Comment obtenir un prêt d'honneur ?

Par Elodie Janquert, le 14/09/2020

22

La création d’une entreprise nécessite souvent des besoins de financement que le créateur ne peut assumer à lui seul.
La sollicitation d’un prêt auprès d’un établissement bancaire demeure généralement la première démarche réalisée par le créateur. Ce dernier dispose cependant d’une alternative intéressante résidant dans le prêt d’honneur.

Comment fonctionne le prêt d'honneur ?

Dans la plupart des cas,le prêt d’honneur sert à financer l’amorçage du projet. Il intervient au moment de la création d’entreprise ou un peu après afin d’augmenter la capitalisation et améliorer l’effet de levier sur les autres modes de financement du projet de création (subventions, aides, emprunts et autres types de financement).

L’objet de cet article est vous aider à appréhender cette forme spécifique de crédit afin de le déclencher au bon moment et améliorer le financer de votre création d’entreprise.

Qu’est ce qu’un prêt d’honneur ?

Le prêt d’honneur désigne une forme particulière de crédit octroyé au créateur ou au repreneur. Le bénéficiaire du prêt n’est donc pas l’entreprise.

Ce type de crédit est accordé sans garantie et sans intérêt pour le prêteur. Le prêt d’honneur, contrairement à ce qui se pratique auprès des établissements bancaires, ne nécessite pas de constituer un cautionnement ou une hypothèque pour pouvoir en bénéficier.

Cette absence de sûretés demeure incitative pour le créateur qui ne met pas directement en jeu son patrimoine personnel (ou celui d’un tiers) et peut donc envisager l’avenir avec davantage de sérénité.

Par ailleurs, cela permet de bénéficier de l’accompagnement de l’organise qui vous l’accorde pendant la phase de démarrage ou du premier développement de votre activité.

C’est également un moyen d’obtenir de l’argent sans ouvrir son capital contrairement à d’autre moyens de financement comme le Business Angel.

Une autre particularité du prêt d’honneur réside dans la particularité du prêteur qui est généralement une association (et non un établissement bancaire).

Remarque :
Le prêt d’honneur peut jouer un rôle intéressant pour le créateur ne disposant pas de fonds suffisants pour constituer ses apports ou ne disposant pas d’un patrimoine suffisant pour garantir l’obtention d’un prêt classique.

Comment le créateur peut-il obtenir un prêt d’honneur ?

Le créateur d’entreprise doit s’adresser à un organisme prêteur. Comme rappelé supra, l’organisme est généralement une association.

Exemples d’organismes : 

  • L’association pour le droit à l’initiative économique
  • Réseau entreprendre
  • France Initiative
  • France Active

L’obtention d’un prêt d’honneur n’est jamais chose acquise. En effet, le créateur d’entreprise est sélectionné en fonction de critères propres à chaque organisme.

Astuce :
Pour multiplier ses chances, le créateur d’entreprise a intérêt à s’adresser à plusieurs organismes en se renseignant, pour chacun d’eux, sur le type de projet qu’il entend favoriser.

De manière générale, l’obtention d’un prêt d’honneur tient compte :

  • du type d’activité envisagée. Par exemple, certaines associations sont plutôt spécialisées dans les activités innovantes.
  • de la personne du demandeur. Par exemple, l’ADIE est plutôt spécialisée dans l’aide aux chômeurs désireux de créer une entreprise.
  • de la situation géographique du projet. Par exemple, certaines associations visent à redynamiser les espaces ruraux.
  • du niveau d’avancement de votre projet. Plus vous êtes avancé dans la création de votre entreprise ( modèle économique, statut juridique) plus vous aurez de la chance d”obtenir un prêt.

La décision d’obtention du prêt d’honneur est généralement accordée à l’issue d’un entretien avec un jury.

Conseil LBdD :
Pour augmenter ses chances de parvenir au stade de l’entretien, le créateur d’entreprise se doit de fournir un dossier complet et attrayant. Le créateur doit démontrer que les chances de succès du projet entrepreneurial sont sérieuses. La réalisation d’un business plan en amont de la candidature peut jouer un rôle primordial dans la décision du jury.
Remarque :
Dans leurs critères de sélection, de plus en plus d’organismes mettent en avant l’importance d’être plusieurs entrepreneurs à pousser un projet. En effet, le parcours long, difficile et exigent de la création d’entreprise est plus facile ou favorable lorsqu’on est plusieurs à porter le projet. Cette orientation n’écarte pas les projets individuels, mais mettent en avant les créations à plusieurs.
De même, le choix de la forme juridique peut jouer un rôle. Un projet s’appuyant sur une société, SARL  SAS ou même SASU ou EURL si le créateur est seul,  avec quelques milliers d’euros de capital à plus de chance de séduire le comité de sélection qu’un projet ou le porteur de projet s’implique à hauteur d’ 1 euro symbolique. Ici aussi cet avis est à nuancer car ces organismes aident d nombreux porteurs de projet qui ont une idée intéressante sans toutefois avoir les moyens financiers suffisant pour démarrer.

Quelles sont les modalités de remboursement du prêt d’honneur ?

Les modalités de remboursement d’un prêt d’honneur sont assez proches de celles d’un prêt classique. Le prêt d’honneur se distingue néanmoins des prêts pratiqués par les établissements bancaires de part ses caractéristiques avantageuses :

  • Le taux d’intérêt d’un prêt d’honneur est généralement de 0%. C’est d’ailleurs l’une des grandes attractivité du prêt d’honneur car le créateur d’entreprise n’a pas à rembourser d’intérêts. Cet aspect permet de diminuer la charge de la dette qui pourra être réinvestie dans l’activité entrepreneuriale.
  • Le montant accordé varie, selon les organismes, de 2 000 et 90 000 euros. Ce montant détermine la durée du prêt.
  • La durée de remboursement d’un prêt d’honneur est généralement comprise entre 1 et 4 ans.
  • Le prêt d’honneur participe au financement global du projet. Il permet donc de financer votre besoin en fond de roulement.
  • Il a une effet de levier significatif. Pour 1 euro au titre du prêt d’honneur, on estime que la banque accorde 7 Euros. En pratique, la banque s’appuiera souvent sur l’analyse effectuée par l’organisme pour accorder un prêt bancaire.
Conseil LBdD :
Le créateur ne dispose pas toujours de la possibilité de dégager la trésorerie nécessaire pour rembourser le prêt en tout début d’activité. Il peut être opportun de solliciter un différé de remboursement pour pouvoir appréhender ce dernier dans de bonnes conditions et ne pas mettre en péril la viabilité économique de la jeune entreprise.

Comme précisé ci-dessus, le prêteur ne pourra pas mettre en cause le patrimoine personnel du créateur ou d’un tiers en cas d’absence de remboursement (aucune garantie n’étant demandée).

Conclusion

Le prêt d’honneur constitue une alternative intéressante au prêt classique. Les deux formes de prêt ne sont cependant pas exclusives l’une de l’autre, l’obtention d’un prêt d’honneur peut avoir pour conséquence de faciliter l’ouverture d’un crédit classique. La complémentarité des modes de financement peut donc s’avérer judicieuse pour amorcer son activité entrepreneuriale.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.3/5. Total de 10 votes.
Chargement...

Elodie Janquert

Elodie (nom d'auteur) est avocate fiscaliste. Elle exerce en cabinet et est chargée d'enseignement en droit fiscal


  • Nicolas BESCH dit :

    Bonjour, j’ai souscrit un prêt d’honneur à hauteur de 30000 euros en 2018. A date je n’ai remboursé que 1000 euros. La société a être trtrès durement impacté par le Covid j’ai donc liquidé la société. Aujourd’hui je suis sans revenu, pas de patrimoine. L’organisme me demande aujourd’hui de rembourser. Dans la mesure où je suis sans ressources pour l’instant que peuvent ils engagées comme poursuites dans la mesure où le prêteur ne pourra pas mettre en cause le patrimoine personnel du créateur ou d’un tiers en cas d’absence de remboursement. Merci de votre retour.

    Pas encore de votes.
    Chargement...
    • Wissem Loudjedi dit :

      Bonjour,

      Le remboursement du prêt d’honneur est obligatoire. Il est possible de demander un différé de remboursement si vous n’avez pas les ressources nécessaire.

      Je vous conseille de prendre contact avec un avocat spécialisé afin de connaître toutes vos possibilités et celles de l’organisme qui vous demande le remboursement. Pour éviter que cela ne vous coûte trop cher nous avons négocié un tarif préférentiel avec un partenaires qui vous permet d’avoir un entretien avec un avocat de votre choix pour un tarif forfaitaire d’une cinquantaine d’euros (à condition de mentionner le code promo LBDD lors de votre démarche sur leur site.

      La solution vous permet de choisir un avocat spécialisé sur le sujet qui vous intéresse : https://www.leblogdudirigeant.com/link/contacter-un-avocat-commentaires/

      Cordialement,
      L’équipe créer son entreprise LBdD

      Pas encore de votes.
      Chargement...