Comment immatriculer une entreprise individuelle ?

Par Wissem Loudjedi, le 22/03/2021

Immatriculer son entreprise est indispensable avant de pouvoir débuter son activité. Une entreprise individuelle se distingue d’une société car il n’y a pas de création de nouvelle entité, de personne morale. Vous exercez en votre nom propre.

immatriculer une EI

Bien qu’exercer en entreprise individuelle est relativement simple, il existe des démarches obligatoires avant de débuter son activité.

Cet article vous détaille les démarches à réaliser afin d’exercer en toute légalité.

La simplicité de l’entreprise individuelle 

L’entreprise individuelle est un mode d’exploitation relativement simple. Ce statut vous permet d’exercer en votre nom propre sans création de personne morale. Ainsi, vous n’êtes pas soumis aux conditions de constitution d’une société. Vous ne devez pas : 

  • Effectuer des apports, l’entreprise individuelle ne nécessite pas d’avoir un capital social ;
  • Rédiger des statuts ; 
  • Publier un avis de constitution dans un journal d’annonces légales ;
  • Nommer un dirigeant, répartir les titres, organiser des assemblées générales, etc. 

C’est donc un moyen d’exercer une activité professionnelle de manière assez simple. Pour plus d’informations sur l’entreprise individuelle, faites le point avec un professionnel. 

Attention : 

Choisir de recourir à une entreprise individuelle a des conséquences patrimoniales : la responsabilité est illimitée et tous vos biens personnels à l’exception de votre résidence principale sont saisissables par vos créanciers. 

Les avantages d’opter pour l’EIRL 

Afin de limiter votre responsabilité, il est intéressant d’opter pour l’EIRL : l’entreprise individuelle à responsabilité limitée.

Une EIRL est une entreprise individuelle mais dont la responsabilité est limitée. Vous disposez donc d’un patrimoine affecté qui est distinct de votre patrimoine personnel. Vous affectez dans ce patrimoine : 

  • L’ensemble des biens nécessaires à l’exercice de votre activité professionnelle ;
  • Les autres biens utilisés pour l’exercice de votre activité professionnelle.

Seuls ces biens seront saisissables par les créanciers professionnels. 

Les avantages du régime de la micro-entreprise 

Afin de réduire vos coûts, vous pouvez également choisir d’opter pour le régime du micro-entrepreneur. Ce régime simplifie le calcul et le paiement des cotisations sociales et des impôts. Vous payez vos cotisations sociales au régime TNS sur le chiffre d’affaires. 

De plus, vous n’êtes pas soumis au paiement de la TVA (Taxe sur la Valeur Ajoutée) jusqu’à un certain niveau de chiffres d’affaires :

  • Pour les ventes de marchandises : 94 300 euros
  • Pour les prestations de services : 36 500 euros

Cependant, vous ne récupérez pas la TVA sur vos achats.

Vous devez également vous acquitter de la CFE dans le cadre du régime micro-entrepreneur.

Enfin, l’ouverture d’un compte bancaire professionnel dédié à votre activité est obligatoire afin de séparer les transactions professionnelles et personnelles.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Comment immatriculer son entreprise individuelle ?

Il y a plusieurs étapes : 

  • L’immatriculation avec un formulaire P0 ;
  • La déclaration d’insaisissabilité à remplir ;
  • L’adhésion à un centre de gestion agréé.

Le dossier de création 

Afin d’immatriculer votre entreprise individuelle, vous devez créer un dossier de création. Dans ce dossier, vous devez déposer certaines pièces :

  • Le formulaire P0 complété et signé. Pour les artisans et commerçants, il s’agit du formulaire P0 CMB. Pour les professionnels libéraux, il s’agit du formulaire P0 PL. Les formulaires sont disponibles sur le site https://www.service-public.fr/professionnels-entreprises
  • Un justificatif du local commercial ;
  • La preuve de l’information du conjoint sur les conséquences patrimoniales ;
  • Une copie de votre pièce d’identité ; 
  • Une déclaration sur l’honneur de non-condamnation ; 
  • Une copie de la déclaration d’insaisissabilité.

Cette liste est non exhaustive et peut varier en fonction de l’activité, si vous achetez un fonds de commerce ou non, si vous êtes mariés ou célibataire, etc. Le CFE vous renseignera davantage.

Ensuite, vous devez déposer votre dossier au CFE de la chambre de commerce et d’industrie dans le cas où vous êtes commerçant, au CFE de la chambre des métiers si vous êtes artisans ou au CFE de l’Urssaf si vous êtes un professionnel libéral. 

Dans le cas où vous optez pour l’EIRL : les démarches sont les mêmes à quelques différences : 

  • Remplir une déclaration d’affectation ;
  • Remplir un formulaire P EIRL : le formulaire P EIRL CMB si vous êtes artisan ou commerçant et le formulaire P EIRL PL si vous êtes professionnel libéral.

De plus, vous avez l’obligation d’ouvrir un compte bancaire professionnel en EIRL afin de distinguer votre patrimoine professionnel et votre patrimoine personnel.

La déclaration d’insaisissabilité 

Afin de protéger vos biens personnels, vous devez réaliser une déclaration d’insaisissabilité qui va vous permettre de protéger en plus de votre résidence principale certains biens que vous affecterez. 

Ces biens déclarés insaisissables seront protégés des créanciers professionnels.

L’adhésion à un centre de gestion agréé

Un centre de gestion agréé est un organisme qui vous apportera une aide et un accompagnement en termes de gestion et de formation.

Adhérer à un centre de gestion agréé est d’une importance non négligeable. À défaut, vous serez imposé à un montant égal à 125% du bénéfice réalisé. De plus, vous ne bénéficierez d’aucune réduction d’impôts sur les dépenses de comptabilité. 

De plus, le salaire du conjoint ne sera admis en déduction que dans la limite de 17 500 euros par an. 

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Wissem Loudjedi -

Wissem est étudiante en master de Droit des affaires. Elle se spécialise dans le droit des sociétés et l'accompagnement de l'entrepreneur.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *