Economie circulaire : Définition, principes et enjeux

Par Laurent Dufour, le 05/11/2021

Le principe de l’économie circulaire est né suite au constat de l’impact négatif que l’utilisation linéaire des ressources naturelles a sur l’environnement.

La préservation de l’environnement est au cœur des réflexions actuelles, car les ressources mondiales s’épuisent. Les conséquences de cet épuisement s’observent sur les coûts des ressources et également dans tout l’écosystème planétaire (climat, faune, flore, etc.).

qu'est-ce que l'économie circulaire

Pour améliorer la situation et si possible l’inverser, un changement profond des méthodes de conception s’impose. Les habitudes de consommation doivent être également revues. Pour encadrer ce paradigme, l’implication des législateurs est capitale.

C’est dans ce cadre qu’intervient l’économie circulaire dont les principes et les enjeux sont présentés dans cet article. Créer une entreprise en économie circulaire ou modifier son modèle économique pour qu’il soit plus respectueux de l’environnement en utilisant le recyclage par exemple ou en limitant les transports est un enjeu majeur pour notre économie et la préservation de notre planète.

Qu’est-ce que l’économie circulaire ?

L’économie de type circulaire est un concept qui consiste à limiter le gaspillage des ressources naturelles et à améliorer l’impact des systèmes économiques sur l’environnement.

Selon les Nations-Unies, l’économie circulaire est « un système de production, d’échanges et de partage. Elle permet le progrès social, la préservation du capital naturel et le développement économique tel que défini par la commission de Brundtland ».

Apparu dans les années 1970, ce modèle économique gagne désormais en pertinence auprès des grandes nations du monde entier. Cela se comprend au vu des conséquences actuelles du réchauffement climatique (inondations, incendies, etc.).

Quelles sont les différences entre l’économie circulaire et l’économie linéaire ?

L’économie circulaire s’oppose diamétralement au concept de l’économie linéaire. Cette dernière promeut un usage unique des matières premières. Son mode opérationnel consiste donc à :

  • Extraire ;
  • Utiliser ;
  • Jeter.

Par contre, le modèle circulaire préconise une philosophie d’utilisation, de réutilisation et de recyclage des ressources. Dans ce système, la notion de déchet n’existe pas. Tout produit issu de la chaîne de production peut être valorisé.

Ainsi, les productions industrielles se font sans pour autant que les ressources naturelles et les sources d’énergies non-renouvelables ne soient gaspillées.

Il faut également noter que l’économie linéaire ne tient pas compte des conséquences que la production industrielle classique a sur l’environnement.

Le modèle circulaire quant à lui, repose essentiellement sur un fonctionnement bénéfique au bien-être environnemental et humain en luttant contre les émissions des gaz à effet de serre.

Comment fonctionne l’économie circulaire ?

Le fonctionnement de l’économie de type circulaire, s’articule autour de trois domaines d’actions à savoir :

  • L’écoconception des produits et de leurs procédés de fabrication ;
  • La consommation écoresponsable de ces produits ;
  • La gestion des déchets à travers le recyclage.

Ces trois domaines d’actions constituent un cycle opérationnel où les étapes se suivent de manière logique et répétitive.

Ces diverses actions s’exécutent sur la base de principes fondamentaux.

Les 07 piliers fondamentaux de l’économie circulaire

L’économie circulaire repose sur 7 principes fondamentaux que sont :

  • L’approvisionnement durable (extraction, exploitation et achat durables de ressources naturelles) ;
  • L’écoconception des produits (modèle de production minimisant les impacts environnementaux) ;
  • L’engagement écologique industriel et territorial (optimisation des ressources sur un territoire d’un commun accord entre les industriels et les autorités) ;
  • L’écologie de la fonctionnalité (vente des services liés aux produits et non des produits eux-mêmes) ;
  • La consommation responsable à toutes les phases de vie des produits ;
  • L’allongement de la durée d’usage des produits ;
  • Le recyclage des matières issues des produits usés.

Quels sont les principaux acteurs de l’économie circulaire ?

Pour protéger l’environnement et assurer la pérennité des ressources naturelles, l’économie circulaire ne peut s’opérer sans le concours de certains acteurs.

L’ADEME

L’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME) est une structure française experte en matière de conseil dans les domaines environnemental, énergétique et politique. Ses services sont adressés aux collectivités, aux entreprises et aux citoyens.

Elle promeut l’émergence d’un système économique plus écoresponsable en proposant le financement de plusieurs projets respectueux de l’environnement.

Les entreprises écoresponsables

Celles-ci sont de précieux alliés du modèle économique circulaire en raison de leur engagement écologique.

Grâce à une prise de conscience de leur devoir écologique vis-à-vis de la planète, de plus en plus d’entreprises adoptent les principes de l’économie circulaire afin d’assainir l’impact de leurs sociétés sur l’environnement.

Le pouvoir législatif

L’élection de lois promotrices de l’économie de type circulaire permet à cette dernière de se répandre et de s’imposer au sein des habitudes des sociétés, mais aussi des particuliers.

L’une des plus importantes lois élues dans ce cadre est la loi du 18 août 2015, relative à la transition énergétique pour la croissance verte.

Les consommateurs

Les consommateurs sont eux aussi sont des acteurs majeurs de l’écologie circulaire. Grâce à de petits gestes quotidiens, ils ont un impact non-négligeable. En voici quelques-uns :

  • La réduction des déchets ménagers ;
  • Le recyclage des déchets ;
  • La réduction du gaspillage (alimentaire, énergétique, etc.) ;
  • La réutilisation d’objets en fin de vie pour un usage autre que celui initial ;
  • La réduction du volume de déchets mis en décharge.

L’Union Européenne

Elle intervient considérablement dans le financement de projets conçus autour de sujets d’intérêt mondial tels que l’efficacité énergétique, l’économie circulaire et la gestion des déchets.

Les entreprises ayant les projets les plus pertinents fusionnent pour implémenter leur vision commune avec l’assistance et le soutien financier de l’Union Européenne.

Pourquoi les nations devraient-elles adopter l’économie circulaire ?

Selon des rapports fournis par l’OCDE (Organisation de Coopération et de Développement Economique), 60 milliards de tonnes de ressources naturelles ont été consommées par l’économie mondiale en 2007. Il s’agit d’une consommation qui est de 65% supérieure à celle de 1980.

Si les Etats ne changent pas de modèle économique, la consommation mondiale en ressources naturelles atteindra 150 milliards de tonnes en 2050. Certaines nations en manqueront et celles qui y auront accès paieront beaucoup trop cher pour les exploiter.

Afin d’éviter un scénario aussi désastreux, les Etats du monde ont tout intérêt à adopter l’économie de type circulaire.

Il est également bénéfique pour les entreprises de pratiquer un modèle économique circulaire. En effet, elle permet d’économiser leurs ressources et d’accroître leur productivité.

En Europe par exemple, une économie annuelle nette minimale de 380 milliards de dollars en matières premières peut être réalisée grâce au système économique circulaire.

Il faut aussi noter que ce système génère entre 100 000 et 200 000 emplois par an. Cela s’explique par le fait que l’économie circulaire offre plusieurs possibilités d’exploitation des ressources et nécessite donc davantage de main-d’œuvre.

Que retenir ?

En conclusion, on peut retenir que le modèle économique circulaire est un système inclusif dont la réussite repose sur le concours de toutes les couches de la chaîne de consommation : consommateurs, industriels, législateurs.

Pour que l’économie circulaire soit une réalité, il faut veiller à utiliser durablement, réemployer, réparer, réutiliser et recycler des objets conçus par des entreprises écoresponsables.

Intéressé par l’économie circulaire ? N’hésitez pas à retrouver notre article sur les 15 idées de création d’entreprise sur l’économie circulaire !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.