La dématérialisation du registre des mouvements de titres

Par Sarah Jarwé, le 04/12/2020

En pratique, la plupart des sociétés, retracent les mouvements affectant les titres de la société sur un registre papier, dit registre des mouvements de titres, paraphé et coté par les services du registre du commerce et des sociétés.

Cependant, les titres d’une société peuvent être inscrits dans un « dispositif d’enregistrement électronique ». Cette innovation est rendue possible grâce à une technologie : la Blockchain !

digitaliser le registre des mouvements de titre

 

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Le fonctionnement de la dématérialisation des registres de mouvements de titres

L’obligation de tenir un registre des mouvements de titres s’applique à toutes les sociétés dont le capital est divisé par actions (SAS et SA).

Avant, l’inscription des mouvements devait avoir lieu exclusivement sur registre papier. Cette procédure était longue, coûteuse et soumise aux risques de falsification et de détérioration.

Depuis l’ordonnance n°2017-1674 du 8 décembre 2017, entrée en vigueur le 27 décembre 2018 , les titres d’une société par action peuvent être inscrits dans un « dispositif d’enregistrement électronique partagé »

L’article R228-8 du code de commerce énonce que “ces registres peuvent être tenus de manière chronologique sur support papier ou sur tout autre support durable, notamment au moyen d’un dispositif d’enregistrement électronique partagé”.

Levée de fonds, Cession de titres, Attribution de BSPCE ou BSA, … Automatisez votre gestion actionnariale avec Blockpulse, un outil de gestion du capital simple et rapide.

Levée de fonds
Structurez juridiquement votre levée de fonds dans un temps record
plan d'attribution
Mettez en place votre programme d’incentive en capital auprès de vos équipes
cession de titres
Matérialisez le transfert de vos titres en toute sécurité en quelques secondes

 

> Découvrir l’offre 

La dématérialisation du registre des mouvements de titre et Blockchaine

C’est l’ordonnance n°2017-1674 du 8 décembre 2017 qui permet l’inscription des émissions ou cessions de titres dans une « Blockchain » et lui confère la même valeur qu’une inscription dans un registre physique.

Qu’est-ce que la Blockchain ?

La Blockchain ou « chaîne de blocs » en français est un registre numérique permettant de stocker et répertorier des informations, tout en garantissant leur sécurité, leur intégrité et leur confidentialité. Il s’agit d’un mode d’enregistrement de données créé sous forme de blocs liés les uns aux autres dans l’ordre chronologique de leur validation.

Chaque élément inscrit dans la Blockchain constitue un bloc de données (par exemple une opération sur titres), et chacun de ces blocs est relié aux autres formant une chaine ( d’où l’appellation Blockchaine) . Chaque modification d’un bloc nécessiterait ainsi la modification de tous les blocs de la chaîne.

La blockchain peut être publique ou privée. C’est-à-dire accessible et utilisable par tous ou privée c’est-à-dire destinée à un nombre d’utilisateurs limité. Il sera possible de restreindre certains accès en réservant des codes aux seuls intéressés par les opérations sur les titres en question et à l’émetteur.

La méthode Blockchain rend plus sécurisante et  plus fiable  la tenue des registres en automatisant le processus. Elle simplifie également la gestion puisque toutes les opérations sur les titres pourront par la suite être tracées de manière indéfinie dans les blocs successifs de la Blockchain .

pour plus d’informations lire notre article : Pourquoi digitaliser votre registre des mouvements de titres.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

Newsletter


Sarah Jarwe

Sarah Jarwé -

Sarah Jarwé est diplômée d’un Master en Droit des Affaires. Elle accompagne les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques afin de les aider à faire les meilleurs choix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *