10 conseils d’experts pour réussir son business plan

Par Laurent Dufour, le 01/09/2021

Il est important de réussir son business plan pour mener à bien un projet de création ou de reprise d’entreprise.

En effet, l’objectif du plan d’affaires est de détailler le projet, les objectifs ainsi que le plan d’action à mettre en œuvre pour les atteindre. Il doit pour cela être complet afin de permettre à l’entrepreneur de cerner les risques relatifs au projet et les opportunités à saisir.

construire on business plan

Un business plan réussi est également utile pour convaincre les partenaires potentiels et les banques de la faisabilité du projet. Voici 10 conseils d’experts utiles pour réussir son business plan.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

1 – Recenser tous les éléments nécessaires pour réussir son business plan

La première étape pour réussir l’élaboration de son business plan est d’en définir la structure. Mobiliser tous les éléments à y inclure permet de ne pas omettre des aspects importants du projet lors de la rédaction du document. Ainsi, un business plan réussi doit impérativement comporter :

  • La présentation de l’équipe ;
  • L’étude de marché ;
  • La forme juridique de l’entreprise ;
  • Le business model ;
  • La stratégie commerciale ;
  • Le prévisionnel financier.

Une fois que ces différentes étapes sont connues, il est important de s’intéresser à comment réussir son business plan.

Si vous le souhaitez notre article Comment construire son business plan comprend un exemple de plan de business plan détaillé à télécharger gratuitement.

 

Vous souhaitez réaliser un Business Plan ? Venez consultez les différents modèles à personnaliser ou construisez votre Business Plan sur mesure ! 

 Des dizaines de modèles adaptés à chaque secteur  
Possibilité de rédiger son Business Plan sur mesure
Partie financière et calcul automatisés
Business plan qualitatif pour vos partenaires

> Je démarre mon Business Plan Bénéficiez de 10% de remise avec le code promo LBDD10

2 – Présenter une équipe qualifiée pour mener à bien le projet

La présentation de l’équipe constitue un argument important pour convaincre les différents partenaires et investisseurs de soutenir le projet. En effet, un financeur mis autant sur la qualité du projet que sur la qualité de l’équipe fondatrice.

Cette partie du business plan doit mettre en évidence l’expertise, les motivations ainsi que les qualités dont dispose chaque membre de l’équipe pour participer activement au pilotage de l’entreprise.

3 – Réaliser l’étude de marché

Une fois que l’entrepreneur a défini toutes les étapes nécessaires pour réussir son business plan, il devra procéder à une réelle étude de marché.

L’étude de marché permet de valider la faisabilité commerciale du projet. Elle le fait en suivant deux objectifs :

  • Décrire le fonctionnement, les tendances et les acteurs principaux du marché (son organisation, prescripteurs, concurrents, son évolution, …),
  • Mesurer le potentiel commercial, identifier les segments, comprendre les attentes des clients et leurs habitudes de consommation.

Elle peut aussi intégrer certains éléments spécifiques comme l’étude de la zone de chalandise, l’étude de la réglementation, une étude poussée des concurrents, …

En plus d’évaluer le potentiel commercial, cette étape permet de comprendre tous les facteurs externes pouvant constituer des risques ou des opportunités pour la réussite du projet. Elle sera essentielle pour établir la stratégie commerciale (segmentation, attractivité, compétitivité, ciblage puis positionnement).

Pour réaliser une étude de marché pertinente, l’entrepreneur devra nécessairement s’attacher à étudier la demande, la concurrence et les facteurs macro-environnementaux.

La demande

L’analyse de la demande est primordiale pour réussir son étude de marché.

Elle permet de comprendre les caractéristiques de la clientèle cible (attentes, habitudes et motivations d’achat, revenus, âges) afin d’identifier les segments et mettre en place une stratégie d’offre adaptée aux besoins des consommateurs.

La concurrence

L’analyse de la concurrence s’attache à identifier :

  • Les offres commerciales présentes sur le marché ;
  • Les forces et les faiblesses des concurrents majeurs ;
  • Leurs capacités financières et leurs sources de rentabilité ;
  • L’ancienneté et les stratégies de différenciation des concurrents.

Les facteurs macro-environnementaux

La considération des facteurs macro-environnementaux permet une étude plus globale du marché. Ils regroupent entre autres :

  • Le cadre législatif ;
  • Les technologies employées ;
  • Les facteurs politiques, écologiques et socio-culturels susceptibles d’influer sur l’évolution des activités de l’entreprise.

Il s’analyse le plus souvent au travers d’une analyse Pestel. Toutefois, l’entrepreneur peut déjà avoir, grâce à son expérience professionnelle, une connaissance poussée du marché et du secteur d’activité. Il n’aura donc plus à procéder à une analyse aussi approfondie du marché.

4 – Mettre en place un modèle économique persuasif

Réussir son business plan implique l’élaboration d’un business model concret et convaincant. Le business model décrit la recette financière du projet.

Cette partie du plan d’affaires présente en effet les moyens à mettre en œuvre pour garantir la rentabilité d’une entreprise et créer de la valeur ajoutée.

A ce titre, elle se base sur la proposition de valeur portée par le ou les fondateurs, mais également sur l’analyse de la demande et les avantages concurrentiels.

Un modèle économique bien réalisé devra permettre d’évaluer le coût de la proposition de valeur et la capacité de l’entreprise à générer des revenus. Il doit aussi permettre d’identifier les facteurs clés de succès du projet. L’entrepreneur devra donc :

  • Déterminer l’offre et ses caractéristiques différenciatrices ;
  • Mettre en lumière les moyens techniques, financiers, matériels et humains nécessaires pour la construction de l’offre ;
  • Définir la structure des coûts ainsi que les politiques de communication et de distribution ;
  • Indiquer les activités et les partenaires-clés ;
  • Déterminer les flux de revenus.

Si tous ces aspects paraissent trop techniques, l’entrepreneur peut se simplifier la tâche en se servant du business model Canvas.

5 – Définir un plan d’action pertinent

Après avoir défini le business model de l’entreprise, il est important de mettre en place un plan d’action. Le plan d’action est la déclinaison opérationnelle de la stratégie d’entreprise. Celle-ci pourra s’établir à l’aide d’une analyse Swot, véritable outil stratégique par excellence.

En effet, réussir son business plan implique de pouvoir rassurer les investisseurs de la pertinence de la stratégie à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs. Il faut donc expliquer comment elle sera mise en œuvre de manière concrète. Pour cela, il convient de :

  • Définir des objectifs atteignables, avec une durée de réalisation ;
  • Mettre en place les indicateurs de suivi ;
  • Déterminer avec précision les ressources matérielles et financières devant servir à réaliser les objectifs ;
  • Organiser les rôles en fonction des compétences de chaque participant au projet.

6 – Présenter une partie financière complète et réaliste

Le prévisionnel financier est incontestablement une partie importante pour réussir son business plan. Il traduit le projet de manière chiffrée et devra pour cela être précis et objectif. L’entrepreneur est tenu à ce niveau de :

  • Faire des calculs justes. Il doit pour cela éviter de sous-estimer le Besoin en Fonds de Roulement ou de surestimer le chiffre d’affaires prévisionnel, par exemple ;
  • Établir un prévisionnel complet. Il doit détailler en effet le plan de financement, le plan de trésorerie, le compte de résultat et le seuil de rentabilité ;
  • Justifier les chiffres du prévisionnel par des données concrètes, capables de prouver le succès de l’entreprise tout en étant honnêtes.

L’entrepreneur peut solliciter l’aide d’un expert-comptable pour élaborer cette partie du business plan.

7 – Anticiper les risques inhérents au projet

L’identification des risques éventuels pouvant occasionner une baisse du chiffre d’affaires permet une évaluation objective de la rentabilité de l’entreprise. Il peut s’agir en effet :

  • De problèmes techniques en interne ;
  • D’une nouvelle réglementation impactant négativement l’entreprise ;
  • D’un recrutement de salariés plus chronophage que prévu, etc.

A cette étape, l’entrepreneur anticipe les solutions pour la gestion des imprévus afin de rassurer les interlocuteurs.

8 – Élaborer un business plan synthétique

Pour réussir son business plan, il est important de garder à l’esprit qu’il s’agit d’un support de communication. Pour cela, il doit être précis et synthétique. L’objectif est de faciliter la lecture à un destinataire peut être très sollicité.

Ainsi, le business plan doit pouvoir aborder tous les aspects nécessaires pour évaluer la viabilité du projet en demeurant concis. L’entrepreneur doit donc aller directement à l’essentiel.

9 – Soigner la présentation du business plan

La forme est tout aussi importante que le fond pour réussir son business plan. Il sera donc important de veiller à la lisibilité du document. Ainsi, les choix des caractères d’impression, la conception des tableaux et la mise en forme du document doivent être judicieux.

Par ailleurs, le document doit être aéré. Les phrases et paragraphes courts doivent donc être privilégiés dans la partie rédactionnelle.

Pour une présentation impeccable, le contenu du business plan doit également être exempt de toute faute grammaticale. L’entrepreneur doit à cet effet relire et faire relire le document et veiller à employer un style professionnel.

10 – Concevoir une annexe

L’annexe est une partie importante pour réussir son business plan. Elle comporte tous les documents permettant d’étayer l’argumentaire de la partie rédigée ou pouvant justifier la partie financière.

L’entrepreneur peut donc y inclure des contrats de partenariats, les CV de l’équipe dirigeante, des tableaux optionnels du prévisionnel financier, etc.

En résumé, un business plan réussi doit permettre aux promoteurs de mener une réflexion approfondie sur le projet de création ou de reprise d’entreprise. Il doit inclure tous les éléments essentiels pour évaluer et mettre en œuvre les objectifs commerciaux.

Réussir son business plan implique également de l’adapter aux attentes précises de chaque interlocuteur afin de lui en faciliter la lecture.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

TOP 5 DES OUTILS DE CREATION

Créer son entreprise en ligne

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.