Qu'est-ce qu'un preuve de concept ? Quand faut-il y recourir ?

Par Laurent Dufour, le 04/02/2021

A une époque marquée par le foisonnement des idées et la multiplication des start-ups, la preuve de concept est une notion particulièrement utile et pertinente. Généralement appelée POC, elle permet à l’auteur d’une initiative, ou à un entrepreneur, de soumettre sa faisabilité et sa viabilité au filtre de la réalité pratique.

Qu'est-ce qu'un preuve de concept

Comprendre la notion de POC suppose non seulement d’en avoir une définition mais également de déterminer avec une relative précision ce dont il faut apporter la preuve.

L’utilité de la démarche peut être démontrée assez aisément. Il est cependant nécessaire d’identifier à la fois les questionnements auxquels il faut soumettre l’idée concernée, le type de réponse à attendre et l’usage qu’il convient d’en faire.

Si la preuve de concept présente l’intérêt majeur d’éviter à des start-ups d’aboutir à des échecs retentissants après le déploiement de ressources importantes, elle est également utile dans de nombreux autres secteurs d’activité qui sont évoqués ci-dessous.

La preuve de concept

La définition

La preuve de concept, de l’anglais « proof of concept » ou POC, désigne l’étape initiale de validation d’un projet. Elle consiste en une démonstration, grâce à des données et à des éléments tangibles, de l’applicabilité, de la faisabilité et de la viabilité de ce projet.

Il s’agit généralement d’une présentation dont le but est d’apporter la preuve qu’il est possible de réaliser le projet et d’atteindre les résultats annoncés. L’on parle également de preuve de principe.

Que faut-il prouver ?

Le POC permet de démontrer qu’une idée peut être mise en œuvre et qu’elle peut permettre d’atteindre les objectifs définis.

Les éléments dont il faut apporter la preuve varient avec les secteurs d’activité concernés. Le POC peut ainsi supposer, dans le contexte d’une start-up, de démontrer à des investisseurs ou à des gestionnaires, la réalité d’un business model, sa faisabilité et sa viabilité.

a quoi sert la preuve de concept

Les questions à se poser

Pour faire une preuve de concept, les questionnements sur lesquels il convient de se pencher varient en fonction du secteur d’activité concerné. L’on y retrouve généralement les questions suivantes :

  • Ce produit répond-il à un besoin existant ?
  • L’idée peut-elle être mise en œuvre, est-elle faisable ?
  • La technologie disponible rend-elle l’idée possible ?
  • Le modèle économique est-il rentable ?
  • Les consommateurs veulent-ils réellement de ce produit ?
  • Le concept proposé peut-il attirer des investisseurs ?
  • Existe-t-il des difficultés susceptibles de bloquer la mise en œuvre ou le déploiement de l’idée ?

Ces interrogations essentielles dans la mise en œuvre d’un projet trouvent une partie de leurs réponses dans le POC.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

Comment faire une preuve de concept ?

Divers types d’outils peuvent servir à la mise en œuvre pratique d’un POC. Ces outils varient avec le type de preuve qu’il convient d’apporter et le secteur d’activité concerné. L’on peut ainsi recourir à :

  • Une base de données ;
  • Un test en conditions réelles ;
  • Une enquête de satisfaction ;
  • La réalisation d’une version basique du projet (maquette, screen board, …);
  • Une étude de marché.

Il est possible de faire soi-même le POC pour un projet que l’on souhaite mettre en œuvre. Outre cette option, il est aussi possible de recourir à une entreprise à cet effet. Une dernière option consiste à demander à un investisseur de fournir les moyens pour réaliser la preuve de concept.

Cette dernière option n’est évidemment envisageable qu’à condition de trouver un investisseur qui y consent.

La preuve de concept : La question de la pertinence

La question de la pertinence est abordée ici sous trois aspects : celui des réponses essentielles qu’un POC permet d’obtenir, celui de l’utilité concrète de la démarche et enfin celui du bon moment pour y recourir.

Des réponses primordiales

Le recours à un POC permet de déterminer si l’idée à la base du projet vaut vraiment les ressources que l’on prévoit d’y investir. Obtenir les réponses aux questions qu’il faut se poser permet de savoir s’il faut continuer, s’il est préférable de s’arrêter ou s’il faut aborder l’idée sous un angle nouveau.

Pour une start-up, la démarche permet de savoir si le produit ou le service envisagé est réalisable, s’il peut se vendre et s’il s’avèrera rentable. Ces réponses sont déterminantes.

En quoi est-ce utile ?

Les personnes à l’initiative d’une idée ou d’un projet manquent généralement d’objectivité quant à sa faisabilité, quant à sa pertinence, quant à l’intérêt qu’il est susceptible de susciter et quant à sa rentabilité.

La preuve de concept est un excellent moyen pour disposer de réponses assez précises et fiables sur ces thématiques. D’autre part, pour convaincre un investisseur, ces réponses sont bien plus efficaces que les certitudes ou les promesses faites par un porteur de projet.

Le POC permet en outre d’identifier des obstacles ou des exigences non anticipés, de révéler la réelle pertinence des fonctionnalités prévues et de déterminer si certaines devraient être ajoutées. Il aide en cela au dimensionnement et au cadrage du projet.

Le POC peut être réalisé en un délai bien plus court que celui nécessaire à la mise en œuvre finale de l’idée et nécessite moins de moyens. Y recourir permet de confronter ses idées à la réalité tout en économisant du temps et de l’argent, des ressources précieuses.

Quand faut-il y recourir ?

Si la preuve de concept renseigne quant à la pertinence de la mise en œuvre d’une idée dans sa forme finale, il apparait évident qu’elle doit intervenir en amont dans le processus de concrétisation de cette idée.

Elle doit intervenir juste après l’idéation, dès la conception du projet et avant l’investissement de ressources importantes comme l’étude de marché. Elle doit également précéder la finalisation de l’idée ou du projet car elle peut révéler la nécessité d’améliorations importantes. Son rôle de cadrage impose d’y recourir dans les premières étapes du processus de gestion de projet.

De multiples domaines d’application

Si la fonction du POC est la même dans tous les secteurs d’activité, sa forme peut cependant varier en fonction du secteur pour lequel il s’applique.

Dans les entreprises et les start-up

Dans ce contexte spécifique, le POC renseigne sur la faisabilité technique, la viabilité commerciale et la rentabilité économique d’un produit, d’un service ou d’un business model.

Pour mettre l’accent sur les attentes en termes de viabilité et de rentabilité, l’on emploie quelques fois la notion de preuve de business ou PoB. Dans le contexte des entreprises, le POC est à différencier du Minimum Viable Product (MVP), une notion distincte quoique voisine qui intervient bien après, lors de la conception du projet.

Dans le secteur technologique

En matière technologique, la réalisation d’une preuve de concept permet essentiellement de démontrer la faisabilité technique d’un projet.

En raison des spécificités de ce secteur, le POC se confond bien souvent avec le prototype qui est plus abouti et recouvre pourtant une notion bien distincte.

Dans l’industrie pharmaceutique

Dans cette industrie, à l’occasion du développement de nouvelles molécules pharmaceutiques, un POC suppose de pratiquer des tests et des études cliniques sur des patients.

C’est ensuite à l’aune des résultats obtenus qu’il est possible de solliciter des financements en vue de développer une version aboutie du médicament envisagé et de procéder, en bout de chaine, à sa commercialisation.

Dans l’informatique

En sécurité informatique, à contre-pied des habitudes propres aux autres secteurs, la preuve de concept n’a pas pour but de démontrer qu’un système est fonctionnel. Elle a plutôt pour objectif de prouver que le système présente des failles.

A cette particularité, il faut ajouter celle qui caractérise le POC dans le secteur du développement logiciel où le POC consiste en un processus dont la mise en œuvre permet généralement de se rende compte de l’existence de problèmes.

Il n’est donc pas question ici d’une démonstration ponctuelle, mais d’une dynamique continue dans le sens de l’amélioration du logiciel en cours de développement.

Les inventions

La démarche consistant à apporter un POC a quelques fois conduit à des inventions majeures dans l’histoire de l’humanité. L’un des exemples les plus illustratifs est celui de la lenteur du rechargement des canons, un problème auquel Léonard de Vinci a voulu apporter une solution.

Cette solution dont le mode de fonctionnement a été présenté dans le détail constitue une preuve de concept qui a abouti à l’invention de la

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *