Tokenisation : Concept et perspectives pour les entreprises

Par Amaury Laurendeau, le 07/12/2021

4

Le “Token” agite aujourd’hui le monde des start-up et de l’innovation en se positionnant comme une alternative aux systèmes de financement classiques. 

Qu'est ce que la tokenisation

Basée sur la Blockchain, la tokenisation permet de valoriser et de matérialiser des actifs réels dans le monde digital. En inscrivant un actif et ses droits directement sur un token, la tokenisation facilite la gestion et l’échange avec un pair, de manière instantanée et sécurisée.

Qu’est ce qu’un token ?

D’après Blockchain France, le token est “un actif numérique émis et échangeable sur une blockchain”. Son prix est variable est soumis à la loi de l’offre et de la demande.

Le token présente plusieurs caractéristiques :

  • Il peut être créé par tout internaute ;
  • Il est personnalisable par son créateur afin d’en avoir une utilisation décentralisée. Il peut donc matérialiser par exemple un droit d’usage, un droit de vote, un droit d’auteur, une part de capital, etc ;
  • Il peut être transféré de pair-en-pair sans duplication et sans intervention ou accord d’un tiers, comme une cryptomonnaie ;
  • Il est très liquide car il peut-être vendu ou acheté à tout moment sur une plateforme d’échange.

Il existe aujourd’hui trois principaux types de token :

  • Le moyen de paiement : au même titre que d’autres crypto-monnaies, le token peut servir de monnaie d’échange lors de transactions.
  • Le security token : cette utilisation du token d’action permet à une entreprise d’augmenter son capital en se libérant des nombreuses contraintes et de la réglementations imposées par la bourse et les moyens de financement plus traditionnels.
  • Le Utility token : il permet à une entreprise de pré-vendre ses produits ou services. Sa valeur fluctuera en fonction de l’offre et de la demande. En gardant une partie des tokens émis initialement, l’entreprise s’enrichira si ses produits/services sont de plus en plus utilisés.

Tokenisation : un modèle d’investissement innovant

Bien que le financement participatif (crowdfunding) ait prit beaucoup d’ampleur ces dernières années, l’investissement reste encore aujourd’hui le lot des banques, business angels et autres capital-risqueurs. La tokenisation se présente donc comme un modèle d’investissement ouvert à tous, et particulièrement à l’ensemble des acteurs qui ne peuvent pas disposer des moyens de financements classiques.

Pour lever des fonds, une entreprise peut émettre des Utility tokens et ainsi obtenir un financement en contrepartie d’un accès au produit/service lorsqu’il sera mis en place. Comme pour le Crowdfunding, cela permet de fédérer un groupe d’acteurs autour d’un projet lors de la levée de fonds.

Ce modèle présente des avantages certains pour un investisseur. En effet, il se verra accorder des droits (définis lors de la création du token) sur un bien/service, tout en gardant la liberté de revendre ses tokens au prix du marché.

Pour l’entrepreneur, ce système est une véritable aubaine. Les utility tokens lui permettront non seulement de lever des fonds de manière totalement sécurisée, mais aussi de bénéficier d’un nombre important d’utilisateurs engagés avant même que le produit ou service ne soit lancé.

Besoin de trésorerie ? Découvrez l’alternative digitale à l’affacturage ! Rapide, fiable et sans engagement ! 


Tokenisation : de multiples cadres d’utilisation

Parce qu’un token est un actif ayant plusieurs formes à la fois, il est possible d’imaginer de nombreuses applications à ce système.

Echanger ses points de fidélité avec d’autres utilisateurs

À ce jour, les systèmes de fidélité marche généralement en circuit fermé au sein d’une entreprise. Les points de fidélité sont soit utilisés par le client, soit ils expirent.

Maintenant, imaginons que des tokens matérialisent les points de fidélité d’un utilisateur chez une entreprise. Cette personne aura alors le choix entre utiliser ses tokens pour acheter à moindre coût, et les donner/vendre à une personne tiers, sans accord nécessaire de l’entreprise.

Pour la société, l’avantage est considérable. Prenons l’exemple du système de “Miles” mis en place par les compagnies aériennes. Une personne n’étant pas cliente peut alors acquérir des “Miles” bon marché sous forme de token. C’est donc une excellente opportunité pour attirer de nouveaux clients.

Transmettre une entreprise

La tokenisation peut également être envisagée lors de la cession d’un actif matériel ou d’un fond de commerce.

On peut alors imaginer un cession traditionnelle où un parti B achète à un parti A son fond de commerce en token. Mais on peut également envisager que le parti A vende grâce à l’émission de token convertibles en capital à partir d’un certain temps.

Si l’on prend l’exemple d’un golf, les usagers pourraient envisager acquérir des tokens donnant accès à des privilèges dans un premier temps (réductions tarifaires, accès privilégiés au parcours, club entreprise, etc.) puis d’entrer au capital de l’entreprise après une période donnée.

De nombreux autres cadres d’utilisation pourraient être envisagés comme récompenser les salariés d’une entreprise, récompenser les membres actifs d’une communauté, etc… Les possibilités sont infinies et permettront de créer de nouvelles opportunités.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 9 votes.
Chargement...

Amaury Laurendeau


Keobiz

4 commentaires pour “Qu’est ce que la tokenisation ?”

  • Ekande Frédéric dit :

    quelle est la différence fondamentale entre un tocken et une cryptomonnaie?

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Laurent Dufour dit :

      Bonjour,

      Je ne suis pas expert mais selon ce que j’ai compris, un token est un actif numérique. Il peut être financier, immobilier, artistique, …. Généralement l’actif digital d’un bien se compose un certain nombre de token. Le Token est un actif qui présente certaines caractéristiques :
      • Il peut être créé par tout internaute.
      • Il est transférable (achat, vente, échange, don …) sur internet sans duplication. Il est donc très liquide. Ce transfert se fait sans nécessiter l’intervention ou l’accord d’un tiers, et sans que l’émetteur n’en conserve un original.
      • Il est infalsifiable et enregistre les échanges dans un registre immuable.
      • Il est personnalisé par son créateur et peut disposer d’un droit d’usage, d’un droit de vote, d’un droit d’auteur. Ce peut être un moyen de paiement et bénéficier d’une réputation ; etc.
      • Il peut être vendable et achetable à tout moment, en particulier sur des plateformes d’échange à un prix fixé en temps réel par l’offre et la demande. Il est donc très liquide.

      Si les tokens sont au cœur du modèle des cryptomonnaies, ce ne sont pas de cryptomonnaies car ils ne servent pas de contreparties financières lors d’un échange commercial digital.
      La différence en un token et un NFT est que les NFT ne se ressemblent pas. Ainsi, si un peintre fait des tableaux digitaux, il créera un NFT par tableau. Alors qu’on peut émettre plusieurs tokens identiques pour un bien matériel ou immatériel. L’ensemble des token représentant la valeur immatérielle du bien.

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

  • Sylvain Mackowiak dit :

    Merci beaucoup pour ces explications sur la tokenisation.
    Votre site est vraiment top pour les jeunes entrepreneurs !

    Pas encore de votes.
    Chargement...

    • Marie Lusset dit :

      Bonjour,

      Merci pour votre commentaire encourageant !

      L’équipe Créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.