Je crée mon entreprise, les 5 principes de gestion essentiels

Par Laurent Dufour, le 04/09/2019

Gérer une entreprise s’apprend. Si cette tâche n’est pas la plus enthousiasmante, elle n’en n’est pas moins indispensable et même vitale pour tout entrepreneur qui porte un projet.
Si chaque projet et chaque entreprise met en place des règles de gestion qui lui son propres, leur réussite passe nécessairement par quelques principes de gestion  qu’il est bon de conserver à l’esprit.

Je démarre mon entreprise, les 5 principes de gestion essentiels

Le blog du dirigeant fait le point.

LES OBLIGATIONS COMPTABLES : POUR DÉMARRER EN TOUTE SÉRÉNITÉ

Les règles comptables à respecter varient d’une structure juridique à l’autre. Un auto-entrepreneur ne suivra pas les mêmes obligations qu’un dirigeant de SARL. Pour exemple, la conservation des factures, le suivi chronologique des flux financiers, font partie des basiques de la gestion d’entreprise. Ils vous aideront à faire analyser votre budget, à condition d’être bien organisé dès le démarrage !

Renseignez-vous sur vos obligations comptables. Et, pour ne pas vous emmêler les pinceaux par la suite, pour être sûr d’accéder rapidement à vos informations financières, organisez-vous. Lorsqu’on crée son entreprise, si le suivi comptable est une contrainte il est aussi un formidable outil de gestion et une source d’informations fiable et régulier.

Les obligations comptables : pour démarrer en toute sérénitéTransformer le suivi comptable en atout en analysant les informations qu’il nous fourni plutôt que de se contenter de subir ses démarches contraignante aidera à coup sur le dirigeant à mieux piloter son projet.

Etre acteur de la gestion de son entreprise permet d’éviter de nombreuses difficultés. C’est le premier pas qui mène à la réussite d’un projet car il met en évidence les difficultés administratives et financières, permet de les anticiper et parfois de les éviter.

Un logiciel de comptabilité et de gestion d’entreprise sera votre meilleur allié. Il en existe pour toutes les structures juridiques. Le plus ? Ils comprennent pour la plupart des modules de réalisation et de classement automatiques des devis et des factures… Pour gagner du temps, et de l’argent !

LES TABLEAUX DE BORD POUR PILOTER SON ENTREPRISE

L’avantage du tableau de bord est qu’il analyse ce que vous souhaitez lui faire analyser. À vous de définir les ratios clés qu’il conviendra de suivre, qui vous aideront à prendre vos décisions et à adapter vos décision pour atteindre les objectifs que vous vous serez fixé.

Suis-je suffisamment solide pour réinvestir ? Faut-il baisser ou augmenter mon taux de marge ? Quel est le panier moyen de ma clientèle ? Quels produits de mon catalogue se vendent le mieux ou devraient être abandonnés ? Généralement quatre grands secteurs doivent être abordés dans votre tableau de bord :

  • le suivi de l’activité commerciale,
  • le suivi de la production de valeur ajoutée,
  • le suivi des équipes qui contribuent à élaborer la valeur ajoutée produite,
  • le suivi administratif et financier qui permet de faire fonctionner l’entreprise.

Les obligations comptables : pour démarrer en toute sérénitéUn indicateur clé pour une bonne gestion d’entreprise : le besoin en fonds de roulement ! Connaître son besoin en fonds de roulement, c’est connaître le montant des ressources qu’il faut dégager au minimum chaque mois pour couvrir ses frais. Connaître son besoin en fonds de roulement, c’est connaître et maîtriser sa trésorerie, au quotidien.

Un tableau de bord peut être ultra visuel. Encore faut-il le construire de manière ludique ! Vous êtes perdu ? Vous ne savez pas quel ratio peut être pertinent dans votre cas ?
Vous ne savez pas créer un tableau de bord ? N’hésitez pas à consulter les articles que nous avons rédigé à ce sujet (comme celui sur la construction du tableau de bord) , ou à nous contacter pour que nous vous aidions à le faire ou à trouver un interlocuteur qui saura vous accompagner.
Le contrôle de gestion à temps partagé se développe de plus en plus, profitez-en ! Votre expert-comptable peut peut aussi vous accompagner pour réaliser votre tableau de bord, à vous de le compléter au fur et à mesure de vos flux financiers.

FAIRE DES ÉCONOMIES POUR CRÉER UN COUSSIN FINANCIER

gestion d'entrepriseLes jeunes entreprises ont tendance à investir rapidement afin de développer l’activité. Pourtant, à ses débuts, la structure est encore fragile et ne dispose pas de suffisamment de recul pour analyser l’impact financier de ses décisions. Inutile de vous précipiter sur des abonnements divers et variés. Soyez radins !

Voyagez léger : éviter de stocker ou d’acheter en grosse quantité, un dirigeant de la grande distribution disait à ses équipes « pensez qu’on achètera toujours moins cher demain … ». Privilégiez les charges variables aux charges fixes, même si cela coûte un peu plus cher. Privilégiez les espaces mutualisés plutôt que la location d’un bureau fixe. Misez sur les stagiaires plutôt qu’un salarié en CDI. Évitez les grosses rémunérations qui engendrent fatalement de grosses charges sociales. En bref, faites des économies !

Les réseaux d’investisseurs apprécient les entreprises qui savent faire le plus avec le moins. Être économe, voire radin, est plutôt bien vu dans le monde de l’entrepreneuriat !

CONNAÎTRE SES COÛTS DE REVIENT

Vous avez tous en tête l’image du commercial qui emmène son client au restaurant pour négocier ses prix de vente, et se retrouve à rédiger de savants calculs sur un coin de serviette. C’est ça, connaître son coût de revient !

À juste coût de revient, juste prix et juste marge ! Il faut pouvoir proposer une réduction à son client sans vendre à perte. Il faut pouvoir marger suffisamment pour couvrir ses charges externes. il est essentiel de savoir décomposer son coût de revient et le calculer encore et encore, quelles que soient les propositions de ses fournisseurs. Pour bien négocier et s’assurer de gagner de l’argent il faut connaitre votre modèle économique et maîtriser certaines notions comme la marge sur coût variable, le BFR, …

MAÎTRISER SES DÉLAIS

Connaître ses coûts de revientPour être à court de trésorerie, rien de tel qu’une mauvaise gestion de ses comptes clients ! Ne passez pas une facture à la trappe, percevez vos ressources dans les temps. Pour cela, contractualisez vos relations commerciales et vos délais de paiement, organisez un échéancier et prévoyez une plage régulière pour les relances.

Surtout, n’acceptez jamais un délai de paiement sans en avoir mesuré son impact sur votre fonds de roulement. 

Idem concernant vos fournisseurs. L’objectif est de ne pas être en rupture de stock. Renseignez-vous en amont sur la bonne santé financière de vos partenaires et prévoyez toujours plusieurs « fournisseurs de rechange ».

Les nouvelles entreprises ont tendance à acheter de gros volumes au démarrage, notamment pour bénéficier de prix attractifs. Gare au sur stockage ! Trop de stock entraîne des coûts et un risque d’invendus.

CONCLUSIONS

Vous êtes prêts à démarrer votre entreprise ? N’oubliez jamais que la clé de la réussite passe d’abord par la maîtrise de sa trésorerie. Évidemment, un bon prévisionnel financier vous aidera à anticiper.

Évidemment, une bonne étude de marché vous aidera à vous différencier. Mais ! Pour une activité pérenne, pour passer haut la main le fameux « cap des trois ans », un minimum de gestion d’entreprise vous attend !

Télécharger l'article en PDF

Vote: 4.2/5. Total de 22 votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -