Introduction

Le prototypage en Design Thinking est la quatrième étape du process.

C’est une étape essentielle du processus de conception centrée sur l’humain, visant à développer des produits ou services innovants répondant à des besoins fondamentaux et réalisables sur le plan technique.

faire un prototype

Le prototypage consiste à créer une version précoce, abordable et à petite échelle du produit ou service envisagé afin de révéler tout problème potentiel avec le design actuel. Cela permet aux concepteurs de concrétiser leurs idées, de tester la faisabilité du concept et d’obtenir les réactions d’un échantillon d’utilisateurs.

Les 5 étapes du design thinking

La phase de prototypage est la 4ième étape du processus de Design Thing qui en compte 5 au total :

Pourquoi prototyper ?

En Design Thinking, le prototype est un modèle préliminaire et réduit d’un produit ou d’un service, conçu pour donner vie à une idée et tester sa faisabilité.

Lorsqu’un entrepreneur souhaite comprendre comment les utilisateurs interagissent avec un produit, il utilise des prototypes simples et réduits pour observer, enregistrer et évaluer les performances et les réactions des utilisateurs.

Les prototypes permettent créateurs innovants de tester leurs idées rapidement et à moindre coût, évitant ainsi des erreurs coûteuses. Ils sont conçus de manière concrète plutôt que sous forme d’idées abstraites.

Tim Brown, CEO de la société internationale de design et d’innovation décrit le prototype comme « un élément qui nous ralenti pour nous accélérer. En prenant le temps de prototyper nos idées, nous évitons des erreurs coûteuses telles que devenir trop complexe trop tôt et rester trop longtemps avec une idée faible.

Ainsi, les prototypes ne font pas nécessairement partie du produit final, mais servent plutôt à découvrir des problèmes de conception, explorer de nouvelles solutions et déterminer si les solutions mises en œuvre ont été couronnées de succès.

Quels avantages offre la fabrication d’un prototype ?

Le processus de prototypage est essentiel dans le Design Thinking, car il offre plusieurs avantages :

  1. Validation rapide : En créant des prototypes, les concepteurs peuvent rapidement tester leurs idées et obtenir des retours d’utilisateurs potentiels avant de consacrer des ressources importantes à la production du produit final.
  2. Échec rapide et à moindre coût : Le prototypage permet aux concepteurs de découvrir rapidement les faiblesses d’une idée et de l’abandonner avant qu’elle ne devienne trop coûteuse à développer. Par ailleurs, il nécessite généralement moins de ressources (humaines, matérielles, temporelles) que le développement complet du produit.
  3. Test et itération : Les idées restant à l’état de pensée ont peu de chances de devenir viables. Le prototypage permet de donner vie à l’idée dans le “”monde réel”” et de recueillir les avis des utilisateurs et de l’équipe. En fonction des retours, il est possible de valider, modifier ou abandonner certaines parties de l’idée, augmentant ainsi les chances de succès final.
  4. Communication efficace : Des mots seuls ne suffisent pas à décrire une idée de manière compréhensible. Le prototypage permet de concrétiser l’idée, facilitant ainsi la communication avec les membres de l’équipe et les utilisateurs, tout en clarifiant la vision commune du projet.
  5. Exploration et inspiration : Le prototypage permet de faire évoluer les idées au fur et à mesure de leur mise en pratique. Des modifications et des ajouts peuvent survenir, conduisant à des concepts plus aboutis et pertinents que l’idée de départ.
  6. Méthode innovante et collaborative : Le Design Thinking favorise l’innovation grâce à la collaboration et aux échanges entre les différents acteurs impliqués dans le projet. Le prototypage permet à chaque participant de générer des idées centrées sur l’humain, améliorant ainsi le processus de conception.”

Quand intervient le prototypage ?

Le Design Thinking comprend cinq étapes qui ne sont pas nécessairement linéaires et peuvent être répétées de manière itérative.

L’étape du prototypage intervient souvent dans la phase finale du processus de Design Thinking. Elle sert à évaluer le comportement des utilisateurs avec le prototype, découvrir de nouvelles solutions aux problèmes ou déterminer si les solutions implémentées ont été couronnées de succès. Les résultats des tests sont ensuite utilisés de manière itérative ou « en boucle ». Ils aident à évaluer les solutions proposées et redéfinir les problèmes identifiés dans les phases précédentes du projet. Ils permettent ainsi d’obtenir une meilleure compréhension des défis auxquels les utilisateurs peuvent être confrontés lors de l’interaction avec le produit dans son environnement prévu.

Le prototypage permet ainsi de valider et d’améliorer rapidement les idées et de tester différentes possibilités. il contribue aussi à résoudre les problèmes avant de passer à la réalisation complète du produit ou service. Il permet également d’impliquer les parties prenantes et les utilisateurs dans le processus de conception. il favorise ainsi une approche itérative et centrée sur les besoins réels des utilisateurs.

Remarque :

Le design sprint intervient assez vite dans le processus de création. Il doit être mené avant d’avoir choisi le statut juridique par exemple. En effet, les résultats de votre design sprint vont influencer un certain nombre de critères qui devront être pris en considération lors de la structuration de votre projet. Choisir d’opter pour une SASU trop tôt peut vous desservir, n’hésitez pas à consulter notre article sur les étapes de la création qui détaille quel est la logique d’un parcours entrepreneurial.

Que peut-on prototyper ?

En un mot : TOUT.

Le prototypage n’est pas limité à des secteurs spécifiques tels que l’automobile, l’aéronautique, ou le médical. Il n’est pas non plus réservé aux startups. Dès lors qu’une innovation impacte une activité existante ou en devenir, le prototypage a un intérêt réel.

Si on prend en considération les bouleversements technologiques qui frappent nos entreprises (IA, Impression 3D, blockchain, Réalité virtuelle, …) apporte une concurrence accrue et souvent extrêmement vive. On comprend que chaque responsable d’entreprise ou d’une activité commerciale est potentiellement concerné.

Le prototypage peut donc être appliqué dans tous les domaines et dans la majeure partie des entreprises.

Voici quelques exemples :

  • Prototyper un objet : Pour évaluer l’interaction utilisateur-produit, tester son ergonomie, ses dimensions et ses fonctionnalités. Par exemple : un robot tondeuse.
  • Prototyper un espace : Pour évaluer les dimensions, la circulation fluide et l’expérience utilisateur. Par exemple : un espace de travail pour favoriser la collaboration entre les employés.
  • Prototyper une interaction humaine : Tester le dialogue, les conditions de l’interaction, le décor et l’attitude de l’utilisateur. Par exemple : une démarche de prospection client.
  • Prototyper une interaction homme/machine : Tester les séquences d’utilisation de la machine et la compréhension des messages. Par exemple : un distributeur de billet.

Le but du prototypage est de rendre une idée visible et tangible pour mieux évaluer son potentiel, sans nécessairement présenter une version finale.

Comment faire un prototype ?

Les prototypes peuvent prendre différentes formes en fonction du type de produit ou de service à développer. En voici quelques-unes :

Le Storyboarding (scénarimage) :

Le storyboarding est inspiré de l’industrie du film. Cette méthode consiste à découper l’idée en petites parties détaillées qui illustrent l’utilisateur et son contexte d’utilisation de la solution. Les dessins du storyboard permettent de se souvenir de l’utilisateur, de ses interactions, de ses émotions et de sa manipulation du produit ou du service dans le temps. Vous pouvez utiliser vos talents de dessinateurs ou des logiciels disponibles pour créer un storyboard. Cette technique est souvent combinée avec le prototypage rapide pour mettre l’accent sur la solution elle-même et créer un prototype détaillé.

prototypage storyboarding

Prototypage rapide :

Le prototypage rapide implique la création de prototypes physiques avec lesquels on peut interagir. Cette méthode nécessite la construction d’objets ou d’outils physiques simples en utilisant des matériaux basiques. Vous pouvez réaliser des maquettes simples en utilisant du papier, du carton, des bouchons de bouteille, ou encore des legos pour des maquettes plus avancées. L’impression 3D est également une option pour des maquettes plus élaborées. Le sketching, c’est-à-dire dessiner l’idée sur papier, est une autre approche simple et rapide. Vous pouvez également utiliser des logiciels pour créer des maquettes 2D, 3D ou des interfaces utilisateurs.

prototypage rapide

Jeu de rôle :

Le jeu de rôle vise à vivre l’expérience de l’utilisateur avant de la lui proposer. Cette méthode vous permet de passer du stade théorique à la pratique, révélant ainsi d’autres difficultés et barrières potentielles. Le jeu de rôle est particulièrement approprié pour les situations d’interaction humaine.

En utilisant ces différentes techniques de prototypage, vous pouvez rapidement explorer et tester vos idées, ce qui facilite l’amélioration du design et l’adaptation aux besoins des utilisateurs.

jeu de rôles

La technique du magicien d’oz en prototypage

La technique du “Magicien d’Oz” en prototypage est une méthode dans laquelle les utilisateurs interagissent avec un système informatisé qu’ils croient autonome. En réalité il est partiellement ou entièrement contrôlé par des êtres humains en coulisse. Cela permet de simuler un produit ou un service sans avoir à le développer entièrement. Cela est  particulièrement utile dans les premières phases de conception et de test. L’idée est de recueillir des commentaires sur l’expérience utilisateur tout en économisant du temps et des ressources pour développer des prototypes plus complets.

En résumé, le prototypage en Design Thinking est une étape cruciale du processus de conception centrée sur l’humain. C’est un moyen efficace de tester rapidement des idées. Cela permet aussi de valider leur faisabilité et d’itérer pour créer des solutions innovantes et répondant aux besoins des utilisateurs.

S’il fallait la résumer en une phrase, on pourrait dire que cette étape doit permettre de “donner vie à différentes idées afin d’en mesurer le potentiel”

Quelle démarche faut-il adopter ?

Réussir un prototypage tient à la fois de la démarche utilisée et des règles importantes à respecter.

Voici les étapes à suivre.

Étape 1 : Préparation de votre démarche

Définissez clairement les objectifs du prototypage : Quelles questions souhaitez-vous résoudre ou quelles hypothèses voulez-vous tester avec le prototype ?

Identifiez les ressources disponibles (temps, budget, matériaux) pour le prototypage.

Étape 2 : Choix des méthodes de prototypage :

Utilisez le storyboarding (scénarimage) pour visualiser l’interaction utilisateur et le contexte d’utilisation de votre solution. Créez des dessins simples pour décrire l’expérience de l’utilisateur.

Optez pour le prototypage rapide pour créer un prototype physique avec lequel les utilisateurs peuvent interagir. Utilisez des matériaux simples tels que le papier, le carton, les legos ou des logiciels pour les prototypes numériques.

Dans les situations d’interaction humaine, utilisez la méthode du jeu de rôle pour expérimenter et comprendre l’expérience utilisateur avant de la tester avec de vrais utilisateurs.

Étape 3 : Respect des conditions de réalisation

Vérifier que vous réalisez votre prototype dans les meilleures conditions :

  • Assurez-vous que les prototypes sont simples et faciles à comprendre pour les utilisateurs et les parties prenantes.
  • Cherchez à prototyper à moindre coût en utilisant des matériaux et des outils peu coûteux, surtout au début du processus.
  • Planifiez une durée raisonnable pour la réalisation du prototype, en évitant de s’étendre trop longtemps sur cette phase.
  • Soyez prêt à itérer et à recommencer plusieurs fois pour améliorer le prototype en fonction des retours des utilisateurs.
  • Concentrez-vous sur l’expérience utilisateur plutôt que sur les détails techniques lors des tests.

Étape 4 : Utilisation des prototypes

Voici les principales règles a suivre :

  • Simplicité : Les prototypes doivent être simples et facilement compréhensibles, se concentrant sur l’essentiel du concept.
  • Coût réduit : Il est primordial de privilégier des méthodes économiques de prototypage. L’objectif est de valider la solution, pas de créer un prototype sophistiqué à des fins de vente.
  • Courte durée : La réalisation du prototype doit être rapide, allant de quelques heures à une semaine en fonction du projet.
  • Itératif : Le prototypage est un processus itératif. Soyez prêt à recommencer plusieurs fois pour améliorer le concept.
  • Quantité : Prototyper plusieurs options pour explorer différentes possibilités. Testez les différents prototypes auprès des utilisateurs pour recueillir leurs impressions, suggestions et réactions.
  • Analysez les résultats des tests et utilisez-les pour décider quelle solution est la plus pertinente à développer.
  • N’hésitez pas à abandonner ou modifier certaines idées en fonction des feedbacks des utilisateurs.
  • Expérience utilisateur : Testez auprès des utilisateurs sans chercher une fonctionnalité à 100%. L’accent doit être mis sur l’expérience utilisateur plutôt que sur la faisabilité technique.
  • Utilisez des prototypes basse fidélité au début du projet pour explorer rapidement plusieurs possibilités et valider des concepts. Utilisez des prototypes haute-fidélité dans les dernières étapes pour obtenir des retours plus précis sur les fonctionnalités, l’apparence et l’expérience utilisateur du produit final.

En suivant cette démarche et ces règles, vous pourrez réaliser des prototypes efficaces. Ils vous permettront de tester, valider et améliorer vos idées plus rapidement et de manière plus économique, tout en plaçant l’expérience utilisateur au centre du processus.

Vote: 5.0/5. Total de 4 votes.
Chargement...
Sommaire
  • Les 5 étapes du design thinking
  • Pourquoi prototyper ?
  • Quels avantages offre la fabrication d'un prototype ?
  • Quand intervient le prototypage ?
  • Que peut-on prototyper ?
  • Comment faire un prototype ?
  • Quelle démarche faut-il adopter ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?
Créer votre entreprise
Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?
Modifier vos statuts
Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?
DÉPOSER VOTRE MARQUE

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Vote: 5.0/5. Total de 4 votes.
Chargement...
5/5