Ne négligez pas votre prévisionnel financier pour un e-commerce !

Monter un e-commerce ne doit pas être une activité prise à la légère !

Même si vous vous dispensez d’une boutique physique (et des charges fixes – souvent lourdes - qui s’y raccrochent), se faire une place sur le Net et parmi la concurrence foisonnante doit être une activité rentable à moyen terme.

Parmi les multiples étapes de la création d’entreprise, et les réflexions spécifiques à ce type d’activité, le blog du dirigeant vous explique comment réaliser le prévisionnel financier d’un e-commerce.

Un prévisionnel financier : pour quoi faire ?

Le prévisionnel financier est l’une des étapes du business plan, document qui regroupe quant à lui tous les aspects de la création de votre entreprise (étude de marché, stratégie commerciale, statut juridique...). Tout créateur d’entreprise monte son business plan et les e-commerçants sont loin d’en être exemptés tant les coûts cachés liés à l’exploitation d’une activité Web peuvent venir alourdir la rentabilité de l’entreprise.

Le prévisionnel financier sert à :

  • définir le modèle économique de l’entreprise 
  • identifier et anticiper au maximum les charges liées à l’exploitation de l’activité

Le prévisionnel dans le e-commerceL’objectif de votre prévisionnel financier sera, au travers de différentes simulations financières (faites à l’aide d’un logiciel), d’identifier le cycle d’exploitation (soit le mode de fonctionnement) qui mobilise le moins de ressources possibles pour votre e-commerce., tout en garantissant la rentabilité espérée pour votre entreprise.

Étape 1 pour le prévisionnel d’un e-commerce : prix de vente et coût de revient

Notez que les calculs sont ici réalisés hors taxes 

Le prévisionnel financier pour en e-commerceEn fait, les étapes de réalisation d’un prévisionnel financier pour un e-commerce sont les mêmes que pour un commerce classique. Vous devez - en amont - définir le positionnement commercial de votre entreprise (niveau de qualité, positionnement prix, image de marque, stratégie de communication) puis fixer vos prix de vente unitaires en fonction de ces réflexions (image de marque, positionnement).

On parle ici des prix du marché (le prix psychologique au-delà duquel votre segment de clientèle n’achètera plus, mais aussi en dessous duquel il est inutile de descendre, car la variante ne changera pas l’image de vos produits).

Ensuite, il vous faudra calculer le coût de revient unitaire pour chaque produit de votre gamme (ou familles de produits si vous vendez des lots).

Pour simplifier vos simulations financières, vous pourrez inclure dans votre coût de revient unitaire uniquement les frais directement liés au produit (coût d’achat, coût des matières premières, frais de sous-traitance, emballage...). Il va de soi que si vous achetez en gros, vous devrez diviser la somme globale par la quantité achetée ou produite pour pouvoir obtenir votre coût unitaire.

Pour aller plus loin et calculer le coût de revient tel que la comptabilité le définit : rendez-vous sur notre fiche pratique dédiée au coût de revient

Le prix de vente unitaire diminué du coût de revient unitaire vous permet de connaître la marge brute par produit ! (prix de vente unitaire – coût de revient unitaire = marge brute)

 Pour en savoir plus sur le calcul de la marge, rendez-vous dans notre dossier : Marge, taux de marge et taux de marque

Étape 2 pour le prévisionnel d’un e-commerce : charges fixes et charges variables

Construction du compte de résultat prévisionnel

Vous devez ensuite identifier et envisager toutes les dépenses annexes que vous verserez et liées à votre cycle d’exploitation ; qui seront inclues dans le compte de résultat prévisionnel.

Pour rappel, le compte de résultat est un tableau des comptes annuels qui répertorie l’ensemble des charges et le chiffre d’affaires réalisé pour une année comptable / les données sont annuelles.

Il s’agit ici d’anticiper votre compte de résultat pour le 1er exercice comptable, puis pour les deux années à venir.

Différencier les charges fixes et les charges variables

Les charges fixes sont des dépenses qui ne varient pas en fonction du volume d’activité. Les charges variables varient selon le volume d’activité (électricité, fournitures ...).

Le prévisionnel dans le e-commerceLes dépenses annexes liées à l’exploitation d’un e-commerce sont essentiellement liées au référencement, dont le coût peut vite grimper si l’on souhaite optimiser sa position dans Google. Vous devrez rencontrer des agences Web spécialisées dans le référencement SEO pour obtenir un devis ou une moyenne de tarif servant de base pour vos prévisions.

N’oubliez pas d’anticiper des frais de communication (création d’un blog, budget de communication sur les réseaux sociaux, événementiel...), vos frais relatifs à l’assurance responsabilité civile professionnelle (RC Pro)...  C’est également ici que vous devrez anticiper les impôts et charges sociales (selon le statut juridique choisi), les éventuels remboursements d’emprunt...Ces dépenses seront des charges fixes.

L’autre contrainte spécifique au e-commerce est relative aux frais de livraison/frais de port. Soit vous les incluez dans votre coût de revient (payé directement par le client), soit vous proposez la livraison gratuite, auquel cas l’action sera une charge variable.

De plus, vous devrez réfléchir à un lieu de stockage et de préparation de l’expédition de vos produits. Allez-vous procéder par vous-même à ces démarches ou plutôt les sous-traiter auprès d’un entrepôt logistique ? - auquel cas, la charge sera variable ; les entrepôts proposant souvent des tarifs selon le volume de produits traités

Le prévisionnel dans le e-commerceEnfin, la dernière contrainte identifiée pour un e-commerce est la mise en place d’un moyen de paiement sécurisé avec votre banque et la commission qui sera prélevée sur chacune des transactions. Cette charge est également variable (fonction du volume des commandes).

N’oubliez pas que les charges variables sont fonction du volume d’activité envisagé, c’est-à-dire des commandes obtenues/ chiffre d’affaires prévisionnel et seront à inclure et à « simuler » dans votre logiciel de prévisions financières.

Étape 3 pour le prévisionnel d’un e-commerce : les simulations financières

Le prévisionnel dans le e-commerceVous pouvez vous munir de votre compte de résultat prévisionnel pour réaliser vos simulations financières ; l’objectif étant de visualiser la quantité de produits qu’il faudra vendre pour couvrir l’ensemble des charges anticipées en étape 2, puis dégager une rentabilité et enfin vous rémunérer.

Pour simplifier l’exercice dans un premier temps, vous pouvez travailler sur votre coût de revient unitaire moyen et votre prix de vente unitaire moyen = une marge unitaire moyenne, notamment dans le cas où votre catalogue de produits est conséquent.

Ainsi :

Marge unitaire moyennequantité de produits vendus (à identifier) = Chiffre d’affaires suffisant pour :

  1. couvrir vos frais
  2. rentabiliser l’affaire
  3. vous rémunérer

Sans oublier d’inclure les charges variables selon les quantités simulées !

ou encore :

Prix de vente unitaire moyen * quantités vendues (à définir) = chiffre d’affaires annuel

-

Coût de revient unitaire moyen * quantités ()à définir = charges directes annuelles

=

Marge brute unitaire moyenne * quantité (à définir) = marge annuelle

la marge annuelle doit couvrir :

  • les charges variables unitaires * quantités (à définir) = charges variables annuelles
  • les charges fixes annuelles

Le volume des ventes est évalué annuellement au sein du compte de résultat prévisionnel, mais vous devez évidemment le rapporter au mois (diviser par 12) et au jour afin d’obtenir un objectif concret de ventes.

Valider le modèle économique

Le prévisionnel dans le e-commerceCet objectif devra ensuite être validé par vos soins. Au vu de l’étude de marché, est-ce réaliste de vendre X produits par mois et ainsi d’obtenir x euros de chiffre d’affaires ? Au bout de combien de temps atteindrez-vous ce rythme de croisière ? Les ressources mobilisées permettent-elles d’obtenir et de tenir un tel niveau d’activité ?

Sinon, devez-vous revoir vos investissements (et ainsi vos charges fixes, variables et vos simulations ?). Ce type de questionnement vous permet de valider (ou non) la rentabilité de votre modèle économique.

 Le modèle économique n’est pas rentable

Si l’objectif de chiffre d’affaires semble irréaliste au vu de l’étude de marché et des ressources mobilisées dans vos simulations financières, votre modèle économique n’est pas rentable.

Devez-vous :

  • Tenter d’augmenter la marge unitaire brute (augmenter le prix de vente ou baisser le coût de revient) ? – En général, la marge brute doit représenter au minimum le montant du coût de revient unitaire, soit coût de revient * 2 = prix de vente
  • Revoir l’ensemble de votre positionnement stratégique ? (Augmenter le prix de vente n’est pas forcément opportun au vu de votre image de marque, par exemple)
  • Revoir des aspects du fonctionnement de votre e-commerce (charges fixes, charges variables) ?

Conclusion

Vous l’avez compris, les prévisions financières sont une énorme simulation de votre e-commerce, permettant par la même occasion de valider le statut juridique, le régime social et fiscal optimal pour votre modèle économique. Vous pouvez réaliser une « mini » prévisionnel financier avec quelques éléments fondamentaux (coût de revient/prix de vente/charges fixes principales), mais il est recommandé de se faire accompagner par un expert-comptable pour une simulation complète, notamment pour vous aider dans l’évaluation des données sociales et fiscales et pour la validation du statut juridique.

Notez cet article
1 vote(s) - Moyenne : 5

Laisser un commentaire

0

Le succès du blogdudirigeant (plus de 2 millions de visites par an) nous a amené à devoir adapter notre logistique pour améliorer notre qualité de service (serveur plus gros, augmentation des effectifs, …).

Nous sommes heureux de voir la communauté du blogdudirigeant se développer et avons engagé une démarche pour mettre à disposition de nouveaux supports, suite aux nombreuses demandes.

La publicité que nous avons introduite ne permet d’amortir qu’une partie des frais engagés pour cette nouvelle démarche. Pour la pérenniser nous avons choisi de mettre en place un système de participation financière permettant une consultation gratuite du blog tout en demandant aux lecteurs importants de participer aux frais. L’abonnement que nous proposons permet d'accéder à l'ensemble du blog et de ses services sans aucune restrictions. Sans s'abonner, vous pouvez néanmoins accéder gratuitement à 2 articles du blog tous les 15 jours. Ceux qui souhaitent profiter pleinement du blog peuvent s’abonner de manière mensuelle ou annuelle à des tarifs raisonnables. Nous remercions les lecteurs assidus qui nous ont conseillés dans ce choix ainsi que tous ceux qui nous aideront à faire vivre ce blog dédié aux créateurs et aux dirigeants.
×
Show
Pourquoi ce compteur ?

Envie d'infos pratiques ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du dirigeant.

No SPAM!  Vous pourrez vous désinscre à  tout moment.