Président de SASU : Comment bénéficier du chômage à la fin de son mandat ?

Par Wissem Loudjedi, le 15/07/2021

Le président de SASU peut cotiser pour l’assurance chômage dans un seul cas : s’il cumule sa fonction avec un contrat de travail. Or, ce n’est pas toujours le cas. Voici comment bénéficier du chômage même sans contrat de travail.

SASU président comment toucher le chômage

Le président de SASU

La SASU est une société par actions dirigée par un président. Ce dernier administre, gère et représente la société. À cet égard, il dispose des pouvoirs les plus étendus pour agir au nom et pour le compte de la société.

En tant que représentant légal de la société, il doit avoir la capacité d’exercer. Autrement dit, il doit :

  • avoir la personnalité juridique ;
  • disposer de toutes ses facultés mentales ;
  • avoir une fonction compatible avec la fonction de gérant.

En sont donc exclues les personnes frappées d’incapacité de gestion, mineur ou majeur incapable. Les statuts peuvent également prévoir d’autres limites sous réserve du respect des dispositions légales.

Le président, associé unique ou tiers, est une personne physique ou une personne morale.

Le président de SASU doit posséder de réelles capacités d’administration et de gestion pour assurer de telles fonctions.

Accompagnement creation entreprise

Président de SASU et chômage : L’absence de cotisation

Le président de SASU est affilié au régime social de l’assimilé salarié. Cela signifie qu’il relève du régime général au même titre que les salariés.  Ainsi, il cotise pour :

  • Les allocations familiales ;
  • La maladie ;
  • La retraite de base et complémentaire ;
  • Les indemnités en cas d’accident du travail.

Cependant, une différence subsiste : il ne cotise pas pour l’assurance chômage. Cette particularité est commune à tous les dirigeants de société. Ainsi, à la fin de son mandat, il ne pourra pas prétendre au versement de l’assurance chômage.

Bien gérer son entreprise est une des clés de la réussite. Une bonne gestion nécessite de bons outils ! Conscient de cette réalité, le Blog du Dirigeant teste et vous propose les meilleurs outils de gestion du marché !

> Voir les solutions de gestion ! 

La cotisation à l’assurance chômage en cas de cumul avec un contrat de travail

Rien ne s’oppose au cumul des fonctions de président avec celle d’un contrat de travail pour le président de SAS à moins que les statuts ne l’interdisent. Les conditions de ce cumul sont :

  • Des fonctions différentes à celles de président dans le cadre de ce contrat de travail ;
  • Une rémunération versée au titre du contrat de travail ;
  • L’existence d’un lien de subordination.

Dans le cadre d’une SASU, il n’y a qu’un seul associé. Le lien de subordination ne peut donc pas être caractérisé. Le dirigeant détient en effet la totalité des parts de la société. Il n’est donc pas concerné par ce contrat de travail sauf s’il cumule une activité salariée différente.

Bon à savoir :

Les créateurs d’entreprise peuvent choisir de maintenir le versement de l’ARE jusqu’au terme de leurs droits.

Président de SASU et chômage : L’allocation des travailleurs indépendants

En cas de grandes difficultés financières, il est toujours possible pour les dirigeants de société de bénéficier d’une indemnisation à la fin de leurs fonctions. Le président de SASU à la fin de son mandat peut prétendre à cette aide.

Il s’agit de l’allocation des travailleurs indépendants (ATI). Les conditions pour en bénéficier sont celles-ci :

  • La SASU doit faire l’objet d’une procédure de redressement ou de liquidation judiciaire ;
  • Le président doit avoir cotisé sur la base d’une rémunération moyenne de 10 000 euros au minimum ;
  • Ses revenus doivent être inférieurs au montant du RSA.

Cette aide dure 6 mois maximum et n’est pas renouvelable.

Remarque :

Cette aide ne se cumule pas avec le versement de l’ARE ou de l’ASS.

Une solution : La souscription à une assurance privée

Afin de s’assurer des droits au chômage, le président de SASU peut souscrire à une assurance privée.

De nombreuses assurances privées permettent l’octroi d’une assurance chômage en cas de perte d’emploi. Cela ajoute donc des cotisations sociales à la charge du président.

Par ailleurs, ces charges peuvent être déduites des résultats imposables (déductibilité Madelin).

Cette solution est donc intéressante et plus envisageable.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Wissem Loudjedi

Wissem est étudiante en master de Droit des affaires. Elle se spécialise dans le droit des sociétés et l'accompagnement de l'entrepreneur.