Sélectionner une page

Le bilan prévisionnel est un tableau financier intéressant à construire et à étudier pour chacun de ses utilisateurs (créateur d’entreprise, organismes financiers, investisseurs, etc.).
Ce document financier donne une vision globale sur la situation prévisionnelle de l’entreprise.

Créer son entreprise - Choisir son statut juridique  : les outils

Comment lire un bilan prévisionnel ?

Grâce à ce document synthétique, l’entrepreneur dispose d’une estimation de la répartition du patrimoine de l’entreprise à une date donnée (sa structure financière, sa politique d’investissement, son besoin en fonds de roulement, etc.).

Néanmoins, il est nécessaire d’en comprendre la composition si on veut pouvoir tirer l’ensemble des enseignements qu’il peut nous révéler. Cet article vous explique de manière simple, ce qu’est un bilan prévisionnel, quelles sont ses composantes et quelles informations intéressantes il est possible d’en tirer.

Qu’est-ce qu’un bilan comptable prévisionnel ?

Présentation du bilan prévisionnel

Comment lire un bilan prévisionnel ?Le bilan prévisionnel, est un bilan comptable établit à partir des estimations économiques retenues par le créateur d’entreprise afin de donner une vision de la santé de sa future entreprise à un instant « t » se trouvant dans le futur.

C’est donc un document de synthèse qui donne une estimation du patrimoine à venir de l’entreprise en création. Avec le compte de résultat prévisionnel, le plan de trésorerie prévisionnel et le plan d’investissement, et l’étude de rentabilité, ils forment le prévisionnel financier du business plan.

Comment est obtenu le bilan prévisionnel ?

Le prévisionnel financier est établi grâce aux prévisions d’activités d’échanges commerciaux, fiscaux et sociaux entrées dans le compte de résultat prévisionnel.

Lorsque le porteur de projet prévoit une activité à venir avec des commandes et des ventes comportant des délais de paiements, des charges salariales, des taxes et impôts, des investissements avec des amortissements, il anticipe un modèle économique. La prévision des flux financiers à venir et le suivi comptable dans un logiciel prévu à cet effet de la future activité permettent de se faire une idée sur la santé financière qu’aura l’entreprise à une date « t » si les hypothèses retenues se réalisent.

En résumé :

Faire un prévisionnel financier consiste à évaluer ce que serait la situation financière de l’entreprise en tenant compte des hypothèses retenues par le créateur et à établir les documents comptables de synthèse que sont le compte de résultat prévisionnel et le bilan prévisionnel.

Les annexes n’étant pour ainsi dire jamais utilisées sauf cas particulier.

A quoi ressemble un bilan prévisionnel ?

Concrètement, le bilan prévisionnel se présente sous la forme d’un tableau financier qui sépare en deux parties ce que possèdera l’entreprise (son actif : la partie gauche) et ce qu’elle devra payer (son passif : partie droite). Le bilan est toujours équilibré, son actif doit être égal à son passif.

Comment lire un bilan prévisionnel ?Comment lire et interpréter l’actif du bilan prévisionnel ?

Présentation de l’actif

Comment lire un bilan prévisionnel ?L’actif du bilan prévisionnel en N+3 représente ce que possédera l’entreprise (c’est-à-dire son patrimoine), 3 ans après sa création. Les éléments constituant le patrimoine de l’entreprise sont classés par ordre de liquidité décroissante, rappelons que la liquidité c’est la capacité d’un bien ou d’un droit de se convertir en argent disponible rapidement. On distingue l’actif immobilisé, les stocks, les créances d’exploitation/hors exploitation, les disponibilités, et les comptes de régularisation.

La contrepartie financière des composantes du bilan actif est divisée en quatre colonnes :

  • Le montant brut : corresponds à la valeur historique des éléments constituant l’actif (principe du coût historique du PCG).
  • Le montant des amortissements et des provisions : amortissement (perte de valeur comptable à cause de l’usure et du vieillissement des immobilisations par exemple), provisions (constatation et anticipation d’une perte de valeur future ; sinistre, créance douteuse, etc.).
  • Le montant net (N+3) :  le montant net de l’actif s’obtient par différence entre la colonne des valeurs brutes et la colonne d’amortissement et provisions.
  • Le montant net (N+2) : corresponds à la valeur nette du patrimoine de l’entreprise de l’année précédente.

Ci-dessous un exemple du bilan actif :

Comment lire un bilan prévisionnel ?Les composantes du bilan actif

  • L’actif immobilisé: ce sont les investissements réalisés par l’entreprise dont l’intention et de créer de la valeur sur le long terme, ils viennent en tête de liste, car ils sont les moins liquides. On distingue : les immobilisations incorporelles, les immobilisations corporelles et les immobilisations financières.
  • L’actif circulant : reprend les éléments destinés à être tourné au cours du cycle d’exploitation de l’entreprise pour générer une valeur à très court terme, on distingue :
  • Les stocks et encours : représentent les biens ou services stockés et pas encore vendus ou utilisés par l’entreprise.
  • Les créances d’exploitation: c’est les sommes non encore réglées par les clients à la suite de leur achat (marchandises, produits ou services).
  • Les valeurs mobilières de placement (VMP) : représente les placements financiers à court terme effectués par l’entreprise pour réaliser des plus-values rapides.
  • Les disponibilités : c’est l’argent immédiatement disponible en banque, en CCP ou en caisse, ils sont en bas de liste, car ce sont les plus liquides.

 

« Le degré de liquidité des stocks et des créances dépend principalement du délai de paiement client et de la rotation stock. »

 

  • Les comptes de régularisation actif : ce sont des charges comptabilisées pendant l’exercice, mais qui concernent un exercice ultérieur, ces charges sont inscrites en bas du bilan actif pour satisfaire au principe de l’indépendance des exercices

Comment lire et interpréter le passif du bilan prévisionnel ?

Présentation du passif

Comment lire un bilan prévisionnel ?Le passif du bilan prévisionnel représente l’ensemble des ressources dont l’entreprise devrait disposer à la date « t » à venir.

On distingue : les capitaux propres, les provisions pour risques et charges, les dettes, les comptes de régularisation passif. Les composantes du bilan passif sont classées par ordre d’exigibilité croissante, rappelons que l’exigibilité se définit comme le droit d’un créancier à demander le paiement de sa créance immédiatement.

La contrepartie financière, des composantes du bilan passif est divisée en deux colonnes :

  • Net (N.) : le montant net des composantes de passif l’année du prévisionnel (par exemple 3 ans après la création)
  • Net (N-1) : le montant net des composantes de passif de l’année précédente (dans notre exemple, 2 ans après la création);

Ci-dessous un exemple du bilan passif :

Comment lire un bilan prévisionnel ?Les composantes du bilan passif

  • Les capitaux propres : ce sont des ressources affectées à l’entreprise d’une manière durable par ses propriétaires ou par ses associés.
  • Les provisions pour risques et charges : sont constituées par l’entreprise pour faire face à un risque improbable (litige avec un client ou un fournisseur, etc.) et/ou à une éventuelle charge (une réparation importante, etc.).
  • Les dettes : ce sont les sommes que l’entreprise doit rembourser aux tiers, elles sont classées par degré d’exigibilité croissante (le degré d’exigibilité est mentionné en bas du bilan passif), on distingue :
  • Les dettes financières : les sommes dus aux organismes financiers, dont les concours bancaires;
  • Dettes d’exploitation ; les sommes dus aux fournisseurs, ainsi qu’aux organismes sociaux, etc.
  • Dettes diverses : dettes qui ne sont ni d’exploitation, ni à caractères financiers (dettes sur immobilisations, impôt sur les sociétés, et autres dettes).
  • Les comptes de régularisation passif : ils sont constitués principalement par les produits constatés d’avance et les écarts de conversion passif

Remarque :

Pour compléter sa compréhension du bilan prévisionnel, il est important de procéder à l’analyse de son équilibre (masse du bilan, fonds de roulement, besoin en fonds de roulement et trésorerie nette).

Il est également possible de l’analyser par la méthode des ratios (ratio de rentabilité, ratio d’endettement, ratio de gestion, etc.).

A quoi le bilan prévisionnel sert-il ?

Le bilan prévisionnel permet de simuler l’état patrimonial de la société en création après quelques mois d’activité. Une étude financière basée sur ce bilan permet d’imaginer l’évolution probable des équilibres financiers, de se faire une idée sur la viabilité financière du projet grâce à l’étude financière et à certains indicateurs tels que le BFR, la CAF, …

C’est une étape indispensable qui peut apportée de nombreuses informations à l’entrepreneur et à son partenaire pour assurer la viabilité du projet.

Réaliser un prévisionnel financier complet (bilan prévisionnel, compte de résultat prévisionnel, trésorerie prévisionnel, plan d’investissement prévisionnel) permet bien souvent d’ajuster et de justifier les financements auprès des investisseurs. Au vu de l’importance qu’il revêt, il est conseiller de le faire faire, ou tout au moins le faire valider, création par un expert-comptable.

 

Comment lire un bilan prévisionnel ?
Comment lire un bilan prévisionnel ?

Newsletter

Comment lire un bilan prévisionnel ?

0 commentaires

Télécharger le PDF
Please wait...