La réussite de certains site de e-commerce ne restent pas sans motiver les jeunes investisseurs. Fut un temps, afin d’espérer lancer un site web décent il fallait s’y connaître un maximum en programmation.
Aujourd’hui, que ce soit pour une création d’entreprise ou pour développer l’activité web d’une PME, chacun est devenu en mesure de créer un site internet de manière efficace, de le gérer et d’interagir avec sa clientèle sans difficultés.

Céder votre fonds de commerce : les outils

Comment lancer un site e-commerce ?

S’il n’y a plus besoin d’être webmaster né pour lancer sa boutique e-commerce, encore faut-il maîtriser quelques principes fondamentaux.

Choisir une formule tout-en-un

Comment lancer un site e-commerce ?La démocratisation des CMS – ces systèmes de management de contenu – sont à la base de cette révolution, qui permet à chaque internaute de monter son propre site e-commerce.

Si des CMS comme WordPress et Joomla sont appréciés des bloggers et permettent des miracles, ils ne sont pas toujours des plus adaptés lorsque l’on souhaite monter une véritable e-Boutique. Ce concept développé par 1&1.fr mise sur la simplicité pour l’utilisateur, en lui permettant de développer en deux temps trois mouvements aussi bien un site vitrine qu’un site e-commerce. On peut aussi choisir de développer un site un peu plus complet avec WooCommerce ou Prestashop qui sont des CMS conçus pour faire des site de e-commerce. Par contre il sera souvent nécessaire d’affecter une personne pourcréer et gérer votre site et pour l’entretenir.

En choisissant ce type de solution, l’internaute est en mesure de gérer ses bases de données et d’assurer la maintenance de sa boutique en ligne.

Miser sur un nom de domaine cohérent

Le choix du nom de domaine est extrêmement complexe. Un nom de domaine efficace doit représenter la thématique du site, éventuellement introduire le nom de l’entreprise et être muni d’une extension pertinente. De préférence, mieux vaut privilégier un nom court et une extension .fr ou .com, selon la nature de l’activité.

Travailler le SEO pour compléter le SEA

En quelques années, le Web est devenu un véritable enjeu économique avec une concurrence de plus en plus présente et visible. S’il est possible de se faire une place et générer du chiffre d’affaires cela nécessite une démarche de plus en plus professionnelle. Il faut à la fois travailler :

  • son référencement naturel, c’est à dire la visibilité naturelle de son site sur les requettes et mots clés permettant d’attirer des acheteurs, c’est le SEO (pour Search Engine Optimization). On peut ainsi être visible sans payer les moteurs de recherche. Un commerce de vente de vélo cherchera à être en première position des pages de résultats (les SERP pour « Search Engine Result Page » ou page de résultats des moteurs de recherche) sur par exemple la requette « acheter un vélo enfant 10 ans »
  • son référencement payant, c’est à dire le fait d’être visible dans les annonces des moteurs de recherche situées généralement en haut , en bas et sur le coté des SERP. Le SEA, pour Search Engine Advertising qui signifie littéralement publicité sur les moteurs de recherche, permet d’être visible indépendamment de la qualité du travail effectué en SEO. C’est toutefois une démarche de plus en plus coûteuse et de court terme puisque les place sont vendues aux enchères et au clic. Il y a quelques années la requette « expert-comptable » coûtait quelques 30 centime du clic pour être visible sur tout les page Françaises, aujourd’hui c’est plus de 9 € le clic. Certaines mots clés comme serrurier Paris coûtent plus de 100 € le clic …

Pour les entreprise souhaitant développer leur chiffre d’affaire sur le net, l’enjeu de la visibilité est stratégique. Le référencement naturel va permettre de travailler une visibilité solide et durable (pour peu que le travail soit bien fait).

C’est travail de spécialiste qui évolue très vite et utilise des méthode complexes. Sil les bases du référencement naturel (mettre en gras, insérer les mots clés dans l’article, mette ses balises « H1 », « H2 », « Alt », …) sont toujours d’actualité elle ne suffisent plus, et de loin, à être visible de manière naturelle.

Notre site, par exemple, ne se référence que par le SEO, aucune publicité sur les moteurs de recherche n’est faite pour mettre en avant nos articles, seuls la qualité des article et la qualité du SEO nous permet d’être visible sur le marché très concurrentiel de la création d’entreprise.
Merci au passage à nos partenaires SEO de qualité qui nous permettent d’apprendre et d’être toujours présent …

D’autres outils comme le SEA, l’utilisation des réseaux sociaux, l’affiliation, permettent aux sites de e-commerce d’être visible auprès des acheteurs potentiel. Tout comme le SEO, cette démarche s’est professionnalisée et nécessite, pour être efficace de faire appel à des agences de communication spécialisées.

Partager son contenu intelligemment

On ne peut plus aujourd’hui passer à côté de l’importance des réseaux sociaux. Il est indispensable de prendre l’évolution des mœurs en considération. Twitter, Facebook et Google Plus  prennent une place considérable au sein des stratégies de communication. Lorsque l’on tient une e-boutique, le social marketing ne doit pas être laissé au hasard.

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

Monter son business plan

Partez du bon pied grâce à notre ebook

0 commentaires

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Télécharger le PDF
Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.