Créer un quick-commerce : enjeux et étude du marché

Par Camille Fleury, le 27/12/2022

Rapide et flexible, le quick-commerce ou commerce rapide, est une prestation de service en ligne qui consiste à livrer en 15 minutes des produits frais et locaux au consommateurs. La création de ce type de commerce intéresse un grand nombre d’entrepreneurs, cependant, celle-ci comporte un grand nombre de risques notamment liés à l’importante concurrence.

créer quick commerce

La création d’une enseigne de Quick-commerce nécessite une importante étude de marché, une stratégie marketing innovante, l’établissement d’un business plan et d’un business model. Enfin, le choix du régime juridique permet de limiter les frais et les risques. L’étude de marché est l’élément essentiel.

Ces dernières années, on voit se multiplier les Quick commerce, dans tous secteurs d’activités. Comment créer un Quick Commerce ? Quels sont les pré-requis nécessaires à la création de ce type d’activité ?

Créer un Quick commerce : faire face à la concurrence 

De nombreuses enseignes de quick-commerce ont récemment fait surface. Une attention particulière sur la concurrence et le consommateur est indispensable. Il faut trouver un équilibre entre le produit proposé et le marché du quick-commerce.

La forte concurrence et l’installation d’entreprises de grande distribution sur le marché, nécessitent pour l’entrepreneur de trouver une idée originale, conceptuelle, avec un besoin segmenté. Il faut choisir la clientèle et le besoin visés. Les enseignes actuelles sont principalement tournées vers la livraison de produits du quotidien en centre-ville. il est nécessaire d’enrichir l’expérience client.

Pour se démarquer, le quick-commerce peut, proposer une gamme de produits spécifique, des produits locaux et de meilleure qualité, se tourner vers un secteur particulier, ou encore proposer un abonnement et un programme de fidélisation aux acheteurs.

Par exemple, si le projet a pour objectif d’attirer les étudiants, les prix proposés doivent être réduits, le projet doit se centraliser au sein des facultés, et répondre aux nouvelles problématiques environnementales, qui sont davantage considérées par les étudiants. Les enseignes actuelles ont du mal à répondre aux besoins des étudiants car elles proposent des produits à un prix élevé.

Pour procéder à l’étude de marche, le créateur peut utiliser un feedback, un sondage, en proposant en échange un avantage sur l’application.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Réaliser une étude de marché pour créer un Quick commerce

Faire son étude de marché a différents objectifs dans le cadre de la préparation d’un projet. Elle permet au créateur de

  • prendre connaissance des différents acteurs déja présents sur le marché
  • affiner sa connaissance de la clientèle visée et connaitre son comportement
  • mettre au point une offre répondant aux attentes de la clientèle visée
  • Identifier précisément le potentiel économique résultant du segment cible

Avant de créer un Quick commerce, une fois l’étude de marché réalisée, cette dernière doit permettre au créateur d’élaborer sa proposition de valeur, et une évaluation précise de la concurrence.

L’élaboration de la proposition de valeur

La proposition de valeur est un élément indispensable pour toute création d’entreprise, quel que soit le secteur concerné. La proposition de valeur se doit de répondre à 3 questions principales :

  • Quel est le problème (point point) que l’entreprise créée résout ?
  • Quelles seront les caractéristiques et les fonctionnalités qui permettent de différencier l’offre des concurrents et la rendre unique ?
  • Quels seront les bienfaits mesurables et concrets apportés aux clients ?

Evaluer la concurrence avant de créer son Quick commerce

Dans le cadre de votre étude de marché, il est essentiel de porter une attention toute particulière à la concurrence. Cela vous permettra de mieux vous positionner et vous différencier lorsque vous lancerez votre activité.

Il faut notamment étudier les points suivants :

  • la gamme de prix proposée par les concurrents
  • les positionnements adoptés par les concurrents et leur image de marque
  • les segments visés
  • la proposition de valeur de ces derniers
  • la stratégie de communication et de vente

Trouver une stratégie marketing innovante 

L’étude de marché permet par la suite de connaître les différentes méthodes de communication à employer pour fédérer autour du projet. Certains, comme Getir visent un jeune public en se lançant sur TikTok.

D’autres comme Flink font la distribution de tract, proposant un code promo pour les nouveaux utilisateurs, à la sortie du métro.

La stratégie marketing est essentielle et doit s’adapter aux consommateurs recherchés, spécialement dans le secteur du Quick commerce, secteur ultra concurrentiel.

Le quick-commerce se basant sur un mode de commande en ligne, le design du site et de l’application sont aussi des facteurs essentiels de la réussite du projet.

Les principales interrogations doivent se poser sur l’accessibilité. La recherche de produit doit être simplifiée, et le suivi de commande précis.

Une direction artistique captivante est importante pour le lancement et le développement de l’enseigne.

Créer un Quick commerce : avoir un bon financement 

Après avoir étudié le marché ainsi que l’offre, la personne qui entreprend de créer un quick-commerce doit s’intéresser aux problématiques de financement en développant un business plan.

La rentabilité de cette activité est très faible, dans la mesure ou la forte concurrence nécessite de proposer des prix très bas pour rester concurrentiel et de proposer de nombreuses promotions.

Les banques sont de plus en plus réfractaires à financer ce genre d’activités.

Même les acteurs majeurs doivent réduire leur effectifs. Les clients étaient plus enclins à commander leurs courses en ligne, lorsque les applications proposaient des promotions à l’arrivée du quick-commerce. Aujourd’hui, l’inflation, faisant exploser le prix des produits de première nécessité, rend le marché très rigide.

De nombreuses questions se posent alors ayant un impact direct sur le financement et le besoin de financement de votre projet : ou sera placé votre espace de stockage ? Comment seront équipés les livreurs pour vos produits ? Les livreurs sont-ils salariés ou indépendants ? Ces différentes questions doivent être réfléchies puis indiquées au sein de la construction de votre  business plan.

Choisir le bon Business Model 

Le Business model consiste à déterminer comment une entreprise engendre des revenus. Le Business Model également appelé le modèle économique du projet représente ainsi le processus de création de valeur au sein de l’entreprise, comment l’entreprise prévoit d’être rentable.

Réduction des couts

Le commerce rapide est un terme générique reprenant différents types de business model.

En premier lieu, les créateurs doivent entretenir de bonnes relations avec les fournisseurs. Le Q-commerce se base sur une notion de masse.

Il est nécessaire pour les entreprises de fournir une gamme réduite de produits à un volume important. En effet, pour se développer rapidement, le modèle économique du Q-commerce repose sur des prix bas.

Ainsi, il convient de limiter les frais d’exploitation en réduisant les intermédiaires et les stocks. Pour une réduction des coûts, il faut limiter les marges. Il convient d’appliquer une chaine de commerce horizontale afin de réduire les intermédiaires, ou travailler directement avec les marques.

L’étude des besoins est d’autant plus importante qu’elle permet de proposer une offre de produits limitée tout en répondant aux demandes de l’acheteur. Cela permet de réduire la surface d’exploitation et donc le stock.

Par ailleurs, le Q-commerce se basant en centre-ville, conduit à une économie de transport. Les livreurs sont plus à même d’utiliser des vélos afin d’effectuer la livraison efficacement.

Optimisation

Enfin pour respecter la livraison rapide, qui est l’essence même de ce type de commerce, il est fondamental de se consacrer à l’optimisation du commerce, c’est à dire de la manière dont sont rangés et organisés les stocks.

Par exemple, les produits au sein des dark-stores sont généralement rangés non pas par catégorie mais par popularité. Les produits les plus populaires seront mis en avant. Par exemple, l’alcool sera rangé à coté des biscuits apéritifs.

Opter pour le régime juridique le plus adapté 

Enfin le choix du régime juridique permet de limiter les frais et les risques. Avant de choisir le régime juridique le plus adapté, il faut connaitre ses attentes et ses besoins. Différents choix sont offert à l’entrepreneur souhaitant ouvrir un commerce rapide.

  • Le portage salarial : pour une souplesse des indépendants
  • La micro-entreprise : création et gestion simplifiée
  • Création d’une société : plus grande liberté juridique

En savoir plus : 

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 3 votes.
Chargement...

Camille Fleury


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *