000 $ / semestre

    Charges Variables :
    · Frais de transport marchandises divers : 10% de la valeur d’achat marchandises
    · Frais de douane = 20% de la valeur de la marchandise + Frais de transport
    · TVA = 20% de la valeur des achats marchandises + frais de transport + frais de douanes.

    Cas pratique:

    Nous disposons d’un stock existant valorisé en cout de revient à 500 000 $, sachant le minimum requis par la société est 30% de marge et que l’intégralité du stock doit être écoulé dans une période de 6 mois.

    Merci de nous indiquer la marge à appliquer sur ce stock à la vente pour nous permettre de racheter un stock de 60 000 $ prix FOB ?

    Perso, je trouve une marge de 32,43% à appliquer. J’ai calculé comme suit:
    Rachat des marchandises en Revient:
    VALEUR FOB 60 000
    TRANSPORT 10% 6 000
    DOUANE (60,000 x 20%)+ 6000 = 18 000
    TVA (60,000 x 20%) + 6000 + 13200 = 36 000
    PRIX DE REVIENT DU RACHAT 120 000

    Prix de revient + Coûts fixe (MENSUEL) = 617 800
    Ensuite j’ai calculé 30% de marge, ce qui m’a donné 185 340.
    Maintenant pour inclure le rachat, j’ai rajouté les 120 000 au marge, soit 305 340.
    En mettant le taux de marge en question :
    617 800 x ? = 305 340
    Donc, 305 340 / 617 800 = 49,42% de marge à appliquer sur le stock.
    Mais je suis confus sur l’exactitude de mes résultats. Pouvez-vous svp m’éclaircir sur le sujet?
    Merci d’avance

  24. gigou 7 février, 2015 at 16:54 Répondre

    bonjour ! comment calculer le coefficient permettant de passer du prix d’achat brut ( total) au prix de vente TTC ( total TTC )
    ex: total brut : 8 160.00
    total TTC : 8 487.69 ?

  25. GEORGES 4 avril, 2015 at 16:23 Répondre

    bonjour, cette page est très bien ; cependant je retrouve les erreurs fréquentes de calcul de mes étudiants venant de la confusion autour du pourcentage :
    28% = 28/100 = 0,28 (donc par 28 !) Si un taux de marque vaut 28% c’est que sa formule marge brute / Prix HT = 0,28 = 28% !!! Par contre si l’on calcule (marge / prix hors taxe) x100, on trouvera 28 (et pas 28 %=0,28 car 0,28 est différent de 28 !!!!) il y a toujours une grande confusion dans certains documents considérant le % comme une unité et multipliant donc les résultats par 100 : on peut bien sûr le faire mais alors il faut écrire :
    soit (marge / prix hors taxe) x100=28 donc le taux vaut 28% (pas dans l’égalité) ;
    ou encore : (marge / prix hors taxe) x100%=28% (en mettant les % PARTOUT des 2 côtés de l’égalité.

  26. Jerome Gravouil 15 avril, 2015 at 14:08 Répondre

    Bonjour
    Je ne suis pas un expert en comptabilité mais je suis perdu entre le taux de marge et le taux de marque car je pensais que c’etait exactement le contraire.
    Quand je prends le bilan de mon entreprise et que je consulte les soldes intermédiaires de gestion qui ont la meme nomenclature pour toutes les entreprises, il y a :

    Valeur Pourcentage

    Mon chiffre d’affaire HT 100 000 e 100 % ( c’est un exemple)
    – achat de marchandises 38 000 e 38 %
    Marge brute 62 000 e 62 %

    Donc j’en déduit que ma marge brute est de 62 000 e et que mon taux de marge est de 62 %
    Hors vous dite que c’est le contraire, vous appelez cela le taux de marque. Tous les pourcentages dans les soldes intermédiaires de gestion d’un bilan sont rapportés au chiffre d’affaire à qui l’on donne une base 100 et non pas à une valeur d’achat des marchandises….
    Je ne comprends plus rien

    Cordialement Jerome

  27. Walberg 17 avril, 2015 at 14:23 Répondre

    Bonjour,

    J’aimerai connaître la formule qui permet de calculer un prix d’achat HT en partant d’un prix de vente TTC et d’une marge de 30%.
    Par exemple, je vends un produit 39,90€ TTC, soit 33,25€HT et je voudrais réaliser une marge de 30%. A quel prix HT dois-je l’acheter?

    Merci par avance

  28. Benji 4 juin, 2015 at 14:51 Répondre

    Bonjour nous allons reprendre un restaurant.pouvez nous expliquer les taux en pourcentage on est un peut perdu.
    On sait que on multiplie par 3 cordialement

  29. Thomas 22 octobre, 2015 at 22:38 Répondre

    Bonjour M.Dufour, étant étudiant en BTS NRC, nous sommes tombés avec ma classe sur un exercice qui nous a tous divisé par sa confusion, pourtant nous sommes tous plutôt bons. Si je puis vous le soumettre pour que vous nous apportiez quelques éclaircissements:
    Le domaine Bonzoms, domaine familial de Tautavel, producteur d’AOC rouges et blancs, réalise une opération de mailing à destination d’une cible de comités d’entreprises (5000 adresses), à l’occasion d’un nouveau vin rouge primeur Bio.
    Le mailing comprend une lettre, un prospectus et une enveloppe porteuse personnalisée pour un coût total de 1,20€ l’unité.
    Les frais de mise sous pli et d’envoi s’élèvent à 0,40€ à partir de 1000 envois; 0,20€ au-delà de 5000.
    Les frais de conception du mailing s’élèvent à 500€.
    Le taux de retour des années précédentes permet d’espérer un taux de 5%.
    La commande moyenne s’établit à 150€.
    Les frais d’expédition à la charge du domaine sont en moyenne de 15€/commande.
    Le taux de marque sur le produit est de 45%.
    1)Cette opération est-elle rentable?
    2)Pour combien de vente est-elle rentable? A quel taux de retour cela correspond-il? Commentez.
    On s’est d’abord demandé ce que faisait le taux de marque ici dans l’énoncé (son utilité??) ensuite personne ne s’est entendu sur les charges variables lors du calcul du seuil de rentabilité pour calculer le nbre de ventes pour lequel l’opération est rentable.
    Pourriez-vous nous aidez? Merci par avance!!! :)

    • Laurent Dufour
      Laurent Dufour 27 octobre, 2015 at 17:57 Répondre

      Bonjour,

      Je vous remercie pour l’intérêt que vous portez à mon blog, malheureusement je ne vais pas pouvoir vous aider. En effet la part de temps disponible dont je dispose est consacrée à aider les créateurs qui en ont besoin.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  30. Nicolas 3 janvier, 2016 at 00:07 Répondre

    Bonjour,

    Article intéressant, souvent bon nombre de comptable confondent le taux de marge et le taux de marque, cet article remet les choses en place.
    Mais certaines entreprises préfèrent utiliser le taux de marque pour communiquer ce taux aux forces commerciales puisqu’il est plus bas que le taux de marge, ce qui leur permet de faire croire que leurs marges sont raisonnables alors que par moment elles sont vraiment importantes.
    J’ai déjà entendu dans plusieurs entreprises ce genre de discours.
    Exemple : Pour un produit qui coûte 60000 € HT à fabriquer et que l’on vend 96000 € HT.
    Le taux de marge est donc de 60% alors que nous aurons un taux marque de 37,5%
    Il est donc parfois moins choquant d’annoncer 37,5% de taux de marge à la force commerciale même si le chiffre est un taux de marque.

    Cordialement

    • Charles Neguede 6 janvier, 2016 at 14:26 Répondre

      Monsieur bonjour,

      Toute l’équipe vous remercie pour ce commentaire encourageant et constructif.

      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  31. DavidB 4 janvier, 2016 at 10:40 Répondre

    Ok pour la distinction Taux de marque / Taux de marge.

    Mais dans les faits, que ce soit en milieu professionnel ou même académique quand on parle d’un taux de marge cela correspondra dans 99% des cas à la définition du taux de marque…

    Etant moi-même contrôleur de gestion j’ai très vite abandonné l’idée de parler de taux de marque. Absolument personne n’utilise cette notion que ce soit les chefs comptables ou même le directeur financier, on parle de taux de marge.

  32. IDDER 5 janvier, 2016 at 15:42 Répondre

    Bonjour,
    Dans le milieu professionnel, généralement on entend la marge : (PV- PA (ou coût de revient) / PV
    Est ce vrai ou bien on reste sur la notion du taux de marque ?
    d’avance merci

    • Charles Neguede 6 janvier, 2016 at 15:01 Répondre

      Bonjour,

      Le taux de marge sert à comparer la marge par rapport au coût d’achat tandis que le taux de marque sert à comparer la marge par rapport au prix de vente.

      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

Laisser un commentaire

0
0


Envie d'infos pratiques ?
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du dirigeant.
x