Centre de gestion agréé (CGA) : faut-il y adhérer ?

Par Thomas Lailler, le 08/07/2020

Lorsque vous créez votre entreprise, la question d’adhérer ou non à un centre de gestion agréé (ou une association de gestion agréée pour les professions libérales) peut se poser.
Le centre de gestion agréé est une association créée par les chambres de commerce, les chambres des métiers et les URSSAF : il a vocation à accompagner les chefs d’entreprise dans leurs démarches comptables et fiscales.

Centre de gestion agréé (CGA) : faut-il y adhérer ?

Il y a aujourd’hui un centre de gestion agréé dans chaque département. Qui peut adhérer à un centre de gestion agréé ? Pourquoi adhérer à un centre de gestion agréé ? A quel coût ? Quels avantages en tirer ?… Le BdD fait le point pour vous.

1. Qui peut adhérer à un centre de gestion agréé ?

Centre de gestion agrééChaque entreprise a la possibilité d’adhérer à un centre de gestion agréé, mais il n’y a aucune obligation légale. Les créateurs d’entreprise qui choisissent l’imposition à l’IR ont toutefois intérêt à étudier la question afin d’éviter une majoration de 25% de leur revenu imposable comme expliqué ci-dessous.

Remarque :
Les entreprises individuelles et les sociétés soumises au régime du réel à l’impôt sur le revenu (ou régime de la déclaration contrôlée pour les professions libérales)voient leur revenu imposable majoré de 25 % s’ils décident de ne pas adhérer à un centre de gestion agréé ! Dans ce cas, il est donc vivement recommandé d’y adhérer.

Bien choisir ses partenaires est déterminant pour une entreprise. Conscient de cette réalité, le Blog du Dirigeant teste et vous propose les meilleures solutions du marché.

> Notre tableau comparatif des solutions de comptabilité !

2. Pourquoi adhérer à un centre de gestion agréé ?

Centre de gestion agréé (CGA) : faut-il y adhérer ?Adhérer à un centre de gestion agréé permet de bénéficier de certaines prestations :

  • Formation du client sur les bases de la comptabilité et de la fiscalité,
  • Analyse technique des comptes annuels,
  • Analyse économique et financière de l’entreprise cliente, et de son secteur d’activité, chaque année.

Même si ces prestations sont bien souvent dénigrées par certains professionnels du chiffre, elles permettent à certains entrepreneur de se familiariser avec la gestion de leur entreprise. Les chiffres fournis (taux de margecoût de revienttrésorerie, …) dans le rapport de gestion ont le mérite d’exister et d’amener certains dirigeant à s’interroger sur des notions qu’ils ne maîtrisent pas forcément. Adhérer à un centre de gestion agréé permet également de bénéficier de certains avantages :

  • Déductibilité totale du salaire du conjoint du chef d’entreprise,
  • Réduction d’impôt pour les frais d’adhésion et de tenue de comptabilité (pour les entreprises relevant du régime de la micro-entreprise),
  • Réduction d’un année de la prescription de contrôle fiscal (passant ainsi de 3 à 2 ans).

3. Comment adhérer à un centre de gestion agréé, et à quel coût ?

Le chef d’entreprise doit adhérer à un centre de gestion agréé dans les 5 mois suivant la date d’immatriculation de l’entreprise. Il doit ensuite renouveler l’adhésion chaque année, avant le 31 décembre. Les frais d’adhésion sont mois élevés dans les associations de gestion agrées (entre 100 et 150 euros), que dans les centres gestion agréés (entre 150 et 400 euros).

Remarque :
Si vous souhaitez avoir un interlocuteur unique pour la gestion comptable et fiscale de votre entreprise, votre expert-comptable peut opter pour le visa fiscal, et tiendra le même rôle qu’un centre de gestion agréé, tout en bénéficiant des mêmes avantages. Cette double casquette est cependant peu fréquente car l’ordre des expert-comptable n’y est pas très favorable.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Thomas Lailler

Thomas Lailler -

Thomas Lailler est avocat spécialisé en droit des sociétés. Il exerce son métier d'avocat en Droit bancaire / Droit commercial / Sûretés et voies d’exécution / Procédures collective. Il est chargé de travaux dirigés à l'université de Droit de Lille.


9 commentaires pour “Centre de gestion agrée : Réglementation”

  • Valérie dit :

    Bonjour,
    Je voudrais savoir pour une SAS faut il adhérer ? auriez vous des noms de centres de gestion ou d association de gestion agréé ?
    Merci d avance

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Dufour Laurent dit :

      Bonjour,
      Il n’y a pas d’obligation d’adhérer à un centre de gestion agrée, surtout que pour les SAS à l’IS il n’y a pas de conséquences sur votre fiscalité. Par contre il est possible de le faire, il faut alors vous adresser à votre CCI. Notre conseil est de discuter avec votre expert comptable qui doit, dan sle cadre de sa mission, vous conseiller pour le gestion de votre entreprise. S’il ne le fait pas, vous pouvez en changer facilement, nous pouvons vous aider à en trouver un qui prendra sa mission de conseil au sérieux si vous le souhaitez (pour cela contactez nous via notre page contact : https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact )
      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Gherram dit :

    apres plusieur années chez mon expert comptable je peut changer ou non ?
    merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Charles Neguede dit :

      Bonjour,
      Le choix de son expert-comptable, comme celui de son médecin ou de son avocat, est totalement libre. Vous avez donc la possibilité de changer dès que vous le souhaitez. En revanche, il va y avoir un préavis à respecter, celui-ci est normalement fixé dans la lettre de mission. Ensuite, pour les modalités, trouvez votre nouvel expert-comptable et ce dernier prendra contact avec l’ancien pour les démarches nécessaires au changement.
      Enfin, il faudra bien sûr être à jour des sommes que vous devez à votre ancien expert-comptable et prévenir ce dernier par lettre recommandée de votre intention de mettre fin à sa mission.
      Si vous n’avez pas encore fait votre choix quant à votre nouvel expert comptable, n’hésitez pas à nous contacter via le formulaire contact : https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact
      Nous nous ferons un plaisir de vous aiguiller vers des partenaires compétents et peu couteux.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Il est tout a fait possible de changer d’expert-comptable. Il faut pour cela être à jour de vos honoraires et lui envoyer un courrier recommandé dénonçant votre lettre de mission trois mois avant la fin de votre exercice. N’hésitez pas à vérifier les conditions dans votre lettre. Votre nouvel expert-comptable se mettra en relation avec l’ancien et se chargera du transfère de votre dossier. En cas de difficulté n’hésitez pas à demander conseil auprès de l’ordre des experts comptable de votre région.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • moulucou dit :

    bonjour,
    et pour une eurl a l’IS, est ce vraiment utile?
    merci

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Cela ne sert à rien car le principal avantage est que cela évite la majoration du revenu imposable pour les sociétés à l’IR. Par contre ce n’est pas interdit.
      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • bischerour dit :

    Pour une sasu, faut il agrée ?

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,
      Si votre SASU est à l’IR il est préférable d’avoir un centre de gestion pour éviter les 25% de majoration du revenu à déclarer.
      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *