Quel incubateur pour créer mon entreprise ?

Par Laurent Dufour, le 08/07/2021

Vous avez une idée de création d’entreprise innovante, enthousiasmante. Une question vous taraude cependant : aurai-je besoin d’être guidé, soutenu ? Se lancer seul peut faire peur, c’est un grand saut vers l’inconnu. Alors pourquoi ne pas vous faire accompagner par un incubateur ? 

créer son entreprise dans un incubateur

Vous en avez déjà entendu parler. Mais en fait, c’est quoi un incubateur ? Pourquoi tant de créateurs cherchent-ils à se faire incuber ? A quoi ça sert ? Combien ça coûte ? Autant de questions auxquelles, nous allons apporter des réponses dans cet article.

Qu’est-ce qu’un incubateur ?

Définition Incubateur :

Un incubateur d’entreprise est une structure qui accompagne les créateurs de projets innovants en leur faisant bénéficier de conseils, de formations et de solutions de financements.

Un incubateur participe à l’émergence, à la structuration et au développement des startups mais pas que ! Tout projet dont l’écosystème est porteur sera le bienvenu.

Il est important de noter que l’innovation ne se limite pas aux sciences et à la technique pure et peut aussi intégrer, par exemple, une démarche commerciale, une notion de services ou un aspect logistique…

La liste des services possiblement offerts par un incubateur est longue et non exhaustive. En voici quelques exemples :

  • les formations à l’entrepreneuriat,
  • le concours d’experts techniques
  • le ciblage du marché
  • l’accompagnement personnalisé
  • l’accès à une communauté d’anciens incubés,
  • l’hébergement à un prix intéressant,
  • la mise en relation avec des investisseurs, des partenaires,
  • la mise à disposition de matériels technologiques

Sachez encore que pour intégrer un incubateur, il vous faudra être validé. Votre projet passera devant un jury ou un comité qui se basera sur des critères d’éligibilité. Ces critères appartiennent à chaque incubateur. Ils sont liés à leur typologie, à la personnalité de leurs créateurs et aux secteurs d’activité qu’ils visent.

La France compte plus de 200 incubateurs répartis sur le territoire, le plus souvent en proximité des grandes métropoles. C’est donc un vrai challenge que de faire le bon choix. Pour ne pas vous tromper, nous allons voir ensemble comment choisir l’incubateur qui vous convient.

L’objet principal de votre incubateur

Il existe des incubateurs d’idées et des incubateurs de projets qui interviennent à différentes étapes de votre réflexion. Des incubateurs sont même destinés à des entreprises en recherche de croissance ou de développement nouveau. On parle souvent, dans ce cas, d’accélérateurs d’entreprises. Certains grands groupes , certaines ETI, voire certaines PME intègrent des incubateurs. Ils hébergent les projets d’entrepreneurs et y participent de manière plus ou moins active. On parle alors d‘intrapreneuriat, notamment lorsque le fondateur est à la fois entrepreneur et salarié de l’entreprise.

Incubateur, couveuse ou pépinière d’entreprises ?

Des synonymes d’incubateurs sont parfois utilisés à tort, comme “couveuse” ou” pépinière d’entreprises”. Ce n’est toutefois pas la même chose; des différences existent entre ces différents vocables.

Différence entre couveuse et incubateur

En couveuse d’entreprises, pas d’hébergement physique contrairement aux incubateurs. Le porteur de projet est encore, bien souvent, salarié ou demandeur d’emploi. La couveuse apporte un hébergement juridique et permet au couvé de tester son activité ou de prospecter. C’est une structure qui apporte aussi conseils et formation personnalisés.

Différence entre pépinière d’entreprise et incubateur

La pépinière d’entreprises offre des services pour les entrepreneurs qui en sont à l’étape de la commercialisation de leur produit ou service. Dans les incubateurs, le soutien peut être effectif pendant tout le processus de création de l’entreprise.

Les pépinières proposent un hébergement physique aux jeunes entrepreneurs. Elles créent du lien entre eux et leur permettent de mutualiser les coûts : location de bureaux, matériel informatique, accueil dans les locaux…

Incubateur gratuit ou incubateur payant ?

La plupart des incubateurs ne sont pas gratuits. Il existe, cependant, des incubateurs publics à but non lucratif. Ils accompagnent généralement des projets en lien avec la recherche publique ou doivent soutenir le développement de l’économie locale.

Pour ce qui concerne les incubateurs privés, différents programmes d’accompagnement existent. Les prix sont donc très variables. Difficile de donner une fourchette de prix. Tout est fonction des services apportés, du mode de paiement (en début, fin ou en cours de projet…) La prise de participation au capital pourra aussi vous être proposée. Dans ce cas, il vous faudra réfléchir à votre degré d’autonomie dans les futures prises de décision concernant votre entreprise.

Solutions alternatives aux incubateurs

Les Incubateurs ne sont pas la seule alternative. Quelle que soit la nature de votre projet et son secteur d’activité, de nombreuses solutions de collaboration existent. Alors un conseil : ne restez pas seul.

Certains organismes sont liés aux domaines d’activité des entreprises :

  • les chambres de commerce et d’industrie,
  • les chambres de métiers et de l’artisanat,
  • les chambres d’agriculture,
  • l’UNALP (union nationale des professions libérales) et ORIFF PL (office régional d’information, de formation et de formalités des professions Libérales) pour les professions libérales,
  • l’Avise et l’Union régionale des Scops pour les activités de l’économie sociale et solidaire.

Par contre, d’autres organisations sont généralistes. En voici quelques exemples :

  • la BGE (Ensemble pour Agir et Entreprendre) avec 550 lieux d’accueil sur tout le territoire,
  • le réseau Entreprendre, présent en France et dans 10 pays,
  • France Initiative : fédération de 210 associations locales.

Différents types d’incubateurs

On peut classer les incubateurs par la typologie ou par les secteurs d’activités qu’ils accueillent plus particulièrement. Un premier tri est opéré par le caractère public ou privé de l’organisme. La zone géographique peut aussi être une clé d’entrée.

Sachez aussi, que se développe un nouveau type d’accompagnement pour les entrepreneurs : l’accompagnement de projet en ligne. Cette approche, que le Blog du Dirigeant propose, permet :

  • de suivre gratuitement un parcours structurant en ligne et de bénéficier de tarifs privilégiés pour lancer votre activité (codes promos, financements, conseils…)
  • d’être mis en contact avec des financeurs, business angels, banques …
  • de profiter de conseils gratuits ou à moindre prix : avocats, experts comptables…

 

Dans le secteur public : 3 grandes organisations.

  • Incubateurs Allègre : créés avec la loi de Juillet 1999, portée par le ministre du même nom. Ils dépendent du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche et accompagnent des projets lauréats du concours national d’aide à la création d’entreprise de technologies innovantes et aussi les projets en lien avec des laboratoires de recherche public (une vingtaine d’incubateurs Allègre, en France).
  • Les CEEI : centres européens d’entreprises et d’innovation. Ils accompagnent les PME dans leurs projets innovants avec un système sur-mesure de services (environ 35 centres en France)

Les incubateurs locaux créés par des agences de développement économique, des pôles de compétitivité ou des collectivités locales comme les régions ou les métropoles… Ils doivent alors, logiquement, contribuer au développement économique et social du territoire de rattachement. On peut citer par exemple la région Hauts de France qui dispose de plus de 10 incubateurs importants :

  • L’incubateur Euratechnologie qui dispose de plusieurs sites
    •  à Lille pour accueillir de nombreuses start-ups de la french tech (legaltech, assurtech, fintech, …) et bientôt WENOV, la première université de l’innovation et de l’entrepreneuriat,
    • à Roubaix avec l’incubateur Blanchemaille sur le commerce digital, le retail et technologie de l’immobilier,
    • à St-Quentin avec l’incubateur accélérateur dédié au lancement et au développement de projets robotiques,
    • à Willems avec un incubateur et accélérateur agtech pensé pour les innovations dans la filière agricole,
  • Plaine Image à Tourcoing (industries créatives dans le monde du jeu, de l’audiovisuel et du design),
  • CD2E à Loos-en-Gohelle , l’accélérateur de l’écotransition : transition écologique, énergétique et économique
  • Cré’innov à Villeneuve d’Ascq pour les entreprises innovantes en sciences et technologies,
  • Innotex implanté à Tourcoing, un incubateur pour soutenir l’innovation textile
  • Eurasanté à Lille qui accompagne les chercheurs, les porteurs de projets et les entreprises de la filière santé

Dans le secteur privé, on peut aussi parler de 3 typologies d’incubateurs:

  • Incubateurs intégrés aux grandes écoles ou universités

Les étudiants sont de plus en plus attirés par l’entrepreneuriat et les grandes écoles l’ont bien compris. Elles proposent des solutions pour que leurs jeunes pousses puissent expérimenter au plus tôt, leurs idées innovantes. L’Incubateur EM Lyon ou l’incubateur Essec font figure d’exemple. L’incubateur Dauphine et l’incubateur Jean Moulin à Lyon démontrent que les universités sont également au rendez-vous.

Les écoles d’ingénieurs ne sont pas en reste, on peut citer l’incubateur Polytechnique et l’incubateur Cnam pour illustrer le propos.

Plus d’une centaine de ces structures d’accompagnement existent dans l’enseignement supérieur en France. Toutes n’aboutissent pas à la création de startups mais permettent au moins aux jeunes créateurs d’expérimenter la démarche entrepreneuriale.

  • Incubateurs rattachés à de grandes entreprises 

De grandes entreprises ont créé leur propre incubateur. Leur but est d’attirer, voire recruter de nouveaux talents, et de soutenir des projets innovants qui pourront être mis en production dans leurs murs. Ce mode de fonctionnement limite la prise de risque du détenteur d’idée mais l’oblige, souvent, à en partager les bénéfices.

Les incubateurs d’entreprise profitent aussi des projets incubés pour inciter leurs propres équipes à la culture intrapreneuriale. C’est le cas de BNP Paribas au Luxembourg, spécialisé dans les projets FinTech.

  • Incubateurs initiés par des investisseurs privés, des associations professionnelles ou autres …

Ils sont nombreux et ont un fonctionnement correspondant à leur ADN : coacher, mettre des postes de travail à disposition, financer bien-sûr… avec un souci d’équilibrage des comptes ou mieux, de rentabilité.

Leur image est parfois liée à de fortes personnalités emblématiques, comme Xavier Niel et son incubateur Station F ou Oussama Amar et The Family Incubateur.

Ils jouent un grand rôle dans la visibilité des startups et sur les possibilités de financement de leurs investisseurs. Numa incubateur insiste particulièrement sur l’importance de ses levées de fonds et peut ainsi s’enorgueillir d’un résultat de 85 % des startups financées depuis 2011 qui sont toujours en activité.

Les incubateurs par domaine d’activité

Tous les domaines d’activité économique peuvent être susceptibles de bénéficier d’incubateurs. Il est donc particulièrement difficile d’en faire le tour. On peut citer ici, quelques secteurs, pour en montrer la diversité :

  • incubateur foodtech
  • incubateur santé
  • incubateur mode
  • incubateur culturel
  • incubateur numérique

C’est un critère de choix qui peut signifier que les équipes d’accompagnement seront plus à même de comprendre les difficultés techniques liées à votre projet. Restez vigilant, cependant, à l’approche globale de l’incubateur : vous aurez peut-être, surtout besoin de financements, ou de mise en relations avec des partenaires pour commercialiser votre idée. Ce sont d’abord les compétences liées à un incubateur qui doivent emporter votre décision finale en matière de choix d’incubateur.

Les incubateurs par zone géographique

Votre implantation géographique peut aussi impacter le choix de votre incubateur. Si vous souhaitez privilégier les contacts de proximité, si les rendez-vous en présentiel vous semblent plus efficaces et apporteurs de valeur ajoutée, alors il faut espérer être à proximité d’une grande agglomération. Vous imaginez bien que les incubateurs à Paris sont légion

Si vous recherchez “incubateur Montréal les Source”, les réponses risquent d’être clairsemées. Par contre, si votre requête est “incubateur Montpellier”,“incubateur Lyon”, Lille ou Bordeaux ,un large choix va s’offrir à vous.

Il existe aussi des structures régionales dont vous pourrez vous rapprocher, les incubateurs fédérant les projets dans des rayons géographiques assez étendus ; exemple l’incubateur régional d’Aquitaine.  

Les critères de sélection à l’entrée des incubateurs

Les critères appartiennent à chaque incubateur ou type d’incubateur. Ils sont donc à étudier de façon plus précise en partant de votre liste d’incubateurs cible.

Dans tous les cas, vous retrouverez des critères d’éligibilité autour des questions suivantes :

  • la nature du projet
  • son potentiel de développement
  • son état d’avancement
  • votre personnalité et votre degré d’investissement
  • la clarté de votre pitch 

N’hésitez pas à montrer votre motivation, à être audacieux. C’est une démarche positive et qui ne peut avoir que de bons côtés : vous allez recevoir, en live, les premiers ressentis sur votre idée de création d’entreprise, vous trouverez aussi des pistes d’amélioration en réponse aux remarques reçues.

Comment choisir mon incubateur ?

Vous vous doutez bien qu’il n’y a pas de réponse unique à cette question. Il s’agit donc de trouver l’incubateur qui va matcher avec votre projet et avec vous, bien-sûr, dans un climat de confiance et d’énergie positive. C’est aussi une rencontre, un échange qui doit fonctionner dans les 2 sens : profils d’incubateur et d’incubé doivent correspondre. C’est un peu Meetic 😃

Travailler avec le bon incubateur va augmenter les chances de réussite de votre création d’entreprise. C’est un choix essentiel. Vous avez déjà commencé à prendre les moyens de votre ambition, continuez. Vous avez mis le doigt sur l’incubateur qui vous semble top, mais il est un peu loin ? N’hésitez pas une seconde, cela vaut la peine d’aller vous installer pour quelques mois dans la proximité de l’heureux élu. Votre projet en vaut la peine.

Dans le même temps, n’attendez pas tout de l’incubateur, quel qu’il soit. C’est un catalyseur, un révélateur, un boosteur d’énergie parfois mais c’est vous et d’abord vous qui ferez la réussite de votre projet !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.