Le Design Thinking : définition, utilisation et méthodologie

Par Laurent Dufour, le 05/02/2020

Le design thinking ou littéralement « pensée conceptuelle » est un processus destiné à trouver des solutions concrètes et novatrices à une problématique identifiée mais dont les solutions restent imprécises et mal définies.

Le Design Thinking

Le design thinking est un procédé itératif (il fonctionne par itérations ou boucles successives) et non linéaire (il peut faire des aller-retours entre les différentes étapes) qui cherche à combiner plusieurs objectifs :

  • Comprendre les utilisateurs,
  • Remettre en question les hypothèses,
  • Redéfinir les problèmes,
  • Créer des solutions novatrices pour le prototype et les tests.

comment faire un design thinking ?La méthode se décompose en 5 phases successives qui ne sont pas forcément appliquées l’une après l’autre, plusieurs aller-retours peuvent être nécessaires :

  1. Ecoute et compréhension
  2. Énoncer les besoins et les problèmes
  3. Imaginer des solutions
  4. Réaliser des prototypes
  5. Tester et essayer les solutions

Pourquoi le design thinking est-il devenu si important ?

Au cours des dernières décennies l’amélioration de nos performances est devenue essentiel. Pour une entreprise, développer et perfectionner les compétences permettant de comprendre et s’adapter aux changements rapides de son environnement est devenu crucial. Dans un monde devenu de plus en plus interconnecté et complexe, le design thinking offre un moyen de faire face à ces changements en se concentrant sur les besoins exprimés par les hommes.

Les concepteurs utilisent le design thinking pour résoudre problèmes mal définis ou inconnus parce que le processus recadre ces problèmes en recentrant les solutions apportées sur la valeur ajoutée qu’ils apportent aux utilisateurs. Le design thinking offre un moyen de sortir des sentiers battus et d’approfondir la résolution de problèmes tout en se concentrant sur les priorités des utilisateurs. Il aide les concepteurs à mener le bon type de recherche, à créer des prototypes et à mettre à l’essai des produits et des services innovants qui utilisent de nouvelles façons de répondre aux besoins des utilisateurs.

Le processus de réflexion sur la conception est devenu de plus en plus populaire au cours des dernières décennies notamment parce qu’il a parce qu’il a joué un rôle majeur dans le succès de nombreuses entreprises internationales de premier plan. Des entreprises comme Google, Apple et Airbnb utilisent le design thinking et recommandent aux autres sociétés de faire de même. Le design thinking est enseigné dans les grandes universités du monde entier et encouragé à tous les niveaux de l’entreprise.

Le design thinking façonne le monde de par sa capacité à générer des solutions originales d’une manière à la fois perturbatrice et innovante. Cette manière de penser est plus qu’un simple processus, elle offre un ensemble de méthodes pratiques pour vous aider à appliquer cette nouvelle mentalité. Certaines créateurs d’entreprise utilisent cette démarche pour valider un concept ou parfois une stratégie de développement.

Les cinq étapes du design thinking

Le Hasso Plattner Institute of Design de Stanford, communément appelé la « d.school » pou design school, décrit le design tinking comme un processus en cinq étapes. Il est important de noter que ces étapes ne sont pas toujours séquentielles. Toutefois certaines personnes comme Rolf Faste enseignant à l’université de Stanford préconisent une démarche de design thinking  en 7 étapes. Les concepteurs qui utilisent cete démarche exécutent parfois plusieurs étapes en même temps, sans respecter d’ordre en particulier mais en les répétant de manière itérative (tout comme le lean startup).

Les différentes étapes du design thinking doivent être comprises comme des réflexions complémentaires qui contribuent à l’ensemble du projet de conception, plutôt que comme des étapes séquentielles d’un processus d’amélioration continue. Le but ultime est d’acquérir une compréhension aussi profonde que possible du produit et de ses utilisateurs.

Étape 1 : L’empathie – Étudier les besoins des utilisateurs

La première étape du processus de design thinking vous permet d’acquérir une compréhension empathique du problème que vous essayez de résoudre, généralement par la recherche d’utilisateurs. L’empathie est cruciale pour un processus de conception centré sur l’homme. Se concentrer sur la conception aide à mettre de côté ses propres hypothèses personnelles sur le monde et permet d’acquérir une bonne vision des utilisateurs et de leurs besoins.

Étape 2 : La définition — Énoncer les besoins et les problèmes de vos utilisateurs

Cette deuxième étape est utilisée pour regrouper et synthétiser les informations collectées pendant la première étape.

Elle consiste à analyser et synthétiser les observations pour définir les problèmes fondamentaux que vous et votre équipe avez identifiés jusqu’à présent. Il faut toujours chercher présenter et énoncer le problème en le centrant sur l’humain pendant que les impressions sont encore chaudes.

Étape 3 : L’idéation – Remettre en question les hypothèses et créer des idées

Les deux premières phases amènent les participants à imaginer des solutions, et à générer des idées au fur et à mesure qu’ils s’approchent de la troisième étape du design thinking. L’idéation reprend en partie la démarche du brainstorming, elle s’effectue seul puis en groupe afin d’élargir le spectre des idées et s’affranchir des barrières potentielles (faisabilité, avis des autres, intéret de l’idée, …).

Ces idées sont reprises, discutées et retravaillées afin d’identifier des solutions novatrices pour les problématiques posées.

Étape 4 : Les prototypes – Commencer à créer des solutions

La quatrième étape du design thinking est une phase expérimentale, dont l’objectif est d’identifier la meilleure solution possible pour chacun des problèmes identifiés au cours des trois premières étapes. Les équipes de conception produiront un certain nombre de versions réduites et peu coûteuses du produit (ou des caractéristiques spécifiques du produit) pour étudier les solutions de problèmes générées à l’étape précédente.

C’est une phase de prototypage qui permet souvent de s’apercevoir qu’il faut modifier ou adapter les solutions identifiées et refaire une nouvelle étape 1, 2 ou 3 …

Étape 5 : Les tests – Essayez vos solutions

Les concepteurs ou les évaluateurs testent rigoureusement le produit (fonctionnalité, conception, usabilité, …) en utilisant les meilleures solutions identifiées dans la phase prototype.

Il s’agit de la phase finale du modèle mais, dans un processus itératif tel que la réflexion conceptuelle, les résultats générés sont souvent utilisés pour redéfinir un ou plusieurs autres problèmes. Les concepteurs peuvent alors choisir de revenir aux étapes précédentes du processus pour effectuer d’autres itérations, modifications et améliorations afin d’exclure les solutions de rechange.

Les origines de la pensée du design

La révolution industrielle et la Seconde Guerre mondiale ont repoussé les frontières de ce que nous pensions être technologiquement possible. Les ingénieurs, les scientifiques, les architectes et les concepteurs industriels ont alors commencé à travailler sur l’élaboration de méthodes de résolution collective des problèmes. La pensée du design thinking est née de cette réflexion non structurée à partir des années 50 et 60.

Herbert A. Simon, chercheur en sciences cognitives et lauréat du prix Nobel, a été le premier à mentionner le design thinking comme mode de pensée dans son livre de 1969, The Sciences of the Artificial. Il a ensuite apporté de nombreuses idées tout au long des années 70 qui sont maintenant considérés comme des principes du design thinking.

À partir des années 1970, la conception a commencé à combiner les besoins humains, technologiques et stratégiques de notre époque et s’est progressivement développée au fil des décennies pour devenir la principale méthodologie d’innovation. L’utilisation du design thinking continue de progresser dans un large éventail d’industries et est encore explorée et améliorée par ceux qui sont à l’avant-garde du domaine.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *