Introduction

L’économie sociale et solidaire (ESS) est un modèle économique qui vise à concilier activité économique, utilité sociale et solidarité. L’ESS promeut des valeurs de démocratie, d’équité et de développement durable dans ses pratiques économiques.

Découvrez comment l’économie sociale et solidaire prend vie à travers des exemples de projets concrets, porteurs de valeurs et d’impact positif sur la société.

Exemple de projet ESS

Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?

L’économie sociale et solidaire (ESS) regroupe diverses entités telles que les coopératives, les mutuelles, les associations et les fondations, qui opèrent sur la base de la solidarité et de l’utilité sociale.

Ces entreprises mettent en place des structures de gouvernance démocratiques et participatives, et elles orientent strictement leurs bénéfices vers la réinjection dans leurs activités, excluant ainsi toute recherche de profit individuel.

De plus, elles peuvent bénéficier de financements publics en complément de leurs ressources financières.

Les principes de projet ESS

Les projets d’ESS sont guidés par des principes fondamentaux qui orientent leur action et leur gouvernance. Ces principes garantissent que les exemples de projets de l’ESS contribuent de manière effective au bien-être collectif tout en respectant les valeurs éthiques et sociales.

Certaines entreprises relevant de l’économie sociale et solidaire (ESS) s’engagent dans une utilité sociale définie par l’article 2 de la loi de 2014 qui encadre ce domaine.

Ces entreprises, axées sur l’utilité sociale :

  • Ont un projet social ou environnemental qui se manifeste à travers leurs activités, leur personnel ou leurs clients et bénéficiaires ;
  • Visent à générer une valeur sociale à travers leur impact sur leur environnement étendu, incluant leurs parties prenantes internes (employés, bénévoles, volontaires) et externes (usagers, clients), ainsi que la société dans son ensemble.

Elles évaluent leur performance notamment par les impacts sociaux et environnementaux qu’elles produisent, c’est-à-dire les conséquences et les changements attribuables à leurs actions.

Les entreprises de l’ESS axées sur l’utilité sociale mobilisent l’innovation sociale pour atteindre leurs objectifs. Elles proposent des solutions novatrices à des besoins sociaux émergents ou insuffisamment adressés, en collaboration avec les parties prenantes concernées, dans le contexte local, marché et politiques publiques compris.

En répondant à des besoins socio-économiques et environnementaux insuffisamment comblés localement, ces entreprises renforcent leur ancrage territorial et jouent un rôle essentiel dans le développement local. Leur approche novatrice et résiliente leur permet d’apporter des réponses adaptées aux défis spécifiques d’un territoire et de ses acteurs.

15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

A partir de
299€ 


5 sur 20 avis

Exemples de projet ESS

L’économie sociale et solidaire (ESS) englobe une diversité d’initiatives entrepreneuriales qui intègrent des objectifs sociaux, environnementaux et solidaires dans leur modèle économique.

Parmi ces initiatives, on trouve :

  • Coopératives de consommation : favorisent l’accès à des produits durables et équitables.
  • Jardins partagés : encouragent la production locale et le lien social.
  • Entreprises d’insertion par l’activité économique
  • Structures d’accueil pour personnes en situation de précarité
  • Éco-villages : promeuvent un mode de vie respectueux de l’environnement.
  • Banques éthiques : orientent leurs investissements vers des projets à impact social et environnemental positif.
  • Plateformes de financement participatif dédiées à l’ESS : permettent de mobiliser des ressources pour des projets solidaires.

Exemple de financement d’un projet ESS

Il existe plusieurs manières de financer l’ESS.

Le premier type ce sont les prêts : les prêts accordés aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) suivent un processus d’analyse similaire à celui des entreprises classiques, des coopératives ou des entreprises à vocation sociale. Cependant, des produits financiers spécifiques sont adaptés aux associations, aux fondations ou aux mutuelles.

L’accompagnement par des réseaux spécialisés ou généralistes, ainsi que l’obtention de prêts d’honneur ou de subventions, jouent un rôle crucial en instaurant un climat de confiance et en favorisant un effet de levier pour obtenir des financements complémentaires.

Voici quelques-uns des principaux organismes de financement :

  • France Active : qui accompagne et octroie des prêts solidaires aux entrepreneurs engagés.
  • La Nef : une société coopérative de finances solidaires, agréée ESUS (Entreprise Solidaire d’Utilité Sociale), qui collecte l’épargne de ses clients et la mobilise pour des activités à vocation écologique, sociale et culturelle.
  • Le Crédit Coopératif : une banque coopérative du réseau BPCE, qui soutient les structures de l’ESS et les aide à développer leurs projets.
  • Caisse d’Épargne : un réseau coopératif qui accompagne plus de 900 structures de l’ESS et dispose d’une agence spécialisée ainsi que de chargés d’affaires formés aux enjeux spécifiques de ce secteur.
  • L’Adie : qui permet aux porteurs de projets exclus du système bancaire traditionnel de démarrer et de développer leurs activités.
  • Réseau Entreprendre : qui accorde des prêts d’honneur aux entrepreneurs créateurs d’emplois locaux et propose un programme “Impact+” pour ceux désireux de renforcer leur impact social.
  • Initiative France : qui aide les entrepreneurs à renforcer leurs fonds propres grâce à des prêts d’honneur et propose des dispositifs spécifiques pour les entreprises remarquables.
  • Banque des Territoires : un acteur public qui accompagne les acteurs territoriaux et les entreprises à forte utilité sociale dans la réalisation de leurs projets, soit par des investissements directs soit par le soutien à des fonds et outils financiers.
  • Le crowdlending : qui finance divers projets, notamment ceux ayant un impact environnemental.

Il peut également y avoir des dons et des subventions. Les dons et subventions aux entreprises de l’économie sociale et solidaire (ESS) peuvent provenir de diverses sources, notamment des plateformes de financement participatif, également appelées crowdfunding, où les particuliers peuvent contribuer à des projets qui leur tiennent à cœur ou dans une perspective de revenu. Certaines de ces plateformes sont entièrement axées sur l’ESS.

Enfin, cette finance solidaire peut être sous forme des apporteurs de fonds propre. Les apporteurs de fonds propres jouent un rôle essentiel dans le soutien aux projets de l’économie sociale et solidaire (ESS) en fournissant des ressources financières stables sur une période définie. Ces fonds permettent aux structures de l’ESS de financer des investissements ou de couvrir leurs besoins en fonds de roulement.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu’est-ce que l’économie sociale et solidaire ?
  • Les principes de projet ESS
  • Exemples de projet ESS
  • Exemple de financement d'un projet ESS
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5