Quelles sont les étapes préalables à la création d'un salon de prothésiste ongulaire ?

Par Valentine Bach, le 03/06/2022

Vous êtes bien décidé à ouvrir votre salon de prothésiste ongulaire et vous vous demandez les étapes nécessaires à la création de votre salon? Le Blog du dirigeant regroupe ici les étapes clés pour votre réussite. 

Etapes création prothésiste ongulaire

Vous trouverez ci-dessous toutes les étapes de création nécessaires à l’ouverture de votre salon de prothésiste ongulaire. 

Les étapes préalables 

La première  des étapes de création de votre salon de prothésiste ongulaire exige que vous déterminiez les besoins du marché et la façon dont vous souhaitez répondre à ces besoins. 

Comment définir son projet ?

En tant que prothésiste ongulaire il vous faut réfléchir à si vous envisagez de spécialiser votre activité en ne réalisant qu’un certain type de prestation ou si au contraire vous voulez diversifier votre offre pour répondre à une large catégorie de client. Vous pouvez également décider de vous associer avec d’autres professionnels des soins et de la beauté afin de vous répartir les clients.  

Pour cela vous devez avoir connaissance de l’état du marché et du fonctionnement de vos différents concurrents.  Ciblez un type de clientèle et focalisez-vous sur les attentes de cette dernière. 

Si vous peinez à organiser la gestion de votre projet, opter pour des outils comme le diagramme de Gantt qui vous permettra de représenter efficacement l’avancement des différentes tâches de votre projet.

Nous vous conseillons de vous interroger sur la faisabilité personnelle de votre projet : énumérez les ressources que vous êtes en mesure d’investir et vérifiez que vous bénéficiez des compétences professionnelles requises pour débuter. 

Prenez aussi garde à la faisabilité technique de votre projet : le  métier de prothésiste ongulaire est régi par des normes d’hygiène strictes que vous devrez suivre. 

Si vous êtes en mesure de répondre à ces deux interrogations, n’hésitez plus pour démarrer la première étape de lancement de votre entreprise de prothésiste ongulaire. 

Leader du marché

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

Rapide et Pro

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 119 € + frais 129€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 138 € + frais 249€ + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Etape 1 : l’étude de la faisabilité économique et commerciale de votre projet

Au regard de l’offre présente sur le marché, analysez les comportements des consommateurs. Vers quels types de prestations sont-ils plus enclins à se diriger, à l’inverse, quelles offres ne trouvent peu ou pas de preneur ? Cela vous permet d’étudier la faisabilité commerciale de votre projet. 

La faisabilité économique va vous permettre de déterminer les recettes potentielles de votre projet  et les gains que cela va vous apporter. Cette étape est primordiale dans la création de votre salon de prothésiste ongulaire. 

Pour ce faire, vous devez passer par une étude du marché et une étude de marché approfondie. 

L’étude du marché

Il est important de réaliser une étude du marché afin d’identifier l’offre et la demande présente sur le secteur où vous souhaitez entrer. Ciblez les besoins des clients en mettant à leur disposition des questionnaires par exemple. 

Définissez un secteur géographique pour l’exercice de votre activité et déterminez une zone de chalandise. Selon le lieu, les prix et les types de prestations réalisées par les prothésistes ongulaires sont différents car la demande l’est tout autant. L’organisation de votre activité et sa rentabilité seront différentes selon que vous exerciez un milieu urbain ou rural. 

Si votre connaissance n’est pas assez suffisante, précise et géographiquement adaptée, tournez-vous vers l’étude de marché ! Cette notion renvoie à un outil marketing efficace qui vous permet d’approfondir vos connaissances du marché. 

Découvrez comment faire son étude de marché au sein de cet article.

L’étude de marché 

Il s’agit là d’un outil marketing indispensable si vous voulez devenir prothésiste ongulaire. 

L’intérêt d’étudier le marché dans son ensemble vous permet de définir les principaux acteurs présents sur le marché. 

Il y a trois études distinctes mais complémentaires :

  • documentaire, permet d’obtenir des informations sur la réglementation ;
  • qualitative, pour évaluer la pertinence de votre offre avec la demande présente ;
  • quantitative en d’analyser les comportements des consommateurs.

Les résultats de cette étude doivent vous permettre de : 

  • Bien analyser et comprendre le fonctionnement des salons de prothésiste ongulaire.
  • Avoir connaissance des normes d’hygiène et des réglementations applicables à l’exercice de votre salon de manucure. 
  • Faire ressortir vos différents concurrents. 
  • Déterminer les fournisseurs potentiels. 

Le but est que vous puissiez vous représenter les enjeux et les différents acteurs qui concours sur le marché des prothésistes ongulaires. 

Servez-vous des informations recueillies pour parvenir à déterminer votre business model et votre proposition de valeur. Tout cela vous permettra de mettre en place l’offre que vous souhaitez proposer aux clients. 

La détermination de votre proposition de valeur

Primordiale pour être sûr que votre offre répond effectivement à une demande existante. 

Sa rédaction ne prend qu’une phrase ou deux mais doit vous permettre de déterminer les spécificités de votre offre et les avantages concrets que les clients pourront en retirer.

Pour assurer une cohérence entre votre offre et les besoins du marché vous devez vous assurez de :

  • Avoir déterminé quels problèmes vous souhaitez résoudre, quelle clientèle vous voulez cibler. 
  • Avoir établi des caractéristiques propres à votre offre, vous permettant de vous différencier de vos concurrents. 
  • Des avantages que pourront retirer vos clients en utilisant vos services : spécialisation, type de prestation… 

L’élaboration de votre business model

Ce document doit vous permettre d’étudier votre modèle économique, la façon dont votre entreprise va créer de la valeur et comment assurer sa pérennité. 

Pour ce faire, vous devez élaborer les différentes étapes qui vous permettront de commercialiser votre offre. Rien de mieux que d’utiliser le business model Canvas pour réussir à prévoir chacune des étapes de démarrage. 

N’oubliez pas qu’il est nécessaire que vous cherchiez l’endroit idéal à l’ouverture de votre salon, son emplacement pourrait être un point clé dans l’élaboration de votre stratégie. 

Il vous faudra prévoir les dépenses nécessaires au démarrage de votre activité qui comprennent le paiements des différents équipements nécessaires à la réussite de votre exploitation : vernis, tables, chaises, crèmes… 

À la suite de cela il vous faudra créer la réputation de votre salon, le relationnel a un important rôle à jouer. Il faut que vous réussissiez à fidéliser vos clients afin qu’ils participent également à la reconnaissance de votre salon.  

En tant que prothésiste ongulaire n’hésitez pas à vous ouvrir à d’autres types de prestation. En effet une grande partie des professionnels exercent dans des instituts, des salons de coiffure ou des spas, ils sont donc amenés à diversifier leurs prestations. 

Avantages et inconvénients du modèle économique d’un salon de prothésiste ongulaire

Ouvrir un salon de prothésiste ongulaire se fonde sur des compétences humaines. Si vous parvenez à développer un réseau solide, votre modèle économique sera sécurisé. En effet, les habitués retournent au salon au moins une fois par mois en moyenne. De plus, la plupart des charges relatives à votre activité sont prévisibles et les risques d’impayés sont faibles. 

En revanche, ce métier étant accessible à tous, ce marché est fortement concurrentiel. De plus, l’ouverture d’un salon de prothésiste ongulaire implique que votre salon respecte les réglementations des Établissements recevant du public (ERP). Faites donc bien attention à vos concurrents et à l’offre qu’ils proposent sur ce marché. 

Etape 2 : la détermination de votre offre commerciale

Avant d’ouvrir vous devez réfléchir à la localisation de votre entreprise. Cherchez de préférence un local bien placé, facile d’accès afin d’attirer les clients. Pour trouver le local idéal vous pouvez choisir de faire appel à un  professionnel de l’immobilier ou bien de vous contenter de vos propres attentes. 

Votre local doit vous permettre de satisfaire votre clientèle, opter pour une façade suffisamment accueillante pour donner envie aux passants d’entrer dans votre salon. 

Il vous faudra ensuite déterminer la gamme de produits et de services que vous comptez proposer dans votre société. 

Veillez à diversifier vos prestations pour cibler le plus de clients potentiels et identifier les spécificités de votre accueil. 

Etape 3 : définir votre stratégie

Ici, votre stratégie doit permettre l’établissement d’un plan d’action pour cibler les points clés de votre développement. Vous pouvez choisir d’opter pour la matrice d’analyse stratégique SWOT

Sinon, l’analyse Pestel peut vous permettre de d’analyser les forces qui interagissent sur l’environnement de votre entreprise. 

Veillez à identifier les facteurs qui assureront la rentabilité de votre activité de prothésiste ongulaire, les points clé qui vous permettront de débuter votre activité. C’est donc une des étapes très importante dans la création de votre salon de prothésiste ongulaire.

Etape 4 : la réalisation de votre prévisionnel

Pour être pris au sérieux, votre projet doit avoir une base financière solide. Il s’agit d’une des étapes nécessaires à la création de votre salon de prothésiste ongulaire. L’élaboration de votre prévisionnel vous permet d’estimer la rentabilité de votre projet et de prévoir vos besoins en financement. 

Pour sa détermination, il vous faudra estimer un chiffre d’affaires prévisionnel, évaluer les futurs investissements qui seront nécessaires au démarrage de votre activité et prévoir les charges d’exploitation que vous pourriez être amenées à payer. 

Ici, il convient de s’appuyer sur différents documents comptables de votre salon : le compte de résultat et le bilan prévisionnel d’un côté, les ratios financiers et les tableaux de trésorerie de l’autre. Sans oublier votre plan de financement initial. 

L’élaboration de votre business plan 

Ce document doit vous permettre de détailler l’ensemble de votre projet et prévoir les évolutions espérées pour votre entreprise. Il contient une partie descriptive qui présente les équipes et les objectifs à atteindre. et une partie chiffrée permettant d’appuyer votre présentation. 

Le but de votre business plan a pour but de présenter votre projet à de potentiels partenaires. Ce document vous servira de feuille de route dans la liste de vos tâches à accomplir. En plus de cela, il vous permettra de visualiser votre projet globalement afin que vous estimiez la cohérence de ce dernier. 

Enfin, votre business plan vous permet d’estimer votre besoin initial de financement nécessaire au lancement de votre activité. 

Etape 5 : le financement de la création de votre salon de prothésiste ongulaire

Vous devez prévoir deux financements pour le démarrage de votre activité. Le premier finance la préparation du votre projet. Le second prévoit les frais engendrés par le lancement de votre activité. 

  • Le premier financement découle généralement de vos apports personnels ou des subventions que vous pouvez obtenir. Comptez ici les coûts de rémunération du dirigeant et les dépenses relatives à l’élaboration de votre projet. 
  • Le financement relatif au lancement de votre activité comprend les investissements nécessaires à votre démarrage. Comptabilisez l’achat d’équipement pour votre salon ou encore les coûts d’achat ou de location de votre futur local. 

Pour prévoir ces financements il vous faut déterminer les risques inhérents à votre projet et les retours sur investissement. Interrogez-vous également sur le potentiel de votre projet. Ne négligez pas la dernière des étapes dans la création de votre salon de prothésiste ongulaire.

Pour trouver les fonds, en plus de vos apports personnels, il vous sera possible de vous tourner vers : 

  • Les subventions étatiques comme NACRE
  • Les aides de pôle emploi comme l’ACRE ou encore l’ARCE
  • Des financements participatifs ou des crowdfundings 
  • En réalisant des prêts bancaires ou en ouvrant votre société aux investisseurs…

À savoir : il est également possible d’augmenter vos capacités d’emprunt bancaire en augmentant vos apports personnels. Choisissez le prêt d’honneur de France Initiative, un prêt personnel à taux 0. 

En conclusion, cet article vous permet de prévoir les étapes nécessaires à la création de votre salon de prothésiste ongulaire. Il est primordial de passer par ces étapes pour assurer l’efficience de votre projet. 

Pour aller plus loin :

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Valentine Bach Rédactrice

Diplômée d'une double licence en droit et économie gestion, Valentine Bach porte un intérêt certain à la création d'entreprise. Elle réalise actuellement un M2 en droit de l'entreprise afin de se spécialiser sur ce sujet.


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.