L’emprunt bancaire pour créer son entreprise

Par Amaury Laurendeau, le 14/09/2020

Pour financer leur création d’entreprise, certains entrepreneurs ont recours à l’emprunt auprès d’un établissement bancaire. Afin d’obtenir ce financement, il est important de remplir un certain nombre de critères.

L'emprunt bancaire pour créer une entreprise

Bien que l’emprunt bancaire soit une solution très largement connue et utilisée, seulement un quart des entrepreneurs y font appel. En cause, des banques souvent récalcitrante devant des projets très innovants et très pointilleuse en ce qui concerne les prévisionnels financiers. Dans cet article, nous ferons le point sur cette méthode de financement de votre création d’entreprise qui présente tout de même certains avantages.

Obtenir un emprunt bancaire : Quelques informations

Les banques sont des entreprises ayant pour activité principale de financer l’économie. Ainsi, elles cherchent à augmenter leur rentabilité notamment en limitant les prises de risques.

Suite à la crise financière de 2008, la réforme bancaire de Bâle III a encore renforcé les règles prudentielles existantes en établissant un ratio minimum de fonds propres en fonction des crédits accordés.

De ce fait, les banques ont des grandes exigences envers les entrepreneurs en terme de financement (fonds propres, partage des risques avec d’autres organismes de financement, etc.) mais également d’analyse des risques.

Aujourd’hui, seul un porteur de projet sur quatre a recours à l’emprunt bancaire pour financer son activité. Pourtant réaliser cette démarche à plusieurs avantages. Cela vous permettra tout d’abord de mettre à l’épreuve votre projet et votre Business Plan. Mais vous aurez également la possibilité de rencontrer et d’échanger avec votre banquier qui sera un partenaire important de votre entreprise.

Se préparer pour obtenir un emprunt bancaire

Comme mentionné précédemment, les banques peuvent être frileuses. Elles vous demanderont certains documents et certaines garanties avant de vous accompagner.

Soignez votre plan de financement

Votre Business Plan est bien-sûr le document de base sur lequel votre conseiller bancaire va se baser pour étudier votre projet. Cependant, il n’est bien souvent pas utile de présenter le dossier dans son entièreté. Faites un executive summary de moins de deux pages pour présenter les tenants et les aboutissants du projet. Et surtout n’oubliez pas d’y insérer votre plan de financement ainsi que les tableaux prévisionnels.

Il est primordial que les estimations financières, notamment en ce qui concerne le besoin en fonds de roulement soient les plus réalistes possible. Il faudra donc vous baser sur des devis, des engagements de commandes, etc. À savoir que les banques sont généralement plus enclins à financer du concret (fond de commerce, immobilisations corporelles…) que votre BFR.

Votre conseiller bancaire regardera également la cohérence entre votre projet et votre profil (compétences, expériences…) afin de s’assurer que vous êtes capable de le mener à bien.

Présentez des garanties solides

Avant de prendre rendez-vous avec votre banque, assurez-vous d’avoir un dossier cohérent notamment en ce qui concerne vos fonds propres. Idéalement, le ratio fonds propres et emprunt doit être le plus équilibré possible (50/50).

En fonction de votre domaine d’activité, ce ratio peut descendre jusqu’à 20/80 pour les restaurants par exemple car la banque peut se garantir sur le matériel. À contrario, pour une entreprise de service, il est très probable que l’on vous demande un apport en fonds propres à hauteur de 50%.

Prenez rendez-vous auprès de différentes banques

En plus de vous permettre d’avoir d’autres options en cas de rejets de votre demande d’emprunt, mettre en concurrence les banques vous permettra de négocier les termes de votre contrat. Vous pourrez notamment mettre en concurrence les taux d’intérêt TEG, les mensualités, le différé, la durée du remboursement, etc.

Par ailleurs, vous pouvez faire appel à un courtier afin de trouver plusieurs banques susceptibles d’être intéressées par votre projet.

Diversifiez vos sources de financement

il est fréquent que les banques demandent des sources de financement complémentaires dans le but de limiter les risques. Pour cela vous pouvez compléter votre financement par un prêt d’honneur ou en créant un pool bancaire.

Quelles solutions en cas de refus de votre emprunt bancaire ?

Le refus de votre demande d’emprunt ne doit pas être perçu comme un échec mais comme une possibilité d’améliorer son idée en y intégrant de nouvelles réflexions.

Cependant, il est possible de trouver d’autres sources de financement comme les crowdfunding, ou les Business Angels. Par ailleurs, vous pouvez toujours faire appel à Médiation du Crédit pour vous aider à négocier un emprunt avec une banque.

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Amaury Laurendeau -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *