Sélectionner une page

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul

par | 0 commentaires

Vous souhaitez monter votre business tout seul, avec peu de moyens financiers au démarrage ?
Vous tombez à pic, votre envie est tout à fait dans l’air du temps. Avec Internet qui permet de tout faire à distance et à moindre coût, certains business sont de plus en plus prometteurs (sans aborder le e-commerce).

Céder votre fonds de commerce : les outils

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul

Le blog du dirigeant vous propose ses 3 idées de création d’entreprise à monter tout seul, parfaitement adaptés à l’air du temps !

La formation en ligne

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul Vous disposez d’une expérience professionnelle en tant que consultant ? Et si vous vous lanciez dans la formation en ligne ? Le Web a totalement démocratisé ce type de pratique, mais veillez à valider le secteur dans lequel vous souhaitez monter votre business tout seul.

Si le marché est saturé de formateurs dans votre domaine d’expertise, vous n’aurez d’autres choix que de vous différencier en cassant les prix, ce qui n’est pas de très bon augure.

Construisez votre formation, rédigez le script, découpez votre contenu en plusieurs parties, filmez-vous… Votre produit est prêt !

Si vous vous lancez sur un marché ouvert ; avec un bon site de présentation, un bon produit (vos formations) et une bonne communication (réseaux sociaux, newsletter, blog et personal branding seront vos crédo), vous pourrez démarrer dans ce business tout seul.

Il ne faut pas se leurrer, la concurrence existe, elle est même fort présente mais rien n’est insurmontable, bien faire son travail c’est parfois le faire mieux que de nombreux concurrents…

Alors pourquoi pas développer votre business en parallèle sur le terrain, en tant que consultant ou formateur free-lance (en devenant sous-traitant d’un centre de formation ou en organisant vos propres sessions). La location de salles à la demi-journée étant de plus en plus courante, cette perspective est tout à fait possible… À condition de trouver des participants !).

Conseil LBdD :
Ciblez des formations concrètes et spécifiques et utilisez votre réseau. Pour ce qui est du site, pensez à trouver un bon conseil SEO / SEA afin d’avoir de la visibilité rapidement et tenter de trouver le petit plus qui vous distinguera des autres sites de formation en ligne.

Le télé-secrétariat

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul

Les nouveaux modèles économiques des entreprises reposent beaucoup sur l’externalisation de leurs services.  Passer d’une charge fixe à une charge variable (moins coûteuse et moins engageante) est tout à fait possible dans notre monde connecté où tout peut se réaliser à distance. Dans ce contexte, de nombreuses PME font appel au télé-secrétariat pour gérer leur suivi administratif.

Si vous vous lancez dans ce business tout seul, vous devrez certainement vous déplacer dans les locaux de vos clients, une fois par semaine par exemple, pour trier les papiers, répondre aux courriers et faire le point…

En bref, vous devenez secrétaire free-lance ! Si vous souhaitez proposer la gestion d’une permanence téléphonique en complément, vous devrez vous munir d’un téléphone à multiples lignes et prévoir des tranches horaires où vous resterez fixés à votre bureau, en adéquation avec les heures souhaitées par vos clients… Pas facile, mais jouable !

Dans le même esprit, le service comptable des entreprises est de plus en plus externalisé. Si vous disposez de compétences et/ou diplômes dans ce domaine, pensez-y !

Le télé-secrétariat peut aussi intéresser des particuliers surbookés ou des personnes âgées qui ont des difficultés à classer leurs papiers et à suivre leur administratif personnel (remboursement des soins médicaux, courriers à rédiger pour les organismes…).

Conseil LBdD :
Vous pouvez lier le télé-secrétariat à une tache d’assistante de direction à temps partiel. Vous pouvez reconstituer un temps plein avec 2 ou 3 temps partiel dans des  PME dont le dirigeant est un peu déborder<

Pour trouver vos clients, rapprocher vous d’un expert-comptable et montrer lui votre niveau de compétence, il connait forcément des dirigeants de PME qui ont besoin d’une assistante qui se chargera d’un peu d’administratif et de l’aider à mettre à jour ses outils de pilotage (tableau de bord, indicateurs, …).

Devenir développeur web

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seulApprendre le langage informatique (le code) équivaut à apprendre une nouvelle langue. L’apprentissage nécessite un esprit logique (matheux), du bon sens, mais pas forcément des connaissances et compétences en mathématiques hors du commun.

Les développeurs web évoluent souvent dans un écosystème à startups, friand de ce type de prestation. Ils peuvent diversifier leur offre dans la création technique de sites internet et plateformes de e-commerce, le web design, la création d’applications Smartphone, de jeux vidéo…

Si vous souhaitez devenir développeur web rapidement, mais que vous ne savez pas coder, vous pouvez suivre des formations via des sites comme Simplon.co ou Web@cadey ou vous former à l’AFCEPF. Les sessions durent 4 à 6 mois seulement. Vous aurez alors les fondamentaux pour vous lancer dans ce business tout seul.

N’hésitez pas à vous entourer d’un réseau de partenaires (il existe de nombreuses associations de développeurs web free-lance pour s’entraider sur des aspects techniques du métier).

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seulSi vous souhaitez connaître tous les rouages du métier de développeur, n’hésitez pas à consulter notre fiche technique : et si vous appreniez le code pour devenir développeur free-lance ?

Vous êtes demandeur d’emploi ? Pôle Emploi est susceptible de prendre en charge le coût de votre formation. Renseignez-vous auprès de votre conseiller !

Conseil LBdD :
Internet et les innovations technologiques n’ont pas fini de bouleverser notre économie. Si ce secteur vous intéresse, il est possible de saisir des opportunités. Bien sûr la formation, la compétence et la recherche permanente d’amélioration sont de mise, mais le jeux en vaut la chandelle !

Suis-je fait, suis-je prêt pour monter un business ?

Monter son petit business tout seul est tout à fait dans l’air du temps. Le web permet à tout un chacun d’échanger des services ou du conseil. De plus, avec ses simplifications administratives et comptables, l’auto-entreprise booste la création de TPE.

Rien de vous empêche de démarrer votre petit business tout seul, pour tester votre offre et vous faire les dents sur le métier de dirigeant, avant d’investir pour développer votre activité vers une structure plus conséquente.

Attention tout de même, une création d’entreprise n’est jamais gratuite, même si vous visez une « petite » activité. Vous devrez dans tous les cas engager un budget pour démarrer du bon pied (frais de communication, matériel de départ, souscription à une assurance professionnelle…).

Conseil LBdD :
Monter son propre business pose souvent question, mais nous sommes nombreux à vous aider (CCI, BGE, réseau d’accompagnement (France Initiative, réseau entreprendre,…), les experts comptables…).
Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul
Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul

Newsletter

Idée de création d’entreprise : 3 idées de business à monter seul

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.