Ouvrir une micro crèche : guide complet

Par Valentine Bach, le 11/08/2022

Ouvrir une micro crèche vous intéresse ? Quelles formalités faut-il accomplir, quelles compétences faut-il posséder et comment s’assurer de la sécurité des locaux ? On vous explique tout !

ouvrir une micro creche

Vous aimez vous occuper des enfants et vous souhaitez ouvrir une micro crèche ? Le Blog du Dirigeant revient en détail sur les spécificités de ce métier.

La micro crèche est une structure d’accueil pour jeunes enfants (moins de 6 ans). Sa spécificité relève du nombre d’enfants qu’elle peut accueillir simultanément.

Le décret n° 2010-613 du 7 juin 2010 qui régit les micro crèches estime que ces établissements n’ont la dénomination de micro crèche que dès lors que leur capacité d’accueil est limitée à 10 places.

Nous reviendrons sur les conditions d’ouverture d’une micro crèche ainsi sur les règles juridiques qui l’encadrent.

Comment ouvrir une micro crèche ?

Comment ouvrir une micro crèche ? Tout comme la création de n’importe quelle entreprise, la micro crèche est soumise à des conditions de formes et de fond, l’accueil de jeune enfant fait d’ailleurs l’objet d’une réglementation stricte.

Il convient par ailleurs de noter que l’ouverture d’une micro crèche doit suivre des conditions d’encadrement strictes : un certain nombre d’enfants ne peut être placé sous la surveillance d’une unique personne, on considère habituellement que pour un effectif de 4 enfants au minimum, il faut compter au minimum deux personnes pour s’en occuper.

Qui peut ouvrir une micro crèche ?

L’ouverture d’une micro crèche est subordonnée à la détention d’un certain nombre de qualités humaines. Si vous pensez que s’occuper d’enfant en bas âge, aussi nombreux soient-ils, ne nécessite aucune qualité, vous faites erreur.

Il faut bien entendu aimer les enfants afin de pouvoir s’en occuper toute la journée pendant que leurs parents travaillent, savoir faire preuve de patience lorsque c’est nécessaire et savoir faire preuve d’une grande polyvalence.

En effet, il est nécessaire de savoir faire preuve d’imagination afin de divertir les enfants, de fermeté lorsque ces derniers ne sont pas disciplinés, de douceur pour ne pas les brusquer (certains ont des difficultés à laisser partir leurs parents chaque jour pour le travail.) Il faut tout de même savoir mettre une certaine distance lorsque c’est nécessaire et ne pas avoir peur de se salir les mains au cours des différentes activités.

Nommer un référent technique

Il est nécessaire d’élire un référent technique pour pouvoir ouvrir une micro crèche.

Cette personne doit bénéficier d’au moins 3 ans d’expérience et avoir au choix :

  • Un diplôme de docteur ;
  • Un diplôme d’éducateur pour jeunes enfants ;
  • Un diplôme de puériculteur

L’article R2324-36-1 du Code de Santé Publique prévoit les missions du référent technique.

Ainsi, c’est à lui de s’occuper du suivi technique de la micro crèche, il doit ainsi mettre en place et organiser le projet d’accueil de la micro-crèche et coordonner les activités du personnel responsable de l’encadrement des jeunes enfants.

Cette nomination n’est pas obligatoire dans les situations où :

  • Le directeur de la micro-crèche possède les diplômes requis pour le poste de référent technique ;
  • Le directeur de la micro-crèche engage un directeur salarié qui possède les diplômes requis pour le poste de référent technique.

L’obtention du dossier d’agrément

Afin d’ouvrir une micro crèche, il convient de présenter un dossier d’agrément à la Protection Maternelle et Infantile ou PMI.

Ce dossier doit contenir un certain nombre d’éléments afin d’être accepté parmi lesquels :

  • Les objectifs visés par la micro crèche ;
  • Le nombre de familles intéressées par le projet d’ouverture de la micro-crèche ;
  • L’adresse de l’établissement ainsi qu’une description de la structure ;
  • Le statut juridique choisi par la micro crèche ;
  • Les informations relatives au fonctionnement de la micro crèche telles que : le nombre d’enfants que la micro-crèche accueille, l’âge des enfants que la micro-crèche accueille, la plage horaire d’ouverture de la micro-crèche..
  •  Les informations tarifaires à savoir : le montant du salaire du personnel travaillant au sein de la micro-crèche ainsi que les tarifs de la micro-crèche pour les services qu’elle fournit.

Un médecin de la PMI doit alors étudier le dossier afin d’attester de sa validité. Dès lors, il doit faire une demande d’accord au Conseil général du département pour autoriser la suite de la procédure menant à la création de la micro-crèche.

Afin d’obtenir de l’aide dans les différentes étapes de création du dossier, il est possible de se tourner vers la CAF.

Les étapes de création d’une micro crèche

Il convient à présent de se pencher sur la démarche à suivre pour ouvrir une micro crèche qui assure la réussite de votre projet.

Avant de répondre plus en détail à la question comment ouvrir une micro crèche, vous devez avoir étudié la faisabilité commerciale de votre projet.

Etape 1 : l’étude de la faisabilité

Il s’agit d’une étude de marché, de la détermination de la proposition de valeur de votre offre ainsi que de l’élaboration de votre modèle économique.

L’étude de marché

Vous devez évaluer votre connaissance du marché, si elle vous semble limitée, vous devez réaliser une étude de marché, elle s’appuie sur

  • L’étude documentaire : pour apprécier la réglementation en vigueur sur le marché ;
  • L’étude qualitative : pour évaluer la pertinence de votre offre avec les demandes présentes sur le marché.
  • L’étude quantitative : vise à analyser les comportements des clients et consommateurs. Vous devez être en mesure d’identifier le profil type de clients ( ici les familles) que vous voulez atteindre.

L’étude de marché est un véritable outil marketing qui permet de pallier votre méconnaissance du marché. Elle vous donne les éléments nécessaires pour établir plus tard votre stratégie commerciale.

La proposition de valeur

Il s’agit de la valeur ajoutée de votre offre par rapport à l’offre présente sur le marché. Rédigée de façon synthétique (2 ou 3 phrases), elle répond aux problématiques suivantes :

Comment votre offre parvient-elle à cibler les besoins des parents et comment y répond-elle ?

Votre offre doit être unique, qu’elles vont donc être ses spécificités ?

Le modèle économique

Le business model ou modèle économique permet de décrire comment l’entreprise va gagner de l’argent.

Ainsi, en élaborant votre business modèle, vous pouvez expliquer le mécanisme de création de richesse, l’intérêt économique ainsi que le niveau de rentabilité attendu d’ouverture de votre micro crèche. Un outil efficace est à votre disposition pour vous aider : le Business model canvas.

Étape 2 : la préparation de l’offre commerciale

Objectif :

  • Finaliser votre offre de manière concrète.
  • Vérifier que vous êtes capable de produire, mais aussi mesurer l’ensemble des éléments dont vous aurez besoin pour la concevoir.
  • Identifier et solutionner les points de blocages.

Le choix du local :

L’emplacement doit être votre premier critère afin de déterminer où votre local se situera.

En effet, les parents des différents enfants doivent être en mesure de facilement les emmener et récupérer leurs enfants, de pouvoir venir les chercher si besoin est, votre micro crèche doit ainsi être facilement accessible.

Concernant les caractéristiques internes de votre local, vous devez compter 3M2 par enfant pour la réalisation d’activité et au moins 2m2/enfant pour les siestes, votre local ne doit donc pas être trop petit.

Vous devez prévoir un local suffisamment grand afin de pouvoir y installer :

  • Un grand espace servant de salle de jeux pour la réalisation des activités ;
  • Un autre espace doit contenir les lits afin de pouvoir mettre les enfants à la sieste avec un lit par personne.
  • Des toilettes ainsi qu’un point d’eau ;
  • Un espace doit également servir de cuisine afin de préparer ce que vous donnerez à manger aux enfants, de réchauffer les biberons, de réaliser d’autres activités.

Afin de vous rendre la vie plus agréable, prévoyez également une pièce à part, pour y prévoir une buanderie.

De plus, votre local doit répondre aux normes de sécurité.

Les normes de sécurité

Du fait de la fragilité de vos pensionnaires, votre local doit répondre à un grand nombre de normes de sécurité :

Sécuriser les zones de jeux ainsi que les lieux dangereux : accès au bord de route par exemple. Cela se fait par des barrières dont les barreaux ne doivent pas être horizontaux.

Vous devez protéger les fenêtres et les portes qui ne sont pas en hauteur, sécuriser les prises et les appareils électroniques, rien ne doit être négligé !

Il est primordial de veiller à la sécurité des enfants en fermant à clé les rangements contenant des produits dangereux ou les déplacer à une hauteur qui leur soit inatteignable.

Enfin, l’ensemble de vos jouets et de vos instruments de puéricultrices doivent se conformer aux normes en vigueur.

Déterminer votre gamme de produits/services

Vous devez à présent déterminer votre gamme de produits/services. Appuyez-vous sur votre étude de marché pour ça.

Il faut concevoir les prestations que vous allez réaliser et vendre sur le marché, les spécificité d’organisation de votre micro crèche. Votre gamme de produits/services doit répondre aux interrogations soulevées par la proposition de valeur.

Étape 3 : définir la stratégie commerciale

joaillerie stratégie commerciale

Étape 4 : Le prévisionnel financier

Il s’agit ici de déterminer la faisabilité économique de votre projet. Vous devez évaluer votre rentabilité et prévoir vos besoins de financement.

Vos potentiels partenaires financiers s’appuient sur le prévisionnel pour déterminer la viabilité de votre projet.

Vous devez vous appuyer sur un chiffre prévisionnel que vous déterminez en vous appuyant sur les résultats de l’étude de marché, le potentiel de votre zone de chalandise et vos hypothèses.

À ce stade, chiffrer les investissements nécessaires pour acquérir votre matériel : jouet pour enfant, lit pour les siestes, matériel de premier secours, ustensile de cuisine…

Prévoyez également vos futures charges d’exploitation. (Notamment le coût de votre loyer et de vos charges constantes)

Vous pouvez, vous projetez financièrement jusqu’à entre 3 et 5 ans.

Appuyez-vous sur un bilan prévisionnel et un plan de financement initial.

Généralement, ouvrir une micro crèche peut nécessiter l’intervention d’investisseurs extérieurs, cette étape est donc cruciale. Elle doit également vous permettre de déterminer le potentiel économique de votre projet.

Étape 5 : Le business plan

Document synthétique qui sert à présenter votre projet à vos futurs collaborateurs, il se rédige en deux parties :

  • Une partie descriptive : qui sert à présenter le projet, l’équipe, l’objectif poursuivi est de prouver la faisabilité commerciale et technique du projet. Elle s’appuie sur l’étude de marché, la stratégie commerciale, le business model
  • Une partie chiffrée quantitative : qui montre le potentiel financier et mesure la rentabilité de votre projet, il s’appuie sur le business model, l’état d’avancement du projet ?

Ici encore, ce n’est pas une obligation si vous vous lancez en tant qu’indépendant. Cependant il n’est pas dit que votre micro crèche vous permette d’avoir une rémunération suffisante. Peut-être faut-il envisager de se lancer au parallèle d’une autre activité avant de démarrer exclusivement ce projet.

Étape 6 : financer le projet

La création d’une micro crèche peut coûter entre 0 € et 100 000 €, avoir des financements permet de sécuriser votre projet au démarrage.

Il existe 2 types de financements lorsque l’on crée :

  • Le financement de préparation de projets ;
  • Le financement pour le démarrage de l’activité (amorçage)

Il y a différents moyens de financement :

  • Les financements classiques : apport personnel et prêt bancaire
  • Les financements plus originaux : concours, prêt d’honneurs, subvention (ACRE), love money et crowdfunding

Vous pouvez également bénéficier des aides et autres subventions de la commune où la micro crèche sera implantée.

La caisse d’allocations familiales (CAF) peut verser une subvention d’investissement de 7.400 à 17.000 euros par micro-crèche selon son plan pluriannuel d’investissement.

Leader du marché

Meilleur rapport Qualité/Prix

Simple, rapide, et efficace

Rapide et Pro

Prix GLOBAL MOYEN ** 368 € 329 € 329 € 329 €
OFFRE GRATUITE
OFFRE STANDARD 129 € + frais 99 € + frais 119 € + frais 129€ + frais
OFFRE PREMIUM 249 € + frais 199 € + frais 138 € + frais 249€ + frais
TOTAL DES FRAIS (moyenne) 239 € 230€ 230€ 230 €
AVIS CLIENTS /10 9,2
3022 avis sur Avis Vérifié
9,4
2776 avis sur Trustpilot
9,0
432 avis sur Avis Vérifié
9,5
3490 avis sur Avis Vérifié
PROMOTIONS LBdD code promo plateforme juridique
EN SAVOIR + SUR LES TARIFS Découvrir Découvrir Découvrir Découvrir

Quels diplômes faut-il avoir pour ouvrir une micro crèche ?

Devoir s’occuper d’enfant est une activité réglementée. À ce titre, il convient d’avoir certains diplômes afin de pouvoir ouvrir un micro crèche.

Il convient de distinguer deux situations, celle où vous êtes dirigeant d’une micro crèche (et que vous n’avez pas vocation à vous occuper des enfants) et celle où vous allez travailler en contact avec les enfants.

Dans l’hypothèse où vous dirigez la micro crèche sans pour autant être en contact direct avec les enfants, aucun diplôme ne vous sera nécessaire pour ouvrir une micro crèche.

En effet, vos missions se cantonneront à des tâches administratives et ainsi, il ne vous est pas nécessaire d’avoir un diplôme.

En revanche, si vous souhaitez travailler directement avec les enfants, il vous est nécessaire de posséder un diplôme afin d’ouvrir une micro crèche.

Plusieurs diplômes sont possibles, vous avez ainsi la possibilité de :

  • D’avoir 3 années d’expérience en tant qu’assistant maternel.
  • être titulaire d’un CAP Petite Enfance
  • avoir une expérience de 2 ans en tant qu’auxiliaire de puériculture.

Le statut juridique micro crèche

Il convient de choisir le statut juridique adéquat pour votre micro crèche.

LBdD vous accompagne et vous propose des tableaux récapitulatifs des avantages et inconvénients des différentes formes possibles.

Ouvrir seul :

Les formes juridiques pour créer seul

Ouvrir à plusieurs :

Les formes juridiques pour créer à plusieurs

Également possible de créer une association :

La micro crèche n’est pas toujours ouverte afin de générer des bénéfices. Lorsqu’elle a un but non-lucratif, la micro crèche prend le statut de l’association. Vous pouvez ainsi créer votre entreprise sous la forme d’une association. Ce statut d’association permet à la micro crèche de prétendre à une subvention de la part de l’État.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Valentine Bach Rédactrice

Diplômée d'une double licence en droit et économie gestion, Valentine Bach porte un intérêt certain à la création d'entreprise. Elle réalise actuellement un M2 en droit de l'entreprise afin de se spécialiser sur ce sujet.


créer et gérer en ligne
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.