Introduction

Vous êtes à la recherche d’une profession passionnante qui vous permet de travailler en tant qu’indépendant tout en étant sur la route ? Le métier d’artisan taxi pourrait être la solution idéale pour vous. Mais devenir chauffeur de taxi ne se fait pas du jour au lendemain et comporte son lot d’avantages et d’inconvénients.

Dans cet article nous vous présenterons les avantages et les contraintes de cette profession unique et les étapes pour devenir chauffeur de taxi.

Devenir taxi

Qu’est-ce qu’un artisan taxi ?

L’artisan taxi est un travailleur indépendant qui exerce le métier de chauffeur de taxi. Il détient une licence de taxi délivrée par la mairie ou la préfecture, qui lui permet d’exploiter son propre véhicule de transport de personnes. Le taxi est un moyen de transport individuel soumis à une réglementation stricte. Le chauffeur de taxi est par exemple tenu de respecter des tarifs réglementés.

Les taxis peuvent être sollicités pour des trajets courts, des courses en ville ou des transferts vers les aéroports et les gares.

On utilise le terme d’artisan taxi pour parler des chauffeurs de taxi qui travaillent en tant qu’indépendants, en opposition aux chauffeurs de taxi salariés.

Les avantages de la profession

Le statut d’artisan taxi offre de nombreux avantages pour les professionnels qui souhaitent exercer leur métier de manière indépendante.

Tout d’abord, l’artisan taxi est libre d’organiser son travail comme il l’entend. Il peut choisir ses horaires de travail, le nombre de courses qu’il souhaite effectuer chaque jour, ainsi que les zones géographiques dans lesquelles il souhaite se déplacer. Cette liberté d’organisation est très appréciée par les artisans taxis qui peuvent ainsi concilier vie professionnelle et vie personnelle de manière plus flexible.

Un autre avantage du statut d’artisan taxi est la possibilité de générer des revenus intéressants. Les artisans taxis ont la possibilité de travailler à leur compte et de fixer eux-mêmes leurs tarifs, tout en respectant les tarifs réglementés. En fonction du nombre de courses effectuées, de la zone géographique dans laquelle ils exercent, et de la période de l’année, les artisans taxis peuvent ainsi générer des revenus confortables.

Le fait d’opter pour le statut de taxi plutôt que le statut de VTC permet de jouir d’une plus grande liberté et de ne pas être dépendant des différentes plates-formes de VTC qui peuvent privilégier certains chauffeurs par rapport à d’autres, notamment en fonction des notes attribuées par les clients.  De plus, les plateformes prennent des commissions sur chaque trajet effectué au titre de la mise en relation effectuée entre le chauffeur et son client. Si la commission varie en fonction de la plateforme utilisée, elle peut toutefois aller jusqu’à 30% du prix de chaque course.

En outre, le statut d’artisan taxi offre une certaine autonomie. Les chauffeurs de taxi peuvent décider de travailler seuls ou en équipe, et sont libres de choisir leur véhicule, sous réserve qu’il soit conforme aux normes en vigueur. L’artisan taxi est également responsable de la maintenance et de l’entretien de son véhicule, ce qui lui permet d’avoir un contrôle total sur son outil de travail.

Les inconvénients de la profession d’artisan taxi

Bien que le statut d’artisan taxi offre de nombreux avantages, il présente également certaines contraintes et certains inconvénients. Tout d’abord, l’acquisition d’une licence de taxi peut être très coûteuse. En effet, il faut souvent investir une somme importante pour obtenir une licence de taxi, ce qui peut être un frein pour les professionnels qui souhaitent se lancer dans cette activité, sans capacité de financement.

De plus, le marché du transport de personnes est très concurrentiel, notamment avec l’émergence des VTC. Les artisans taxis doivent faire face à une forte concurrence, ce qui peut avoir des conséquences sur leur activité. Les chauffeurs VTC proposent souvent des tarifs plus attractifs que les taxis, ce qui peut pousser les clients à privilégier cette solution.

Toutefois, une règlementation est entrée en vigueur pour distinguer la profession de taxi de la profession de VTC. Les chauffeurs VTC ne sont, par exemple, pas autorisés à attendre des clients en étant stationnés. Ils doivent obligatoirement prendre des clients par le biais de l’application de la plateforme pour laquelle ils travaillent.

Enfin, le statut d’artisan taxi comporte certains risques, notamment en termes de sécurité. Les chauffeurs de taxi peuvent être confrontés à des situations dangereuses, notamment en cas de prise en charge de passagers alcoolisés ou agressifs. 

Si vous souhaitez vous lancer dans cette activité, vous devez donc prendre en compte ces éléments pour faire un choix éclairé.

Devenir artisan taxi : comment faire ?

Pour devenir artisan taxi, et exercer cette activité réglementée, il faut remplir un nombre conséquent de conditions listées ci-dessous :

  • Avoir un permis de conduire valide depuis au moins trois ans (2 ans si vous avez fait de la conduite accompagnée).
  • Ne pas avoir d’antécédents judiciaires (avoir un casier judiciaire B2 vierge, c’est-à-dire pas de condamnation pénale).
  • Avoir passé un examen médical auprès d’un médecin agréé pour obtenir un certificat d’aptitude physique approuvant que vous pouvez exercer ce métier. (Votre médecin traitant ne peut pratiquer cet examen).
  • Avoir suivi une formation de prévention et de secours civiques niveau 1 (depuis moins de 2 ans).
  • Obtenir une carte professionnelle (la demande se fait en ligne).
  • Obtenir une licence taxi dite ADS (vous pouvez l’obtenir gratuitement auprès de votre mairie mais au bout d’une attente de parfois plusieurs années ou bien l’acheter).

Enfin, il faut disposer d’un véhicule adapté aux normes et aux critères en vigueur. Il doit notamment être équipé d’un rectangle avec éclairage sur le toit portant la mention « taxi » et d’une plaque visible depuis l’extérieur portant le numéro de votre licence.

Votre véhicule devra également disposer des équipements suivants : un compteur homologué (le taximètre), un terminal de paiement par carte bancaire, et un smartphone avec l’application chauffeur agréé qui est obligatoire depuis décembre 2021. Le véhicule doit également être soumis à une visite technique régulière et à une assurance spécifique.

En conclusion, devenir un artisan taxi indépendant peut offrir une grande liberté et des avantages financiers, mais il est important de comprendre les contraintes et les coûts associés à cette profession. Si vous souhaitez vous lancer dans cette aventure, renseignez-vous bien au préalable afin de remplir les conditions requises pour exercer cette activité.

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu'est-ce qu'un artisan taxi ?
  • Les avantages de la profession
  • Les inconvénients de la profession d'artisan taxi
  • Devenir artisan taxi : comment faire ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
5/5