Introduction

Malheureusement la réponse est non. Il est impossible de créer une SCI gratuitement. En effet, pour toute création de société en France, il y a des frais administratifs (environ 75€ de frais de greffe et entre 150 et 250 euros de frais d’annonce légale).

La SAS : avantages et inconvénients

Pour créer une SCI plusieurs étapes obligatoires doivent être respectées. Chaque étape engendre des frais.

La publication dans un journal d’annonces légales

Une fois que vous avez rédigé vos statuts, la loi impose la publication d’un avis de constitution dans un journal habilité à recevoir des annonces légales du département du siège social.

Cette formalité vise à informer les tiers de la création de votre SCI.

Elle coûte entre 150 et 250 €. Le tarif est fixé officiellement par département et varie en fonction du nombre de lignes et du département. Le tarif d’une ligne se situe autour de 4,16 € HT pour de nombreux départements, 5,50 € HT pour paris, 6,13 € HT pour Mayotte et 12,10 € HT dans le journal officiel.

Pour vous accompagner dans le choix et la comparaison pour la création de votre SCI,

L’immatriculation au registre du commerce et des sociétés

Sur la base d’un dossier composé de plusieurs documents et justificatifs le greffe procédera à l’inscription de vitre SCI au RCS.

Le dossier de création de votre SCI doit comprendre :

  • Votre pièce d’identité,
  • Un justificatif de domicile de la société,
  • Un original des statuts (datés et signés),
  • Le formulaire M0 rempli,
  • Une déclaration de non condamnation et de filiation,
  • L’attestation de dépôt des fonds,
  • Une copie de l’attestation de parution dans un JAL.

L’immatriculation coûte environ 70 €.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

La déclaration relative au registre des bénéficiaires effectifs

Depuis le 1 er Avril 2017,  toutes les sociétés ont l’obligation de s’inscrire au registre des bénéficiaires effectifs par le biais d’une déclaration.

Il s’agit du formulaire RBE-S-1 dans lequel vous devez déclarer les personnes qui détiennent directement ou indirectement plus de 25% du capital ou des droits de vote.

La déclaration doit être déposée au greffe du tribunal de commerce lors de la demande d’immatriculation ou, au plus tard, dans un délai de quinze jours à compter de la délivrance du récépissé de dépôt de dossier de création d’entreprise.

Cette déclaration engendre un coûte d’environ 25 Euros.

Voici les frais que vous devez supporter si vous réalisez la création de votre SCI vous –même.

La création d’une SCI ne peut donc être gratuite puisque l’accomplissement des formalités légales générera un coût incompressible d’environ 300 euros.

Des frais supplémentaire peuvent s’ajouter si vous confier la création de votre société à un professionnel : notaire, avocat, expert-comptable. Très souvent, les fondateurs ressentent le besoin de faire appel à des professionnels pour les aider à accomplir certaines formalités et/ou à rédiger certains actes (statuts, clauses spéciales, accords entre associés).

Leur intervention à un coût qui varie d’un professionnel à un autre. Cela dit, les honoraires peuvent atteindre 1 000 voire 2 000 euros hors taxes pour les créations « complexes ».

Il est également possible de déléguer la création de votre SCI à une plateforme juridique en ligne.  Ces dernières offrent la possibilité de réaliser les formalités juridiques sur internet pour un tarif extrêmement bas et un délai de création rapide.

Attention, les plateformes juridiques en ligne ne peuvent pas faire de conseil. En effet, l’accompagnement et le conseil juridique est une activité réglementée qui ne peut être exercée que par des avocats, des experts-comptables ou des notaires.

Ainsi, si la création de votre SCI comprend des éléments particuliers (capital variable, apport en industrie, secteur d’activité spécifique, …), il est préférable de prendre conseil auprès d’un professionnel de la création.


Remarque :
Il est parfois compliqué et chronophage de se faire une idée sur la qualité des offres proposées par les plateformes. N’hésitez pas à consulter les tableaux comparatifs présents dans notre menu “Comparateur”.

Attention, la loi impose le passage par un notaire pour la création de votre SCI dans un cas particulier.

Cas particulier : L’intervention d’un notaire

En cas d’apport à la SCI d’un immeuble détenu à titre personnel, la loi impose l’intervention d’un notaire. Dans ce cas votre SCI va devenir la propriétaire de votre immeuble. Il s’agit d’un transfert de propriété ce qui emporte 2 conséquences :

  • Etablissement des statuts par acte notarié obligatoire
  • Enregistrement des statuts de la SCI au Service des impôts des entreprises (SIE) : les droits d’enregistrement de l’acte authentique s’élèvent à 125€.

Le notaire va s’occuper des formalités de publicité foncière et d’enregistrement.

Par ailleurs, le notaire facture des honoraires pour sa prestation selon un barème fixé par la Loi.

Etant donné qu’un tel apport s’assimile à une vente d’immeuble, l’associé est tenu également de s’acquitter à titre personnel de l’impôt sur les plus-values immobilières.

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
Sommaire
  • La publication dans un journal d’annonces légales
  • L’immatriculation au registre du commerce et des sociétés
  • La déclaration relative au registre des bénéficiaires effectifs
  • Cas particulier : L’intervention d’un notaire
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
2 commentaires
Vote: 4.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...
4/5


  1. Pierre
    19 septembre 2022, 12:02
    Bonjour, Si je comprends bien la SCM s'adresse à des professions libérales uniquement. Si nous sommes plusieurs professionnels, exerçant via des SARL/SASU, est-il possible tout de même de s'organiser avec une SCM ? Dans ce cas, la SCM est-elle la meilleure structure ? Merci pour vos précieux conseils
    • Laurent Dufour
      19 septembre 2022, 14:29
      Bonjour, Les associés d'une SCM peuvent être des personnes physiques ou de personnes morales. Il vous est donc possible d'exercer votre activité via une EURL, une SASU, une SARL ... et de créer une SCM dont votre société sera actionnaire. Pour ce qui est de la seconde partie de votre question, la SCM est-elle la meilleure structure, cela dépend de votre projet, de vos contraintes ainsi que d'autres questions et appréciation qui sont propres à votre situation et votre projet. Il nous est donc difficile de vous répondre. L'idéal est de prendre conseil auprès d'un spécialiste (avocat ou expert-comptable) qui vous apportera son éclairage et ses conseils. Pour maîtriser les coûts liés à cette démarche, vous pouvez passer par la plateforme Call A Lawyer qui facilite la mise en contact avec un avocat. N’hésitez pas à profiter de la remise du blog en suivant les indications présentées sur cette page : https://info.callalawyer.fr/partenaires/lbdd Cordialement, L’équipe créer son entreprise Leblogdudirigeant.com