Les obligations liées au registre des mouvements de titres 

Par Sarah Jarwé, le 04/12/2020

Le registre des mouvements de titres est un document dans lequel les sociétés par actions doivent inscrire toute modification de répartition de capital intervenue entre les associés lors d’une cession de titre, augmentation de capital ou autres opérations. 

Pour être valable, la tenue du registre des mouvements de titres est soumise à un certain nombre d’obligations. 

Quelles sont les obligations liées à la tenue du registre des mouvements de titres ?

Après un rappel sur la définition et l’intérêt du registre des mouvements de titres, le Blog du Dirigeant vous informe sur les exigences liées au registre.

Qu’est-ce qu’un registre des mouvements de titres ?

Toute augmentation ou réduction des actions d’un actionnaire est considérée comme un mouvement de titres. Ce changement doit être enregistré dans un document nommé registre des mouvements de titres. L’objectif est de garder une traçabilité des opérations de ventes ou d’achats d’actions réalisés par un associé et de voir qui contrôle réellement la société.

La tenue du registre de mouvements de titres concerne uniquement les sociétés par action : les SA et SAS .

Il est vrai que le registre n’est pas obligatoire pour l’immatriculation de la société. Votre dossier de constitution  ne sera par refusé pour défaut de registre des mouvements de titres.

Cependant  l’article L.228-1 du code de commerce, prévoit que le transfert de titres au sein d’une société par action n’est valablement accompli que par son inscription dans le registre. Ainsi si vous envisager de céder des titres dans une SAS, pour être valable la cession doit être retranscrite dans le registre de mouvements de titres.

La tenue du registre de mouvements est donc indispensable pour l’accomplissement  des transferts de titre de la société, quelque soit la nature de l’opération : cession d’actions, donations, augmentation ou réduction de capital, etc…

Levée de fonds, Cession de titres, Attribution de BSPCE ou BSA, … Automatisez votre gestion actionnariale avec Blockpulse, un outil de gestion du capital simple et rapide.

Levée de fonds
Structurez juridiquement votre levée de fonds dans un temps record
plan d'attribution
Mettez en place votre programme d’incentive en capital auprès de vos équipes
cession de titres
Matérialisez le transfert de vos titres en toute sécurité en quelques secondes

 

> Découvrir l’offre 

Quelles sont les obligations liées au registre des mouvements de titres ?

Ce registre doit présenter un certain formalisme afin d’être valide. C’est l’article R. 228-8 du Code de commerce qui apporte les précisions quant à la tenue de ce registre.

Il doit impérativement être coté et paraphé auprès du greffe du tribunal de commerce auprès duquel la société a été immatriculée.

Vous pouvez donc acheter et demander la cotation de votre registre en même temps que le dépôt du dossier d’immatriculation.

Chaque société doit désigner une personne habilité qui sera tenue de garder à jour ce registre.

En général, le registre de mouvements de titres se présente sous la forme d’un livre vendu avec des fiches vierges. Il faut y retranscrire par ordre chronologique toutes les opérations modifiant la répartition du capital. Toute entrée ou sortie de nouveaux actionnaires, donation et cession des parts doit donc y apparaître.

D’une manière générale, chaque associé bénéficie d’un feuillet dans laquelle il sera indiqué avec précision l’ensemble des transferts d’actions le concernant c’est-à-dire qu’il a effectué ou dont il a bénéficié et le nombre total à jour d’actions qu’il détient.

Pour chacune des opérations réalisées, il conviendra de mentionner au registre :

  • la date à laquelle a eu lieu l’opération ;
  • l’identité et l’adresse de l’ancien titulaire des titres ;
  • le numéro d’identification attribué aux actionnaires concernés ;
  • les différentes catégories de titres affectées ;
  • la valeur nominale des titres ;
  • le nombre de titres concernés par le mouvement ;
  • la nature du mouvement de titre réalisé (apport, donation, cession, vente forcée etc.) ;
  • l’identité et l’adresse du bénéficiaire du mouvement de titres.

Pour les opérations de nantissement, Il convient d’indiquer le nom du titulaire des actions avec la mention «Titres nantis au profit de (identité de la personne concernée)».

Vous avez une question juridique ou fiscale ?

Profitez des conseils d’un avocat spécialisé et bénéficiez d’un tarif forfaitaire et préférentiel de 26 € avec le code promo LBDD :

Inscription gratuite
Grand choix d’avocats
Aucune attente
Service client 7 / 7

> Trouver un avocat conseil 

Le Blog du Dirigeant en partenariat avec Call A Lawyer

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Newsletter


Sarah Jarwe

Sarah Jarwé -

Sarah Jarwé est diplômée d’un Master en Droit des Affaires. Elle accompagne les entrepreneurs dans leurs problématiques juridiques afin de les aider à faire les meilleurs choix.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *