Sélectionner une page
Comment créer son entreprise ? » Financer sa création d’entreprise » Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?

par

Parmi les outils de financement de la création d’entreprise ou de la croissance, la levée de fonds est un levier bien spécifique et elle ne concerne qu’une poignée d’entrepreneurs, particulièrement les startups.

Créer son entreprise - Choisir son statut juridique  : les outils

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?

Concrètement, quels projets d’entreprise sont concernés par la levée de fonds et dans quel objectif ? Pourquoi ce levier de financement leur apparaît-il plus intéressant ?

Le blog du dirigeant vous explique le mécanisme de la levée de fonds et vous donne le portrait-robot du candidat idéal à ce type de financement.

Le principe de la levée de fonds

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?La levée de fonds est un apport au capital de l’entreprise. Il provient de personnes physiques ou morales extérieures à l’équipe fondatrice. On parle d’ailleurs de « financement extérieur » ou « d’apport extérieur » pour évoquer la levée de fonds.

De fait, ces investisseurs extérieurs deviennent associés à l’entreprise qu’ils soutiennent. Ils détiennent des titres financiers sur la société constituée et, selon les modalités statutaires, ils détiennent également des pouvoirs aux assemblées générales.

On appelle ces investisseurs extérieurs des business angels, des capital-risqueurs ou des fonds d’amorçage (fonds de placement). Dans l’absolu, ce sont tous des personnes qui souhaitent investir leur épargne dans des projets qui leur tiennent à cœur ou encore qui s’investir dans l’économie. Leur objectif est la réalisation d’une plus-value à court terme (entre 5 et 7 ans en général).

Les critères pour entamer une levée de fonds

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?Il n’y a pas de critères légaux et stricts pour pouvoir entamer une levée de fonds, mais le financement extérieur est généralement approprié pour les projets à fort potentiel de développement sur un horizon 3 à 5 ans. On parle de projets de création d’entreprise ou d’entreprises nouvellement créées qui :

  • nécessitent du temps pour développer le projet commercialement,
  • ont un business model ou model économique identifié et prometteur,
  • ont établit un business plan sérieux et structuré permettant d’attirer l’attention des investisseurs,
  • disposent d’une équipe de dirigeant sérieuse et compétente,
  • et/ou nécessitent du temps pour développer le produit même (prototypage, recherche et développement),
  • et/ou dont les revenus sont décalés dans le temps

En bref, la levée de fonds concerne les projets qui répondent à des conditions permettant d’intéresser les investisseurs et nécessitent des besoins conséquents pour financer leur développement. Les startups entrent la plupart du temps dans ces critères, c’est pourquoi elles font tant appel à des investissements extérieurs pour croître.

Notez que les business angels interviennent généralement sur des montants compris entre 50 000 et 500 000 euros ; les capital-risqueurs visent des montants encore plus élevés.

Remarque :

La levée de fond est une opération juridique à haut risque pour le créateur comme pour l’investisseur. Certains montages juridiques permettent d’optimiser les montants levés notamment grâce à l’effet de levier financier, mais aussi de couvrir en partie le risque pris.

Lors de la négociation et de la rédaction des actes juridique, il est recommandé de se faire accompagné par un conseiller juridique compétent et d’un expert-comptable qui aura un avis sur la faisabilité des objectifs fixés dans l’accord. L’expérience montre que nombreux créateurs se trouvent en posture délicate quelques années après la levée de fonds pour avoir minimiser les conséquences de quelques clauses « secondaires » contenues dans les actes juridiques (statut juridique, pacte d’associés, …).

Il faudra par exemple être particulièrement attentif aux clauses mentionnant la répartition des actions, les contraintes liées à l’achat ou la vente des participations, les obligations convertibles, les comptes courants d’associés, les fonds propres,…

Pourquoi la levée de fonds ?

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?Nous le disions, la levée de fonds vise les projets qui nécessitent des besoins conséquents et étalés dans le temps. Si l’entreprise sollicitait un prêt bancaire à cet effet, le montant à rembourser serait une charge beaucoup trop lourde pour son modèle économique, notamment en phase de démarrage (sans parler des garanties exigées et de l’apport personnel qui doit atteindre au minimum 30 % des besoins de l’entreprise pour voir un prêt accepté).

La participation d’une banque sur une partie du financement peu toutefois contribuer au financement de plusieurs manières :

  • apporter de la crédibilité au projet,
  • répartir les risques entre les partenaires financiers (de nombreux établissements préfèrent investir dans le cadre d’un pool d’investisseur que seuls),
  • apporter un effet de levier financier, même si ce dernier est plus visible lors d’une reprise d’entreprise du fait qu’l existe déjà une activité et donc une idée plus précise du potentiel de rentabilité.

Par ailleurs, une banque refuse généralement de financer le BFR, c’est à dire les besoins de l’entreprise qui ne sont pas amortissables (frais de communication au démarrage, frais de recherche et développement, trésorerie…) – typiquement les besoins des entreprises à fort potentiel !

Enfin, si l’entreprise concernée utilisait le crowdfunding (appelé aussi financement participatif), elle peinerait à rassembler le nombre d’Internautes suffisant pour atteindre le montant escompté (quoique de nombreuses startups utilisent aujourd’hui le crowdfunding pour des sommes conséquentes et rencontrent le succès, mais elles cherchent en général à ne financer qu’un seul type de besoin – une campagne de communication, par exemple).

Les avantages de la levée de fonds

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?Ainsi, la levée de fonds apparaît comme l’outil de financement le plus approprié pour le modèle économique d’une entreprise à fort potentiel. Ici, la société devient propriétaire des apports des investisseurs moyennant l’émission de titres financiers. Elle n’a pas à rembourser ces sommes d’argent.

Deuxième avantage : les investisseurs sont souvent eux-mêmes entrepreneurs ou ex-entrepreneurs. Ils disposent d’une bonne vision de l’entreprise et d’un carnet d’adresses conséquent et ils peuvent apporter conseil et réseau à l’équipe fondatrice.

Les phases de la levée de fonds

Les phases nécessitant un financement important

Le financement sous forme de levée de fonds diffère selon la phase de croissance de l’entreprise. On parle de :

  • capital amorçage pour financer le démarrage de l’activité
  • capital développement pour financer la croissance de l’entreprise et l’accélération de sa croissance

Un fonctionnement par « tour de table »

Les levées de fonds fonctionnent souvent par « tour de table ». Le projet est soumis à un groupe d’investisseurs (1er tour de table) qui vont montrer ou non leur intérêt au projet (souvent en levant la main après un pitch convaincant de l’équipe fondatrice) puis un nouveau groupe plus restreint est créé comprenant les investisseurs intéressés (2e tour de table) pour approfondir les modalités de financement, etc.

Jusqu’à obtenir le groupe final d’investisseurs associés au projet. Ce mode de fonctionnement se fait de manière plus ou moins formelle et sur des périodes de discussions plus ou moins longues. Elles peuvent se faire sur la journée, dans le cadre d’un rassemblement organisé de startup ou de porteurs de projets, ou au cas par cas, sur plusieurs mois avec une démarche entièrement portée par le créateur ou le jeune entrepreneur.

Les réseaux de la levée de fonds

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?Si vous souhaitez entamer une levée de fonds, vous devrez rencontrer les réseaux dédiés au financement extérieur. France Angels est une communauté de business angels répartie sur toute la France. Il y a également la plateforme Web baptisée Anaxago qui propose de soumettre votre projet à sa communauté d’internautes investisseurs.

De manière générale, vous pouvez vous rendre à la Chambre de Commerce et d’Industrie (CCI) proche de chez vous pour obtenir la liste des réseaux de business angels disponibles dans votre région.

Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?
Pourquoi faire une levée de fonds? Qui est concerné ?

Newsletter

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Télécharger le PDF
Please wait...