Introduction

En France, les TPE et PME représentent la majorité des acteurs du paysage économique. Cet article analyse et explore les défis et enjeux auxquels doivent faire face les entreprises françaises, mais également les opportunités dont elles disposent.

PME et TPE analyse et perspectives

Dans l’écosystème économique français, les Très Petites Entreprises (TPE) et les Petites et Moyennes Entreprises (PME) constituent la colonne vertébrale de l’activité économique. Elles constituent la principale force de l’entrepreneuriat et la richesse de la diversité commerciale. La mutation du contexte économique mondial impose de nombreux défis aux TPE et aux PME.

Ainsi, la transformation numérique, les impératifs écologiques, et les répercussions d’une récente crise sanitaire mondiale placent, les TPE et PME françaises à un carrefour crucial. Elles sont à la fois confrontées à des défis sans précédent et positionnées pour saisir de nouvelles opportunités de croissance et d’innovation.

Cet article propose une analyse des chiffres clés qui caractérisent les TPE et PME en France en 2024. Il présente leur contribution significative à l’économie nationale, les obstacles qu’elles doivent surmonter et les perspectives attendues dans un paysage économique évolutif et incertain.

Les chiffres clés des TPE et PME

L’écosystème entrepreneurial français se caractérise par une forte diversité et une grande vitalité. Les TPE et les PME jouent un rôle crucial dans l’économie, non seulement en termes de création d’emplois mais aussi de contribution au Produit Intérieur Brut (PIB), d’innovation, et de compétitivité internationale. 

Nombre de TPE et PME et leur contribution à l’économie

Les TPE et PME représentent plus de 99% du total des entreprises en France, une constante reflétant leur importance fondamentale dans le tissu économique. En 2023, la France enregistre 1 051 500 création d’entreprises, marquant une légère diminution de 1% par rapport à l’année précédente, après une période de croissance soutenue entre 2016 et 2021.

Les créations de sociétés chutent de 8%, et celles d’entreprises individuelles classiques de 6%, contrairement aux micro-entreprises qui voient une augmentation de 3%. La tendance à la baisse affecte principalement les secteurs spécialisés, scientifiques et techniques, la construction, et les activités immobilières, tandis que le secteur des services administratifs et de soutien connaît une croissance de 17%.

Les TPE et PME représentent près de 55% du PIB français et emploient près de 60% de la main-d’œuvre française. Ces chiffres illustrent leur rôle essentiel dans la performance économique du pays.

Secteurs d’activité et géographie des TPE et PME françaises

Les TPE et PME opèrent dans une vaste gamme de secteurs, avec une prédominance notable dans les services, le commerce, l’artisanat, et l’industrie. En 2024, une tendance à l’augmentation de leur présence dans le secteur des technologies de l’information et de la communication (TIC) ainsi que dans les énergies renouvelables est observée. On notera que France dénombre environ 13.000 startups en 2023. Ce sont plus la plupart des TPE et PME, l’augmentation moyenne de leur activité est de 32% .

Les TPE et PME sont généralement installées dans les zones urbaines et les pôles économiques régionaux. Elles restent toutefois essentielles au dynamisme économique des zones rurales et des petites villes.

Le profil des dirigeants de TPE, PME et ETI

Démographie: Les dirigeants de TPE et PME en 2024 présentent une diversité croissante en termes d’âge, de sexe, et de parcours éducatif. La proportion de femmes entrepreneures continue de croître, bien que lentement.

Qui sont les dirigeants de PME et ETI ?

Le profil-type des dirigeants de PME et ETI en France se dessine à travers une enquête menée par BPIFrance révélant des caractéristiques marquées par une prédominance masculine, une stabilité familiale et un engagement professionnel intense. Dans 89 % des cas, ces dirigeants sont des hommes, avec un âge moyen de 51 ans. Leur entreprise compte en moyenne 26 salariés, témoignant de structures de taille intermédiaire.

La présence familiale est notable, soit au capital soit dans l’organisation, dans 51 % des cas, soulignant une dimension patrimoniale et transgénérationnelle des affaires. Ces dirigeants bénéficient d’une base familiale solide, 84 % vivant en couple et ayant au moins deux enfants, ce qui pourrait contribuer à une certaine stabilité émotionnelle et sociale.

En termes de propriété, 68 % sont soit les seuls détenteurs du capital soit des actionnaires majoritaires, mettant en lumière un contrôle significatif sur leur entreprise. La gestion est souvent une affaire personnelle puisque 53 % dirigent leur entreprise seuls, sans co-dirigeant. Leur dévouement au travail est manifeste : 72 % travaillent plus de 50 heures par semaine, et parmi eux, 31 % dépassent même les 60 heures hebdomadaires. 

Qui sont les dirigeant de TPE ?

Le profil des dirigeants de Très Petites Entreprises (TPE) peut varier considérablement en fonction du secteur d’activité, de la géographie, et des spécificités de chaque entreprise. Toutefois, les enquêtes menées nous aident à identifier les grandes lignes caractéristiques de ces dirigeants :

  • Diversité démographique : Si les dirigeants de TPE présentent une grande diversité en termes d’âge, de sexe et de parcours professionnel, le nombre d’hommes dirigeant de TPE est significatif. Toutefois, l’entrepreneuriat féminin contribue à réduire l’écart existant.
  • L’âge : L’âge moyen des dirigeants de TPE se situe entre 40 à 55 ans. On observe toutefois une tendance croissante à l’entrepreneuriat chez les jeunes ainsi que chez les seniors.
  • Petite taille d’équipe : Par définition, une TPE compte moins de 10 salariés, et il n’est pas rare que le dirigeant travaille seul ou avec une très petite équipe. Cela implique souvent une polyvalence et une implication directe du dirigeant dans toutes les sphères de l’activité.
  • Proximité avec le terrain : Les dirigeants de TPE sont généralement très proches de leur activité opérationnelle, de leurs clients et de leurs employés. Ils sont souvent impliqués dans le quotidien de l’entreprise, du développement stratégique aux tâches administratives.
  • Engagement personnel : L’engagement personnel et le temps consacré à leur entreprise sont importants. Beaucoup de dirigeants de TPE travaillent plus de 50 heures par semaine.
  • Formation et expérience : Les parcours de formation et d’expérience sont variés, allant des autodidactes aux diplômés d’écoles de commerce ou d’ingénieurs. L’expérience professionnelle préalable dans le même secteur d’activité est fréquente et constitue un atout pour le développement de l’entreprise.
  • Motivations : Les motivations à diriger une TPE incluent souvent le désir d’indépendance, la passion pour un métier ou un secteur spécifique ; On trouve aussi une forte volonté de créer ou de transmettre une entreprise à taille humaine.

Motivations et Défis

Les motivations incluent la recherche d’indépendance, le désir d’innover, et la volonté de contribuer au développement local. Parmi les défis, l’accès au financement, la concurrence accrue, et les charges administratives sont les plus souvent cités. La solitude du dirigeant est aussi un défi que le dirigeant aura à relever tôt ou tard.

Dynamiques et tendances des TPE et PME en 2024

L’évolution des TPE et les PME représentent un moteur vital pour l’économie française, et leur évolution en 2024 est marquée par plusieurs dynamiques et tendances significatives. 

Quelle croissance et quelles performance économique des TPE et PME ?

Le taux de croissance

En 2024, le taux de croissance des TPE et PME est variable. 3 facteurs influencent fortement le taux de croissance :

  • Le secteur d’activité,
  • La capacité d’innovation,
  • L’accès au financement. 

Les secteurs comme le numérique, les services à la personne et l’écologie connaissent une croissance supérieure à la moyenne.

Performance économique par secteur

La performance économique des TPE et PME dépend fortement de leur secteur d’activité. Les 2 secteurs qui enregistrent les meilleures performances économiques sont la technologie et les services de santé.

Innovation et digitalisation

L’innovation et la numérisation sont des leviers de croissance clés pour les TPE et PME en 2024. L’adoption de nouvelles technologies, notamment dans les domaines de l’intelligence artificielle, du commerce en ligne et de la gestion de données, permet d’améliorer la productivité et d’ouvrir de nouveaux marchés.

Ainsi, de nombreuses TPE et PME se distinguent par leur capacité à innover, que ce soit par le développement de nouveaux produits, services ou par l’optimisation de processus internes. Ces réussites s’appuient souvent sur une stratégie orientée vers la recherche et le développement accompagnée par une forte culture d’entreprise.

Financement et accès au crédit

L’accès au financement reste un défi majeur pour nombre de TPE et PME. La diversité des solutions (prêts bancaires, financement participatif, aides publiques, investissements en capital-risque, …) ne suffit pas toujours à solutionner le besoin de financement des TPE et PME françaises.

Les 3 principaux obstacles à l’accès au crédit pour les TPE et PME sont :

  • Leur taille,
  • L’absence de garanties suffisantes,
  • Le manque de visibilité financière.

Enjeux et perspectives pour les TPE et les PME en 2024

Les Très Petites Entreprises et les Petites et Moyennes Entreprises occupent une position unique dans l’économie française. Être confronté à des défis importants, tout en se situant au cœur d’opportunités prometteuses représente un potentiel qu’il faut pouvoir saisir.

Enjeux sociaux et économiques

Les TPE et les PME doivent faire fac a de nombreux enjeux sociaux et économiques. Il est possible de classer ces enjeux en 3 catégories.

Les défis réglementaires et législatifs

Notre mode se trouve confronté à des changement extrêmement puissants et rapides comme l’intelligence artificielle, la robotisations, l’impression 3D, la réalité virtuelle, la blockchain, les drones, …). 

Les TPE et PME doivent se montrer réceptives et adaptatives face aux changements réglementaires, que ce soit dans le domaine de l’environnement, du droit du travail, ou des obligations fiscales. Bien que cela représente un coût en termes de conformité, c’est aussi une occasion de se distinguer par des pratiques durables et éthiques.

La pression de la digitalisation et de la concurrence

La montée de la digitalisation et la concurrence de nouveaux entrants, y compris les géants du numérique, exigent des TPE et PME une capacité d’adaptation rapide. Se digitaliser devient alors non seulement un défi mais aussi une voie vers l’efficacité et l’ouverture de nouveaux marchés.

Par ailleurs, les équilibres mondiaux se transforment, rendant incertain un avenir qu’on imaginait pouvoir anticiper un minimum. Les entreprises doivent aussi s’adapter à ces évolutions qui impactent les équilibres établies et les relations entre les acteurs économiques.

L’attraction et rétention des talents

Face à une concurrence accrue pour attirer les talents, notamment dans les secteurs en pénurie de compétences, les TPE et PME doivent innover dans leurs stratégies RH pour devenir des employeurs attractifs. Ces talents ne sont pas forcément des compétences de haute technicité. Il est par exemple souvent difficile pour un restaurateur de trouver le personnel nécessaire et qualifié dont il a besoin pour la saison.

Perspectives et opportunités

Plusieurs pistes peuvent être envisagées pour développer l’activité d’une TPE ou d’une PME.

La capacité d’innovation et de spécialisation

La petite taille des TPE et PME leur confère une flexibilité leur permettant de se spécialiser ou d’innover rapidement. Se positionner avantageusement sur des niches et/ou exploiter de nouvelles technologies permet de se démarquer et d’acquérir une valeur ajoutée a plus forte marge.

L’engagement envers le développement durable

L’adoption de pratiques durables peut ouvrir aux TPE et PME l’accès à de nouveaux segments de marché et renforcer leur image de marque. Cela répond à deux marchés potentiels :

  • Les grandes entreprises qui doivent répondre à des réglementation de plus en plus strictes et qui recherchent des partenaires qui disposent de certifications RSE, environnementales ou sociales,
  • Les consommateurs et les clients finaux qui sont de plus en plus sensibles aux critères environnementaux dans leurs choix.

L’exploration des marchés internationaux

La globalisation et les avancées numériques offrent aux TPE et PME des opportunités d’expansion internationale, permettant d’accéder à de nouveaux clients et de diversifier leurs activités.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Les chiffres clés des TPE et PME
  • Dynamiques et tendances des TPE et PME en 2024
  • Enjeux et perspectives pour les TPE et les PME en 2024
BanketxLe Blog du Dirigeant
Banket, partenaire du Blog du Dirigeant, vous connecte aux banques pour votre crédit pro
  • InnovantInnovant
  • GratuitGratuit
  • RapiditéRapide
Vous souhaitez déposer GRATUITEMENT une demande de crédit pro ?
Déposer une demande de crédit
Vous souhaitez être contacté GRATUITEMENT par un professionnel Banket ?
Prendre un prendre un rdv de 15min
Banket