Les conseils d’Olivier Ezratty pour ne pas planter sa startup

Chaque année, le consultant Olivier Ezratty publie le "Guide des startups", un livre bourré de conseils, de bons plans et d’adresses utiles pour tout entrepreneur qui souhaite se lancer dans l’aventure entrepreneuriale.

Le livre s'adresse particulièrement aux entrepreneurs qui souhaitent monter une startup, dont le modèle économique, mais aussi la vision à long terme, varient d’une entreprise « classique ».

Le blog du dirigeant vous a concocté un condensé des 5 conseils les plus pertinents à suivre pour réussir à monter sa startup.

Créer en équipe : une nécessité pour réussir

Créer en équipe : une nécessité pour réussirCréez en équipe pour réussir ! Et Olivier Ezratty n’est pas le seul à la souligner. Pour exemple Thierry Petit, cofondateur de Showroomprive.com et business angel actif depuis 2010, le rappelle régulièrement dans ses interviews : « Je ne connais aucune réussite en solo. À chaque fois que j’ai créé une entreprise seul, je me suis trompé. »

Faut-il encore rappeler que créer en équipe booste la créativité, multiplie les compétences au profit de l’entreprise, motive et remotive ? ... À condition de s’entourer des bonnes personnes, évidemment !

Et Olivier Ezratty se rajouter : « Cela montre aussi à vos clients et investisseurs éventuels que vous avez au moins convaincu quelqu’un de partir à l’aventure avec vous. Trouver le numéro deux de l’entreprise est le premier "acte de vente" stratégique. »

Le développeur n’est pas une "commodité"

Dans le monde des startups, il y a les développeurs informatiques sans qui le cœur de métier de l’entreprise ne peut exister - et il y a les profils « école de commerce », prompts à monter le projet commercialement, le vendre et le pitcher. Ce sont souvent ces derniers qui ont l’idée d’origine et qui font appel à des profils techniques pour développer la technologie. Dans ce contexte, hors de questions de faire appel à un stagiaire, ni même un sous-traitant.

Le développeur n’est pas une "commodité"Parce que la réussite d’une startup tient dans sa technologie et la rapidité de son développement sur son marché en perpétuel mouvement, le développeur doit être associé ; à niveau d’implication égal avec le fondateur de l’entreprise (implication financière et émotionnelle). Créer en équipe, oui, mais pas que ! Il s’agit aussi de créer avec une équipe passionnée, impliquée... En bref, avec des personnes réactives et prêtes à tout donner pour concrétiser le projet !

Pour réussir : pensez client, faites du design thinking !

Le design thinking - ou pensée design - consiste à partir de la demande du client pour concevoir un produit de a à z. Voilà pour le postulat. Partant de là, tout le modèle économique de l’entreprise, l’organisation de ses services et de ses équipes doit aller en ce sens :

  • l’analyse permanente des besoins clients, de ses attentes – notamment grâce aux outils du Web et aux réseaux sociaux - permettent d’identifier de nouveaux produits à lancer ou d’améliorer en continu l’offre existante
  • l’organisation interne de l’entreprise doit permettre de coordonner les contraintes liées à chaque poste nécessaire à la conception de l’offre (création d’équipes aux compétences transverses plutôt qu’une subdivision par service monocompétence, par exemple)
Vous avez là un condensé de design thinking, qui constitue la mentalité de la startup d’aujourd’hui et qui fait sa réussite sur ces nouveaux marchés en rebondissement constant, où les besoins ne sont pas encore clairement arrêtés.

Pour réussir : pensez client, faites du design thinking !Dans la mouvance des attentes clients, Olivier Ezratty vous donne ses pistes en soulignant que les attentes/besoins clientèle tournent souvent autour de trois axes « primitifs » :

  • l’émotion
  • le temps
  • l’argent

 

Et de préciser que si votre offre n’apporte ni émotion, ni gain de temps, ni gain d’argent clairement identifiable par le client, votre startup devra revoir son modèle (et surtout, son produit). Tous à votre organisation design thinking !

Faire du lean startup

Comme le souligne si bien Olivier Ezratty, l’entrepreneur a tendance à écouter les conseils de beaucoup de monde : ses proches, son réseau d’experts et de consultants, les professionnels qui évoluent dans le même écosystème que lui... Faut-il faire plutôt du BtoB, plutôt du BtoC – pertinent, pas pertinent ? ... Là encore, le design thinking entre en jeu, car les meilleures réponses à vos questions proviennent, non de votre écosystème, mais des clients ; de ceux qui payent pour consommer votre offre.

Faire du lean startupPour fonder votre stratégie, basez-vous uniquement sur les retours du marché et faites du « lean startup » ; à savoir confronter rapidement le produit à son marché, quitte à le corriger au fur et à mesure des retours clients. La startup est itérative et c’est pour cela qu’elle croît vite (et bien) !

*Sortir rapidement son produit ne signifie pas sortir un produit non fini. Tâchez de vendre un niveau de qualité attendu dès le départ !

Privilégiez le marché à l’écosystème entrepreneurial

Privilégiez le marché à l’écosystème entrepreneurialLes concours d’entreprises et événements networking relatifs aux startups ont le vent en poupe, mais ils n’apporteront pas forcément la visibilité espérée sur le marché que vous visez. Quelques couvertures média si vous gagnez un prix, une cote de popularité auprès des startupers... Ce type de communication n’est pas forcément pertinent pour vendre. Olivier Ezratty préconise de cibler les événements et concours dont les retombées toucheront directement vos partenaires et/ou votre cible (pour une visibilité dans le média lu par votre client et non par votre copain startuper ou les anciens de votre école, pour vous donner un exemple).

Du design thinking, de l’itératif et du networking ultra ciblé pour une startup résolument tournée vers sa cible, prête à croître, voire à changer de modèle économique si cela est nécessaire, mais aussi de l’importance de votre équipe, sa complémentarité, son implication : ne manquez pas le Guide des startups d’Olivier Ezratty !

 

Notez cet article
1 vote(s) - Moyenne : 4

Laisser un commentaire

0

Le succès du blogdudirigeant (plus de 2 millions de visites par an) nous a amené à devoir adapter notre logistique pour améliorer notre qualité de service (serveur plus gros, augmentation des effectifs, …).

Nous sommes heureux de voir la communauté du blogdudirigeant se développer et avons engagé une démarche pour mettre à disposition de nouveaux supports, suite aux nombreuses demandes.

La publicité que nous avons introduite ne permet d’amortir qu’une partie des frais engagés pour cette nouvelle démarche. Pour la pérenniser nous avons choisi de mettre en place un système de participation financière permettant une consultation gratuite du blog tout en demandant aux lecteurs importants de participer aux frais. L’abonnement que nous proposons permet d'accéder à l'ensemble du blog et de ses services sans aucune restrictions. Sans s'abonner, vous pouvez néanmoins accéder gratuitement à 2 articles du blog tous les 15 jours. Ceux qui souhaitent profiter pleinement du blog peuvent s’abonner de manière mensuelle ou annuelle à des tarifs raisonnables. Nous remercions les lecteurs assidus qui nous ont conseillés dans ce choix ainsi que tous ceux qui nous aideront à faire vivre ce blog dédié aux créateurs et aux dirigeants.
×
Show
Pourquoi ce compteur ?

Envie d'infos pratiques ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du dirigeant.

No SPAM!  Vous pourrez vous désinscre à  tout moment.