Comment créer son entreprise ?

Comment créer son entreprise ?

par | 21 commentaires

De plus en plus de français créent leur entreprise. Les raisons qui les poussent à se lancer dans l’entrepreneuriat sont diverses et variées, pour autant tous les porteurs de projet se trouvent confrontés à la même question comment créer mon entreprise en limitant les risques ?

Céder votre fonds de commerce : les outils

La réponse à cette question est simple : dans la qualité de la préparation du projet de création et le choix de votre accompagnement.

C’est en effet la manière dont vous allez préparer chacune des étapes de votre projet de création qui va conditionner sa réussite. La grande majorité des dirigeants des nouvelles entreprises qui réussissent ont pu bénéficier d’un accompagnement adapté.

En quoi cet article vous aidera-il à créer votre entreprise ?

Comment créer son entreprise ?Dans cet article, le blog du dirigeant, fait une synthèse sur les étapes indispensables pour créer votre entreprise. Chacune de ses étapes est ensuite reprise et détaillée dans les autres articles du site.

Tout au long de l’article, nous pointons les choix stratégiques auxquels vous devrez faire face et évoquons les solutions qui vous permettront de faire le bon choix gratuitement ou à moindre coût.

Il y a quelques années, comme vous, nous avons souhaité devenir entrepreneur. Nous avons été chômeur, avons bâti notre projet d’entreprise innovante, avons sollicité des aides à la création, sommes passés par un incubateur, avons eu nos succès et nos difficultés….

C’est toute cette expérience et bien plus que nous partageons dans cet article et dans le blogdudirigeant. Nos conseils sont gratuits et illimités (dans la mesure de notre disponibilité et de nos compétences), notre objectif est de vous aider à trouver les meilleurs conseils et de vous aider à trier les bons partenaires. N’hésitez pas à consulter nos outils (comparateurs, infographies, formulaires, …) ou à nous solliciter.

1-  Commencez par faire le point sur vos motivations personnelles

Avant de vous lancer dans l’étude de votre projet d’entreprise ou dans une démarche entrepreneuriale, il est important d’avoir fait le point sur les fondements de votre démarche.

Quel devra être la nature de votre projet ?

La première des choses à faire est de définir la nature de votre projet. Il existe des centaines de manières de se mettre à son compte ou de créer une société viable. Certains choisiront de reprendre une entreprise existante, d’autres de profiter d’une opportunité ou d’une compétence acquise. D’autres encore choisiront d’être micro-entrepreneur, de devenir entrepreneur individuel, d’innover ou de s’associer, …

Il n’existe pas de bon ou de mauvais projet. Par contre, les projets peuvent être plus ou moins adaptés à votre personnalité, vos attentes, vos centres d’intérêt ou vos compétences. Sachez dans un premier temps, identifier vos besoins et vos compétences pour élaborer un projet qui répond à vos aspirations. La création est un parcours difficile et exigeant, prendre soin de travailler dans un domaine  et dans des conditions que vous connaissez et appréciez facilite grandement les choses.

Pour quelles raisons souhaitez-vous créer votre société ?

Comment créer son entreprise ?Nous avons chacun nos raisons de démarrer une entreprise, il n’en n’existe pas de bonnes ni de mauvaises. Par contre certaines sont plus porteuses que d’autres.

Votre motivation et votre appétence à porter un projet ambitieux seront certainement plus porteuses si vous choisissez de créer, si vous avez envie d’innover, d’être indépendant ou de vous enrichir que si vous le faites par nécessité (chômage, reconversion professionnelle, complément de revenu, retraite, …).

Prendre conscience des différents moteurs qui vous animent, et parfois travailler dessus contribuera à votre réussite.

Quel est votre niveau de connaissance sur la création d’entreprise ?

Comment créer une entreprise ? La démarche nécessite plus de méthode et de technique qu’il n’y parait. Certains aspects réglementaires, juridiques, administratifs et techniques peuvent influencer votre projet. Faire un point sur le niveau de vos compétences, prendre le temps de vous former sur certains aspects peut être très bénéfique.

Quelles sont les conditions requises pour que vous décidiez de créer votre entreprise ?

Notre rapport au risque et notre appétence à nous lancer dans l’inconnu sont des aspects éminemment personnels. La vie de famille, le niveau de rémunération, la reconnaissance professionnelle, le stress sont des critères qui sont fortement impactés lorsqu’on crée son entreprise.

Il est important d’en prendre conscience et de vous fixer des limites raisonnables. Celles-ci vous permettront de faire le point et de vous interroger, en cas de difficultés, sur l’opportunité de persévérer, de modifier votre projet, voire de le reporter ou l’arrêter.

Il faudra aussi définir les conditions requises pour vous lancer. Pour créer son entreprise et percer sur un marché économique fortement concurrentiel, un entrepreneur a besoin de se sentir en confiance et de s’être assurer que les conditions nécessaires à la réussite du projet sont réunies.

Enfin certaines démarches seront peut-être requises pour assurer votre sécurité matérielle, votre bien-être familial ou votre épanouissement. Il faudra par exemple étudier votre contrat de mariage et votre régime matrimonial, estimer votre capacité d’investissement, apprécier votre aptitude à vous associer, etc…

2 – Identifiez le type de création que vous souhaitez mette en œuvre

Comme nous avons pu l’évoquer ci-dessus, un porteur de projet dispose de plusieurs options pour créer son entreprise. Il peut :

  • créer sa société en partant d’une idée,
  • choisir de s’associer dans un projet existant,
  • opter pour la transmission d’entreprise c’est à dire reprendre une société existante en bonne santé ou à redresser,
  • créer ou reprendre une franchise,
  • faire du portage salarial qui consiste à s’appuyer sur une société existante pour développer sa propre activité,
  • créer une microentreprise ou une autoentreprise afin d’élaborer et/ou tester un concept en restant salarié.

Entreprendre est un défi quotidien, devant les enjeux que représentent cette démarche, la question du choix entre reprise et création d’entreprise prend tout son sens.

Préférerez-vous risquer une partie de votre patrimoine personnel pour reprendre une entreprise existante ou choisir de partir de zéro, et créer une nouvelle structure ?

Les réponses à cette question se trouvent dans la nature de votre projet personnel, dans les capacités financières personnelles, techniques, dont vous disposez. Elles sont aussi liées à la nature de votre personnalité.

Choisir entre créer son entreprise et reprendre une entreprise existante

Comment créer son entreprise ?Il existe de nombreux points communs entre la reprise et la création d’une entreprise, plusieurs éléments sont à prendre en compte pour faire votre choix :

  • La reprise d’entreprise nécessite un travail de préparation important qui demande du temps et des compétences très différentes.
  • La transmission ou reprise d’entreprise consiste en une alchimie particulière et souvent essentielle pour la réussite du projet entre une opportunité, une capacité financière et une relation entre un cédant et un acquéreur. Vous sentez-vous prêt pour cette étape ? Savez-vous comment identifier les petites entreprises à céder ? Allez-vous passer par un cabinet spécialisé dans les cessions d’entreprise ?
  • L’appréciation du risque entre la création de son entreprise et la transmission d’une entreprise existante est très différente :
    • Dans le cas d’une création, le risque parait plus important car le projet nécessite de créer une activité mais il est plus facile à maîtriser. Les dépenses sont faites au fur et à mesure.
    • Dans une cession d’entreprise, le fait d’acheter un fonds de commerce rassure de nombreux repreneurs. Toutefois, l’engagement de départ est plus important et en cas de difficulté la responsabilité du dirigeant peut être plus facilement mise en cause. Par ailleurs, une garantie d’actif et de passif (GAP) est généralement signée entre l’acquéreur et le cédant pour limiter les risques liés à la reprise.
  • La reprise d’entreprise s’accompagne souvent d’une période d’accompagnement du repreneur par le cédant. Une convention de tutorat vient acter des conditions d’accompagnement.
  • Un projet de transmission d’entreprise apporte une meilleure garantie au repreneur sur sa future rémunération.
  • Le financement d’une reprise est souvent plus facile. Les partenaires financiers (banques, investisseurs, associés, …) peuvent s’appuyer sur des éléments concrets et factuels. Il sera non seulement plus facile d’emprunter, mais le montant des intérêts financiers liés à l’emprunt seront plus faciles à négocier.
  • Une reprise d’entreprise évite souvent au créateur de se retrouver seul. Les équipes existantes lui permettent souvent de se décharger de certaines fonctions afin de se concentrer sur sa mission de dirigeant (stratégie, financement, organisation, partenariats, innovation, management, développement de l’activité, …).

Choisir entre reprendre une structure existante et créer son entreprise est une affaire personnelle, s’il est important d’en discuter avec des créateurs et des repreneurs qui peuvent partager leur expérience, il est nécessaire de fonder votre choix sur les critères qui vous semblent essentiels.

Opter pour la création ou la reprise d’une franchise est un choix intermédiaire qui paraît intéressant. Toutefois la qualité du franchiseur, de son réseau et les conditions contractuelles liant le franchisé et le franchiseur sont des éléments déterminants qui nécessitent un accompagnement spécifique.

3 – Trouver et évaluer une idée pour créer son entreprise

Comment créer son entreprise ?Comment trouver la bonne idée pour créer votre entreprise ? Deux choses sont nécessaires pour cela : avoir une idée et s’assurer qu’elle soit intéressante.

Une idée pertinente devra nécessairement remplir 5 conditions :

  1. Être adaptée avec vos attentes. Une bonne idée de création doit correspondre à votre personnalité, vos contraintes, vos envies, vos ambitions, ….
  2. Doit répondre à un besoin. Les coachs de start-up appellent cela le « pain point » ou point de douleur. Pour être intéressante, votre idée doit combler un manque ou solutionner un problème existant et identifié.
  3. Être différenciée des solutions existantes et apporter une valeur ajoutée supplémentaire aux clients. Ce bénéfice client peut être plus important ou différent.
  4. Être en adéquation avec le marché. Pour qu’une idée se développe, il faut que le couple produit-marché ait du sens en termes de taille, de timing, de réactivité, … et que le marché soit accessible.
  5. Être convenablement mis en œuvre. Créer son entreprise, c’est avant tout savoir mettre en œuvre un projet avec brio. 90 % de la réussite de votre projet se trouve dans la qualité de l’équipe fondatrice et dans l’exécution. Si la qualité de l’idée est importante, elle représente moins de 5% de la réussite du projet.

Comment trouver une idée de création ?

Un entrepreneur qui cherche à créer son entreprise part souvent de sa propre personne pour trouver ses idées. Ainsi, pensez à vous interroger sur un sujet qui vous motive et fait monter en vous une envie de modifier l’existant :

  • Avez-vous des rêves que vous souhaitez réaliser ?
  • Avez-vous identifié un objet ou un service utile ou pratique que vous pourriez développer ?
  • Les innovations techniques vous permettent-elles de créer un nouveau service ?
  • Y-a-il des causes, des envies, des énervements, des injustices qui vous tiennent à cœur et que vous souhaiteriez améliorer ou résoudre ? Si oui, demandez-vous comment.
  • Avez-vous des compétences spécifiques qui peuvent être utilisées à titre professionnel ?
  • Avez-vous des attentes pour un nouveau projet professionnel ?
  • Vos ambitions et objectifs personnels peuvent-ils contribuer à votre recherche ?
  • ….

Une bonne idée est d’abord une idée qui vous correspond. Tout le monde n’a pas la capacité de créer des iPhones ou de créer des groupes comme Facebook, LVMH ou OVH. Une bonne idée se définie avant tout par sa capacité à porter un projet qui correspond à votre personnalité et vos attentes.

Comment savoir si votre idée de création a du potentiel ?

Une bonne idée de création est une idée qui répond à un besoin, qui résout un problème ou qui comble une envie. En clair, pour qu’un consommateur (vous par exemple) accepte de dépenser son argent il faut, en premier lieu que le produit ou le service qui lui est proposé réponde à une attente à savoir :

  • Un besoin (manger, se déplacer, s’habiller, s’abriter, se protéger,…)
  • Solutionner un problème (trouver un lieu de vacance, enlever une douleur, gagner du temps, …)
  • Se faire plaisir (détente, sport, loisirs, …)

Pour que votre idée soit pertinente il faut qu’elle réponde à un besoin identifié avec une plus grande valeur ajoutée que la concurrence (rapidité, disponibilité, ergonomie, moins cher, moins polluant, …).

Pour trouver une bonne idée d’entreprenariat, il vous faudra observer et échanger avec votre entourage pour identifier ce que vous pourriez leur apporter pour répondre à leurs besoins et ce quel que soit la nature de votre projet (ouvrir un restaurant, créer une société de conseil, devenir votre propre patron dans le bâtiment, développer une activité commerciale, entreprise artisanale, entreprise de transport, commerçant ambulant, ouvrir une franchise, …).

4 – Préparez votre projet de création

1 – Formalisez votre idée

Préparer son projet de création c’est avant tout formaliser votre idée afin de pouvoir, d’une part la présenter ou la pitcher, mais aussi pour vous aider à identifier l’essence même du projet et vous concentrer sur l’essentiel. Pour cela, vous pouvez structurer votre présentation en 5 points :

  1. Pourquoi avez-vous imaginé cette idée ? Cela permet de comprendre d’où vient votre idée et quelle est la nature du besoin ressenti.
  2. Définir votre proposition. Présentez votre idée en mettant en avant la valeur ajoutée que vous apportez aux clients.
  3. À qui s’adresse votre produit ou service ? Indiquer à qui votre offre va s’adresser en évitant les termes généralistes (les vacancier, les étudiants, …).
  4. Quelles sont les solutions concurrentes ? Avoir des concurrents est bon signe, cela signifie qu’il existe un marché. Par contre, il faut montrer que vous les avez identifiés et étudiés et présenter vos avantages.
  5. Quels sont vos besoins ? Indiquer où en est votre projet et précisez ce dont vous avez besoin pour continuer.

2 – Évaluer la pertinence de votre idée

Comment créer son entreprise ?Une fois que votre idée est prête et avant de vous lancer dans votre projet de création, présenter votre idée à toutes les typologies d’intervenants que cela pourrait concerner.

Qu’ils soient réalisé en directe ou par internet (réseaux sociaux, enquêtes, …), ces échanges sont souvent très riches et instructifs. Vous vous verrez conforter sur un certain nombre de points et remis en cause sur d’autres.

Cela vous aidera aussi à adapter, hiérarchiser, planifier la mise en place des différentes fonctionnalités de votre projet. Pour la réussite de votre projet, soyez exigent lorsque vous évaluerez sa pertinence, une idée n’a d’intérêt que si elle apporte un bénéfice client supérieur à ce qui existe déjà et qu’il est facilement identifiable.

5 – Lancez votre projet de création d’entreprise

Pour lancer son projet de création, il faut avoir clarifié les réponses aux questions suivantes :

  • Comment allez-vous vous libérer de votre contrat de salarié ? Quelles sont les solutions envisageables : rupture conventionnelle, congé création, cumul d’activité, portage salarial, … ? Quelle est la solution la mieux adaptée ?
  • Comment allez-vous financer votre rémunération et les dépenses nécessaires pendant la mise en place du projet ? Financement personnel, indemnisation chômage (maintien des ARE, ARCE, ACCRE), banque, investisseurs, aides régionales (NACRE, …).
  • Comment allez-vous mener le projet ? Quelle protection pour vos biens ? Pensez-vous vous associer ?
  • Votre projet a-t-il besoin d’être protégé (idée, projet, concept, marque, nom de domaine, …) ?
  • Quelles sont les compétences requises (techniques, marketing & communication, gestion, RH, …) ?
  • Quels sont les points névralgiques (règlementation, diplômes ou formations obligatoires, accréditation et autorisations, intermédiaires incontournables, …) ?
  • Quels sont les investissements nécessaires ?

Il faut ensuite se lancer, l’idéal est de :

  • trouver un lieu propice à la création ou vous pourrez travailler et échanger avec d’autres entrepreneurs ;
  • définir un plan et une stratégie de création. Cela passe par la clarification des grandes étapes de votre démarche.

5 – Réalisez votre business plan

Comment créer son entreprise ?Réaliser un business plan est essentiel, il contribue à l’évolution du projet et sert d’outil de communication auprès des partenaires potentiels (associés, banquiers, investisseurs, …) en mettant en évidence sa faisabilité, son potentiel et son intérêt économique. Il présente :

  • La problématique (ou pain point) à résoudre, et la solution imaginée ;
  • Les conclusions de l’étude de marché ;
  • Les informations économiques liées au projet ;
  • La présentation de l’équipe fondatrice qui aura en charge le développement de la société ;
  • Un volet financier, ou prévisionnel, dont l’objet et de mesurer la rentabilité économique et financière attendue du projet ;
  • Un plan de financement ;
  • Ce dont vous avez besoin pur développer votre projet.

Réaliser votre business plan contribuera à structurer et à faire avancer votre projet. Le business plan et le prévisionnel évoluent et s’affinent avec l’avancement du projet.

Remarque :
Le Business plan est bien plus qu’un document marketing pour trouver des partenaires financiers, négocier un emprunt outrouver un associé. Pour un entrepreneur, réaliser un plan d’affaires, c’est s’attacher à clarifier chacun des aspects du projet. C’est bien souvent en réalisant son business plan que le dirigeant s’aperçoit de la nécessité de faire évoluer telle ou telle partie du projet.
Remarque :
Le prévisionnel est lui aussi un outil bien utile pour le futur dirigeant. En réalisant ses prévisions financières et en équilibrant le modèle économique de son projet, le dirigeant étudie différentes options.

Il commence à appréhender la gestion de son projet au travers de diverses questions comme : quel est l’impact d’une embauche sur le résultat ? Que se passe-t-il si j’augmente ma marge de 3% ou si le CA baisse de 10% ? Que faire si je ne réalise que 60% de mes prévisions la première année ? Comment réagit mon BFR si mes clients me paient à 60 jours ? …

6 – Protégez votre projet

Comme nous l’avons vu, la réussite d’un projet de création passe par l’échange et le partage, ce qui induit un risque de copiage notamment pour les projets innovants. Il faut donc d’une part savoir ne présenter que le minimum et d’autre part, étudier rapidement les solutions permettant de protéger votre idée et votre projet :

  • Y a-t-il une innovation à protéger par enveloppe Soleau ou un dépôt de brevet à l’INPI ?
  • Faut-il faire des recherches de brevet ?
  • Faut-il déposer une marque à l’INPI, faire une recherche d’antériorité, acheter un nom de domaine ?
  • Que peut-on dévoiler dans le business plan et, que faut-il éviter de dire ?
  • Faut-il prévoir de faire signer un accord de confidentialité aux lecteurs du business plan ?
  • Le code utilisé par les développeurs leur appartient, il peut être intéressant de s’assurer que les conventions ou les contrats qui lient les associées ou les étudiants avec le projet ne leur permettent pas de revendiquer des droits à postériori.
  • Certains financements comme l’émission d’obligations convertibles peuvent amener le porteur de projet à se trouver dépossédé de son entreprise au profit des investisseurs. Une étude sérieuse des aspects juridiques est essentielle.

Remarque :

Évoquée rapidement cette phase peut paraître secondaire, pourtant certaines start-ups se trouvent en litige avec des associés ou des collaborateurs (salariés, stagiaires, …) qui revendiquent la paternité d’une partie de la valeur de l’entreprise, du code informatique, ou d’une marque, …

Par ailleurs, les investisseurs potentiels s’intéresseront de près à la manière dont le concept a été protégé. Un projet correctement protégé est mieux valorisé car une bonne protection réduit les risques liés à l’investissement.

7 – La recherche de financement

Comment créer son entreprise ?On peut distinguer deux phases de recherche de financement. La première consiste à financer l’élaboration du projet, la seconde concerne le lancement de la société en création et son développement.

Comment un créateur peut-il financer la période d’élaboration de son projet ?

Les créateurs d’entreprise peuvent solliciter de nombreux organismes et associations pour obtenir des aides pour financer leur projet. Ces aides sont parfois couplées avec une proposition d’accompagnement qui contribue à structurer la démarche du créateur. Les aides financières peuvent avoir des objectifs spécifiques et être accordées sous conditions. Un porteur de projet peut solliciter des aides pour :

  • Maintenir une rémunération minimum ou réduire les charges sociales du dirigeant : pôle emploi – URSSAF : maintien des ARE, ARCE, ACCRE, NACRE.
  • Des aides européennes ou régionales peuvent être allouées.
  • Certaines associations et/ou organismes aident financièrement les créateurs d’entreprise en leur offrant des prêts à taux zéro, un microcrédit, en garantissant une partie de leurs emprunts et en les accompagnant : BPI France,  France initiative, réseau entreprendre, Adie …
  • Certains projets innovants peuvent bénéficier d’aides à l’innovation ou de crédits d’impôts (Statut JEI, CIR, …) de la part du gouvernement, de certaines associations ou de grandes entreprises et parfois des régions.
  • Certaines aides à l’embauche peuvent accompagner les jeunes entreprises qui recrutent.

Pour monter son entreprise à moindre coût, il faut aussi considérer les solutions périphériques (crédit-bail, exonérations de charges (ZFU, exonérations fiscales et sociales, …) et faire limiter les dépenses notamment jusqu’à ce que le modèle économique ne soit pas établit et opérationnel.

Il faut donc faire la chasse à toutes les dépenses inutiles et s’attacher à dépenser le moins possible d’où l’importance de négocier les tarifs avec les prestataires (avocats, experts-comptables, agence Web, …) et à privilégier, lorsque c’est possible, les prestataires en ligne.

Remarque :
De nombreux concours et jeux permettent aux jeunes entrepreneurs de collecter des aides pour démarrer le projet. Ils offrent aussi une visibilité à la future entreprise.
Remarque :
Le financement seul n’est pas suffisant. Monter son entreprise nécessite un accompagnement de qualité. Entreprendre en France permet aux jeunes entreprises de bénéficier d’aides aux entreprises mais surtout d’être accompagné par des acteurs de qualité (BPI France, Réseau Entreprendre, France initiative, …).

Remarque :

L’effet de levier financier est un concept qui consiste à consolider les fonds propres de l’entreprise pour augmenter le montant des emprunts. Plus les fonds propres sont importants, plus le montant des emprunts sera important.

En cas de reprise ou de cession d’une entreprise, l’effet de levier (aussi appelé LBO) consiste à faire porter l’emprunt par une holding qui utilisera les dividendes versés par la filiale (société fille) en charge de l’exploitation pour payer les dividendes.

Recherchez des partenaires financières pour financer son projet et assurer le développement commercial

Certains projets ont besoin de financements externes. Selon la nature de ces financements, ils peuvent nécessiter une contrepartie (garantie, caution, …) ou une prise de participation. Parmi les principaux modes de financement permettant de lancer et de développer un projet on trouvera :

  • Les apports personnels (capital et/ou compte courant),
  • Les aides financières (aides, subventions, prêts d’honneur, dotation concours, …)
  • Les financements bancaires (emprunts, crédits court terme, …)
  • Les investissements d’acteurs externes (BPI, Investisseurs, Business Angels, …)
  • Les levées de fonds (capital investissement, …)
  • Les financements innovants (crowdfunding, crowdlending, …)

8 – Choisissez la forme juridique de votre entreprise, votre statut social et votre fiscalité

Comment créer son entreprise ?Créer une entreprise nécessite de définir le cadre juridique, social et fiscal dans lequel sera exercée l’activité. Même si des modifications ultérieures peuvent être apportées, cette étape est essentielle car elle conditionne de nombreux aspects de la vie de l’entreprise et de son dirigeant. Il faudra se positionner sur :

  • Le choix de la forme juridique de son entreprise : microentreprise, entreprise individuelle, EIRL, EURL, SASU, SARL, SAS ou SNC ?
  • La manière de protéger son patrimoine personnel,
  • Le fait de créer seul ou à plusieurs. Faut-il créer seul, créer une société unipersonnelle, s’associer dès le départ ou prévoir l’entrée de futurs associés ?,
  • Le statut social du dirigeant et les cotisations sociales qui en découlent . Quel statut prendre pour lancer mon entreprise : portage salarial, autoentrepreneur, TNS (Travailleur Non Salarié)qui dépend du RSI  ou assimilé salarié pour être affilié au régime général (URSSAF) ?
  • Le régime fiscal de l’entreprise (Impôt sur le Revenu ou Impôt sur les Sociétés),
  • L’objet social et la raison sociale de l’entreprise qui délimite son activité,
  • La rédaction d’un pacte d’associés.

Depuis quelques années, des solutions en lignes sont offertes aux créateurs. Les solutions proposées par les plateformes de création d’entreprise en ligne, les banques en ligne et autres sociétés innovantes sont souvent intéressantes et moins coûteuses.

Attention :

Le choix de vos partenaire peut avoir des conséquences importantes. Pour se repérer parmi les offres, un minimum d’expérience est souvent important. Un peu trop de précipitation peut aboutir à des dépenses mal maîtrisées ainsi qu’à une obligation de passer par des « partenaires », des plateformes qui rachètent vos données et vous contraignent à souscrire à des offres pas toujours adaptées à vos besoins.

N’hésitez pas à nous solliciter et à consulter nos offres comparatives qui vous aideront à choisir le prestataire adapté à vos besoins.

Remarque :
Quelle que soit les professions, les conséquences liées à ces différents choix peuvent être importantes. Il est fortement conseillé de se faire accompagner par un expert-comptable et éventuellement, un avocat qui sauront guider le futur dirigeant pour effectuer le choix le plus adapté.

9 – Créez votre société

Créer votre société (EURL, SARL, SASU, SAS) entraîne la naissance d’une nouvelle entité juridique appelée personne morale. Cette démarche nécessite de suivre les étapes administratives suivantes :

Rechercher les éventuelles démarches réglementaires spécifiques à votre activité

Certaines professions sont réglementées, ou ont des obligations réglementaires. Si c’est le cas, il est important de se renseigner auprès des organismes professionnels concernés.

Choisir un statut juridique

Choisir un statut juridique adapté à votre projet est une démarche à la fois importante et complexe. Chaque statut dispose d’avantages et inconvénients qui lui sont propres. Le choix de la forme juridique de l’entreprise (autoentreprise, entreprise individuelle, EIRL, sarl eurl, sas sasu, société en nom collectif, sci …) aura des conséquences juridiques, fiscales et sociales sur l’entreprise ainsi que sur son jeune dirigeant.

Un entrepreneur qui crée une société commerciale doit déterminer son statut en fonction :

  • de la nature de l’activité de la société
  • du projet entrepreneurial (ambition du projet, création ou reprise d’entreprise, développement de l’entreprise attendu, domiciliation, …) ;
  • de la situation personnelle du porteur de projet (situation familiale, régime matrimonial fiscal et social, aspects juridiques, aides pôle emploi,  …) ;
  • d’une éventuelle prise de participation d’investisseurs au capital social d’une entreprise

Rédiger vos statuts juridiques

Le choix de la forme juridique est plus ou moins libre en fonction de la nature de l’activité. En dehors des auto-entreprise, micro-entreprise et entreprise individuelle qui n’ont pas de statut juridique, la rédaction des statuts peut être plus ou moins souple en fonction du type de la forme juridique choisie.

À l’inverse des EURL et des SARL qui nécessitent une rédaction statutaire formalisée, les SASU et les SAS offrent une grande souplesse dans la rédaction de leurs statuts et par conséquent dans leur fonctionnement. Cela s’impose aux porteurs de projet qui veulent exploiter cette liberté sans risquer de se faire accompagner par un conseil compétent.

Rédiger le pacte d’associés

Il est préférable de signer le pacte d’associés avant la création d’entreprise, cela facilite les négociations et vous permet de faire marche arrière si les associés éventuels ne respectent pas ce qui avait été préalablement convenu.

Le dépôt des apports

Le capital de la société peut être composé d’apports en numéraire et d’apports en nature, le dépôt de ces apports est une étape fondatrice pour créer son entreprise.

Comment créer son entreprise administrativement : réalisez votre dossier de constitution

Après avoir réalisé les étapes précédentes, le ou les fondateurs de la société établiront le dossier de création qui devra être déposé au CFE (centre de formalités des entreprises) concerné afin de pouvoir immatriculer la future entreprise. Cette démarche ne concerne pas les entreprises individuelles qui n’ont pas à rédiger de statut du fait qu’elles ne sont pas des personnes morales contrairement aux EURL, SARL, SASU, SAS et SA. Pour établir le dossier de constitution il faudra :

  • Les documents liés au dépôt du capital (attestation de dépôt des fonds, rapport du commissaire aux apports),
  • Les attestations prouvant que la réglementation a bien été respectée pour les professions ayant des obligations réglementaires (inscription, déclarations, formations, diplômes, …),
  • Les statuts définitifs signés par l’ensemble des associés, la nomination des dirigeants et le mandat permettant au représentant légal de réaliser les formalités de création,
  • Faire paraître un avis de constitution pour les sociétés et un avis de création d’activité pour les entreprises individuelles dans un journal d’annonces légales,
  • Un chèque pour les frais de création,
  • Les documents administratifs nécessaires à la constitution du dossier (P0, pièce d’identité, attestation de domicile, …).

La liste complète des éléments est consultable sur le site de la CCI de Paris ou de la Chambre des Métiers.

Remarque :
Attention, le CFE diffère selon le type d’entreprise (Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI), Chambre des Métiers et de l’Artisanat (CMA), Greffe du tribunal de commerce, URSSAF, …).

Une fois les formalités administratives effectuées, le greffe du tribunal de commerce et les administrations enverront au siège social de la jeune entreprise l’ensemble des éléments administratifs indispensables à son fonctionnement (numéro d’immatriculation au RCS, extrait K-bis, numéro siret, siren, code APE, …).

Votre société sera officiellement créée une fois son immatriculation au RCS obtenue. Votre extrait k-bis vous servira, par exemple à débloquer le capital social de la société. Il permettra au jeune chef d’entreprise que vous êtes de créer votre compte professionnel définitif et d’utiliser les fonds.

[transcription audio]

La réalisation d’un plan de développement

Le plan de développement décrit votre projet. Il répond à la question « en quoi consiste mon projet ». Vous devez identifier clairement les différents aspects de votre projet :

  • Qu’allez-vous vendre ? A qui ?
  • Quelle sera la valeur ajoutée du projet pour vous, vos clients et vos fournisseurs ?
  • Combien allez-vous vendre votre produit ou votre service ?
  • Quelles sont les compétences requises ?

Cette étape est importante pour baliser votre démarche et vous concentrer sur les aspects fondamentaux du projet. N’oubliez pas de la formaliser par écrit.

L’étude de marché et de faisabilité

L’étude de marché vous permet de caractériser votre marché cible :

  • A qui vais-je vendre?
  • Quels sont mes concurrents?
  • De quelle taille est mon marché, quelle est sa segmentation?
  • Mon projet est-il réalisable?

Cette étape permet de définir le marché et d’identifier votre stratégie commerciale. Attention à ne pas construire une usine à gaz… vous n’en n’aurez pas les moyens.

Choisir votre accompagnant

Se faire accompagner améliore grandement les chances de succès. Le créateur peut trouver de l’aide auprès de professionnels (BGE, CCI, avocats, experts comptables, …) ou auprès d’accompagnants personnels comme ses amis ou un membre de sa famille. L’important est d’avoir des regards extérieurs qui permettent d’éviter de traiter des sujets non stratégiques et chronophages. Attention, avoir trop d’accompagnants augmente la difficulté de choisir entre les différents avis.

Choisir votre forme juridique

Le choix de la forme juridique a des incidences dans de nombreux domaines comme :

  • la protection sociale,
  • la fiscalité,
  • le fonctionnement de la gouvernance,
  • la nature des relations avec vos associés,
  • et d’autres encore …

Il n’existe pas une « meilleure forme juridique » mais des formes plus ou moins adaptées à un projet. Attention, si le choix de la forme de la société est important, il n’est pas l’élément essentiel. Le point clé c’est le projet, les associés.

Le business plan

Le business plan est bien plus qu’un simple dossier de présentation et de communication. Sa conception et sa rédaction contribuent à la mise en œuvre du projet et à la validation du modèle économique. Il permet de se poser les bonnes questions. Il faut être simple et pratique, ne pas cherchez à compliquer et allez tout simplement à l’essentiel ! N’oubliez pas de rester agile et d’avoir des charges adaptées et adaptables, il faut pouvoir durer !

Le financement

La partie chiffrée du business plan permet déterminer les besoins financiers nécessaires au lancement et au fonctionnement de l’entreprise. Charge au créateur de trouver la source de financement la plus adaptée parmi :

  • L’apport personnel qui engage votre propre patrimoine,
  • La love money qui provient de vos proches,
  • L’emprunt bancaire,
  • Les aides locales, régionales ou nationales,
  • L’appel à des investisseurs extérieurs (actionnaires, Business Angel, prêts d’honneur…).

Dans la plupart des cas, le projet prendra plus de temps à démarrer que vos prévision, prévoyez large pour faire face.

Le lieu de travail

Il faut ensuite choisir la localisation de l’entreprise qui tiendra compte d’un ensemble de critères (cout, localisation, surface, accessibilité, isolement, …). Héberger la future société dans un environnement dédié aux jeunes entreprises (couveuses, pépinières, …) permet de bénéficier de tarifs intéressant, de services associés, de suivi adaptés ainsi que d’un partage avec d’autres créateurs. Certains centres regroupent des entreprises sur un même thème, start-up, mode, jeux …

Le capital social

Il est important, lors de la création d’une entreprise, de fixer un montant de capital social en adéquation avec le projet, un capital social trop faible est souvent la cause d’une création compliquée. Le capital n’est pas bloqué, il sera à la disposition de l’entreprise pour faire face aux premières dépenses. Il peut être libéré dès la création de l’entreprise ou en plusieurs fois.

Choisir le nom et accomplir les démarches

Si le choix du nom est important, sa recherche ressemble souvent à un casse-tête, il faut cependant relativiser. Certains comme Messieurs Peugeot, Renault et Michelin n’ont pas cherché bien loin, ce qui ne les pas empêché de réussir Après avoir trouvé et protégé votre nom et votre nom de domaine vous pouvez créer votre entreprise. Les démarches administratives sont au final assez simple, vous pouvez choisir de remplir cette étape en allant au CFE ou la confier à un avocat ou un expert-comptable.

Mise en œuvre de votre stratégie

Il ne vous reste plus qu’à vous jeter à l’eau et faire preuve de bon sens, de persévérance et de souplesse. N’hésitez pas à vous entourer de personnes compétentes et de confiance. Un mentor, un comité d’accompagnement ou un professionnel à votre écoute sont souvent d’un grand secours.

Conclusion

Maintenant que la création d’entreprise n’a plus de secret pour vous, l’équipe du blog du dirigeant vous souhaite d’être le nouveau Google !

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

21 Commentaires

  1. Comment créer son entreprise ?

    Bjr, fortement motivé par la mise en place d’un projet indépendant (consultant ERP), je cherche tous bons conseils pour creer mon activité (statut juridique, business plan, étude de marché …). j’apprécie bcp votre site et la pluralité des sujets abordés (fond et forme). Meilleurs voeux pour 2019 !

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Merci pour votre message. De notre point de vue, et c’est l’une des raisons fondatrice de ce site, le choix des partenaires est un élément essentiel dans la réussite d’un projet de création d’entreprise. Nous ne proposons pas d’aide ou d’accompagnement, toutefois, nous aidons (gratuitement et avec plaisir) les porteurs de projet et les dirigeants de TPE PME à trouver les partenaires adaptés à leur besoins.
      Nous sommes, nous aussi entrepreneur et créateur d’entreprise et sommes passé par tous les stades de la création … Si vous avez besoin d’aide n’hésite pas à nous contacter via notre page contact ( https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/ ), nous vous donnerons les moyens de nous contacter afin de prendre quelques minutes pour échanger par tel sur votre projet et vous aider à trouver les bon supports et soutiens pour vous accompagner dans votre démarche.

      Cordialement,
      L’équipe créez votre entreprise LBdD

      Réponse
  2. Comment créer son entreprise ?

    Merci beaucoup pour cet article très interessant je vais le partager sur fb

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Merci pour votre message encourageant

      Cordialement
      L’équipe créez votre entreprise LBdD

      Réponse
  3. Comment créer son entreprise ?

    Bonjour,

    Je suis salarié et j’envisage la creation d’une SASU. Dans mon contrat de travail de salarie il est stipulé que aucune activité rémunératrice annexe ne pourra être exécuté.

    Dans mon projet de SASU il aura un Président bénévole (X) et moi je serai l’unique associé (non rémunéré de SASU car tous les dividendes serons réinvestie dans la société pendant toute durée de mon emploi de salarié).

    L’activités des deux sociétés (SASU et de mon employer) ne sont pas concurrents.

    Et deuxième question, est-ce que j’ai droit au chômage, si je perds mon emploi de salarié tout en étant l’unique associé SASU sans toucher les dividendes?
    Merci

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Il est difficile de se prononcer sans avoir plus d’éléments. Si votre contrat stipule bien activité rémunératrice, que votre création n’empiète pas sur votre activité salariée et que vous ne vous rémunérer pas cela semble possible, reste à voir la manière dont les clause ont été rédigées. Vous faire conseiller par un conseil juridique (avocat, juriste, expert-comptabe) peut être une bonne chose.
      Pour éviter les frais trop important, vous pouvez peut-être choisir de créer votre entreprise via une plateforme juridique et solliciter un conseil à cette plateforme. Le tableau comparatif que nous avons publié (cf notre article « créer votre entreprise en ligne : https://www.leblogdudirigeant.com/comment-creer-une-entreprise-en-ligne/« ) vous permettra d’identifier la plateforme la plus adaptée à votre situation. N’hésitez pas à revenir régulièrement dessus car nous le faisons évoluer en fonction des informations que nous collectons.

      Par ailleurs, un formulaire d’aide au choix vous permettra prochainement d’identifier la plateforme qui correspondra le mieux à votre attentes, toutefois le tableau comparatif des différentes offres vous permet d’être certains de la qualité des plateformes proposées, il devrait être suffisant pour vous permettre d’identifier la plateforme qui vous conviendra.

      Pour ce qui est de vos droits au chômage, la question est oui, vous aurez droit au chômage dans les conditions normales. Il vous faudra toutefois faire attention de ne pas perdre le bénéfice de vos droits, en vous versant une rémunération lorsque vous serez au chômage. LA solution (qui au regard de votre contrat semble compromise) serait de pouvoir vous versez une rémunération de la part de votre SASU en étant toujours salarié pendant au moins un mois plein (cf notre article à ce sujet). C’est upeut êre un éément à négocier le jours ou vous souhaiterez quitter votre emploi de salarié.

      En espérant avoir répondu à vos questions, n’hésitez pas à nous contacter pour plus d’informations.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  4. Comment créer son entreprise ?

    Bonjour,
    Je suis en cours de création d’un auto école , n’étant pas enseignante de conduite, pourrais je m’associe avec un auto entrepreneur qui dispensera des cours de conduite !
    Merci

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      C’est un cas spécifique que nous ne connaissons pas. Par contre attention, la solution que vous envisagez apporte régulièrement de gros problèmes à de nombreux entrepreneurs suite à des difficultés entre associés (changement d’avis, de situation, …). Nous ne pouvons que vous encourager à échanger avec un juriste et à faire des statuts juridiques et un pacte d’associés qui vous protège en prévoyant les différentes situations possibles.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  5. Comment créer son entreprise ?

    Bonjour, merci pour ces information très utiles, mais on oublie souvent que la création d’un site web est également une étape cruciale dans la création d’entreprise.

    Réponse
  6. Comment créer son entreprise ?

    Je Veux creé mon antreprise et je n’ai pas de moyen.
    comment je vais faire ?

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Tout dépend de votre projet, du montant de financement nécessaire. Certains articles du blog vous aideront à identifier les solutions possibles (financement régionales, aides, …)

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  7. Comment créer son entreprise ?

    Je souhaite avoir plus d information sur la possibilité de créer une société pour un étranger en France

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,
      Je vous invite à vous renseigner auprès d’une ambassade, d’un consulat ou de la préfecture.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  8. Comment créer son entreprise ?

    bonjour je souhaite crée une entreprise , quelle serait les document a fournir et vers ou les envoyés.

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,
      tout dépend de l’avancement de votre projet. Voici des articles faisant le point sur les démarches à suivre pour créer une entreprise, les réponses que vous attendez devraient s’y trouver :
      – https://www.leblogdudirigeant.com/creation-dentreprise-aide/lancer-lactivite/
      – https://www.leblogdudirigeant.com/les-formalites-creer-societe/
      – https://www.leblogdudirigeant.com/formalites-de-creation-d-une-entreprise-04302014at42/

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  9. Comment créer son entreprise ?

    bonjour,

    Le contexte est le suivant:
    en cours de création d’une SASU (Associé unique moi même) pour que cette dernière puisse acheter un droit au bail de 50 K€.
    Le capital social sera constitué de 10 K€ et les 40K€ seront en CCA.
    Je souhaite récupérer ces 40 K€ dans quelques années et éventuellement fractionnés sur plusieurs exercices comptables (sur 4 ans par exemple).
    1) est ce que la société peut rembourser une partie du CCA si elle est déficitaire fiscalement ?
    2) de manière générale, est ce qu’on peut être dans une situation où la société est déficitaire fiscalement et avoir de la trésorerie positive ?
    3) Si c’est le cas, il ne peut pas y avoir de distribution de dividendes étant donné qu’elle est déficitaire ?

    Merci

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Le compte courant d’associés est une dette qui peut être remboursée à tout moment. Il faut toutefois être prudent car si vous créez des dettes et que votre entreprise fait faillite, en tant que dirigeant vous aurez à vous expliquer devant le représentant des créanciers…
      Pour ce qui est de la question de la trésorerie, oui c’est possible, cela dépend de votre BFR. La trésorerie n’est pas directement liée au résultat, si vous ne payez pas vos factures, votre trésorerie reste positive, même si vous perdez de l’argent à chaque vente…
      La réponse à la question 3 est identique à la première

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  10. Comment créer son entreprise ?

    Bonjour,

    Je me permets de vous écrire car je ne sais ou me renseigner pour répondre à mes petites questions.

    Je crée des bijoux et des petits objets de décos et je souhaiterai créer un petit site internet de e-commerce pour vendre mes créations ou faire quelques marchés, je ne veux pas vendre à grande échelle mais juste vivre de ma passion en toute légalité. Il y a tellement d’élèments sur le net que je ne sais quoi faire ou penser, dois-je créer une micro-entreprise, etre auto-entrepreneur, ou plutot une association????? quelles sont les démarches??? les coûts???? bref je suis un peu perdue parmis toutes ces informations.

    Merci d’avance pour l’attention que vous porterez à ma demande.

    Bien cordialement

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Il est difficile de vous aider sans avoir plus d’info sur votre situation. Si vous le désirez je peux prendre un peu de temps pour vous aider Si cela vous intéresse faites m’en la demande via notre page contact (https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact), je vous rappellerai rapidement.

      Cordialement,
      L’équipe accompagnement des entrepreneurs LBdD
      PS : Notre aide est gratuite. Si notre réponse vous convient et vous aide n’hésitez pas faire connaitre le blog et à vous abonner un an au blog afin de participer aux frais

      Réponse
  11. Comment créer son entreprise ?

    Une connaissance patron d’une petite entreprise artisanale a du déposer le bilan en mai après que son associée ait quitté la société en ne payant pas ses parts sociales, déclenchant un manque de trésorerie fatal
    ce monsieur avait disparu de mes écrans radars mais j’ai fini par le retrouver et comme je lui conseillais de développer a minima sa page Facebook il m’explique qu’il tentait de redémarrer en micro-entreprise en se faisant discret en raison du mandataire social qui s’occupait de son affaire et de l’avocat de la partie adverse
    je ne vois pas en quoi ces deux personnages pourraient l’empêcher de gagner sa vie dans sa branche, son métier, sur le territoire qui était le sien
    je voudrais l’aider car c’est trop dommage de voir une belle petite entreprise avec du personnel compétent mise à bas pour une raison sordide et surtout sans vision claire de sa capacité à se redresser
    merci d’avance si vous avez un avis sur la question

    Réponse
    • Comment créer son entreprise ?

      Bonjour,

      Je m’aperçois que la réponse que je vous avez faite n’est pas partie, j’en suis désolé. Il est difficile de répondre précisément sans connaitre le dossier. Si l’ancien dirigeant est responsable des dettes de l’ancienne entreprise il peut être contraint de devoir rembourser tout ou partie des dettes. Plusieurs possibilités existent pour le contraindre à payer. Pour l’aider il faudrait s’adresser à un conseil juridique qui étudiera la situation et vous donnera les pistes à suivre pour pouvoir l’aider.

      Si vous n’en connaissez pas je peux vous mettre en contact avec le partenaire qui m’accompagne sur les sujets sociaux, si cela vous intéresse il faudrait m’en faire la demande via notre page contact ( https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact ) afin que je récupère vos coordonnées et que je puisse lui demander de vous contacter.

      Cordialement
      l’équipe créer son entreprise

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.