Gestion et Comptabilité d’entreprise » Le suivi juridique de l’entreprise » Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

par | 2 commentaires

Moment fort de la vie entrepreneuriale, l’assemblée générale désigne la réunion des actionnaires (ou associés) et des dirigeants d’une entreprise ayant pour objectif la prise de décisions.

Gestion et Comptabilité : les outils

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

Il existe deux types d’assemblées générales : l’assemblée générale ordinaire et l’assemblée générale extraordinaire, chacune porteuse de finalités distinctes.

Nous vous proposons de vous aider à mieux appréhender ce que recouvre cette notion d’assemblée générale.

L’assemblée générale ordinaire

L’assemblée générale ordinaire vise à prendre les décisions courantes quant à la gestion de l’entreprise.

La date de l’assemblée générale ordinaire

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?L’assemblée générale ordinaire doit se tenir au moins une fois par an.

L’assemblée générale doit avoir lieu dans les six mois de la clôture de l’exercice comptable de l’entreprise.

Les modalités de convocation de l’assemblée générale ordinaire

L’assemblée générale ordinaire est convoquée à l’initiative du dirigeant. Lorsque ce dernier est inerte, le commissaire aux comptes ou encore le mandataire peuvent décider de procéder à la convocation.

Remarque :

Lorsque l’entreprise est en liquidation judiciaire , le dirigeant est dessaisi de ses fonctions. Le liquidateur a donc pour mission de procéder à la convocation.

Les différents actionnaires ou associés de l’entreprise doivent faire l’objet d’une convocation par lettre envoyée avec accusé de réception ou par remise en main propre contre décharge. Le délai légal entre la convocation et la date de l’assemblée générale diffère selon le type de société. Les statuts peuvent préciser leurs propres délais.

Exemple :

Un délai légal de 15 jours doit être respecté pour les SARL et les SNC

La convocation doit contenir l’ordre du jour (questions qui seront débattues) pour que les associés et actionnaires puissent préparer leurs réponses. Elle doit aussi préciser la date, l’heure et le lieu de la tenue de l’AG. Certains documents devront, par ailleurs, leur être communiqués

Exemple :

L’article L223-26 du code de commerce impose l’envoi des documents sociaux et du rapport du commissaire aux comptes pour les SARL.

Conseil LBdD :
Le dirigeant doit toujours veiller à bien respecter les modalités de convocation de l’assemblée générale. En effet, des carences dans la convocation des associés peuvent avoir pour conséquence la nullité de l’assemblée générale.

Les questions abordées dans le cadre d’une assemblée générale ordinaire

Différentes questions peuvent être abordées dans le cadre d’une assemblée générale ordinaire.

L’approbation des comptes

Les associés et les actionnaires disposent du pouvoir d’accepter ou de rejet les comptes annuels de l’entreprise.

Remarque :

Un grand nombre de sociétés commerciales (SARL, SAS, SNC, SA…) doivent procéder au dépôt des comptes annuels au greffe du tribunal de commerce et doivent donc déposer le PV d’approbation des comptes.

L’affectation du résultat

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?Une fois l’acceptation des comptes entérinée, les actionnaires ou les associés peuvent prendre la décision d’affecter tout ou partie du résultat en dividendes. Ils peuvent également décider d’affecter le résultat en réserve ou en report à nouveau.

L’approbation des conventions réglementées

Pour rappel, une convention réglementée est une convention spéciale qui, en raison de sa particularité, doit être approuvée par les associés ou actionnaires. Ces conventions doivent donc être soumises à l’assemblée générale ordinaire.

La rémunération du dirigeant / Le changement de dirigeant

Les statuts posent souvent le principe d’une rémunération non chiffrée pour le dirigeant. Les modalités de cette rémunération devront être débattues en assemblée générale. Un changement de dirigeant peut également être abordé dans le cadre d’une AGO.

La nomination du commissaire aux comptes

Il revient aux actionnaires et aux associés de nommer le commissaire aux comptes. Ce pouvoir est le corolaire de l’approbation des comptes basée sur la confiance.

Remarque :

Les règles légales de quorum (nombre minimum d’associés et nombre de voix nécessaires pour qu’une résolution soit adoptée) dépendent de la forme sociale de l’entreprise. Le dirigeant peut, sous certaines conditions, déroger à ces règles dans les statuts.

Le procès verbal d’assemblée générale

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?La rédaction du procès verbal d’assemblée générale revêt un aspect capital. En effet, ce document servira de preuve pour toutes les décisions qui ont pu être prises durant la réunion.

Le PV doit donc faire l’objet d’une rédaction minutieuse (date et lieu de réunion, associés présents, résolutions adoptées, résultat des votes…) et devra être paraphé et signé par les associés.

L’assemblée générale extraordinaire

Comme son nom l’indique, l’assemblée générale extraordinaire vise à débattre de questions qui ne revêtent pas un aspect courant pour l’entreprise.

La date et modalités de convocation

Les associés ou actionnaires doivent être convoqués au moins 21 jours avant la tenue de l’assemblée. Les modalités de convocation sont semblables à celles de l’AGO (LRAR, remise en main propre, précisions quant aux questions abordées…).

Le dirigeant doit toujours se référer aux statuts pour examiner les règles propres à l’entreprise concernant les AGO (quorums, délais…).

Les questions abordées dans le cadre d’une assemblée générale extraordinaire

De manière générale, l’AGO doit être convoquée lorsqu’une question ne se réfère par à la gestion courante de l’entreprise. Il peut s’agir (liste non exhaustive) :

  • D’une augmentation ou d’une réduction de capital ;
  • D’un transfert du siège social ;
  • D’une dissolution (ou prolongation) de l’entreprise ;
  • D’un changement de forme sociale ;
  • D’une scission ou d’une fusion ;
  • D’une modification dans le calcul de la répartition des bénéfices futurs

De la même manière que pour l’assemblée générale ordinaire, un PV relatant les décisions prises devra être rédigé.

Conseil LBdD :
Lorsque le dirigeant ne sait pas s’il doit porter la question dans le cadre d’une AGO ou d’une AGE, ce dernier peut se référer au critère de la modification des statuts.
En effet, très souvent, les décisions qui emportent modification des statuts de l’entreprise doivent faire l’objet d’une AGE. Ce critère apparaît donc opportun pour remédier aux hésitations du dirigeant. Ce dernier veillera, par ailleurs, à accomplir les différentes formalités de publicité légale lorsque les statuts auront été modifiés.

Conclusion

L’assemblée générale, quelle qu’elle soit, doit toujours faire l’objet d’une importante préparation en amont dans l’optique de respecter les différentes règles légales. Il convient également de toujours se référer aux règles statutaires afin de ne pas léser les intérêts des associés ou des actionnaires.

Des lacunes dans la tenue des assemblées générales peuvent synonymes d’insécurité juridique pour l’entreprise, il convient donc d’aborder la question des assemblées générales avec la plus grande prudence.

Dans ce domaine comme dans de nombreux autres, votre expert comptable peut vous accompagner. Ils peuvent même vous accompagner pour présenter les comptes lors de l’assemblée générale.

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

Newsletter

Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

2 Commentaires

  1. Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

    Bonjour
    Je suis associé dans une Sarl et dans une SCI. Les relations sont conflictuelles. J’ai été convoqué à l’assemblée générale de ces deux sociétés pour le 29 juin 2017. Je n’y ai pas participé mais j’ai posé des questions écrites au gérant auxquelles je lui ai demandé de répondre par écrit au cours de l’assemblée générale ordinaire. Je n’ai toujours pas reçu le compte rendu d’AGO. Ni celui de la Sarl, ni celui de la SCI.
    Puis je exiger d’obtenir le compte rendu d’AGO et sous quel délai doit-il m’être adressé ?
    Le législateur a t-il prévu un délai obligatoire entre la tenue de l’AGO et l’envoi du compte rendu aux associés ?
    D’avance merci pour votre réponse.

    Réponse
    • Fiche pratique : qu’est ce qu’une assemblée générale ?

      Bonjour,

      Les comptes rendus d’AGO doivent vous être communiqués. Par ailleurs vous pouvez consulter les comptes de l’entreprise (bilan compte de résultat, annexes), ceux*-ci doivent vous être mis à disposition au siège de l’entreprise et vous avez le droit d’en faire des copies.
      Lorsque les relations de compliquent il est souvent nécessaire de passer par un conseil adapté qui saura exiger d’obtenir les éléments sans pour autant envenimer la situation.

      Si vous être un peu perdu n’hésitez pas à nous contacter via notre page contact afin qu’on puisse voir comment nous pouvons vous aider : https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact

      Cordialement
      L’équipe création d’entreprise LBdD

      Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click here to get this post in PDF

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.