Valoriser une start-up dans le cadre d’une levée de fonds

Par Julien Hubert, le 31/03/2021

Valoriser une start-up c’est garantir son attractivité auprès d’investisseurs lors d’une levée de fond.

valoriser une start-up par une levée de fond

Dans un secteur où le succès dans la recherche de fonds est crucial pour l’épanouissement de nombreuses jeunes pousses, valoriser une start-up constitue le moyen le plus pertinent pour obtenir des financements à l’occasion d’une levée de fonds.

La valorisation relève en effet d’une démarche qui permet, entre autres, d’éclairer des investisseurs quant au potentiel financier, à la valeur ou encore à la crédibilité financière de la start-up qui leur est présentée.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Valoriser une start-up : En quoi cela consiste ?

Comprendre la valorisation d’une entreprise

La valorisation d’une entreprise est une démarche qui consiste à déterminer ou à estimer la valeur financière de cette entreprise, quelle que soit sa forme juridique.

La valorisation permet d’avoir une connaissance réelle et précise des atouts et des faiblesses de l’entreprise. Elle ne se limite cependant pas à ce seul objectif. Elle permet aussi :

    • De situer l’entreprise sur son marché ;
    • Aux responsables de l’entreprise, mais aussi aux tiers, d’avoir une connaissance complète du patrimoine de l’entreprise ;
    • De susciter l’intérêt d’investisseurs potentiels et éventuellement, de décrocher des financements ;
    • D’assurer une meilleure gestion de l’entreprise et d’améliorer sa rentabilité financière.

En somme, la valorisation d’une entreprise est un processus crucial à la fois pour sa gestion, pour son développement et parfois même pour sa cession. Elle est utile aussi bien à ses responsables qu’aux tiers.

Il faut préciser qu’une valorisation peut être réalisée à tout moment de la vie de l’entreprise, lorsque le besoin s’en fait sentir.

Les critères qui définissent la valorisation

Le processus qui consiste à valoriser une start-up ou tout autre type d’entreprise, relève de ce qu’il convient de considérer comme une science exacte car les critères employés permettent de parvenir à un résultat optimal.

Les critères qui définissent la valorisation d’une entreprise sont :

    • Ses ressources humaines ;
    • Le savoir-faire dont elle dispose ;
    • Sa structure juridique ;
    • Le climat social dans lequel elle évolue ;
    • Le type de service qu’elle propose ;
    • Le marché sur lequel elle exerce son activité ;
    • Sa clientèle.

Les critères de valorisation concernent donc l’ensemble des facteurs qui influencent de manière directe ou indirecte la valeur de l’entreprise.

Le défi de la valorisation des start-up

Valoriser une start-up constitue une mission complexe en raison des particularités de ce type d’entreprise. Le business plan des start-up est cependant un élément particulièrement utile qui facilite la démarche grâce aux nombreuses informations qu’il contient.

Les difficultés à valoriser une start-up

Contrairement à une société bien établie et qui dispose d’un historique de fonctionnement, une start-up est une entreprise qui débute.

La notion de start-up implique en effet une activité naissante, non encore établie et qui en est à ses premiers pas dans son secteur. Elle ne possède donc généralement pas de réel historique d’activité ni de données empiriques permettant de la juger sur la base de ses résultats.

Qui plus est, la start-up exerce le plus généralement une activité de pointe dans un secteur innovant, mal connu et pour lequel il existe peu ou pas de données. Les critères de valorisation présentés ci-dessus sont donc assez difficiles à préciser.

Outre cette principale difficulté liée à l’absence de données exploitables, l’autre difficulté importante qu’il y a à valoriser une start-up réside dans l’incertitude sur la méthode qui conviendrait pour procéder à cette valorisation.

Diverses méthodes sont employées pour les entreprises disposant d’une histoire et de données exploitables ; aucune d’entre elles ne convient vraiment pour une start-up.

Le business plan : Une source cruciale de données utiles

Dans le cadre de la valorisation d’une start-up, l’élaboration d’un business plan est une étape indispensable. Le business plan désigne un document dont le but est de décrire :

    • La vision et les objectifs de la start-up ;
    • Le positionnement de la start-up sur son marché ;
    • La stratégie financière et le plan de développement de la start-up.

Plus qu’une source cruciale de données utiles, le business plan est un instrument qui peut permettre de révéler l’attractivité de la start-up aux investisseurs potentiels.

Si le business plan ne contient pas de données sur l’historique de l’entreprise, il est néanmoins une source fournie de prévisions pouvant servir de base pour sa valorisation. Ses estimations fondées sur des analyses et des éléments tangibles, décrivent les perspectives de l’entreprise sur plusieurs années.

Les données qu’il contient peuvent donc utilement servir d’éléments d’analyse.

Valoriser une start-up : Les méthodes employables

Si les méthodes habituelles ne conviennent pas, il est toutefois possible de valoriser une start-up grâce à des méthodes spécifiques. Les méthodes disponibles à cet effet sont celles :

    • De la plus-value potentielle ;
    • De l’approche comparative ;
    • Des discounted cash-flows.

La plus-value potentielle

La méthode de la plus-value potentielle est une technique de valorisation qui consiste à estimer la valeur de l’entreprise en fonction du potentiel qu’elle présente. Cette valeur peut être fixée selon des projections établies par des investisseurs de l’entreprise ou par des tiers.

La technique a le mérite d’accorder une certaine confiance à la start-up. Elle est particulièrement profitable pour les investisseurs lorsque les projections financières se révèlent exactes. De manière générale, la méthode de la plus-value est particulièrement axée sur l’attractivité financière de l’entreprise.

L’approche comparative

La méthode de l’approche comparative est une technique de valorisation qui consiste à évaluer l’entreprise en prenant comme références ses concurrentes. Pour sa mise en œuvre, les principaux indices sur lesquels la méthode se base sont :

    • Les entreprises qui présentent un profil plus ou moins comparable ;
    • Le secteur d’activité de la start-up ;
    • Son activité commerciale.

L’approche comparative a le mérite d’être pertinente, conforme à la réalité du marché et relativement facile à mettre en œuvre à condition de pouvoir accéder aux informations nécessaires.

Les discounted cash-flows

La méthode du discounted cash-flow consiste à évaluer l’entreprise non pas sur la base de sa capacité financière actuelle, mais plutôt sur la base des bénéfices qu’elle pourrait générer dans le futur.

Il s’agit d’une méthode de valorisation qui se focalise sur la notion d’actualisation des flux de trésorerie prévisionnelle. Elle s’articule principalement autour de trois éléments :

    • Le cash-flow initial ;
    • Le cash-flow à long terme ;
    • Le coût du capital.

Cette valorisation est un processus relativement complexe en raison des données dont elle nécessite la prise en compte.

Pour ce qui est de valoriser une start-up, outre les difficultés liées à la disponibilité des données, il faut également prêter une attention particulière aux risques de surévaluation et de sous-évaluation.

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Julien Hubert

Julien est diplômé d’un master 1 en droit des affaires. Il se spécialise dans le domaine de la création d’entreprise.