Quel est le but d'une coopérative ?

Par Marie Lusset, le 24/11/2021

Quel est le but d’une coopérative ? Si le terme coopérative parle à la plupart d’entre nous, le but et les missions de ces entreprises un peu particulières nous sont plus étrangers. Retour sur le but d’une coopérative !

but coopérative

Les coopératives ont une place assez importante dans l’économie sociale et sociale comme les associations ou les mutuelles. Il est intéressant de se pencher sur le but poursuivie d’une coopérative.

Qu’est ce qu’une coopérative ?

Une coopérative peut être définie comme étant une entreprise détenue par ses membres. Il s’agit de la mise en commun des besoins économiques, sociaux et culturels des membres.

Elle a pour but premier de mettre en œuvre des politiques approuvées par tous les membres pour permettre un développement durable de la coopérative. Il faut savoir  qu’il existe différents types de coopératives, à savoir les coopératives d’entreprises, les coopératives de production, et même des banques coopératives.

Les objectifs de la coopérative

Le but du fonctionnement démocratique de la coopérative

Il faut savoir que les membres d’une coopérative sont également actionnaires. A la différence des sociétés classiques, une coopérative ne peut être détenue ni contrôlée par des investisseurs extérieurs. La direction d’une coopérative diffère donc également des entreprises et sociétés classiques.

Par conséquent, ce sont les membres de la coopérative qui détiennent la majorité des droits de vote (51%). Ils participent à la vie de la coopérative et prennent en charge toutes les décisions qui la concerne.

Dans une coopérative, les membres sont tous égaux. Cela s’explique par le fait que quel que soit le statut d’un membre au sein de la coopérative, il ne comptera que pour une voix au même titre que les autres membres. Il s’agit plus généralement de l’expression « un membre = une voix ». Ses membres disposent du même droit de vote indépendamment du montant du capital qu’ils ont investi dans l’entreprise.

L’entrée et la sortie des membres au sein d’une coopérative

Dans une coopérative, un membre salarié peut devenir actionnaire. La décision est prise en assemblée par les salariés déjà actionnaires de la coopérative. Chaque membre dispose du droit de renouveler sa demande d’adhésion à être actionnaire chaque année en cas de refus.

Quand le départ d’un membre actionnaire de la coopérative a lieu, il n’est pas indispensable de trouver un tiers voulant racheter ses parts car c’est la coopérative elle-même qui rachète les parts. Contrairement aux sociétés classiques, il n’y a pas de formalités à effectuer concernant la modification du capital dès lors qu’un membre entre ou sort de la coopérative.

Le but du fonctionnement coopératif de la coopérative

Il s’agit ici de la participation économique de chaque membre. Cette participation économique implique des devoirs de la part de chaque membre.

En effet, les membres de la coopérative ont l’obligation d’affecter une partie des bénéfices générés à la réserve, par conséquent il y aura une partie du capital qui appartiendra à la coopérative. Cette partie s’élève à 15% des bénéfices.

Cette obligation a pour de but de préserver la coopérative, pour qu’elle puisse durer et être durable dans le temps. Cette réserve pourrait servir par exemple à contribuer au développement de la coopérative en investissant dans de nouveaux matériels.

Il peut également s’agir d’investissements immatériels tels que des formations pour les membres. Ces formations peuvent contribuer à l’efficacité de la coopérative en renforçant les connaissances ainsi que les compétences de chacun.

Les relations entre la coopérative et les tiers

Une coopérative peut décider de travailler avec d’autres entités.

Par conséquent, une coopérative peut être amenée à collaborer avec des structures :

  • Locales
  • Régionales
  • Nationales
  • Internationales

La volonté d’indépendance de la coopérative

Un autre but de la coopérative, peu évident à première vue mais tout aussi important que les autres, existe au sein d’une coopérative. Il s’agit de l’indépendance.

Elle découle de la définition propre de la coopérative : « organisme détenu par ses membres ». C’est dans ce sens que l’on peut entendre autonomie de la coopérative. Elle doit s’efforcer de maintenir une certaine indépendance vis-à-vis de ses collaborateurs (autres coopératives par exemple) pour maintenir le contrôle démocratique de ses membres.

Il en est de même concernant des investisseurs extérieurs. Ceux-ci doivent toujours rester minoritaires en comparaison des autres actionnaires de la coopérative. La coopérative ne doit pas tomber dans les mains d’un tiers.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Marie Lusset

Marie Lusset est diplômée d’un master en droit des affaires internationales et d'un master en management et développement des entreprises. Elle accompagne les porteurs de projet à créer leur entreprise et développer leur activité.