Comment créer son entreprise ? » Le financement de votre création d’entreprise » L’apport personnel pour créer son entreprise

L’apport personnel pour créer son entreprise

par | 4 commentaires

La philosophie du « partage des risques » est une tradition pour les établissements bancaires surtout en matière de création d’entreprise.
Pas d’apport personnel, pas de crédit ! Ainsi, les banques exigeaient du créateur d’entreprise d’apporter au minimum 30 % du coût du projet (soit 30 % du total des besoins listés dans le plan de financement). Aujourd’hui, le minimum imposé est proche de 50 %.

Céder votre fonds de commerce : les outils

L’apport personnel pour créer son entreprise

Vous ne pourrez donc jamais financer l’intégralité de votre entreprise par des aides extérieures.

Les exigences bancaires

Pour accepter d’apporter un financement, les banques exigent un projet, un business plan solides et un minimum de ressources personnelles. Au-delà de leur philosophie du partage des risques, elles ne financent que très rarement les besoins en trésorerie au démarrage, les frais d’immatriculation, l’achat de petit matériel administratif et même le stock de départ.

Vous l’avez compris, l’apport personnel joue le rôle d’effet de levier qui permet d’accéder aux financements extérieurs.  Plus vous avez d’apport, plus vous parviendrait à obtenir de financement.

Attention cependant à deux éléments :

  • plus l’emprunt est important, plus les remboursement pèseront sur la rentabilité et la capacité d’autofinancement (CAF) de votre entreprise,
  • lorsqu’il est difficile de trouver des financement, il est important de ne pas céder à la tentation de commencer avec moins de capital que ce qui est nécessaire. En dehors du temps (qui ne sera pas consacré au développement de votre entreprise) que la recherche de capital vous prendra, le manque de trésorerie pour financer vos investissements, votre BFR, votre stratégie commerciale et opérationnelle peut remettre en cause la réussite de votre projet ou, lorsque l’idée séduit des investisseur votre capacité de négociation et/ou indépendance.

L’apport personnel love money

Si votre compte en banque est à sec, pensez « love money » !  Traduit par « l’argent de l’amour », il représente ces fonds mobilisés par votre famille, vos amis ou même de généreux donateurs anonymes.

La tendance « love money » s’est fortement généralisée grâce aux plateformes de financement participatif où, en échange de liquidités, l’entreprise propose un cadeau au donateur.

Oui, le financement participatif peut aussi servir à augmenter la « capacité d’apport personnel du porteur de projet », plus concrètement les fonds propres de l’entreprise en devenir, en vue d’une recherche de financements bancaires complémentaires. Pensez-y !

Le prêt d’honneur spécialement destiné à renforcer l’apport personnel

Son objectif vise tout spécialement à renforcer la capacité d’apport du porteur de projet. Ce fameux prêt d’honneur est bien un prêt personnel, c’est-à-dire que seule une personne physique peut le solliciter, en vue d’apporter à son entreprise et aux yeux des organismes de crédit, suffisamment de liquidités pour financer 30 à 50 % du plan de financement.

Le prêt d’honneur est aussi un prêt à taux 0.

Il est proposé par des plateformes d’initiatives locales,  toutes chapeautées par France Initiative, réseau associatif national de financement des créateurs et des repreneurs d’entreprises.

Attention :

Le montant et les modalités d’octroi du prêt d’honneur varient en fonction des départements. Certains proposent même des subventions pour chaque emploi créé par l’entreprise, en lieu et place d’un prêt d’honneur.

Le prêt d’honneur NACRE

Le prêt NACRE est aussi un prêt d’honneur, il a été supprimé en 2016, les derniers accompagnements se sont terminés fin 2017.

Depuis le 1er janvier 2017, l’accompagnement à la création et à la reprise d’entreprise est devenue compétence régionale.
Si le parcours NACRE à disparu, certaines régions ont repris un dispositif qui d’en approche. L’entrepreneur doit s’informer auprès de sa région d’installation pour voir ce qu’elle a prévu en terme d’accompagnement et de financement des créations ou reprises d’entreprise.

Pour mémoire, le Nacre était un prêt personnel à taux 0 qui pouvait être sollicité auprès des plateformes d’initiatives départementales en complément ou non du prêt d’honneur local. 

Le prêt d’honneur NACRE était de 1 000 à 10 000 euros. Son remboursement s’étale sur 5 ans. Il fait partie d’un dispositif complet comprenant en sus un accompagnement pré et post création.

Pour pouvoir solliciter le prêt d’honneur NACRE, le créateur d’entreprise devait:

  • Justifier d’un plan de financement inférieur à 75 000 euros
  • Être demandeur d’emploi (sous certaines conditions)
  • Avoir moins de 30 ans ou plus de 50 ans, sous certaines conditions
  • Être en situation de reprise d’une entreprise en difficulté (sous certaines conditions)
  • Créer en zone urbaine sensible (sous certaines conditions)
Attention :
Qui dit prêt d’honneur dit organisme de crédit. Eux aussi appliquent, dans une moindre mesure, le partage des risques. Le montant du prêt d’honneur qui vous sera attribué sera souvent fonction de vos ressources personnelles (ou love money).

Les aides aux entreprises innovantes

Il existe des aides spécialement destinées à renforcer la capacité d’apport personnel des créateurs d’entreprises innovantes, notamment dans l’optique de préparer une levée de fonds. Elles peuvent se matérialiser sous forme de prêts ou de subventions. Vous pouvez vous tourner vers BPI France (Banque Publique d’Investissement) qui dispose d’aides spécifiques ou vous renseigner auprès de la chambre de commerce et d’industrie ou la chambre des métiers dont relève votre entreprise pour connaître la nature des aides régionales.

Attention :
Pour bénéficier des aides spécifiques aux entreprises innovantes, vous devez obtenir la validation de BPI France ou demander le statut de jeune entreprise innovante (JEI) auprès des services fiscaux. Vous devez alors être une PME engageant au moins 15% de ses dépenses totales dans la recherche et développement.

Le micro-crédit quand on n’a pas d’apport personnel

le micro-crédit concerne les créateurs d’entreprise qui ne remplissent pas les conditions pour accéder au crédit bancaire.  Si vous êtes sans apport personnel, il vous reste donc la solution du micro-crédit, que vous pouvez solliciter auprès de l’ADIE  (Association au Droit à l’Initiative Economique). Attention, seuls les projets dont le plan de financement est inférieur à 10 000 euros peuvent solliciter un micro-crédit, pour un montant au maximum équivalent.

En conclusion, n’oubliez pas que l’accès au crédit bancaire est conditionné par un apport personnel de 30 à 50 % du coût de votre projet.  La course aux financements peut commencer ! L’objectif est d’apporter un maximum de fonds propres. Ils provoquent l’effet de levier  indispensable pour convaincre les financeurs de vous suivre. Il garantissent votre capacité à rembourser le prêt et à faire face aux imprévus, ceux que les financeurs ne veulent justement pas couvrir

Compiler love money avec un prêt d’honneur, voire un prêt NACRE pour arriver à ce fameux ratio, apporter de ses propres deniers, voire passer par un réseau d’investisseurs externes au capital de votre société… Tout peut arriver… À condition de chercher !

Bien sûr, dans tous les cas, n’oubliez pas de vous renseigner auprès de votre chambre de commerce ou de votre chambre des métiers pour connaître la nature des aides existantes dans votre région.

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

4 Commentaires

  1. L’apport personnel pour créer son entreprise

    Attention, le prêt Nacre n’existe plus depuis fin 2017. L’accompagnement à la création d’entreprise est une compétence des Conseils Régionaux. Il faut donc voir du côté de votre Région d’installation pour voir ce qu’elle a prévu en terme d’accompagnement et de financement des créations ou reprises d’entreprise.

    Réponse
    • L’apport personnel pour créer son entreprise

      Bonjour,

      Merci pour cette information. Nous mettons notre article à jour.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse
  2. L’apport personnel pour créer son entreprise

    Je suis très ravi de recevoir ces documents et je pense aussi que vous poussez vraiment les gens vers le succès. Bon courage à vous.

    Réponse
    • L’apport personnel pour créer son entreprise

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire encourageant

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.