Introduction

Vous envisagez de créer un Food truck ? Ce type de commerce attire de plus en plus d’entrepreneurs chaque année, pour ses coûts d’investissements réduits, et la flexibilité offerte par le mode d’exercice de l’activité. Nous avons identifié 8 étapes pour créer votre food truck.

Pour vous aider dans votre démarche et vous aider à élaborer votre plan d’action entrepreneurial, notre article vous explique comment créer un food truck étape par étape ! 

Comment créer un food truck

Créer un food truck, comme pour la création de toute activité, nécessite de bien anticiper l’ouverture du commerce, tant sur le plan de la création de l’entreprise en elle-même que sur les prérequis spécifiques à l’ouverture d’un food truck.

1) Le choix du concept

La première étape consiste à choisir le ou les bons concepts demandés/attendus par vos futurs clients. Cela dépend de la zone géographique, de la nature de l’endroit de votre installation, de la concurrence, des habitudes de consommation, de ce que vous savez cuisiner, de la nature de votre projet, …

Cela signifie aussi de choisir une offre que les consommateur attendent : si vous choisissez un concept de qualité, mais pas adapté à la zone géographique dans laquelle vous comptez vous installer, l’exploitation de l’activité peut se révéler compliquée. Par exemple, ouvrir un food truck de raclette/fondue au bord de la mer risque de connaitre moins de succès que le même food truck en région montagnarde.

Pour choisir votre concept, plusieurs éléments peuvent entrer en jeux  : le temps, l’effort, l’argent et les ressources dont vous disposez, mais également vos compétences et vos appétences. Il faut également vérifier la rentabilité des produits que vous allez vendre avant de vous lancer.

En parallèle de la définition du concept, il faut s’assurer que votre offre trouvera son public, autrement dit que vous aurez des clients intéressés par votre offre, dans les emplacements que vous visez. Pour cela, n’hésitez pas à vous rendre dans les endroits visés pour observer les offres de restauration déjà présentes, celles qui fonctionnent bien, celles qui ont un peu plus de mal…

Exemple : 

Les potentiels clients situés dans une zone d’activité de bureaux et de sièges sociaux auront envie de manger quelque chose de sain, de végétalien, de rapide à emporter. Il sera sans doute plus pertinent de proposée de servir des wraps végétaliens, des hamburgers végétaliens ou des hot-dogs végétaliens que des hamburgers frites et des bières.

Il faut bien comprendre ce point dès le départ et vous assurer de la pertinence de votre observation afin de sécuriser votre projet. En effet, si vous lancez votre projet sur une mauvais analyse des besoins, l’installation risque d’être compliquée, et l’énergie et les coûts nécessaires pour ajuster vote offre au marché importantes. C’est pourquoi il est important de bien prendre le temps d’analyser le marché et ses besoins avant de se lancer.

Prenez le temps de valider votre marché, c’est la clé de la réussite.

C’est en fait l’un des principaux problèmes auxquels de nombreux créateur de food truck mais aussi d’autre types d’activités. Peu d’entrepreneurs prennent le temps ou plus simplement savent comment faire une bonne étude de marché, extraire les informations et construire une entreprise à partir de ces informations.

Pour plus d’information vous pouvez lire nos articles sur pourquoi l’étude de marché est indispensable et la validation du potentiel commercial de votre activité.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

2) Le choix de son emplacement

Un emplacement se choisit. Vous ne pouvez pas vous garer n’importe où et attendre. il vous faut obtenir l’autorisation du propriétaire (privé, commune, département, …) mais aussi vous assurer de son potentiel commercial.

Le potentiel commercial d’un emplacement pour food truck dépend à la fois du lieu (zone de chalandise) et des heures d’ouvertures. Vous devez savoir à quel endroit et quand vous devez y être pour être le plus rentable. Les emplacements intéressants varient donc en fonction de différents critères que vous devez prendre en considération. Vous pouvez au début de votre activité tester les différents emplacements à différents créneaux pour connaitre les meilleurs endroits où se positionner. Faites bien attention à noter les chiffres et les observations au fur et à mesure pour faire les meilleurs choix en fonction de vos constatations.

Une fois que votre activité est lancée, et votre clientèle constituée l’emplacement, tant qu’il reste dans le même secteur a moins d’importance.

Les endroits les plus courants pour garer votre Food truck sont souvent :

  • Les quartiers financiers ;
  • Les immeubles de bureaux ;
  • Les parcs ;
  • Les brasseries ;
  • Les zones commerciales ;
  • Les grands événements;
  • les zones pavillonnaires;
  • les zones de forte concentration de population;
  • les zones ou logent ou travaillent les étudiants.

Ce sont tous des endroits où l’on peut voir un afflux de personnes à des heures régulières.

Il faut donc tenir compte de ce que cela coûte d’être à cet endroit, qu’il s’agisse d’un permis ou d’un coût mensuel.

Enfin, la plupart des consommateurs aiment manger au calme. Vérifiez qu’il peuvent se garer facilement, s’installer, s’abriter si nécessaire, se détendre et déguster leur repas. vous pouvez aussi tout miser sur l’emporter.

Certains food trucks optent pour une installation uniquement sur des événements en particuliers, comme dans des foires, des salons, des festivals… Cela peut représenter une bonne option dans la mesure où les prix pratiqués dans ces événements sont un peu plus élevés que la moyenne. De plus, la concurrence est généralement moins forte, l’offre présente sur place étant plus restreinte.

Toutefois, il faut prendre en considération que la location d’emplacements dans ce type d’endroit est également un peu plus onéreuse et que cette activité est soumis à une forte saisonnalité.

Notre article “Quel emplacement pour un food truck ? “ vous renseigne sur la façon de choisir votre emplacement.

3) L’élaboration de votre menu

En concevant votre menu, n’oubliez pas de prendre en considération que vous n’êtes pas un restaurant mais bien un food truck. Soyez attentifs au fait que vos clients n’attendent pas 20 minutes juste pour commander leur repas. Les personnes vont rester debout et risquent de ne pas revenir si ils ne sont pas servis assez rapidement.

En effet, en tant que food truck, vous devez être rapide et pratique. Vous servez de la restauration rapide ! C’est un commerce fondé sur le volume réalisé en peu de temps. La qualité de votre organisation est essentielle. Pensez à disposer les éléments de votre outil de travail de manière pratique. faites des tests et formez vous. Cela peut influencer assez fortement votre chiffre d’affaires.

Une fois votre commerce lancé, regardez les files d’attentes et faites évoluer votre organisation en conséquence. Pensez aussi à limiter le nombre d’articles sur votre menu. Pour deux personnes en cuisines et encaissement, un menu comprenant plus de sept articles peut commencer à être lourd à gérer (entre quatre et sept est souvent considéré comme idéal).

En effet, plus il y a de plats proposés, plus il y aura de gestion à prévoir, tant en terme de préparation, de stockage que de préparation. De plus, même si cela n’est pas toujours vrai, les clients ont tendance à associer un grand choix de plats à une faible qualité, contrairement à des menus avec peu de propositions associés à des plats qualitatifs.

Alors, que faut-il faire ? Il est souvent recommandé de suivre la règle des 80% – 20%, la loi de Pareto. Cela signifie que vous servez 20% de vos produits et que ces 20% représentent 80% de vos ventes. Cernez donc les 20% et vous serez déjà sur la bonne route.

Un autre avantage d’avoir un petit menu est qu’il vous permet d’affiner votre produit et de le perfectionner au fur et à mesure que vous recueillez des commentaires. Cela permet d’améliorer rapidement vos produits, en fonction des retours de vos clients. De plus, il est plus facile de se faire connaitre et de se forger une identité lorsque vous vous concentrez sur quelques produits.

Enfin, cela limite le BFR de votre société et réduit la démarque (souvent pour respect des dates limites de consommation). Cela permet de conserver et maitriser votre trésorerie.

4) La prise en compte des coûts de démarrage

En règle générale, le démarrage d’un food truck nécessite moins de moyens que celui d’un commerce traditionnel. Pour créer son food truck, le coût varie entre trente mille et cent mille euros. Cet écart important s’explique par les dépenses qui peuvent s’accumuler très facilement notamment pour l’achat du camion, son aménagement et son équipement.

Le coût du camion

Il existe plusieurs possibilités pour l’achat d’un food truck.

Vous pouvez soit acheter un camion “classique” tout neuf, soit tout remettre à neuf et tout construire selon vos spécifications particulières. Cela permet de payer un prix moins important pour le camion, mais également l’aménager selon vos besoins et les particularités des plats que vous servirez. Toutefois, transformer un camion “classique” en un food truck demande des compétences spécifiques, et connaitre les nombreuses réglementations s’appliquant aux food-truck. Un accompagnement par des spécialistes est souvent nécessaire.

Vous pouvez aussi acheter un camion entièrement équipé qui dispose de tout le matériel et de l’équipement nécessaire à l’exploitation en food-truck. Cette option est, de fait, plus chère, mais également moins longue et compliquée pour le créateur, dans la mesure où il est déjà assuré que le camion soit fonctionnel. Cela n’empêche pas qu’il y ait encore des aménagements à effectuer en fonction de vos besoins (nombre de frigo, nombre de fours, accessoires de cuisine…). Il peut également être nécessaire, voire recommandé, de vérifier que tous les équipements sont conformes aux réglementations et prêts à l’usage.

Enfin, la troisième option consiste à louer un camion-restaurant existant, c’est l’option la moins onéreuse pour se lancer. Elle offre aussi l’intérêt de gagner en expérience et tester son activité, sans investir des sommes considérables pour se lancer. Ainsi vous pouvez lancer votre concept, et avoir une idée de la rentabilité et de ce qui fonctionne, avant d’acheter votre propre camion. Une fois votre concept lancé, si ce dernier a validé votre offre, il est moins cher de procéder à l’achat de votre propre camion, que vous pourrez amortir par le biais de votre entreprise que de rester en location.

Le coût de l’équipement

Le deuxième coût le plus important est celui de l’équipement de votre camion dans l’hypothèse ou vous avez opté pour un camion “classique” ou que vous rajoutez des équipements sur de l’existant. Il est important d’anticiper les recettes que vous allez élaborer pour n’installer que l’équipement dont vous aurez besoin.

Concernant l’équipement pour votre food-truck il est également possible d’acheter le matériel d’occasion pour réduire les coûts. Attention toutefois, car certains équipements doivent être adaptés aux besoins d’un food truck, notamment en terme de place et de besoins électriques. Il faut vous assurer que les équipements sont adaptés.

Il est également possible d’acheter vos équipements neufs. Certaines entreprises se sont spécialisées dans la transformation et l’équipement de camion pour une exploitation en food truck. Si cette option est souvent plus onéreuse, cela permet de vous assurer que votre camion est équipé de manière optimale, et que les différentes machines sont adaptées aux capacités d’un food truck.

Où acheter l’équipement ?

Il y a aussi des sites web où l’on peut trouver du matériel d’occasion. Vous pouvez trouver des maisons de vente aux enchères où l’on vend des restaurants qui viennent de fermer leurs portes et enfin, on peut louer du matériel et payer mensuellement.

Les coûts à prévoir pour créer un food truck

Au delà des coûts nécessaires à l’équipement de votre camion, créer un food truck implique également un certain nombre de dépenses, à la fois spécifiques au lancement du food truck, mais également inhérentes à la création de toute entreprise.

Parmi les autres coûts spécifiques à l’ouverture d’un food truck : 

  • les dépenses liées au véhicule en lui même : les frais de permis, les frais d’entretien du véhicule, les frais d’habillage du véhicule ;
  • les frais liées à la location des emplacements ;
  • les éventuels coûts de formation pour pouvoir ouvrir un food truck : formation liée à la préparation de repas, formation pour avoir l’autorisation de vendre de l’alcool si besoin ;

Parmi les coûts liés à la création d’une entreprise :

  • les frais liés à la construction d’une identité visuelle ( charte graphique, logo, menus…)
  • les frais de communication, publicité pour vous faire connaitre
  • les frais liés à la création de l’entreprise : publication annonce légale du food truck + frais de transmission du dossier au greffe

Pour en savoir plus, allez consulter notre article sur le fonctionnement et le modèle économique d’un food truck !

5) La situation financière

La cinquième chose à prendre en compte pour votre entreprise de Food truck est la situation financière.

De manière générale, les créateurs d’une entreprise choisissent de ne pas se rémunérer pendant le temps du lancement de l’entreprise. Cela permet de réinvestir l’argent gagné dans l’activité économique pendant un certain temps.

Il est donc nécessaire de prévoir cette absence rémunération pendant une période qui peut être longue avant de créer son entreprise. Il existe en France de nombreuses aides pour aider les créateurs d’entreprise pendant la phase de création et lancement de l’activité. Il est par exemple possible de continuer à percevoir ses allocations chômage pendant un certain temps en parallèle de l’activité.

La question de la rémunérait anticipée, il faut également anticiper la situation financière de votre activité à savoir les investissements nécessaires, la marge à réaliser, le panier moyen, le coût de revient…

Le panier moyen

Le premier chiffre à prendre en compte est votre panier moyen. C’est-à-dire le montant moyen que chaque client va dépenser dans votre food truck. L’objectif est d’augmenter cette valeur autant que possible. Les moyens d’augmenter le panier moyen sont nombreux : vous pouvez par exemple proposer des articles complémentaires à vos ventes principales, comme des boissons, des sauces, des desserts ou des accompagnements supplémentaires.

Le but est d’augmenter le panier moyen avec des articles à forte marge.

La marge

Un deuxième chiffre important à connaître est celui de vos marges. Pour calculer vos marges, vous devez tout d’abord connaître votre coût des marchandises vendues et, vos coûts de main-d’œuvre. Une fois que vous connaissez ces données, vous pourrez accroître votre rentabilité en jouant sur les composants de la marge (achats, prix de vente, main d’oeuvre).

Vous pourrez aussi travailler à limiter les articles qui ne vous rapportent peu d’argent et vous prennent beaucoup de temps à produire. C’est  la principale astuce pour créer un food truck rentable.

Le problème que rencontrent de nombreux entrepreneurs dans les activités alimentaires est qu’ils ne gèrent pas leur food truck comme une entreprise mais comme une passion. Si cuisinier est souvent un métier passion, en tant qu’entrepreneur la maitrise des coûts est une condition indispensable à la réussite de votre activité. Calculer précisément combien vous coûte et vous rapporte chaque produit vendu est donc indispensable.

Dans le calcul des coûts, il faut également prendre en considération le conditionnement et emballage, qui sont des dépenses importantes dans le modèle du food truck, dans la mesure où la grande majorité, voire l’intégralité des produits vendus le seront à emporter.

6) Le choix de l’image de votre marque

L’image de marque est importante pour vous créer une véritable identité, pour que vos clients se souviennent de votre food truck, mais également pour vous différencier des autres food trucks.

L’image de marque se construit par plusieurs biais : les impressions et l’image renvoyée par votre food truck à vos clients sur place, mais également la communication que vous allez effectuer autour de votre activité.

La communication “locale” est façonnée avec le flocage de votre food truck, la propreté de ce dernier, mais également les conditionnements, ou encore le ou les emplacement choisis pour votre food truck. Opter pour un food truck avec des couleurs vives ou un design original peut être une bonne façon de se démarquer autant lorsque votre food truck est positionné à son emplacement que lorsqu’il roule.

Par exemple, si vous avez opté pour un food truck avec un faible impact écologique, avec des produits locaux, végétarien, il faut que l’image de votre food truck renvoie à ce positionnement. Veillez à être cohérent dans l’entièreté de votre activité : un tel food truck ne peut pas servir le clients dans des barquettes en plastique par exemple.

De plus, il est important que la communication et l’image de votre food truck parle et interpelle votre clientèle cible, et suscite un sentiment positif de leur part.

Afin de maximiser vos chances de réussite dans votre projet, il est important de penser la vente de repas comme une expérience globale et pas simplement un repas à emporter. L’expérience client englobe de ce fait la première impression, l’image renvoyée par le food truck, mais également l’accueil des clients, la gestion du temps d’attente, la mise en place d’un programme de fidélité, la relation de proximité… Il existe une multitudes d’actions qu’il est possible de mettre en place pour proposer une expérience client de qualité.

7)  Les licences, permis et autorisations nécessaires

Avant de créer un food truck, vous devez être conscient qu’ouvrir un camion-restaurant nécessite des permis et des licences. Comme toute autre entreprise alimentaire proposant de la nourriture, des formations et agréments sont à obtenir.

Il est nécessaire de disposer des autorisations et formations pour  :

  • la vente de nourriture, notamment les formations d’hygiène et sécurité ;
  • avoir l’autorisation d’ouvrir un commerce ambulant ;
  • l’autorisation d’occupation des emplacements de votre food truck ;
  • la formation nécessaire pour vendre de l’alcool, l’obtention de la licence III ou IV en fonction des produits vendus…

De plus, la réglementation sur les food trucks et les possibilités d’installation est susceptible de varier d’une ville à l’autre. Il est donc important de se renseigner de manière précise et pour chaque emplacement dans lequel vous comptez vous installer.

Pour en savoir plus, n’hésitez pas à aller consulter notre article sur la réglementation relative aux food trucks !

8) Le marketing de votre Food truck

La première chose à faire pour démarrer votre activité de food truck est d’établir votre stratégie marketing. On appelle cette phase le “Go to market”.

Comment allez-vous faire connaître votre Food truck auprès de vos clients cibles ? Il existe de nombreuses stratégies de marketing différentes. Aujourd’hui, le marketing numérique dans le domaine de nourriture est devenu très important.En effet, selon une étude, plus de 80 % des personnes qui vont manger dans un restaurant font leurs recherches en ligne.

Créer un site web pour votre Food truck

Le principal canal numérique marketing est votre site web. De nombreuses personnes décident de manger à l’extérieur commencent par consulter les sites web des restaurants qui les intéressent. Par ailleurs, de plus en plus de clients passent leur commande en ligne, sur le site du restaurant. Ainsi, si vous envisagez de créer un site web, il ne suffit pas d’avoir des photos en ligne. Il faut offrir la possibilité de passer une commande sur votre site web. Cela permet d’anticiper les commandes, mais également d’élargir votre clientèle.

Afin d’augmenter la visibilité de votre site internet, il est essentiel de travailler sur une stratégie de référencement (SEO ou SEA).

Votre site internet est souvent le premier contact entre vos clients et votre entreprise. Ce dernier doit refléter comme votre food truck votre proposition de valeur, et votre différenciation avec les autres food trucks.

Il est essentiel également que votre site web soit toujours à jour des informations : si votre menu change régulièrement n’oubliez pas de le mettre à jour sur votre site pour éviter que vos clients ne viennent pour manger un plat n’étant plus proposé. De la même manière, si vous changez d’emplacement régulièrement, pensez à mettre les différentes localisations où vos clients peuvent vous trouver en fonction du jour de la semaine.

Les réseaux sociaux

Les réseaux sociaux représentent le deuxième canal numérique à connaître et exploiter. En effet, de nombreux consommateurs se renseignent par le biais des réseaux sociaux, et par le biais des images postées en ligne.

En fonction de votre cible, il vous revient d’évaluer le temps et l’énergie consacrée au développement des réseaux sociaux. Par exemple, si vous vous établissez dans un quartier d’affaire, la stratégie réseaux sociaux sera probablement moins importante que si vous vous installez dans un quartier plutôt festif, où les consommateur apprécient sortir.

Les réseaux sociaux sont également un moyen de créer des points de contact avec vos clients. En effet, les réseaux sociaux favorisent l’échange avec les clients, cela permet d’avoir des retours directs de ces derniers. Enfin, bénéficier de réseaux sociaux permet aux clients de votre activité de vous tagguer sur leurs propres publications : cela permet de bénéficier d’une visibilité gratuite, et bénéfique.

Pour vos clients fidèles ,n’hésitez pas à leur offrir une carte de fidélité qui leur permettra de les encourager à venir plus fréquemment afin d’en bénéficier.

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
Sommaire
  • 1) Le choix du concept
  • 2) Le choix de son emplacement
  • 3) L’élaboration de votre menu
  • 4) La prise en compte des coûts de démarrage
  • 5) La situation financière
  • 6) Le choix de l’image de votre marque
  • 7)  Les licences, permis et autorisations nécessaires
  • 8) Le marketing de votre Food truck
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5