Financement des entreprises : qu'est-ce que le crowdlending ?

Par Laurent Dufour, le 18/09/2019

Depuis maintenant quelques années s’est développée la pratique du crowfunding (littéralement le « financement par la foule »). Ce type de financement dit participatif regroupe un nombre important de catégories de financements.

Financement des entreprises : qu'est-ce que le crowdlending ?

Deux catégories de financements ont aujourd’hui le vent en poupe : le don, avec ou sans contrepartie, et le prêt, autrement appelé crowdlending. Si le premier est surtout l’apanage des associations et des projets culturels, le second s’applique bien plus aux financements des entreprises, en complément ou substitution aux prêts bancaires.

Nous vous présentons aujourd’hui les caractéristiques de ce type de prêt, alternative aux prêts bancaires, qui suscite un véritable engouement et qui permet à bon nombre d’entreprises de se financer.

I – LE CROWDLENDING, C’EST QUOI ?

A – Présentation du crowdlending

Le crowdlending, c'est quoi ?Depuis 2008, suite à la crise et aux divers scandales financiers, les banques ont de nouvelles contraintes réglementaires qui se sont traduit par un resserrement de l’accès au crédit pour les TPE/PME. Les jeunes entreprises ont du mal à trouver un financement même si cette situation tend à se résorber.

Pendant ce temps, en l’absence de crédit, nombre d’entreprises, quelle que soit leur taille, se retrouvent en insuffisance de liquidités pour financer leurs projets. Ce phénomène, associé au désir des épargnants de contrôler leur épargne, a permis au financement participatif de se faire connaître, dans un premier temps, puis d’exploser.

Le crowdlending trouve peu à peu sa place sur le marché du prêt français et progresse toujours plus en avant. Les chiffres de 2016 montrent encore une avancée, de 112% au cas présent, entre 2015 et 2016. il faut néanmoins avoir en tête que ce type de financement peut parfois être risqué : il n’est pas garanti qu’un financement à une entreprise nous permette de retrouver nos fonds à chaque fois.

B – Crowdfunding et crowdlending, attention aux mots

Dans les deux cas, il s’agit d’un financement par la foule ou financement participatif. C’est-à-dire que les investisseurs sont des particuliers qui croient suffisamment en un projet pour s’y associer financièrement.

Toutefois, dans le cas du crowdfunding entendu au sens général, il s’agit la plupart du temps d’un don sans contrepartie : les investisseurs ne revoient pas leur argent, qu’il y ait, ou non, une contrepartie offerte. Dans le cas du crowdlending, en tant que prêteur, les particuliers font un placement financier sur une durée définie à un taux de rendement connu.

Les particuliers, comme un prêteur normal, perçoivent ensuite un remboursement comprenant une partie du capital et des intérêts.

C – Existe-t-il une fiscalité particulière au crowdlending ?

Existe-t-il une fiscalité particulière au crowdlending ?Les intérêts perçus avec le crowdlending entrent dans la catégorie des « produits des placements à revenu fixe » et, à ce titre, sont soumis à l’impôt sur le revenu selon le barème progressif et sont assujettis à la CSG et autres contributions sociales. En pratique, la plate-forme qui assure la prise en charge du crowdlending verse ses intérêts au prêteur et effectue le prélèvement :

  • Des prélèvements sociaux (15,5%)
  • Du prélèvement forfaitaire non libératoire valant acompte de l’impôt sur le revenu au taux de 24%.
Remarque :
Conformément à la législation fiscale, il est possible de demander à être dispensé du prélèvement forfaitaire dès lors qu’il peut être justifié que le revenu fiscal de référence de l’avant dernière année ne dépasse pas certains seuils.

II – LES RAISONS DE CHOISIR LE CROWDLENDING

A – Pour l’entreprise

Les raisons de choisir le crowdlendingIl existe différentes raisons qui pourraient pousser une entreprise à se rapprocher de ce mode de financement. Le crowdlending présente de nombreux avantages :

  • Un financement rapide (durée d’une campagne habituellement de 30 jours max)
  • Simple, car les plateformes ne demandent ni caution, ni garantie
  • La possibilité de financer tout type de projet (acquisition, immatériel, renforcement de trésorerie)
  • Vecteur de communication pour sa société, son produit ou service

Finalement, entre un gain de temps, opportunité de communiquer et le retour direct des particuliers, le crowdlending apporte des alternatives bénéfiques aux entrepreneurs.

B – Pour les investisseurs

Le crowdlending est un moyen pour le particulier-investisseur de contrôler son épargne en faisant des investissements sur des projets qu’il choisit et dont il connaît les tenants et aboutissants de manière détaillée et transparente.L’investissement au moyen de ce type de financement présente certes des risques mais représente un gain tant pour l’investisseur que pour l’entreprise qui en bénéficie.

Le crowdlending permet aussi de financer l’économie réelle et locale tout en dynamisant son épargne.

EN CONCLUSION

Le crowdlending est une alternative intéressante aux prêts bancaires pour les entreprises, il s’agit également d’un moyen pour les particuliers de dynamiser l’économie. Toutefois, comme toute opération d’investissement, il existe des points à ne pas négliger et dont il faut avoir conscience :

  • Il faut savoir définir une stratégie d’investissement pour choisir un projet viable et concret
  • Il faut choisir une plate-forme d’investissement dédiée sûre, nombre d’arnaques existent sur le Net pour les investisseurs imprudents

Sachez demander conseil et vous faire accompagner par un professionnel qui saura définir avec vous la meilleure stratégie à adopter et vous faire éviter les risques. L’investissement reste une opération qui ne s’improvise pas.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -