Ce qu’il faut savoir sur le crowdequity

Par Laurent Dufour, le 14/09/2020

Le crowdequity est une forme de financement participatif par actions. Il permet aux investisseurs de faire un pari sur l’avenir de jeunes pousses entrepreneuriales et de startups en acquérant des parts de celles-ci.

le crowdequity pour financer son développement

Le Blog du Dirigeant vous en dit plus sur cette déclinaison du crowdfunding dédiée aux entreprises.

Le crowdequity, qu’est-ce que c’est ?

Le crowdequity peut également être appelé “equity crowdfunding”. Concrètement, il offre la possibilité d’investir dans une société en acquérant une partie de son capital. En acquérant des parts de l’entreprise concernée, l’investisseur devient actionnaire minoritaire. Il faut donc bien le différencier du crowdlending, qui consiste à alimenter un prêt professionnel et où l’investisseur perçoit des remboursements avec intérêts.

Dans le cas du crowdequity, le contributeur peut percevoir des dividendes potentiels, à la hauteur du nombre d’actions qu’il possède et de leur valeur. Cela signifie que le rendement de ce type d’investissement dépend majoritairement des performances de l’activité et de ses résultats sur le marché.

En d’autres termes, décider d’investir dans cette forme de crowdfunding, c’est devoir réfléchir avec soin aux projets que l’on souhaite sélectionner. Une erreur de jugement peut conduire à la perte de l’investissement initial.

Comment financer la création ou le développement de votre société ?

Notre formulaire vous aidera à trouver le meilleur financement pour la création ou le développement de votre société.

> Déterminer le financement de votre société 

Quels sont les avantages et les inconvénients de cette forme de financement participatif ?

Comme toutes les formes de financement, le crowdlending présente des points forts et des risques. Dans un premier temps, en voici les atouts :

  • Il facile et rapide d’investir pour les participants.
  • Le principe de financement participatif peut faire partie du plan de communication de l’entreprise : chercher des investisseurs pour la levée de fonds permet de faire parler de l’activité concernée.
  • Les contributeurs ont tout intérêt à ce que l’entreprise réussisse. En véritables ambassadeurs, ils feront jouer leur réseau et parleront de l’activité autour d’eux.
  • Contrairement au système bancaire, il n’est pas nécessaire d’avoir un apport personnel pour en bénéficier.

Face à ces avantages, Les limites liés à cette déclinaison du crowdfunding concernent principalement le porteur de projet :

  • En cas d’augmentation du capital, l’entrepreneur devra partager les dividendes avec les actionnaires ayant investi initialement.
  • L’intégration des actionnaires minoritaires à la propriété de la société peut entraîner une dilution des des parts sociales du chef d’entreprise. Ce dernier doit donc faire attention s’il souhaite conserver la main sur les décisions prises quant au développement de l’activité.
  • Recourir au crowdlending, c’est avoir des obligations à l’égard des autres actionnaires, notamment en matière de transparence sur la trésorerie.

Quel est le profil des entreprises pouvant bénéficier de cet apport financier ?

La grande majorité des sociétés pouvant être intéressées par le crowdequity sont des startups qui souhaitent bénéficier d’un coup de pouce au démarrage de leur activité. Si tous les secteurs d’activité sont concernés, cette déclinaison du crowdfunding touche davantage les entreprises du digital. D’autres domaines ont également connu ces dernières années un gain d’intérêt pour cette forme de financement participatif, notamment la santé et l’environnement.

Par ailleurs, pour pouvoir bénéficier du crowdequity, il faut que la société concernée soit enregistrée sous un statut juridique spécifique : SAS (Société par Actions) ou SA (Société Anonyme).

Pour intégrer une plateforme dédiée et convaincre les investisseurs, elle doit également montrer patte blanche. La plateforme en question se chargera d’étudier la qualité de l’équipe dirigeante, la pertinence du business model et la pénétrabilité du marché visé par l’activité. Si tous les indicateurs sont au vert, alors elle a toutes les chances de pouvoir démarrer sa collecte de fonds et attirer ses futurs actionnaires minoritaires.

A noter qu’un projet de crowdequity peut ne pas toujours arriver à son terme. Si à l’issue de l’échéance fixée, les montants obtenus ne sont pas suffisants, alors chaque participant se voit retourner son investissement initial.

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *