Sélectionner une page

Qu’est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

par | 2 commentaires

De nombreux consultants, experts-comptables ou banquiers conseillent aux dirigeants d’entreprises quel que soit leur statut juridique (micro entreprise, EURL, SASU, SAS, SARL, TPE, PME, etc.) de maîtriser leur Besoin en Fonds de Roulement (BFR).

Gestion et Comptabilité : les outils

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

Si certains d’entre nous comprennent cette notion provenant de l’analyse financière et de la gestion d’entreprise, il n’est pas toujours évident de la maîtriser totalement. Comment savoir ce qu’implique une dérive du besoin en fonds de roulement et comment le maîtriser.

Nous vous proposons dans cet article de comprendre la notion de besoin en fonds de roulement, comment calculer le BFR ? Quand est ce que faut-il le surveiller et comment le maîtriser ?

A quoi correspond le besoin en fonds de roulement ?

Le Besoin en Fonds de Roulement ou BFR, est un indicateur d’équilibre financier qui mesure le besoin de trésorerie nette d’une entreprise, induit par le décalage de son cycle d’exploitation. En fait le besoin en fonds de roulement est généré par le décalage des flux de trésorerie qui existe entre le délai de paiement des achats nécessaires au fonctionnement de l’entreprise et le délai de règlement des clients ainsi que le délai de rotation des stocks.

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?Le BFR est décomposé en deux parties, une partie correspondant aux emplois d’exploitation,  qui comprend les sommes d’argent qui appartiennent à l’entreprise, mais qui ne sont pas encore disponibles sur ses comptes bancaires, et qui représente donc un besoin de financement pour l’entreprise, tels que :

  • Les sommes qui sont dues à l’entreprise : créances clients, avances fournisseurs, etc. (en attente d’encaissement). La liquidité de ces postes augmente avec la réduction du délai d’encaissement ;
  • Les stocks de matières premières, d’encours ou de produits finis qui représentent de l’argent dépensé et immobilisé (en attente de vente, qui ensuite seront convertis en attente d’encaissement);

Et l’autre partie correspond aux ressources d’exploitation, qui comprend les sommes que l’entreprise doit payer à ses partenaires à court terme, mais qui entre temps et avant exigibilité de celles-ci, constituent des ressources à court terme qui l’aident à financer son activité (plus précisément : le décalage de ses encaissements). On trouve à titre d’exemple :

  • Les dettes fournisseurs (en attente de paiement ou de décaissement)
  • Crédit de moins d’un an.

Le processus qui induit ce décalage peut être schématisé de la manière suivante :

 

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

Comment calculer le Besoin en fonds de roulement (BFR) ?

Le besoin en fonds de roulement correspond donc au total des créances et des stocks moins la somme des dettes de court terme. Le calcul du Bfr, se fait comme suit :

Besoin en fonds de roulement = Stocks + créances d’exploitation – dettes d’exploitation

Avec :

  • Stocks = stock de matières + stocks encours + stocks produits finis
  • Créances = créances client et comptes rattachés + autres créances
  • Dettes = dettes fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales

Schématiquement on peut visualiser le BFR sur un bilan de la manière suivante :

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

En gestion financière, plus précisément dans le bilan fonctionnel, le besoin en fonds de roulement est analysé selon qu’il soit d’exploitation (lié à l’activité courante de l’entreprise) ou hors exploitation (lié à des événements exceptionnels), le BFR analysé dans notre cas est issu du bilan comptable annuel.

Le montant du BFR est annuel, il correspond à une moyenne calculée sur toute la période de l’exercice comptable concerné par l’analyse, pour être plus représentatif, le BFR est souvent exprimé en nombre de jours de chiffre d’affaires.

Pour obtenir ce ratio, on divise le résultat obtenu par le chiffre d’affaires annuel HT de l’entreprise et on le multiplie par 360 :

BFR en nombre de jours de CA = actif circulant (stocks + créances clients + autres créances) – passif circulant (dettes fournisseurs + dettes fiscales + dettes sociales) x 360 / CA HT

Le résultat obtenu permet au dirigeant de savoir combien de temps de travail il lui faut pour financer l’activité de son entreprise. Bien évidemment plus le nombre de jours est faible, mieux c’est pour l’entreprise.

Pourquoi est-il important de calculer son besoin en fonds de roulement ?

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?Déterminer le besoin en fonds de roulement de son entreprise permet de connaître le montant du besoin qu’il faut financer pour « faire tourner la boite ».

De nombreuses entreprises sont asphyxiées par une trop faible trésorerie ce qui génère des conséquences néfastes financièrement, mais aussi pour l’organisation interne de la société.

Les répercussions financières d’une trésorerie mal maîtrisée (un BFR non financé par le fonds de roulement net global) :

  • les frais financiers (agios, frais liés au mode de paiement sécurisé demandé par les fournisseurs, coûts du crédit, Dailly, etc.),
  • l’impossibilité de négocier des escomptes auprès des fournisseurs,
  • la perte financière sur la trésorerie non placée,
  • la difficulté de bien négocier les tarifs d’achats  auprès des fournisseurs,
  • les pénalités pour paiement des impôts et taxes en retard, etc.

Les répercussions organisationnelles d’une trésorerie mal maîtrisée :

  • nécessité pour le dirigeant ou le responsable financier de  discuter et négocier avec les partenaires financiers (le plus souvent les banques),
  • négociations longues et délicates avec les fournisseurs
  • difficulté à faire jouer la concurrence,
  • fragilité de l’entreprise face à l’agressivité des nouveaux concurrents,
  • insécurité des collaborateurs (bruits de couloir, baisse de la concentration, démotivation, démission des plus compétents, etc.),
  • la situation de faiblesse ne permet pas à l’entreprise d’avoir un discours ferme sur les tarifs,
  • perte de temps lors de relances clients, etc.

Quand doit-on suivre son BFR ?

Avoir une gestion financière saine est un élément essentiel pour le bon fonctionnement de l’entreprise. Si les vertus d’une bonne gestion financière sont peu visibles lorsque tout va bien, elles apparaissent bien vite lorsque la trésorerie et le cash-flow se tendent.

Au regard de l’importance que revêt la gestion financière, il est évident qu’elle nécessite une attention permanente. Pourtant, certaines périodes plus propices au dérapage du BFR nécessitent un suivi plus poussé.

Le besoin de trésorerie lors de la création d’entreprise

Créer son entreprise nécessite souvent des fonds importants. Si l’étude de marché, l’analyse du business modèle, la réalisation du business plan comprenant le prévisionnel financier (bilan prévisionnel, compte de résultat prévisionnel, plan de financement, pal de trésorerie), etc., contribuent à mesurer le besoin de financement de la future entreprise, la réalité est souvent bien différente et nettement plus consommatrice de cash que ce qui était prévu.

Dans ces conditions, le suivi d’un indicateur comme le BFR devient vital pour l’entreprise, car il permet à la jeune entreprise d’anticiper les besoins de financement et d’adapter le plan de financement prévu à un moment où la situation financière reste présentable.

Le besoin de trésorerie en cas de difficulté financière

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?Lorsqu’une société traverse des difficultés financières, le suivi du BFR et de la trésorerie devient essentiel. Par contre la nature et la gravité de la situation donneront lieu à des solutions différentes.

Une difficulté de trésorerie passagère, due à un élément conjoncturel nécessitera de resserrer la gestion.

Une difficulté de trésorerie structurelle nécessite un travail de financement au niveau du fonds de roulement. Solutionner une problématique structurelle prend du temps, ce qui nécessite un plan de financement initial de long terme. La direction sollicitera les partenaires financiers pour un prêt d’entreprise de long terme et/ou les associés pour consolider les capitaux de la société (apport en comptes courants, augmentation de capital, etc.). Elle pourra aussi trouver du des liquidités en se séparant de certains actifs immobilisés.

Le besoin de trésorerie engendré par le développement de l’activité

Dans la majeure partie des cas, le développement de l’activité engendre un besoin de financement accru. En effet, comme le schéma sur le processus de décalage le montre, lorsque l’activité de l’entreprise génère un BFR, plus celle-ci se développe plus le besoin de trésorerie se fera sentir.

De nombreuses start-up en développement se trouvent confrontées à ce problème qui amène le dirigeant à devoir faire appel à du financement extérieur. Lorsqu’elle n’est pas anticipée, cette phase peut amener la perte du contrôle de la société.

Comment maîtriser son besoin en fonds de roulement ?

L’analyse de la compta permettra de prioriser les actions à mener, parmi les principaux conseils à savoir pour réduire le décalage du besoin en fonds de roulement on trouve :

  • Augmenter la rotation de ses stocks :  assainir les stocks et améliorer la rotation des stocks de matière première, de produits semi-finis ou finis, le ratio utilisé pour connaître le délai moyen de rotation des stocks est :
Délai de rotation des stocks (en jours) = (Stock moyen / coût de production ou de fabrication) * 360
  • Négocier le délai d’encaissement avec ses clients en proposant des escomptes (paiement immédiat contre une réduction, échelonnement des créances clients, etc.), le ratio utilisé pour connaître le délai de paiement moyen des clients est :
Délai d’encaissement moyen des clients (en jours) = (Créances Clients / Chiffre d’affaires T.T.C) * 360
  • Négocier le prolongement du délai paiement du crédit fournisseurs ; le ratio utilisé pour connaître le délai de paiement moyen des fournisseurs est :
Délai moyen de règlement des fournisseurs (en jours) = (Dettes Fournisseurs / Achats T.T.C) * 360
  • utiliser l’assurance-crédit lorsque c’est nécessaire
  • Recourir à l’affacturage : c’est une opération qui consiste à céder une partie ou la totalité de ses créances à un organisme spécialisé appelé FACTOR, l’encaissement de la somme est très rapide, minoré de certains frais.
  • Trouver du financement de court terme ou de moyen terme,
  • négocier un étalement des dettes de court et moyen terme (dettes fiscales et sociales, charges
  • négocier un prêt professionnel

Si certaines de ces démarches comme l’affacturage, la Dailly ou le prêt professionnel représentent une charge supplémentaire, elles permettent à l’équipe dirigeante de ne pas s’embourber dans la gestion de la trésorerie de l’entreprise qui prend souvent beaucoup de temps et d’énergie.

Conclusion

Finalement, pour avoir un équilibre financier, l’entreprise doit veiller à dégager un fonds de roulement net global suffisant (excédent) pour pouvoir financer son BFR s’il est très important, le résultat de cet équilibre se répercute en trésorerie nette positive (si la différence entre le FRNG et BFR est positive) et négative dans le cas contraire.

Pour rappel :

  • FRNG = Capitaux permanents (capitaux propres et dettes financières à long terme) – Actif immobilisé
  • BFR = Actif circulant (hors trésorerie) – passif circulant (hors trésorerie)
  • Trésorerie nette = FRNG – BFR

Bien gérer son besoin en fonds de roulement, c’est gagner en efficacité, en sérénité et en capacité de négociation.

La mesure du BFR et de ses conséquences sur la trésorerie d’une entreprise est un point capital. Si le calcul du BFR peut paraître un peu compliqué, les conseils administratifs de l’entreprise et notamment le cabinet d’expertise comptable sont tout à fait à même de lui fournir les éléments comptables, mais aussi les tableaux synthétiques pour le réaliser (bilan et compte de résultat). Ils peuvent aussi mesurer le BFR et accompagner le dirigeant à financer le développement de son activité.

Les outils permettant d’anticiper les scénarios possibles (budget prévisionnel, plan de trésorerie prévisionnelle, plan de financement, business plan, etc.) sont autant d’outils permettant de calculer le BFR pour se prémunir de potentielles difficultés financières.

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

Newsletter

Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

2 Commentaires

  1. Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

    Sur votre schéma, je ne comprends pas la différence entre FR et BFR puisque dans ce cas le BFR est également égal à l’excédent des K permanents sur les immo.

    Réponse
  2. Qu'est ce que le Besoin en Fonds de Roulement ? A quoi sert-il ?

    Explications très claires, pratiques pour mon oral de comptabilité la semaine prochaine…merci! 🙂

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.