Fiche pratique Gestion commerciale : Comment déterminer un prix de vente

Envie d'infos pratiques ?
Abonnez-vous à la newsletter !

Le prix de vente est bien plus qu’un simple prix. Il intervient dans :

 

  • la démarche d’appréciation du produit (ou de la prestation)  acheté (« c’est un bon rapport qualité prix »),
  • l’image d’une entreprise (« chez SARL XXX, ils sont bien, mais qu’est-ce qu’ils sont chers ! » ou « vu le prix ça ne peut pas être de la qualité ! », …)
  • et bien sûr la gestion et la rentabilité de l’entreprise.

 

Déterminer les prix est donc une démarche importante et il est nécessaire de bien comprendre les différente méthodes et formules qui en servant à fixer le prix vont parallèlement influencer la rentabilité de l’entreprise en définissant la marge et le taux de marge qui en découlera.

Cette fiche pratique complète celles que nous avons écrites sur le calcul de la marge et du taux de marge, le coût de revient ainsi que sur le calcul de la TVA.

Pour déterminer un prix de vente adapté à une gestion saine de l’entreprise, il est nécessaire de connaitre le coût de revient (ou a défaut les prix d’achat) des produits ou services proposés. Avoir un prix de vente adapté est la première marche de la rentabilité, cela permet de réaliser de la marge sur chaque vente ce qui facilite la gestion de l’entreprise.

A contrario, se tromper sur les prix de vente de manière durable et régulière génère des tensions sur la trésorerie de l’entreprise et peut la mettre en danger.

 

A - Comment calculer son prix de vente ?

1 – Lorsque vous connaissez votre structure de coût

La première solution consiste à déterminer le coût de revient unitaire du produit ou du service concerné, de définir le niveau de marge brute unitaire nécessaire pour faire fonctionner l’entreprise et de les additionner pour obtenir le prix de vente.

Prix de vente unitaire = (coût de revient unitaire + marge brute unitaire) x (1 + Taux de TVA)

Notez que cette méthode nécessite de bien connaitre votre structure de coût ainsi que de bien suivre ses possibles évolutions afin de ne pas s’appuyer sur des chiffre faux et risquer une forte baisse de la marge ou un décalage par rapport au marché.

Exemple :

Votre entreprise produit 500 assiettes avec un coût de revient de 10 € HT l’unité (pour rappel ce coût de revient comprend les achats, l’approvisionnement, la production la distribution et les couts administratifs liés à la production de votre assiette). Si vous avez estimé qu’il vous faut 250 € pour les charges exceptionnelles et le résultat;

Votre prix de vente unitaire sera de (10 € + 250/500) x 1,196 = soit 12,56 € TTC

 

Bon à savoir

Cette démarche est tout à fait possible lorsque vous vendez de la prestation de service, il vous faut alors découper vos prestations en unités de temps (heures, ½ journées, jours, …).

 

2- Lorsqu’on ne peut pas s’appuyer sur une structure de coûts stable et régulière

Dans certaines activités comme le BTP, la restauration,  il n’est pas toujours possible de s’appuyer sur la base de coût stable, il faut donc appliquer une autre méthode. On s’appuiera alors sur le taux de marge globale ou (le taux de marque global) nécessaire au fonctionnement de l’entreprise pour calculer le prix de vente à partir du coût d’achats.

Nous avons vu dans l’article sur la marge brute, le taux de marge et le taux de marque que le taux de marge permettait de définir le prix de vente à partir du coût d’achat.

Déterminer le taux de marge (ou le taux de marque) nécessaire au bon fonctionnement de l’entreprise (grâce notamment au compte de résultat prévisionnel) et l’appliquer selon les formules ci-dessous permet de fixer le prix de vente.

 

  • Calcul du prix de vente HT à partir du taux de marge brute (ou commerciale):

Coût d’achat HT x [1 + (taux de marge / 100)] = Prix de Vente HT

  • Calcul du prix de vente HT à partir du taux de marque :

Coût d’achat HT / [1 - taux de marque] = Prix de Vente HT

Il suffira ensuite de d’ajouter la TVA afin d’obtenir le prix de vente TTC.

Exemple :

Une entreprise souhaite appliquer un taux de marge brute de 30% sur un article (produit ou service) acheté 1 000 € HT  avec 20 € HT de frais de livraison.

Le coût d’achat est de 1 020 € ce qui donne prix de vente suivant :

1 020 € HT x (1 + 0,3) = 1 326 € HT soit 1 585 90 euros TTC (TVA à 19,6%)

Si la même entreprise souhaite appliquer un taux de marque de 30%, le prix de vente se calculera alors de la manière suivante :

1 020 € HT / (1 – 0,3) = 1 457 € HT soit 1 742,74 euros TTC (TVA à 19,6%)

 

B – Utiliser un coefficient multiplicateur

De nombreux commerçants utilisent un coefficient multiplicateur pour passer facilement de leur prix d’achat au prix de vente TTC  en connaissant leur taux de marge. C’est une méthode relativement simple qui permet de maîtriser le taux de marge appliqué lors d’une vente en multipliant le coût d’achat par un coefficient.

Coût d’achat HT x coefficient multiplicateur = Prix de vente TTC

Par exemple un coefficient de 2 donne un prix de vente TTC de 200 € pour un article acheté 100 €.

Le tableau ci-joint vous permet de connaître le taux de marge et le taux de marque pour les différents coefficients multiplicateurs.

Pour calculer le coefficient multiplicateur à partir du prix de vente et du prix d’achat, il suffit de renverser l’équation :

Coefficient multiplicateur  = Prix de vente TTC / Coût d’achat HT

Tableau coeff tx marge tx marque gimp 70

Tableau de calcul du taux de marge et taux de marque selon le coefficient multiplicateur appliqué sur le prix d'achat

Remarque 1 :

Le coefficient multiplicateur s’applique sur le coût ou le prix d’achat (rappelons que le coût d’achat est égal au prix d’achat auquel on ajoute les frais liés à l’achat du produit).

Lorsqu’on applique le coefficient au coût d’achat, on prévoit dans le devis une marge aussi importante sur le produit acheté que sur les frais liés à l’achat. Si ces derniers sont importants, cela peut décaler le prix par rapport au marché, il faut donc être attentif à ce qu’on inclu dans le coût d’achat.

Remarque 2 :

Certaines entreprises utilisent plus facilement un coefficient multiplicateur plus faible pour déterminer un prix de vente HT (essentiellement lorsque leurs clients sont des entreprises qui récupèrent la TVA et qui négocient les prix en hors taxes). Le principe est alors le même sauf qu’on raisonne en hors taxes.

 

Le coefficient multiplicateur

 

Notez cet article
21 vote(s) - Moyenne : 4.3
Dufour Laurent

Laisser un commentaire

75 commentaires

  1. Christophe G. 24 octobre, 2013 at 11:42 Répondre

    Bonjour,

    Vous dites que le calcul du prix de vente d’un produit est applicable pour une prestation de service en découpant les prestations en unité de temps.

    Que se passe t-il lorsque la prestation implique un produit ET un service (animation par exemple) ?

    Merci

    Christophe G

  2. mariem 1 novembre, 2013 at 19:06 Répondre

    bonjour, j’ai besoin d’un cour des calcules commerciaux à savoirs les calcules des reduction commerciale et finacières, lzs proportions et le coefficient multiplicateurs, avec des exercices
    merci d’avance

  3. mariem 1 novembre, 2013 at 19:09 Répondre

    en fait je suis formatrice de secrétariat et bureautique et je cherche à compléter mon support technique par des exposés pertinentes et facile à comptendre par les stagiaires.
    si vous me permettez j’ai besoin aussi d’un cours d’organisation s d’entreprise en generale

  4. Cyril 12 novembre, 2013 at 13:51 Répondre

    Bonjour,
    Est-il possible de calculer un prix de revient sur une prestation en animation, non assujetti à la TVA, en prenant en compte plusieurs facteurs, à savoir: Le taux horaire de la prestation, le déplacement avec frais kilométrique, frais d’assurance, et le prix du matériel prévu à la prestation.
    Bien entendu cela pourrait être une formule applicable pour la prestation de vente.
    Vous remerciant par avance

  5. beatrice 11 janvier, 2014 at 16:27 Répondre

    bonjour je vends des bijoux fantaisie ,j’ai un emplacement que je loue .je voudrais calculer au mieux le prix de vente de mes articles mais j’avoue que je n’y entend pas grand chose en marge brute et marge nette ,quand je calcule un prix de vente en principe je rentre en compte mes frais d’emplacement les frais de ports du produit les frais d’essence et de repas car je fais journée continue et une marge bénéficière qui doit être la marge brute si j’ai bien compris veuillez m’expliquer si je me trompe merci

  6. DMOY 25 janvier, 2014 at 11:17 Répondre

    Bonjour,

    Merci pour le schema ci dessus mais comment faites vous pour définir le % de marge commerciale a partir du seul coefficient multiplicateur ?
    cdlt

  7. Isabelle Courtenay 27 janvier, 2014 at 02:59 Répondre

    Bonsoir,

    Merci pour toutes vos fiches très pratiques!
    Je reste cependant sans comprendre la différence entre le taux de marque et le taux de marge..
    Je sais bien que le calcul pour l’obtenir est différent, mais ne comprend pas réellement à quoi correspond le taux de marque..

    Le taux de marge est correspond à la différence entre le prix d achat et le prix de vente, exprimé en pourcentage.

    A quoi correspond le taux de marque, concrètement??

    De plus, j’ai un doute sur ce qu’inclu le prix de reviens:

    * est-ce le prix d’achat + transport (frais directes) +frais annexe (administratifs, marketing, location des locaux, amortissement des machines, etc)?
    * est-ce prix d’achat+frais directes?

    Enfin, quelle est selon vous le taux de marge à appliquer pour la vente d’un produit textile (habillement)?

    Cordialement.

  8. Maia 31 août, 2014 at 23:03 Répondre

    Bonjour

    je viens de créer mon entreprise individuel de maçonnerie , cependant je voudrais savoir comment effectuer un devis correct permettra de avoir une bonne sante financière de l’entrepreise. quelle est la formule a utiliser pour les prestations de services avec achat des matériels . Merci d’avance

  9. angele 6 décembre, 2014 at 22:35 Répondre

    bonsoir
    pourriez vous me dire comment calculer le coeff multiplicateur en autoentreprise car pas assujetti à la TVA et comme la formule est PVTTC/CAHT que prendre? le CA TTC? merci

  10. Coumba 17 janvier, 2015 at 12:15 Répondre

    bonjour, je suis en seconde bac pro commerce , et je n arrive pas a déterminé le prix psychologique
    et faire les calculs sur les composants du prix et les réductions du prix et de même les autres déterminants de la fixation de prix
    c’est mon programme de cette année , j aimerais biens que vous m aidiez a comprendre s’il vous plait

  11. M Roca-Valero 14 février, 2015 at 14:31 Répondre

    Bonjour
    Je démarre une activité en tant qu’auto-entrepreneur en sav chaudière code ape 4322b .
    Mon soucis est de facturer tout en restant bien dans les clous .
    HT ok je sais mais pour les pièces détachées comment puis je faire HT prix pro ou HT prix publique ou comme je l’entends ?
    Merci par avance de votre réponse .

  12. lenina 30 mars, 2015 at 13:05 Répondre

    En lisant tous ces commentaires, je m’aperçois que l’on vous pose beaucoup de questions sans vous remercier au préalable pour tout le travail que vous avez effectué gracieusement au profit des créateurs.
    Je ne vous poserai pas de question et souhaite simplement vous dire merci pour toutes ces précieuses informations.

    Une future créatrice.

  13. pascal gombaud-saintonge 8 mai, 2015 at 10:36 Répondre

    bonjour,
    je suis en création d’entreprise pour ouvrir un e-commerce en vente de linge d’occasion de marque pour enfants et femmes et je voudrais savoir comment appliquer un prix de vente HT cohérent un vêtement acheter chez un grossiste. en fait j’ai trouvé un grossiste qui se trouve à 600 km de chez moi et dans un premier temps je prendrais mon véhicule pour aller chercher le commande. ex: de dois commander 100kg de vêtements à 5 euros ht le Kg donc 500 euros les 100 Kg. donc comment faire pour trouver ce prix ? à savoir que sur de l’occasion le TVA est de 20%. comment être sur d’appliquer le bon coefficient ? a savoir que sur 100Kg de vêtements, il y a toute sorte de vêtements comme body, robe, jupe, pyjama etc..
    je voudrais à l’avance de votre réponse.

    cordialement

  14. Melian 21 août, 2015 at 11:36 Répondre

    Bonjour comment fait-on pour calculer le taux de TVA? Merci!
    Sinon, je trouve que vos explications sont très claires grâce à vos exemple !

    • Guillaume Jankowski
      Guillaume Jankowski 21 août, 2015 at 15:28 Répondre

      Bonjour,

      Le taux de TVA ne se calcule pas. Ce dernier dépend du type de bien vendu ou du type de prestation de service réalisée.
      Ainsi, le taux de 20% concerne tous les biens ou services pour lesquels aucun taux spécial n’est prévu.
      Le taux réduit de 10% est applicable à certains produits comme le bois de chauffage, les produits agricoles non transformés…
      Le taux de 5,5% concerne les produits alimentaires, les livraisons de repas dans les cantines…
      Enfin, le taux de 2,1% trouve à s’appliquer aux médicaments ou encore à la presse.

      En fonction de votre activité, vous devez rechercher s’il n’existe pas de taux spécial applicable.

      Cordialement,

      L’équipe Lbdd

  15. Guibbert 15 septembre, 2015 at 23:02 Répondre

    Bonjour,
    Je vais créer une boutique de pret a porter enfants,
    Mon commercial m’a communiqué un coefficient multiplicateur a appliquer,
    Le prix de vente ttc est donc égale a:
    PA HT X par le coefficient ?
    Ou
    (PA HT X par le coefficient)+ 20% de TVA?
    Ou
    PA TTC X par le coefficient + 20% de TVA?
    dans l’attente de votre retour,
    Cordialement
    Stéphanie

    • Charles Neguede 16 septembre, 2015 at 09:08 Répondre

      Bonjour,

      Le coefficient multiplicateur est à appliquer sur le prix d’achat HT, soit :

      PRIX ACHAT HT x COEFF = PRIX VENTE TTC

      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  16. SARA BENNANI 13 octobre, 2015 at 16:57 Répondre

    Bonjour,
    Je veux calculer mon prix de vente à partir le cout de revient mais, dans mon calcul,j ai juste le prix d’achat et je ne sais pas comment calculer le prix de main oeuvre et les frais généraux
    cdt

  17. Imene 18 octobre, 2015 at 13:02 Répondre

    Bonjour,

    Je voulais vous demander la suite de vos calculs et c’est celui d’une seule unité de ma facture d’achat a savoir que la société fait de l’industrie (montage) et l’importation de sa matière première

    Merci pour vos renseignements et pour la réponse, d’avance

  18. Christophe 31 octobre, 2015 at 08:10 Répondre

    Bonjour actuellement sans emploi j’ai un projet de creation d’entreprise (entreprise couveuse) .Cette futur societe sera un distributeur de machine a cafe et de dosette (cafe ,the,chocolat ect) .Quel sont les demarches a faire et aupres de qui . Comment creer un Bisnees Pan afin de voir les CA,les marges ,les charges et le salaire qui peux en sortir afin de voir si mon projet est viable ou pas .
    Merci

    • Dufour Laurent
      Laurent Dufour 2 novembre, 2015 at 12:12 Répondre

      Bonjour,

      La première des démarche et de bien définir votre projet, voir les articles à ce sujet :
      http://www.leblogdudirigeant.com/batir-projet-de-creation-d-entreprise-27112014albddlauduf1/
      http://www.leblogdudirigeant.com/construire-business-plan-definir-son-projet-03262014ala2/
      http://www.leblogdudirigeant.com/createur-dentreprise-de-lidee-dun-projet-a-la-creation-dentreprise/
      – …
      Il faut ensuite trouver des personnes qui vous accompagnerons tout au long de la mise en oeuvre de votre projet. Ces « accompagnants » peuvent être de connaissances qui ont une compétence dans le domaine (amis, famille, connaissance, …), des organismes publics (CCI, CFE, …) ou des professionnels (Expert-comptables, Réseau entreprendre, france initiative, …). Ces accompagnants sont très complémentaires :
      – les connaissances vont être proche de vous, vous encourager et vous guider dans la mise en place du projet, choisissez en qui seront exigent avec vous, qui connaissent bien la création d’entreprise et qui sauront se faire écouter par vous.
      – Les organismes public vous aideront à bâtir votre projet sur un plan technique, ils vous aideront à comprendre ce qu’implique le création d’entreprise et ce qu’est le métier de dirigeant. Il vous permettront aussi de découvrir l’ensemble des aspects de la création et vous feront gagner du temps pour la mise en place de votre projet.
      – Les professionnels, et notamment les experts comptables, ont une connaissance très concrète de la création d’entreprise. Ils vivent la création avec leurs clients et voient bien les conséquences d’un projet mal ficelé, mal financé, mal géré par le créateur… Ce sont des accompagnateurs indispensables, les bons experts-comptables vous apportent une aide très concrète qui, de notre point de vue apporte beaucoup au créateur. Soyez exigeant lorsquevous choisirez votre expert comptable.

      N’hésitez pas à lire les articles sur la création et à nous poser des questions lorsque vous en avez…

      Dans le cadre de votre processus de création vous serez amené
      En espérant avoir répondu à votre question…

      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  19. PARENT JF 5 novembre, 2015 at 17:16 Répondre

    Bonjour,
    Je ne vois pas le tableau mentionné ci-dessous :
    « Le tableau ci-joint vous permet de connaître le taux de marge et le taux de marque pour les différents coefficients multiplicateurs »
    Merci par avance.

    Jean-François

    • Dufour Laurent
      Laurent Dufour 10 novembre, 2015 at 15:21 Répondre

      Bonjour,

      Le tableau n’était effectivement plus visible, nous l’avons donc refait. Vous pouez le consulter dans l’article. Merci pour nous avoir informé de ce manque.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  20. Valentine 1 décembre, 2015 at 20:31 Répondre

    Bonjour et merci pour la qualité de votre blog, de vos explications et de vos réponses à toutes les questions posées ci-dessus.
    Mon attention porte pour ma part sur le calcul du prix de vente dans le cadre du négoce. Je suis en effet en train de créer une activité d’achat-revente de produits alimentaires secs. Il s’agit pour moi d’acheter des produits en vrac, de les reconditionner et de les vendre directement aux consommateurs.
    J’en suis actuellement à la construction de mon prévisionnel.

    Et voici ma question : afin de prévoir mon chiffres d’affaire mensuel, vaut-il mieux que j’applique le taux de marque ou le taux de marge à ma marge brute ?
    En d’autres termes, et plus globalement : dans quels cas le taux de marque est-il plus approprié que le taux de marge ?

    Je vous remercie par avance !
    Très cordialement,
    Valentine

    • Dufour Laurent
      Laurent Dufour 2 décembre, 2015 at 16:47 Répondre

      Bonjour,

      La question est moins de savoir ce que vous allez appliquer comme méthode de calcul de que définir ce que vous allez en faire. Le taux de marge ou le taux de marque ne sont que des ratios qui permettent de mesurer la marge réalisée en fonction d’une base qui vous parle.

      Le business plan que vous faites doit vous aider à déterminer le taux de marge (ou de marque) nécessaire à la rentabilité de votre projet, il faut donc dans un premier temps vous assurer que le prévisionnel du business plan :
      – intègre bien l’ensemble des charges (dépenses) que vous aurez à payer,
      – soit construit avec des chiffres réalistes et tenables dans le temps,
      – mette en évidence les cycles financiers de votre future activité.

      Le suivi de votre taux de marge (ou de marque) doit vous aider à mesurer le lien entre la rentabilité de votre activité et la marge que vous allez réaliser. Bien évidemment, c’est en ayant une méthode de calcul constante, fréquente et régulière que vous parviendrez à faire de votre taux de marque (ou de marge) un indicateur fiable pour prendre des décisions.

      N’hésitez pas à vous rapprocher d’un expert-comptable de qualité pour vous aider à mettre en place des outils de gestion adaptés à votre projet. Il existe de très bons qui ne pratiquent pas des tarifs excessifs.

      Cordialement.
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  21. GOYER 27 janvier, 2016 at 19:52 Répondre

    Bonsoir,

    Je suis arrivé par hasard sur cette page, intéressante à fortiori, mais je me dois de vous signaler une erreur dans votre exemple, en effet si votre production d’assiettes est de 5000, les charges se répartissent sur 5000 pièces soit 250/5000 et pas 250/500, enfin cela ne retire rien à votre démonstration à part les valeurs absolues mais la démarche reste bonne 😉

    Bien cordialement,

  22. FABIENNE 31 janvier, 2016 at 13:42 Répondre

    Bonjour,

    Quelle est la différence entre MARGE et TAUX DE MARGE?
    Par ex : si je veux une marge de 5% sur un Prix Achat de 120 je calcule : 120x(1+0,05) = 120×1,05 = 126 pour le prix de vente.
    J’ai un donc un taux de marge de 5/120×100 =4,16% – Est ce correct?
    En vous remerciant.
    Cordialement.
    Esther.

  23. Valentini 19 février, 2016 at 09:47 Répondre

    Bonjour,
    Je suis en création d’un magasin de fruits/légumes locaux + épicerie. Comment fixer les prix pour les consommateurs sachant que le prix d’achat chez les maraichers des fruits et légumes Bio n’est pas du tout le même que dans l’agriculture conventionnelle.
    Qu’en est t’il des cotations ou mercuriales proposés par différents organismes ? Je souhaite appliquer un prix juste pour les consommateurs et pour rémunerer mon travail.
    Je vous remercie par avance pour votre réponse,
    Bonne journée

    • Valérie 22 février, 2016 at 10:59 Répondre

      Bonjour Monsieur,
      Nous vous conseillons d’évaluer le coût de revient en intégrant les coûts suivant : les achats, de vente, la commercialisation, la distribution, la promotion, les frais administratifs.
      De faire une analyse des concurrents, de votre futur clientèle, et du mode de distribution .
      Cela dépend également de votre stratégie de prix, de la politique tarifaire et du volume de vente que vous souhaitez atteindre.
      Si vous le souhaitez nous pouvons vous orienter vers des experts pour votre projet en nous contactant par ce lien
      http://www.leblogdudirigeant.com/nous-contacter

      Cordialement

      L’équipe création d’entreprise, LBdD

  24. mery chaimaa 20 février, 2016 at 19:23 Répondre

    merci bcq nous sommes deux étudientes marocaines et nous avons des problémes concernant comment déterminer le prix et ces fichiers nous aider de mieux comprendre merci à vous

  25. Odette Eiger 26 février, 2016 at 13:45 Répondre

    Bonjour Monsieur,
    Votre blog est tres informatif pour une debutante que je suis.
    Pourriez vous s’il vous plait m’aider a visualiser le concept:
    Exemple: Une entreprise distribue du materiel de bureau et services de suivie et entretien + amelioration du software …. Le client ne paie pas tout au comptant mais par fractions sur une periode. Dans le prix de revient sera les frais d’exploitation de l’appareil. Comment est-ce que l’entreprise peut inclure tout ceci dans le couts a payer par echelonnement?

    • Louis Cocusse 29 février, 2016 at 10:56 Répondre

      Bonjour Odette,

      Nous vous proposons de nous aider à mieux comprendre votre situation en nous contactant via le lien suivant : http://www.leblogdudirigeant.com/nous-contacter
      Nous vous communiquerons notre numéro de téléphone. Nous pourrons alors discuter librement de votre situation et nous vous accompagnerons dans vos décisions.

      Cordialement,

      L’équipe création d’entreprise LBdD

  26. William 26 avril, 2016 at 16:20 Répondre

    Bonjour,

    Je vends des produits alimentaires a des clients sur toute la France .
    Quand je vend en province, je facture le prix de la marchandise depart Paris avec TVA 5.5% et ajoute une ligne frais de transport avec une TVA de 20% .
    La ligne transport passant en charge ( ligne 6241 de la compta )….
    un client me dt qu’il doit réintegrer ce coût du transport dans son prix de vente alors que mon compta dit que cela est considéré comme une charge ( electricité, loyer, etc… )
    comme le coût du transport est relativement important au prorata du prix de la marchandise, cela pourrait stopper les ventes provinces.
    qui a raison, comment, pourquoi, etc…. ?

    • Hugo 3 mai, 2016 at 09:05 Répondre

      Bonjour,

      Désolé pour cette réponse un peu longue.

      Nous ne sommes pas sûrs de pouvoir apporter une réponse définitive à votre question. Si j’ai bien compris votre situation, lorsque vous vendez un bien vous ne refacturé pas le coût du transport mais vous le passez en charge dans votre comptabilité ?

      Si c’est cela, rien ne vous oblige à refacturer votre coût de transport à votre client.

      Dans le cas où j’aurais mal compris votre question voici d’autres éléments de réponses.

      Tout d’abord au niveau de la comptabilité de votre client : la comptabilité offre deux possibilités pour la comptabilisation des coûts de transport. Soit le prix de transport est différencié de la vente de marchandise (compte 6241) soit le coût du transport est intégré au prix d’achat (il n’y pas de compte 6241 le transport est intégré au compte 607 : achat de marchandise).

      Cependant si ce choix comptable (en principe irrévocable selon le principe de permanence des méthodes) à un impact sur le taux de marge, il n’en n’a pas sur la structure global des charges (comptabilisé en 607 ou 6241 cela reste une charge).

      N’hésitez pas à nous donner plus de précisions sur votre situation afin que nous puissions vous apporter une réponse plus précise.

      Cordialement.
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  27. Isabelle 10 mai, 2016 at 21:16 Répondre

    Bonsoir,
    Je fais un CAE dans une école. La directrice de l’école me demande de faire une comparaison de prix, mais je n’ai que le tarif du prix de vente et la marge en %.
    J’aimerai calculer le coût d’achat.
    Je sais que la marge de 30% est égale au prix d’achat – prix de vente qui est de 7€.
    Pour moi : PA – 7= 0.30
    PA = je n’arrive pas à faire mon opération parce que je pense que je fais une erreur qq part.
    si vous pouviez m’aider
    En vous remerciant.

    • Hugo 12 mai, 2016 at 07:27 Répondre

      Bonjour,

      Le calcul du taux de marge s’effectue de la façon suivante :
      Taux de marge = (Prix de vente HT – Cout d’achat HT) / Prix de vente x 100

      En remplaçant les données de cette équation par les chiffres que l’on vous a fourni vous devriez être capable de la résoudre. (En prenant comme hypothèse que le taux de TVA est de 20%).

      Cordialement.
      L’équipe création d’entreprise Lbdd

  28. Jérôme 30 mai, 2016 at 19:19 Répondre

    Bonjour,

    Vos informations sont très complètes concernant les règles pour fixer un prix de vente.
    Ma question concerne la location.
    Comment déterminer le prix de location d’un article ?
    Prenons l’exemple d’une chaise que j’ai acheté 50 et que je souhaite louer. qu’elle serait la méthode pour fixer son prix ?
    Merci pour vos conseils

    • Hugo 31 mai, 2016 at 07:48 Répondre

      Bonjour Monsieur,

      Il nous est difficile de vous faire une réponse complète sans connaitre l’organisation de votre activité et la structure des coûts qui en découlent.
      Le prix de location va dépendre de deux obligations :

      – d’une part vous devez être rentable.
      – D’autre part votre prix doit être adapter à la réalité du marché.

      Il peut être judicieux de procéder à une étude de marché afin de connaitre les prix de vos concurrents et en fonction de ceux-ci adapter les votre suivant vos coûts.
      N’hésitez pas à vous faire accompagner dans cette démarche notamment par votre expert-comptable qui connaitra précisement vos charges et le seuil de rentabilité de votre entreprise.

      Cordialement.
      L’équipe création d’entreprise LBdD.

  29. Jérôme 4 juin, 2016 at 00:15 Répondre

    Bonjour et merci Hugo pour votre réponse.

    J’ai pu obtenir quelques éclaircissement sur le mode de calcul, en revanche je bloque sur le mode de répartition de mes charges. Pour être plus précis je compte louer des produits, reprenons l’exemple de la chaise à 50€, que je louerai en tant que produits individuels (je comptabilise 27 produis individuels différents) et en packs (je possède en tout 16 packs différents) par exemple chaises + table.
    J’ai déterminé mes coûts de reviens, charges directes et indirectes en prenant en compte chaque dépenses mensuels lié à mon entreprise.
    Comment puis-je répartir l’intégralité de toutes ces charges dans le prix de la location de mes articles ou de mes packs ?

    • Dufour Laurent
      Dufour Laurent 6 juin, 2016 at 13:57 Répondre

      Bonjour,

      Il est difficile de vous répondre car la répartition dépend de votre activité que vous êtes le seul à connaitre. Par ailleurs, il existe rarement une clé de répartition qui soit exacte dans le sens ou elle reflète précisément la réalité. Dès qu’elle se complexifie, chaque clé de répartition met en avant un élément plutôt qu’un ou plusieurs autres. Il faut alors trancher entre une clé précise mais compliquée à déterminée et une autre plus généraliste plus simple à suivre et à calculer.
      Pour ce qui est du reste vous pouvez choisir de prendre en compte le volume du produit (nombre de produits loués soit pour vous 43) ou le volume d’activité (% du chiffre d’affaires réel ou attendu) ou encore faire un mix.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  30. LABETOULLE 7 juillet, 2016 at 13:22 Répondre

    BONJOUR
    CE QUE JE VOUDRAI SAVOIR C EST COMMENT FAIRE POUR CONNAITRE LE PRIX D ACHAT QUAND C EST UN ACHAT D UN SET DE 3
    EX. 3 PANIERS A 21.95 HT MON PRIX D ACHAT DE L ENSEMBLE
    JE DETAILLE LES PANIERS : LE PETIT PV. 13€/MOYEN PV. 17€/GRAND PV. 21€
    ET DONC JE VOUDRAI SAVOIR COMMENT JE TROUVE MON PRIX D ACHAT???
    DANS L ATTENTE DE CONNAITRE LE SAVOIR FAIRE
    CORDIALEMENT
    ROSELYNE

    • Dufour Laurent
      Dufour Laurent 8 juillet, 2016 at 16:38 Répondre

      Bonjour,

      Nous ne comprenons pas bien votre question, pouvez-vous la préciser.

      Cordialement,
      Le service création d’entreprise LbdD

  31. SAMAKE HAWA 28 août, 2016 at 21:35 Répondre

    Bonjour

    Tout d’abord félicitation pour ce blog et ces fiches qui sont justes géniales! Elles sont complètes et complètement compréhensibles et franchement un grand merci pour le temps que vous prenez pour répondre aux diverses questions. Malgré la qualité des réponses et des informations apportées je bloque sur la fixation de mon prix de vente!

    Voilà je souhaite me lancer dans la vente de coussin ethnique en AE. Je vais les faire faire confectionner dans un atelier ou chez une couturière. Je fournirai les tissus, fermetures, galons enfin tous le nécessaire à la confection du coussin selon le modèle du coussin. A coté j’achèterai également les garnitures coussins et poufs et tous le nécessaire pour l’envoi postal (boite en carton d’envoi, feuille de soie, étiquettes…) Avec les frais d’envois j’ai compris que cela constituait d’après vos explications mon prix et coût de revient. Là où je bloque c’est comment établir mon prix de vente!!!!! J’ai beau lire et relire la fiche je ne sais pas pourquoi mais je n’arrive pas à définir un prix. J’ai bien compris le principe de la marge a dégager mais…. je ne sais pas comment établir le coefficient ou j’ai l’impression que la 1 ère formule avec les structures de coût conviendrait aussi au calcule de mon prix de vente et parait plus simple…

    D’autant plus qu’un atelier de confection me demande mon prix de vente ainsi que ma marge souhaitée pour me proposer son coût de confection….!!!! ce que je trouve un peu étrange non????? Normalement c’est à lui de me communiquer son tarif et moi de faire en fonction ? En fin dernière question concernant mon coût de revient quand à l’achat de mon tissu. J’achète un tissu entre 20 et 25 euros les 5.50 m c’est vendu comme tel mais cela servira selon le modèle a faire 1 ou 2 housses voir 3….. cela change t il quelque chose au calcul du coût de revient d’une housse de coussin?

    En vous remerciant pour vos réponses.

    • Hugo 30 août, 2016 at 08:32 Répondre

      Bonjour Monsieur,

      Tout d’abord, la réaction de l’atelier de confection est en effet assez surprenante, normalement vous avez besoin de connaitre leurs coûts pour calculer votre prix de revient.

      Pour calculer le prix de revient d’un article il convient tout d’abord de déterminer le prix d’acquisition de vos matières premières.

      Dans le cadre de votre activité vous devez acquérir du tissu, des fermetures…

      Il faut alors chiffrer le coût pour un bien, par exemple pour la housse si vous pouvez faire 3 housses à partir de 25 € de tissus. Le prix pour une housse est donc de 25 / 3 = 8.33 €.

      Il procéder de même pour l’ensemble de vos matières premières afin de déterminer le cout unitaire pour un bien. Si vous achetez 100 fermetures à 12.00 € ; le prix unitaire est de 0.12 €.

      Une fois que vous avez procédé ainsi pour les matières premières, regarder vos frais d’envois.

      Il faut alors procéder de la même façon en déterminant le prix unitaire des boites d’envois, des étiquettes…

      Puis regarder combien la poste vous facture les envois afin d’ajouter ce montant à votre prix de vente.

      Normalement vous savez combien vous coute vos matières premières pour un bien ainsi que vos frais d’envois, il vous manque le cout de confection.
      Soit l’entreprise par laquelle vous allez passer pour la confection vous fournir ces tarifs (par exemple 200 housses pour 50 €). Dans ce cas le cout unitaire pour une housse est de 50 / 200 = 0.25 €

      Vous ajoutez alors ce coût unitaire à vos autres coûts et vous obtenez votre cout de revient (ce que cela va vous coutez au total de produire le bien).

      A partir de ce moment vous devez déterminer votre marge, c’est l’argent dégagé qui vous permettra de faire façe à votre charge (salaire, cotisations sociales…). Ce taux de marge peut être estimé, par exemple si vous pensez que ces charges représentés environ 30% de vos charges totales. Vous pouvez fixer votre taux de marge à 30%.

      Le prix de vente sera alors de : cout de revient x 1.3 = prix de vente.
      Ce prix de vente doit ensuite être soumis à taux de TVA de 20%.

      Si l’entreprise de confection ne vous fournit pas ces tarifs. Vous pouvez les estimer afin d’avoir une base de négociation.

      Vous avez votre prix de revient sans le coût de confection, et votre taux de marge.

      Dans cet exemple nous allons fixer votre prix de revient sans la confection à 20 €, le taux de mare à 30% et X sera le cout de confection.

      (20 € + X) * 1.3 = Prix de vente HT.

      Vous pouvez alors poser différentes hypothèses pour la valeur de X afin de voir ce que devient votre prix de vente (vous pouvez également faire varier la marge) et essayer de déterminer une valeur de X qui vous permette d’obtenir un prix de vente satisfaisant.

      Il faut procéder de la même façon pour vos différents produits qui auront des coûts de revient différent.

      J’espère que cette réponse vous sera utile, sinon n’hésitez pas à revenir vers nous.

      Cordialement.
      L’ équipe création d’entreprise LBdD.

      • HAWA 30 août, 2016 at 22:02 Répondre

        Merci infiniment pour cette réponse plus que complète!

        Effectivement sans votre aide je n’y serais jamais arrivée j’étais loin de tous ce raisonnement qui après réflexion est plus que logique! vraiment merci!

        Et juste je suis une Demoiselle!!!!!!!! rires…..

        Merci encore!

      • hawa 25 septembre, 2016 at 21:56 Répondre

        Bonjour

        Je me permets de revenir sur les explications que vous m’aviez fournis à l’époque concernant mon prix de vente et qui effectivement m’avait éclairé.

        Aujourd’hui ayant débuter le confection de mes coussins les choses se corsent un peu car en appliquant vos explications ….. je ne me retrouve pas et surtout je n’arrive pas à obtenir mon prix de vente…

        Je vous explique ;

        D’après vos fiches si bien compris le coût de revient est constitué par :

        les coûts d’achats et d’approvisionnement+Coûts de production+Coûts de distribution et les coûts adm.
        En relisant vos fiches j’ai vu que vous parliez de coefficient et taux de marge…… en choisissant l’une ou l’autre formule obtient on un prix de vente correct?

        Concrètement en ce qui me concerne pour la confection de mes coussins
        J’ai aujourd’hui le prix de mes tissus
        Le prix de mes fermetures. En fonction du nombre commande celui ci varie mis je suis à 1.85 euros sur la dernière commande par exemple.
        Mes garnitures. Le prix biensur change en fonction de la taille du coussin à garnir. Pour un coussin de dimension 40×40 le prix est de 3.50 euros
        Pour confectionner les coussins la couturière toujours selon la taille et le modèle souhaité j’ai des tarifs qui varient. Pour un coussin toujours 40×40 elle me le facture 4.00 euros le coussin et 4.50 euros si je rajoute un ruban autour……
        Les étiquettes pour ma griffe les 100 a 50.00 euros

        A cela si j’ai bien compris je dois également y ajouter les frais d’envoi par la poste
        Le prix unitaire de mes boites d’envoi
        Mes feuilles de papier de soie 29.25 euros les 480 feuilles
        Etiquettes « Merci » 10 feuilles de 120 autocollants a 9.70 euros

        En gros voici les coûts et ce que me coûtent pour confectionner un coussin de dimension 40×40

        Donc dans la logique et si j’ai bien compris il faudrait que j’additionne tous ces montants que j’y ajoute un coeff 3 ou un taux de marge et cela me donnerait mon prix de vente?

        Sauf que je pense que cela est faussé quelque part et que surtout le prix de mes tissus me pose problème…

        Mon tissu je peux l’acheter les 3 pour 25 euros c’est a dire 3 panneaux de tissus généralement de 5.50 m chacun ou les 2 pour 10 euros enfin cela varie… donc pour savoir a combien me reviens le tissu réellement par coussin confectionné et selon la taille en sachant que je fais également des poufs donc plus grand donc en terme d’utilisation de tissus je ne vais pas utiliser le même nombre de mètre pour un coussin 40×40 et un pouf. Comment déterminer Mon coût de revient du tissus? Dois je définir le mètre de tissus utiliser pour la confection de chaque produit? Peut être se sera plus simple?

        Enfin vraiment à ce niveau je suis perdue…. Surtout qu’en faisant l’addition de mes coûts je me rends compte que la confection me revient cher mes coûts sont assez cher il faut que je trouve des fournisseurs beaucoup plus abordables car on y ajoutant ma marge mon prix de vente est très cher…..

        Donc voilà j’ai vraiment de votre aide pour y voir un petit peu plus clair s’il vous plait

        Merci

        • Paul
          Paul 26 septembre, 2016 at 08:03 Répondre

          Bonjour,
          Merci de porter autant d’attention à nos articles.
          Votre situation demande du temps et de l’implication, or il nous est difficile de formuler des réponses au cas par cas.

          La fixation d’un prix de vente est un point élémentaire d’une société. Si vous avez des doutes, je vous suggère de vous rapprocher d’une personne qualifiée de type expert-comptable ou professionnel de la gestion. Le professionnel en question prendra du temps, moyennement rémunération, pour fixer vos prix de vente.

          Bon courage,
          L’équipe du Blog du dirigeant

  32. Florence Dexmier 22 septembre, 2016 at 07:25 Répondre

    Bonjour,
    Je souhaiterais commencer en auto entrepreneur, j’ai un projet pour lequel j’ai trouvé mes produits et ce dont j’ai besoin pour démarrer mon activité.
    J’aimerais être certaine d’appliquer le bon taux de TVA.
    Il s’agit d’ouvrir une petite boutique en ligne.

    • Clément Baudry
      Clément Baudry 22 septembre, 2016 at 08:28 Répondre

      Bonjour,

      En principe, sous la forme d’une auto-entreprise, vous êtes sous le régime de franchise de TVA : autrement dit vous n’avez pas à appliquer la TVA tant que vous ne dépassez pas les seuils de la micro-entreprise (32 900€ de CA annuel pour les prestations de services et 82 200 € de CA annuel pour les ventes).

      Attention toutefois : si vous travaillez avec des particuliers et que vous prévoyez de dépasser les seuils dans peu de temps, veillez à bien anticiper ce passage car vos prix augmenteront alors pour vos clients de 20% alors que vous ne devrez reverser cette TVA, vous n’aurez donc pas 20% de recettes en plus de votre côté.

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

0
0

Le succès du blogdudirigeant (plus de 2 millions de visites par an) nous a amené à devoir adapter notre logistique pour améliorer notre qualité de service (serveur plus gros, augmentation des effectifs, …).

Nous sommes heureux de voir la communauté du blogdudirigeant se développer et avons engagé une démarche pour mettre à disposition de nouveaux supports, suite aux nombreuses demandes.

La publicité que nous avons introduite ne permet d’amortir qu’une partie des frais engagés pour cette nouvelle démarche. Pour la pérenniser nous avons choisi de mettre en place un système de participation financière permettant une consultation gratuite du blog tout en demandant aux lecteurs importants de participer aux frais. L’abonnement que nous proposons permet d'accéder à l'ensemble du blog et de ses services sans aucune restrictions. Sans s'abonner, vous pouvez néanmoins accéder gratuitement à 2 articles du blog tous les 15 jours. Ceux qui souhaitent profiter pleinement du blog peuvent s’abonner de manière mensuelle ou annuelle à des tarifs raisonnables. Nous remercions les lecteurs assidus qui nous ont conseillés dans ce choix ainsi que tous ceux qui nous aideront à faire vivre ce blog dédié aux créateurs et aux dirigeants.
×
Show
Pourquoi ce compteur ?


Envie d'infos pratiques ?
Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du dirigeant.
x