Sélectionner une page

Le plan de financement

par | 0 commentaires

Pour un créateur, assurer le financement des premières années d’existence de son entreprise est un élément de sécurité qui lui permettra de mettre en place son modèle économique.

Gestion et Comptabilité : les outils

Le plan de financement

Travailler la structure financière de l’entreprise en amont de sa création est par conséquent un gage de réussite qui ne doit pas laisser indifférent les porteurs de projet.

Le blog du dirigeant vous en dis plus sur l’importance du plan de financement.

A quoi sert le plan de financement ?

Créer une entreprise nécessite du financement. Evaluer le besoin financier d’un projet de création d’entreprise est une tâche importante qui demande toute l’attention du créateur. En effet, celui-ci est souvent pris entre :

  • L’envie de prévoir un financement ambitieux et solide qui lui permettra de lancer son projet avec un minimum de tranquillité,
  • La nécessité d’être raisonnable pour ne pas être perçu comme un mauvais gestionnaire, voire un dépensier ce qui ruinerait ses chances de trouver des partenaires financiers.

Le plan de financementTout au long de la préparation de son projet de création le créateur doit travailler la structure financière de l’entreprise qu’il doit présenter comme étant suffisante afin d’assurer la pérennité du projet sans être pléthorique pour ne pas laisser penser qu’il est déconnecté de la réalité.

Dans ce contexte, le plan de financement précise quelles sont les grandes masses des dépenses que le créateur prévoit pour lancer l’entreprise et les capitaux nécessaires pour les financer. Il indique par conséquent :

  • Les besoins financier permanents nécessaires pour le démarrage de l’entreprise ainsi que pour son activité future,
  • Les ressources durables indispensables au financement de ces besoins.

En projetant l’activité de l’entreprise sur les 3 ou 5 premières années d’exploitation le prévisionnel permet d’anticiper les besoins financiers en fonction des hypothèses retenues (niveau d’activité, croissance, taux de marge, …).

Il permet aussi de s’assurer que les ressources durables (ou de long terme) servent bien à financer des besoins permanents (ou de long terme), car la première des erreurs de gestion serait de mettre en place un modèle économique qui ne s’autofinancerait pas le plus rapidement possible, c’est-à-dire qui utiliserait de manière récurrente des financements de long terme pour couvrir des besoins de court terme, ce qui amènerait un jour ou l’autre à des tensions financières.

Le plan de financement permet de se faire une idée sur les grandes dépenses que va générer le lancement du projet, il reste toutefois une estimation qu’il faudra adapter en fonction de la réalité de la situation grâce notamment au suivi budgétaire.

Comment se présente un plan de financement ?

Le plan de financementLe plan de financement (initial ou non) comprend deux parties :

  • La partie gauche liste les besoins financiers durables de l’entreprise pour chaque exercice.
  • La partie droite liste les nouvelles ressources durables de l’entreprise pour chaque exercice.

La différence des soldes de chaque partie permet de voir s’il y a un manque ou un excès de financement. Une création d’entreprise se passant rarement (pour ne pas dire jamais) comme cela a été prévu, il est préférable d’avoir un excès de financement maîtrisé qui sera affecté aux dépenses diverses et utilisé en cas de dérapage de certaines dépenses.

Le plan de financement permet donc de mesurer précisément le montant des ressources nécessaires pour les principales dépenses de l’entreprise :

  • Le financement des investissements,
  • Le financement de la trésorerie immobilisé par l’activité de l’entreprise : le besoin en fonds de roulement.

C’est un document particulièrement apprécié des investisseurs qui peuvent étudier la manière dont le créateur compte structurer le financement de son projet. Ils s’intéresseront particulièrement au fait que les ressources de long terme qu’ils apportent servent bien à financer des emplois durables, le BFR devant être financé par les fonds propres (puis par l’activité de l’entreprise). Il auront aussi une attention particulière sur l’évolution de la CAF.

Le plan de financementLorsque le total des apports financiers est inférieur au total des besoins, il faudra que le porteur du projet trouve un complément de financement (emprunt, associé complémentaire). Modifier le montant des besoins comme on le voit parfois est une solution trompe l’œil qui peut remettre en cause la viabilité du projet.

En effet, la démarche est bien de mesurer les besoins financiers nécessaires à la réalisation du projet et de trouver les financements nécessaires. Si le créateur ne les trouve pas, c’est sans doute que le projet doit être affiné ou revu. Lorsqu’on ne trouve pas de financement, corriger le montant des besoins à la baisse est une solution qui est à éviter. Il faut aussi parfois savoir renoncer ou redimensionner un projet lorsque l’équilibre financier ne tient pas (charge financière trop importante, frilosité des investisseurs, …)

Qu’est-ce qu’un besoin financier permanent ?

Les besoins permanents correspondent aux dépenses faites par l’entreprise pour pouvoir réaliser son activité. Ce sont de dépenses qui immobilisent de la trésorerie sur le long terme. On trouvera notamment :

  • Les immobilisations corporelles qui comprennent les investissements (matériel, mobilier, machine-outil, aménagement, etc…),
  • Les immobilisations financières (caution, …),
  • Le besoins en fonds de roulements (BFR) (ou la variation de BFR), qui correspond à la trésorerie (ou l’augmentation de trésorerie) immobilisée de manière permanente par l’entreprise pour son fonctionnement.

Qu’est-ce qu’une ressource financière durable ?

Les ressources financières durables correspondent aux ressources de long terme de l’entreprise. Elles sont utilisées pour financer les investissements indispensables au fonctionnement de l’entreprise ainsi que les besoins de financiers permanents. Il s’agit notamment :

  • Des ressources apportées par les associés (capital, apport en nature, …),
  • Des ressources apportées par les partenaires financiers (banques, …)
  • Des ressources diverses de long terme (subventions, aides financières, primes).

Comment construire un plan de financement ?

Le plan de financement se présente la plupart du temps sous la forme d’un tableau construit en deux parties principales qui détaillées pour chaque exercice. Dans ce tableau il convient de prendre en compte les éléments nouveaux pour chaque exercice, (par exemple un emprunt apparaîtra une seule fois dans la colonne correspondant à l’exercice pendant lequel il sera libéré) :

  • Les besoins financiers :
    • Les investissements,
    • Le BFR,
    • L’augmentation de BFR,
    • Le remboursement annuel des emprunts (uniquement le montant du capital remboursé pendant l’exercice concerné),
    • La rémunération du dirigeant (pour les entreprises individuelles),
    • Les dividendes distribués (pour les sociétés).
  • Les ressources financières :
    • Les fonds propres (capital, apports personnels),
    • Les comptes courants d’associés bloqués,
    • Les primes et subventions,
    • La capacité d’autofinancement de chaque exercice,
    • Les nouveaux emprunts bancaires de moyen et long terme.

Voici deux présentations différentes du plan de financement :

Présentation du plan de financement verticale

Le plan de financement

 

 

Présentation du plan de financement horizontale

Le plan de financement

 

Remarques :

1 – La rémunération des entrepreneurs individuels correspond aux bénéfices de l’entreprise, pour la soustraire du calcul de la CAF on l’ajoute dans la partie des besoins à hauteur de la rémunération qu’il prévoit de se verser.

2 – La CAF (Capacité d’Auto-Financement) correspond au bénéfice après impôts + dotations aux amortissements, il est par conséquent bien vu d’avoir des ressources qui sont plus importantes que les besoins (15 à 20% les premières années puis de manières plus importante les années suivantes). Ceci indique que le modèle économique fonctionne et que l’entreprise est capable de financer sont développement.

3 – Le créateur rempli la colonne du plan de financement du premier exercice avec les éléments du plan de financement initial permettant de démarrer l’activité. Les années suivantes il indique les dépenses qui ne prennent en compte que les nouveaux besoins et les nouvelles ressources apparus pendant chaque exercice.

Le plan de financement

Newsletter

Le plan de financement

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.