Gestion et Comptabilité d’entreprise » Financer l’activité » L’endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l’entreprise?

L’endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l’entreprise?

par | 2 commentaires

La dette fait partie intégrante de la vie de l’entreprise, elle est à la fois un moyen de développement au travers des possibilités d’action qu’elle offre (investissement, financement du BFR, R & D, innovation, …) et un danger pour les entreprises qui ne parviendraient pas à maîtriser leur taux d’endettement.

Gestion et Comptabilité : les outils

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

Chez de nombreux dirigeants de PME le montant de la dette, ou le taux d’endettement représente souvent un choix cornélien.

Le Blog du Dirigeant vous présente ci-dessous la place de la dette dans l’entreprise et les clés pour maîtriser et adapter votre taux d’endettement :

  • Les raisons de l’endettement,
  • La nature des dettes,
  • L’endettement de l’entreprise,
  • Quel est le niveau d’endettement maximum ?

Les raisons de l’endettement

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?Les entreprises font souvent appel à la dette soit pour financer leurs opérations stratégiques lorsqu’elles ne disposent pas suffisamment de capitaux disponibles ou plus simplement comme outil de gestion financière.

Dans ce deuxième cas, on distingue souvent les dettes selon leur niveau d’exigibilité :

  • Les dettes de court terme qui serviront à financer le cycle opérationnel appelé aussi besoin en fonds de roulement (BFR),
  • Les dettes de moyen et long terme sont utilisées pour financer le cycle d’investissement.

La nature des dettes

On entend souvent par « dette » les emprunts effectués auprès de partenaires bancaires, mais l’endettement d’une entreprise comprend l’ensemble des dettes que l’entreprise sera amenée à rembourser dans le cadre de son activité, cela comprend :

  • Les dettes d’exploitation à court terme (essentiellement les crédits fournisseurs),
  • Les dettes à court terme hors exploitation (l’impôt sur les sociétés, les cotisations sociales dues à l’URSSAF, ainsi que les avances et acomptes reçus sur commandes…)
  • Les dettes bancaires de court terme,
  • Les dettes de moyen terme et long terme (emprunt de plus d’un an, obligations pour les entreprises cotées).

L’endettement de l’entreprise

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?Pour connaître la santé financière d’une entreprise on étudie sa structure financière qui correspond à la répartition entre les dettes et les capitaux propres du bilan. Pour cela il faut calculer, entre autres choses, des ratios et des taux d’endettement, d’autonomie financière, et autres ratios qui permettent de comparer l’entreprise à d’autres entreprises similaires  (secteur d’activité, taille, ancienneté…).

L’analyste qui souhaite se faire une idée sur la santé d’une entreprise, doit juger de l’équilibre entre l’endettement et les capitaux propres, car l’endettement n’est à la base pas néfaste puisqu’il permet à l’entreprise de se développer.

C’est l’excès d’endettement ou surendettement qui pose problème.

L’endettement : un mode de financement de l’entreprise

Pour financer son besoin en fonds de roulement (qui correspond au décalage permanent entre les encaissements et les décaissements) ou le décalage entre un investissement et les futurs cash-flows qu’il doit amener (on parle ici de dettes à long terme), l’Entreprise dispose de plusieurs solutions :

  • L’augmentation de capital,
  • L’autofinancement,
  • L’endettement.

L’endettement apparaît ici comme un mode de financement du  développement de l’entreprise permettant un effet de levier sur résultat de l’entreprise.

L’endettement : un effet de levier pour le résultat de l’entreprise

Lorsqu’une entreprise dispose d’opportunités (nouveaux marchés ou débouchés, lancement de produits etc …), elle peut recourir au financement de son développement par la dette.

En effet, si le taux de rendement de l’investissement est supérieur ou coût de l’endettement (ce qui est généralement le cas),  l’endettement permet d’augmenter les revenus d’exploitation et donc le rendement des capitaux propres. C’est ce qu’on appelle l’effet de levier.

Prenons un exemple simplifié pour comprendre la logique :

Lorsqu’une entreprise dispose d’un capital de 200€ et qu’elle réalise un résultat de 20€, elle a un rendement du capital de 10%. Si cette entreprise prévoit qu’en investissant 100€ de plus elle réalisera 8 de résultat supplémentaire, elle a alors deux possibilités :

  • Financer l’investissement de 100€ en augmentant le capital ce qui amènera un rendement du capital de 28/300 soit 9,33%.
  • Financer l’investissement par la dette qui lui couterait 3€, elle aura un rendement du capital de (20+8-3)/200 soit 12,5%.

En parallèle, lorsqu’une entreprise s’endette, les actionnaires qui détiennent le capital augmentent leur niveau de risque en imposant un remboursement prioritaire au paiement des dividendes : le remboursement de la dette.

Le risque est d’autant plus sensible lorsque des cautions sont posées sur des actifs du dirigeant ou de l’entreprise. L’effet de levier permet par conséquent d’améliorer le rendement du capital investi mais augmente la prise de risque des investisseurs.

Remarque :

Notons que lors d’un projet d’investissement, l’enjeu majeur ne se situe pas dans la qualité du projet, même s’il paraît être une excellente affaire, mais sur la justesse et la pertinence du prévisionnel financier. En effet, l’endettement augmente la rentabilité des capitaux propres lorsque l’activité induite est porteuse, si au contraire les prévisions ont été surévaluées et que l’activité est plus faible qu’attendue, le niveau de dette dégrade alors la performance des capitaux propres.

Quel est le niveau d’endettement maximum ?

Il est évident que l’effet de levier a ses limites, le niveau de risque apporte une limite qui s’apprécie différemment selon la nature de dossiers. Les ratios et indicateurs financiers apportent des informations qui permettent aux partenaires financiers d’évaluer le risque et de se prononcer par rapport au dossier.

Pour réduire le risque pris par les partenaires bancaire, il faut le répartir en modifiant la durée et/ ou la rémunération de la dette, en réduisant l’exposition au risque par des cautions ou autres système de garantie (ce qui revient à réduire le niveau d’endettement).

Il n’existe pas de règle quant au niveau d’endettement acceptable qui est différent pour chaque dossier, chaque secteur. Lors d’une création d’entreprise, les investisseurs misent sur une personne plus que sur un projet. D’une manière générale, lors d’une création d’entreprise, les banquiers demandent une participation du créateur pour environ 1/3 du financement, pour les autres types de projets  il est beaucoup plus difficile de se prononcer.

ACHETEZ NOTRE EBOOK

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?
L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

Simple

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

Économique

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter

L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

2 Commentaires

  1. L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

    En effet, à la création le banquier considère autant le dossier que l’expertise du créateur. merci pour ce billet

    Réponse
    • L'endettement est-il bénéfique ou néfaste pour l'entreprise?

      Bonjour,

      Ravi que cet article vous ait plus,

      Cordialement,
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.