Créer une entreprise de recyclage : Comment procéder ?

Par Laurent Dufour, le 20/10/2021

L’essor que connaît le secteur pousse de plus en plus d’entrepreneurs à créer une entreprise de recyclage. En réalité, ce secteur profite de nombreux facteurs liés à l’évolution de la société et de nos modes de consommation qui accroissent son potentiel.

créer une entreprise de recyclage

Dans son élan, il bénéficie du soutien des pouvoirs publics qui n’hésitent pas à encourager la naissance d’initiatives dans le domaine. Grâce à cela, des start-ups de recyclage sont fréquemment créées. Toutefois, créer une entreprise de recyclage ne s’improvise pas et nécessite de la préparation.

Quels sont les différents aspects à maîtriser avant de se lancer dans la création d’une entreprise de recyclage ? Quelles sont les étapes nécessaires à la création d’une telle entreprise ? Explications.

Qu’est-ce qu’une entreprise de recyclage ?

Avant de se lancer dans la création d’une entreprise de recyclage, il est important de définir les contours de cette activité. Il s’agit de définir la notion de recyclage, de clarifier la mission d’une entreprise de recyclage et d’identifier les différents types d’entreprises de recyclage.

Le recyclage

Le recyclage consiste à collecter et traiter les déchets pour récupérer des matériaux qui serviront à produire de nouveaux produits de même nature ou différents. Il vise à préserver nos ressources naturelles et l’environnement en réutilisant des matières premières déjà extraites. Il permet de réduire le volume de déchets, et par conséquent la pollution.

Les déchets recyclés peuvent provenir des ménages ou des entreprises. L’opération consiste à collecter les biens recyclables, les trier, les traiter selon un process adapté afin de les transformer et les réintroduire dans le cycle de production.

Les déchets concernés par le recyclage peuvent être des déchets verts, du mobilier usagé, des biens de consommation, des bouteilles, des vêtements ou bien d’autres encore. Les évolutions technologiques favorisent le recyclage de plus en plus de biens.

La mission d’une entreprise de recyclage

Les entreprises de recyclage proposent divers services dans le cadre de l’exercice de leur mission :

  • Récupérer et trier les déchets pour élaborer de la matière première réutilisable par d’autres entreprises (caoutchouc, huiles, plastique, métal, …).
  • Réparer et remettre en état des objets afin de les remettre en service,
  • Modifier un objet pour en faire de nouveaux objets.

En dehors de cela, une entreprise de recyclage peut aussi proposer un service d’enlèvement ou de nettoyage.

Les différents types d’entreprises de recyclage

Le traitement des déchets

Le traitement des déchets est devenu une obligation 1975. Trois lois importantes (1975, 1992 et 2015) organisent et encadrent le traitement des déchets. Elles instaurent les notions de pollueur payeur, de responsabilité quant à la prise en charge et le traitement de ses déchets et de collecte séparée des déchets.

Les types d’entreprises de recyclages varient selon leur objet. Ainsi, il existe des entreprises privées de recyclage. Le but de ces structures est essentiellement la recherche de profit.

Il existe aussi des entreprises de recyclage constituées sous la forme de coopératives ou d’associations. En effet, il n’est pas rare de rencontrer des entreprises dont l’objectif est de créer de l’emploi pour les masses défavorisées et protéger l’environnement par la même occasion. Le Secours Populaire et Emmaüs sont des exemples d’entreprise de l’économie sociale et solidaire.

L’upcycling

De nombreuses entreprises, associations et startups se créent autour de la notion de surcyclage ou upcycling en anglais. Ici aussi l’idée consiste à réutiliser des biens ou matières destinés à être jetés en les réintroduisant dans le cycle de consommation. Pour autant, ces activités se développent sur la base d’une innovation technologique, d’une valeur ajoutée spécifique ou d’une stratégie de niche qui permet de cibler un segment précis.

Créer une entreprise de recyclage : les points essentiels

Le marché du recyclage et son évolution

Le marché du recyclage est extrêmement dynamique. De nouvelles applications du traitement de certains déchets ou réemploi voient le jour régulièrement. Depuis quelques années des secteurs comme le bâtiment, l’industrie ou les travaux publiques intègrent dans leurs démarches des notions comme l’écoconception, ou le réemploi.

L’évolution de la réglementation sur le recyclage est un moteur puissant et durable pour ce secteur d’activité. Cela alimente les moteurs de l’économie circulaire. Les agences de protection de l’environnement comme l’ADEME et les gouvernements s’impliquent fortement dans le soutien de ce secteur.

Les acteurs du marché du recyclage

Si le marché est dynamique, il dispose de spécificités à prendre en considération lorsqu’on veut créer une activité dans le recyclage :

  • Il est très concurrentiel et comprend de gros acteurs qui cherchent à s’adapter au marché en permanence ;
  • Le recyclage s’intègre peu à peu dans les industries et les grandes surfaces qui choisissent de recycler elles-mêmes leurs déchets ou leurs invendus. Cela réduit d’autant le volume de biens à recycler ;
  • Les sources de biens à recycler sont de plus en plus sollicitées par les gros acteurs, mais aussi les petits acteurs qui acceptent parfois des tarifs plus élevés afin d’amortir leurs investissements. Cela déstructure le marché et incite à la une bonne analyse de la stratégie des acteurs présents ;
  • Le cours de matières premières peut-être volatile et avoir des évolutions négatives sur le prix de revente des matières recyclées.

Le modèle économique d’une entreprise de recyclage

Le recyclage fonctionne sur trois activités clés :

  • L’achat des biens ou matières à recycler,
  • Le processus de tri et de recyclage,
  • La valorisation des matières recyclées.

L’achat des biens ou matières à recycler,

Les biens ou matières à recycler représentent la matière première de l’activité. Il faut travailler le sourcing pour obtenir des biens de manière régulières, au meilleur prix et de bonne qualité. Plus les biens collectés seront homogènes, livrés de matière régulières et obtenus à un prix intéressant moins le coût de traitement sera important.

Le processus de tri et de recyclage

Certaines méthodes de recyclage nécessitent des investissements importants ou un travail manuel difficile à automatiser. Avant de lancer votre activité soyez attentif à l’importance de la main d’œuvre et au montant des investissements nécessaires.

Il est important d’estimer les charges fixes, les charges variables, les amortissements et le poids de la gestion du personnel dans le coût de revient de votre matière recyclée. Il est probable qu’un volume minimum soit requis pour atteindre votre seuil de rentabilité ou point mort.

La valorisation des matières recyclées

Le recyclage est une activité commerciale. Il faudra donc s’attacher à produire des matières recyclées en qualité et quantité suffisante pour pouvoir les valoriser au meilleur prix.

Pour créer un business model rentable dans le recyclage, est important d’intégrer les facteurs clés de succès suivants :

  • Obtenir un approvisionnement stable et des coûts d’acquisition de matières premières faibles, nuls voir négatifs ;
  • Etablir un process souple nécessitant le moins de main d’œuvre possible ;
  • Valoriser au mieux les matières premières recyclées.

La stratégie de développement

S’il est difficile de se prononcer sur la stratégie à suivre pour créer une entreprise de recyclage, il parait toutefois intéressant de se concentrer sur un point précis. Par exemple en développant une proposition de valeur différenciante.

Ainsi la spécialisation sur un domaine spécifique (collecte traitement ou transformation de certains déchets) ou sur un segment précis peuvent-être une bonne démarche.

La réglementation

Depuis quelques années, l’environnement et par conséquent le recyclage est devenu un enjeu politique. De nombreuses règles européennes, nationales régionales et même communales s’imposent aux sociétés de recyclage.

Il est important d’en étudier la teneur au moment de la création, pour la zone concernée. De la même manière la tenue d’une analyse Pestel aidera à définir les facteurs qui influencent le secteur d’activité.

Quel statut juridique pour créer une entreprise de recyclage ?

Le recyclage est une activité commerciale qui peut être exercée sous différentes formes juridique : Micro-entreprise, Entreprise Individuelle, EIRL, EURL, SASU, SARL, ou SAS disposent chacun d’avantages et inconvénients pour exercer cette activité. Notre article comment choisir son statut juridique vous aidera à faire le choix le plus approprié.

Il est aussi possible de lancer son activité sous la forme d’une association ou d’une SCOP (Sociétés Coopératives Ouvrières de Production).

Comment assurer la réussite d’un projet de création d’une entreprise de recyclage ?

Un projet entrepreneurial est risqué. On ne peut pas garantir sa réussite. Toutefois on peut le sécuriser en préparant le projet de manière méthodique.

Pour cela il est conseillé de suivre un parcours entrepreneurial qui permet d’aborder chacun des aspects de la création et d’avoir une vue à 360° du projet. Les différentes étapes de ce parcours sont expliquées en détail dans notre article Quel parcours pour créer son entreprise en toute sécurité.

Comment créer son entreprise de recyclage pas chère ?

Créer une entreprise nécessite un minimum de fonds. Toutefois, ceux des créateurs sont souvent limités. Pour parvenir à aller au bout du projet il est important de gérer son budget. Voici quelques éléments pour vous y aider :

  • Affectez votre budget au cœur de votre projet : l’étude de marché, le modèle économique, la conception de votre offre et votre stratégie de développement. Ce sont ces sujets qui détermineront le niveau de rentabilité de votre entreprise. D’autres aspects comme le choix de la forme juridique sont importants, mais ils n’apportent pas de business et peuvent faire l’objet de modifications. L’adaptation d’un model économique ou le changement de cible de client est plus compliqué et beaucoup plus risqué.
  • Echangez avec d’autres créateurs pour bénéficier de leur expérience, mais choisissez vous-même vos prestataires.
  • Choisissez une forme juridique qui vous permet de tester votre projet. Il est toujours possible de modifier sa forme juridique, cela représente un coût mais ce sera votre entreprise, lorsqu’elle fonctionnera, qui le prendra en charge.
  • Lorsque c’est possible (pas de rédaction personnalisée de statuts juridiques) créez votre entreprise en ligne. C’est plus simple, plus rapide et 4 à 5 fois moins cher qu’avec un expert-comptable ou un avocat. Attention de choisir un bon prestataire, ils ne se valent pas tous.
  • Choisissez chacun de vos partenaires indépendamment. Cela vous permet de sélectionner les partenaires en fonction de vos besoins. Cela peut avoir des conséquences financières importantes.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.