Création d’entreprise » Lancer l’activité » Comment choisir son expert-comptable ?

Comment choisir son expert-comptable ?

par | 0 commentaires

L’expert-comptable est LE partenaire longue durée du dirigeant. Il intervient en amont de la création d’entreprise, dans la réalisation du business plan, notamment du prévisionnel financier.

Céder votre fonds de commerce : les outils

Votre expert-comptable peut effectuer les formalités d’immatriculation. Il accompagne ensuite l’entreprise tout au long de son développement et peux, lorsqu’il prend cette mission au sérieux, jouer un rôle essentiel dans la bonne gestion voir le développement de l’entreprise.

Avec le temps, il noue un relationnel étroit avec le dirigeant, jusqu’à devenir son conseiller personnel en matière fiscale et patrimoniale.

Dans ces conditions, choisir son expert-comptable n’est pas une démarche à prendre à la légère, c’est une pierre angulaire qu’il peut être préférable de changer plutôt que de se contenter d’un expert comptable qui rempli sa mission comptable mais sans plus !

Le blog du dirigeant vous propose un dossier complet pour vous aider à faire votre choix.

L’emplacement géographique : vrai ou faux critère de choix ?

Comment choisir son expert-comptable ?Il y a deux écoles en la matière, ceux qui se cantonnent au face à face et ceux qui se laissent séduire par les offres dématérialisées de plus en plus présentes sur le web. Ces derniers profiteront de plateformes d’échange, de simulateurs en ligne et d’outils comme Skype pour communiquer avec leur expert-comptable.

Attention :

Le gain de temps que cela procure et les tarifs annoncés, inférieurs aux prix du marché, ne devront pas vous empêcher de valider :

  • que votre expert-comptable en ligne répercute le gain de productivité sur ses honoraires; De nombreux sites en ligne vous font des propositions alléchantes qui sont au finales plus chèrs qu’une prestation locale car elles sont minimalistes, incomplètes ou utilisent des logiciels inadaptés. Mais aussi et surtout parce que leur développement est basé sur une communication efficace et coûteuse. Le coût d’une annonce Google peut avoisiner les 9€ par clic et ne cesse d’augmenter d’année en année. Il  faut bien répercuter cette charge dans les honoraire à un moment ou à un autre.
  • que la lettre de mission comprenne bien une prestation globale. En bref, que les tarifs affichés soient bien ceux que vous payerez.
  • que votre expert-comptable en ligne soit tout de même joignable  ainsi que de la qualification et la disponibilité de votre interlocuteur unique (diplôme, expérience, caractéristique de son portefeuille client, …) ;
  • que votre expert-comptable en ligne dispose AUSSI d’un cabinet « en dur ». Perdre tout contact physique avec sa clientèle risquerait de l’entraîner dans un processus complètement industrialisé, loin des réalités de l’entrepreneuriat, dans un métier qui nécessite pourtant un grand sens du contact humain.

À ceux qui souhaitent se faire accompagner en face à face, privilégiez un cabinet proche de chez vous ou de votre entreprise. Vous économiserez du temps en transports et pourrez vous rendre facilement chez votre expert-comptable en cas de besoin urgent.

Attention cependant de ne pas choisir un expert-comptable pour sa proximité et non pour ses qualités.

L’idéal est de parvenir à mixer les deux en choisissant un cabinet très présent sur le web ET proche de chez vous. Un expert comptable qui s’est adapté aux nouvelles technologies fait preuve d’adaptation . Dans un monde ou la digitalisation de l’économie devient chaque année de plus en plus stratégique c’est un signal positif …

L’organisation du cabinet comptable

Chaque cabinet à sa propre organisation qui présente des avantages et des inconvénients. Veillez à analyser les compétences de votre expert-comptable, de son équipe et de ses partenaires dans des missions connexes à la fiscalité et à la comptabilité, internet fourmille d’articles plus ou moins techniques qui vous permettent d’évaluer les compétences de votre interlocuteur.

Comment choisir son expert-comptable ?

Vous pourrez faire appel à lui dans des domaines tels que :

  • le suivi social (paie, déclarations sociales, contrat de travail, procédure disciplinaire, licenciement, …),
  • l’analyse des contrats de bail dans le cadre de l’achat ou de la cession d’un fonds de commerce,
  • le domaine juridique (comment choisir le bon statut juridique, rédaction de statut, suivi juridique, augmentation de capital,…),
  • la fiscalité (personnelle et professionnelle),
  • la création de votre entreprise (prévisionnel, démarches juridiques, business plan, …),
  • la reprise d’entreprise (recherches de sociétés à vendre, évaluations, audits, …),
  • la gestion de votre patrimoine,
  • la gestion de l’entreprise (tableaux de bord, indicateurs, …), …

Vérifiez que le cabinet d’expertise-comptable à qui vous faites appel est structuré par pôle de compétences, cela garantie un meilleur niveau techniques de vos interlocuteurs. Un petit cabinet ne peut pas toujours proposer une telle palette de prestations.

À l’inverse, un gros cabinet à l’équipe foisonnante risque de vous noyer dans sa masse de clientèle. Il facturera le temps passé pour répondre à vos questions ou vous imposera des honoraires supplémentaires pour pouvoir « traiter votre dossier », qui passera de service en service au gré de vos problématiques.

L’idéal ? Peut être un cabinet de taille intermédiaire. Un cabinet comprenant 3 à 10 bureaux grand max qui est suffisamment gros pour être structuré et suffisamment petit pour conserver une relation client directe.

Une petite équipe structurée vous connaît et répond à vos questions de manière personnalisée. Elle fait intervenir les services spécifiques du cabinet qui disposent de formations et de compétences pointues (juridique, social, financement, transmission, fiscalité, startup, informatique, …) sans que cela vous coûte un bras.

Taille de l’entreprise et secteur d’activité

Comment choisir son expert-comptable ?Il y a des cabinets d’expertise-comptable spécialistes des grands comptes et d’autres qui privilégient les prestations destinées aux petites et moyennes entreprises. En effet, les problématiques rencontrées ne seront pas les mêmes selon la taille de l’entreprise. Privilégiez un cabinet à hauteur de votre effectif et de vos objectifs de croissance, vous rencontrerez ainsi une équipe d’experts habitués à vos problématiques.

Idem, certains cabinets d’expertise comptable visent un secteur d’activité précis. Ils s’y spécialisent en matière de réglementation en vigueur. Ils connaissent leurs ratios clés et peuvent en quelque sorte dupliquer les tableaux de bord de suivi de gestion selon les contraintes propres à l’activité. Évidemment, ils communiquent plus facilement et plus rapidement les actualités à leurs clients. Profitez-en !

Les prestations annexes de l’expert-comptable

Certains cabinets innovent proposant à leur client en création un spécialiste de la création et/ou de la recherche de financement. D’autre disposeront de fiscalistes capables de trouver les optimisations fiscales adaptées à votre situation. D’autres encore vous proposent des simulations fiscales ou sociales, des réunions d’information régulières, des tableaux de bords, ou des outils d’aide à la décision.

Le métier de l’expertise comptable évolue rapidement, soyez exigeant pour bénéficier du meilleur service et des meilleurs conseils.  Un cabinet d’expertise comptable fonctionne comme votre entreprise, il doit évoluer et proposer le meilleur service possible à ses clients au meilleur prix.

Valider le degré d’intervention de l’expert-comptable en cas de difficultés

N’hésitez pas à vous renseigner sur la manière de travailler de l’expert-comptable quant à la prévention et la gestion des difficultés de l’entreprise.

Est-il à même de vous aider à préparer un contrôle fiscal, par exemple, de vous représenter dans les échanges avec l’administration ou avec la banque ? En cas de difficultés, vous accompagne-t-il au tribunal de commerce ? Effectue-t-il les différentes formalités ? Si oui, celles-ci sont-elles comprises dans les honoraires ou pratiquera-t-il un tarif supplémentaire ?

Choisir un expert-comptable adepte des nouvelles technologies

Comment choisir son expert-comptable ?Un bon expert-comptable se doit d’être dynamique. De fait, il s’adapte aux évolutions de notre société. Que penseriez-vous d’un partenaire qui ne comprend rien aux enjeux du web alors que vous êtes en pleine création d’une start-up innovante ?

De même que peut-on penser d’un expert comptable qui se veut le conseil éclairé du dirigeant et qui dispose d’un site internet qui n’est pas à la page ? Sera-t-il vraiment vous éclairé sr les enjeux d’un monde ou l’innovation, la réactivité et l’ouverture sont des enjeux capitaux.

À vous de valider ses compétences dans les nouvelles techniques de communication, par l’existence d’un blog de qualité, mis à jour au gré des actualités fiscales, d’une newsletter, par la mise en place de plateformes web d’échanges de documents, une comptabilité et des tableaux de bord en ligne, un forum de chat pour poser vos questions….

Vous gagnerez du temps en prise d’informations, en suivi comptable, mais surtout, vous saurez que vous aurez affaire à un professionnel pro-actif, capable de pousser son équipe à s’adapter sans cesse ; qualité indispensable pour vous suivre dans la croissance de votre entreprise.

Remarque :
Assurez-vous que les informations présentes sur le site de votre expert-comptable (articles, news, brèves, infos, …) soient de lui et non pas d’une agence de presse qui se contente de retranscrire une information économique formatée.

Dans ce contexte, vérifier que votre parc informatique est compatible avec les logiciels et outils utilisés par votre expert-comptable !

La vision de l’expert-comptable et de son équipe

Comment choisir son expert-comptable ?

Quoi de plus motivant qu’un expert-comptable passionné par l’entreprise ? Compréhensif quant à vos problématiques, vos réflexions de dirigeant, prêt à relever les défis de l’entrepreneuriat ? La vision de l’expert-comptable compte tout autant que ses compétences techniques. À vous de détecter la petite flamme, dans son discours, dans la manière dont vous êtes accueilli…

Toute l’équipe doit refléter sa vision, y compris la personne qui vous recevra à l’accueil. Jugez par vous-même si cette dernière vous estime comme un challenge ou comme un simple prospect supplémentaire.

Remarque :
N’hésitez pas à privilégier les experts-comptables « associés » voire ceux qui ont créé leur cabinet, ils ont l’avantage d’avoir pris des risques, comme vous! D’avoir un état d’esprit d’entrepreneur, d’avoir le vécu du créateur et de savoir ce que c’est que de diriger.

Peut-on changer d’expert-comptable ?

La loi n’oblige pas les dirigeants d’entreprise à faire appel à un expert-comptable. Les conditions d’exécution de la prestation de l’expert-comptable sont définies dans l’offre de mission qui est un contrat de droit commun.

Il est donc tout à fait possible pour un entrepreneur de changer d’expert-comptable, pour cela il doit s’assurer de respecter un certain formalisme. En effet la lettre de mission qui fixe les conditions de la prestation entre un expert-comptable et son client est un contrat de droit commun. Elle comprend généralement les conditions de rupture du contrat.

Comment choisir son expert-comptable ?

La plupart du temps il est préférable et moins coûteux de faire coïncider la rupture de la lettre de mission avec la clôture d’un exercice comptable. Lorsque la rupture est demandée avant la fin de mission, il y a généralement un délai de prévenance de 3 mois respecter.

Prenons un exemple, si l’entreprise clôture son exercice comptable le 31 décembre et que le contrat impose un délai de 3 mois, il lui faudra signifier sa demande de résiliation par courrier avec accusé de réception avant le 30 septembre. Si elle l’envoie après cette date, l’expert-comptable réalisera la mission jusqu’au 31 décembre, la rupture interviendra au cours de l’exercice comptable suivant.

Dans tous les cas, les travaux déjà effectués par le cabinet feront l’objet d’une facturation. Le plus souvent l’expert-comptable demande à l’entreprise de verser des indemnités de rupture. Elles sont le plus souvent de 25% des honoraires prévus pour l’exercice en cours. Lorsque l’expert-comptable a commis des erreurs voire une faute, ces indemnités peuvent être négociées.

Lorsque les conditions sont respectées le transfert est simple puisque le nouvel expert-comptables’occupe de tout. Il sollicite l’ancien cabinet pour récupérer les informations nécessaires au suivi comptable. Cela lui permet aussi de s’assurer que le changement d’expert-comptable ne cache pas en réalité une volonté du client d’éluder l’application des lois et règlements.

La déontologie de la profession empêche normalement un expert-comptable d’accepter une mission lorsque les honoraires de l’ancien Expert-Comptable n’ont pas été entièrement réglés. Lorsque le nouvel expert-comptable accepte le dossier, l’ancien doit contribuer à ce qui les choses se passent bien et favoriser la transmission du dossier.

Comment choisir son expert-comptable ?

S’il estime être lésé, l’ancien expert-comptable peut effectuer un droit de rétention pour obtenir le règlement total des honoraires facturés. Le droit de rétention ne peut être effectué que sous des conditions bien précises, qui pourraient exposer l’expert-comptable à des poursuite civiles et/ou pénales si elles n’étaient pas respectées. Voici ces conditions :

  • Il doit y avoir eu des tentatives de conciliation et les possibilités de recours amiables doivent avoir été épuisées,
  • L’expert-comptable doit avoir préalablement informé par écrit le Président du Conseil régional de l’Ordre des Experts-Comptables et le client de sa décision d’exercer son droit de rétention,
  • L’expert-comptable ne peut exercer son droit de rétention qu’afin de se faire payer les honoraires dus pour des travaux effectués. Il ne peut, par exemple, pas le faire pour le non-paiement de l’indemnité de rupture,
  • Le droit de rétention n’est exerçable que sur des documents ou des livres comptables produits par son cabinet. Les document fournis par le client lui appartiennent (factures, carnets de chèques, relevés bancaires, …), ils doivent donc lui être restitués à sa demande.

Choisir un expert-comptable qui vous permet de faire des économies

L’expert-comptable est un plus. Vous y gagnez à faire appel à lui, car il optimise votre fiscalité et votre modèle de gestion. Les honoraires que vous lui versez sont normalement largement compensés par ces profits. Faites le calcul !

Bénéficiez des meilleurs tarifs et d'un conseil de qualité pour créer votre SASU avec LegalVision et bénéficiez d'une remise de 10% sur votre création.
 
Comment choisir son expert-comptable ?
Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.