BFR, trésorerie, point mort, business model, seuil de rentabilité … ? Quèsaco ?

indicateurs BFR, trésorerie, point mort, business model, seuil de rentabilité … ? Quèsaco ?Les experts en gestion et finance utilisent souvent des termes difficiles à appréhender pour les dirigeants et les créateurs d’entreprise.

BFR, trésorerie, point mort, business model seuil de rentabilité : que signifient ces expressions ? Est-il important de maîtriser ces concepts pour diriger une entreprise ?

Le blog du dirigeant fait le point sur chacune de ces notions et vous explique quels sont les liens qui les relient.

 

 

Fond de Roulement (FR) et Besoin en Fonds de Roulement (BFR)

Le fonds de roulement et le besoin en fonds de roulement sont deux indicateurs permettant de mieux comprendre la structure financière de l’entreprise.

 

Le fonds de roulement

Le fond de roulement (FR) correspond à la différence entre les capitaux permanents de l’entreprise (cela correspond aux disponibilités financières de l’entreprise à long terme) et l’actif immobilisé (cela correspond aux montants sont investis sur le long terme).

 

Le fonds de roulement correspond donc au montant des disponibilités financières de long terme qui peut être utilisé pour financier l’activité de l’entreprise. Une entreprise en bonne santé dispose généralement d’un fonds de roulement positif. Maintenir un fonds de roulement positif, représentant environ 20% du chiffre d’affaires est sécurisant.

 

création d'entreprise

 

Le besoin en fonds de roulement

Le besoins en fonds de roulement est une notion opposée à celle du fonds de roulement puisqu’elle représente le montant de trésorerie nécessaire pour exploiter l’entreprise.Le BFR est une notion de court terme qui indique la somme d’argent qui étant immobilisée chez les clients ou dans les stocks n’est donc plus disponible.

 

Lorsqu’une entreprise est en bonne santé, le fonds de roulement est suffisant pour financer le besoin en fonds de roulement (BFR), l’excédent représente la trésorerie disponible. Lorsque le fonds de roulement est inférieur au besoin en fonds de roulement, l’entreprise est en situation financière tendue.

 

création d'entreprise

La trésorerie

Le terme « trésorerie » comprend à la fois la somme des disponibilités de l’entreprise et le montant des disponibilités moyen sur une période. Dans tous les cas, il représente l’argent dont l’entreprise dispose pour faire face à ses engagements financiers.

 

Il est recommandé aux créateurs et aux dirigeants de surveiller la trésorerie « comme le lait sur le feu » car la perte de temps et le coût financier d’un besoin de trésorerie peut être tellement important que cela peut engendrer de gros problèmes pour le dirigeant. Certains créateurs pénalisent fortement la création de leur entreprise en sous-estimant leur besoin de trésorerie. Le plan de trésorerie, même s’il semble fastidieux est un outil efficace pour anticiper et faire face aux difficultés de trésorerie. N’hésitez pas à demander de l’aide à votre expert-comptable sur ce point capital, il vous aidera à bien comprendre le lien étroit qui existe entre le fonds de roulement, le besoin en fonds de roulement et la trésorerie de l'entreprise.

création d'entreprise

 

Business plan ou Business model ?

Le business plan et le business model sont deux notions différentes.

Le business plan

Le business plan est un dossier qui regroupe l’ensemble de documents permettant de décrire un projet de création d’entreprise. Généralement il comprend :

  • une description du projet,
  • une étude de marché permettant de se faire une idée sur les perspectives commerciales de l’entreprise à l’étude,
  • une présentation du porteur de projet,
  • un prévisionnel financier permettant de se faire une idée des perspectives financières de l’entreprise. Le prévisionnel financier comprend notamment un prévisionnel d’activité, un plan de trésorerie et un plan de financement. Il permet aussi de mesurer si les fonds propres prévus au projet sont suffisants.

 

création d'entrepriseTrès prisé des investisseurs, la notion de business plan a tendance à évoluer, surtout dans le milieu des start-ups. En effet, les nouvelles technologies ont fortement accéléré les rythmes de l’activité économique rendant parfois inadaptés les business plans qui se basent sur des éléments rapidement obsolètes. De nouveaux concepts, comme l’approche SynOpp ou le modèle Canvas proposent des solutions complémentaires au business plan.

 

Le business model

Le busines model ou modèle économique explique de quelle manière l'entreprise va créer de la richesse. Il décrit par conséquent un processus de création, de valorisation et de commercialisation de valeur ajoutée. C'est une notion parfois difficile à appréhender, surtout lorsque la valeur ajoutée produite par l'entreprise est immatérielle.

 

création d'entrepriseLa valeur ajoutée apportée par un cuisiner de qualité est indéniable, elle est cependant difficile à mesurer. Par ailleurs, pour l'entreprise cette valeur ajoutée à besoin d'être réelle est d'être commercialisable. Embaucher un chef  cuisinier étoilé en raz campagne, dans une cuisine inadaptée ou sans savoir le mettre en valeur ne permet pas de mettre en place un business model performant. Cet exemple met bien en évidence l'aspect process du business model.

 

Le point mort ou seuil de rentabilité

Le point mort (ou seuil de rentabilité) correspond au montant de chiffre d’affaires à partir duquel l’entreprise commence à gagner de l’argent. En d’autres termes, il correspond au moment où la marge sur coûts variables que dégage l’entreprise permet de financer les charges fixes.

La différence entre ces deux indicateur n'est qu'une question d'unité de mesure,

  • le seuil de rentabilité est un indicateur qui s'exprime sous la forme d'un montant de chiffre d'affaires (par exemple : le seuil de rentabilité de l'entreprise est à 150 000 euros de CA),
  • le point morts est un indicateur qui s'exprime sous la forme d'une durée (le point mort de l'entreprise est atteint pendant le 5ème mois de l'exercice).

 

création d'entreprise

 

Cout de revient

Le coût de revient reprend l’ensemble des dépenses nécessaires pour élaborer produire vendre et livrer un bien ou un service. Il est différent du prix de revient qui ne prend pas en compte les frais de logistique liés à la livraison (entreposage, stockage, transport…).

Le coût de revient permet de déterminer la marge brut d’un produit ou d’une prestation de service.

 

                                             Marge brute = Chiffre d’affaires  – Coût de revient HT

 

Notez cet article
1 vote(s) - Moyenne : 4

Laisser un commentaire

13 commentaires

  1. Danhier 23 janvier, 2016 at 18:16 Répondre

    Bonjour,
    Concernant l’investissement de départ (frais constitution, stocks, logiciels,…), on parle souvent de HT.
    L’apport que l’on apporte au capital de l’entreprise doit il couvrir cet investissement HT ou avec la TVA ?
    Dans le prévisionnel, on estime le CA généralement HT sauf que l’on vend aux clients avec la TVA . Sur quelle base fait-il l’estimer ?
    Merci pour votre réponse
    Cordialement

    • Laurent Dufour 25 janvier, 2016 at 18:03 Répondre

      Bonjour,

      Il est compliqué de vous expliquer le mécanisme de la TVA en quelques lignes, nous vous invitons à consulter l’article suivant :
      https://www.leblogdudirigeant.com/fonctionnement-tva/

      Votre prévisionnel peut avoir des objectifs très différents, il conviendra ou non d’intégrer la TVA en fonction de votre objectif. Par exemple, si votre prévisionnel concerne la gestion interne de la société, on va (par mesure de simplicité) raisonner en HT. On intégrera la TVA à partir du moment ou on prend en considération la trésorerie de l’entreprise. Un prévisionnel complet permet de faire un plan de trésorerie sur plusieurs années (3 ans généralement)

      Constituer par soi même un prévisionnel qui prend en compte les éléments de trésorerie est relativement compliqué. Il faut en effet prendre en compte les délais de paiement, la TVA, les dates de paiement des cotisations sociales, … Il est alors conseiller d’utiliser un logiciel adapté (ce n’est pas toujours facile de bien le manipuler et d’entrer les bonnes données) ou de faire appel à un conseil qui saura vous aider dans la conception de votre prévisionnel et plus largement de votre business plan. N’hésitez pas à vous rapprocher d’une BGE ( http://bge.asso.fr/ ) ou d’un expert comptable

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  2. Pierrette 25 novembre, 2015 at 23:36 Répondre

    je remercie beaucoup celui qui a mis ce blog à notre disposition. je suis une jeune étudiante en MOSI et il y a certaines notions que je ne comprenais pas, en partie les mots clés citées ci-dessus.
    Mais depuis que j’ai fais la découverte du site je vous assure que je comprends mieux les choses à présent et me pose la question de savoir si ça ne serait pas meilleur que je créer aussi mon entreprise? je pense bien que j’aurai une réponse suite aux articles qui seront publiées.
    Bien à vous

    • Charles Neguede 26 novembre, 2015 at 14:48 Répondre

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire.
      Nous vous laissons chercher (et trouver, nous l’espérons) votre bonheur. N’hésitez pas à revenir vers nous pour toutes les précisions nécessaires.
      Demeurant à votre disposition.

      Cordialement.
      L’équipe création d’entreprise LBdD

  3. ES-SKOURI 19 octobre, 2015 at 15:07 Répondre

    Un grand BRAVO pour la qualité de vos articles.Je suis un jeune retraité d’une grande Banque .Je m’apprête à lancer un cabinet de consulting.Vos articles constitue un très bon rappel à moi pour toutes ces notions que j’ai étudiées en début de carrière.
    Merci

    • Guillaume Jankowski 19 octobre, 2015 at 16:38 Répondre

      Bonjour,

      Nous vous remercions pour vos encouragements.

      Bonne lecture à vous !

      N’hésitez pas à nous contacter si vous avez besoin d’informations.

      Cordialement

      L’équipe création d’entreprise LBdD

  4. Cl. ara 2 octobre, 2015 at 16:58 Répondre

    J’ai posé une question via l’aide des entrepreneurs en TNS qui ne peuvent se faire de salaire… J’ai eu un retour très rapide de Laurent Dufour.
    Bien à vous !

  5. Pahin 2 mars, 2015 at 10:02 Répondre

    Bonjour,

    Merci de votre blog et des fiches pratiques, très claires et concises.
    Pourriez-vous me contacter par mail svp, j’aurais une question à vous poser.
    Merci à l’avance.
    Cordialement.

0

Le succès du blogdudirigeant (plus de 2 millions de visites par an) nous a amené à devoir adapter notre logistique pour améliorer notre qualité de service (serveur plus gros, augmentation des effectifs, …).

Nous sommes heureux de voir la communauté du blogdudirigeant se développer et avons engagé une démarche pour mettre à disposition de nouveaux supports, suite aux nombreuses demandes.

La publicité que nous avons introduite ne permet d’amortir qu’une partie des frais engagés pour cette nouvelle démarche. Pour la pérenniser nous avons choisi de mettre en place un système de participation financière permettant une consultation gratuite du blog tout en demandant aux lecteurs importants de participer aux frais. L’abonnement que nous proposons permet d'accéder à l'ensemble du blog et de ses services sans aucune restrictions. Sans s'abonner, vous pouvez néanmoins accéder gratuitement à 2 articles du blog tous les 15 jours. Ceux qui souhaitent profiter pleinement du blog peuvent s’abonner de manière mensuelle ou annuelle à des tarifs raisonnables. Nous remercions les lecteurs assidus qui nous ont conseillés dans ce choix ainsi que tous ceux qui nous aideront à faire vivre ce blog dédié aux créateurs et aux dirigeants.
×
Show
Pourquoi ce compteur ?

Envie d'infos pratiques ?

Inscrivez-vous gratuitement à la newsletter du dirigeant.

No SPAM!  Vous pourrez vous désinscre à  tout moment.