Introduction

La mauvaise gestion de la trésorerie figure parmi les principales problématiques que peut rencontrer une entreprise ou une association. Les difficultés financières impactent durablement le fonctionnement d’une association quelle que soit sa situation.

Le capital social des SAS unipersonnelles

Le plan de trésorerie

d’une association suit les mêmes règles qu’un plan de trésorerie prévisionnel d’une entreprise. Dans cet article, nous revenons sur ce qu’est un plan de trésorerie et comment le réaliser.

Qu’est ce qu’un plan de trésorerie ?

Le plan de trésorerie est généralement un tableau où l’on inscrit la trésorerie de l’entreprise ou de l’association. La trésorerie correspond aux liquidités de l’entreprise. Elle se calcule en additionnant l’ensemble des disponibilités présentes sur les comptes bancaires de l’entreprise (solde des comptes, valeurs mobilières de placement, …).

Elle permet à l’association d’avancer les fonds nécessaires à son activité, par exemple pour acheter les matières et les marchandises nécessaires à l’association. Si elle ne dispose pas de suffisamment de trésorerie pour avancer ses fonds elle va limiter son activité.

Le plan de trésorerie prévisionnel reprend l’ensemble des mouvements financiers de l’entreprise mois par mois afin de mesurer et de prévoir le solde de trésorerie à chaque fin de mois à venir.

Pourquoi faire un plan de trésorerie en association ?

Le plan de trésorerie sert à anticiper les investissements et par conséquent à avoir une meilleure gestion des fonds de l’association. Il permet de visualiser le montant des liquidités disponibles plusieurs mois à l’avance et est utilisé en gestion courante de la trésorerie ou pour adapter les dépenses de l’association à une situation particulière (lancement de projet, crise sanitaire, …).

Cela offre plusieurs avantages :

  • Prévoir les décaissements à venir les jours, semaines ou mois à venir et vérifier que l’association pourra les honorer
  • Mesurer la capacité du modèle économique à générer assez d’argent pour financer le développement de l’association

Avis clients
Pour qui ?
Avis LBDD

A partir de 150 € /mois 


6 240 avis
Pour les entreprises de 5 à 10 000 salariés

A partir de 49,99 € /mois 


175 avis
Pour les indépendants et TPE

A partir de 59 € /mois 


56 avis
De l’indépendant à l’entreprise

La réalisation du plan de trésorerie d’une association

Avant toute chose, le plan de trésorerie doit suivre un certain nombre de règles de base :

  • Le plan de trésorerie se suit en TTC puisqu’il s’agit des montants payés
  • Il doit être rempli en fonction des dates de paiement réelles qui ne sont pas toujours les dates contractuelles
  • Il doit être souvent mis à jour

Ensuite, comme dit précédemment le plan de trésorerie prend la forme d’un tableau de type Excel. Plusieurs éléments doivent y figurer :

  • La situation financière de l’association en début de période (généralement tous les mois). Il faut s’assurer que le solde bancaire et la trésorerie de début de mois soient identiques.
  • Les sommes encaissées pendant le mois courant : cela correspond à la vente de biens ou aux prestations de services effectuées (TTC), les aides et subventions étatiques à recevoir, les dons reçus, les emprunts, …
  • Les sommes dépensées pendant le mois courant : cela correspond aux achats (TTC), les frais généraux (loyers, assurances, …), les investissements à effectuer, les remboursements d’emprunt, …
  • La situation financière en fin de mois qui reprend le solde de trésorerie mensuel et le solde de trésorerie total.

Suite à ce tableau, la trésorerie mensuelle peut être :

  • Négative, ce qui signifie que l’association ne dispose pas d’un cash suffisant pour faire face à ses engagements, elle est en situation de découvert
  • Positive, à l’inverse l’association est créditrice et elle possède des liquidités
  • Nulle, l’association ne doit pas d’argent mais elle n’en possède pas non plus.

La bonne gestion de l’association grâce au tableau de trésorerie prévisionnel va permettre de faciliter le pilotage de la société, il y aura moins de tension budgétaire. Cela permettra également de faciliter la mise en place de projets de développement.

Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Qu’est ce qu’un plan de trésorerie ?
  • Pourquoi faire un plan de trésorerie en association ?
  • La réalisation du plan de trésorerie d’une association
CPA FrancexLe Blog du Dirigeant
Formation pour Dirigeants
  • Alumini
    + 10 000 dirigeants Alumini
  • 4 campus
    4 Campus en France
  • Missions internationales
    2 Missions Internationales
Vous voulez devenir le Leader de la transformation de votre entreprise ?
Découvrir CPA France
Vivre une aventure transformante
Notre programme
À côté de chez vous
Nos campus
Commentaires
2 commentaires
Vote: 4.1/5. Total de 9 votes.
Chargement...
4.1/5


  1. ghislaine blom
    8 février 2017, 16:44
    bonjour Monsieur, je suis âgée de 60ans, j'ai mes trimestres pour bénéficier d'une retraite totale ( en carrière longue) au régime général. Je bénéficie d'une rupture conventionnelle et voulant bénéficier de l' are, je crée ma société dans les semaines à venir. Ma question est la suivante : puis je faire ma demande de retraire dans les 12 mois à venir et garder ma société ( services et ventes ) et quel régime me conseillez vous ? je vous remercie bien vivement pour votre conseil ? cordialement. Ghislaine.
    • Dufour Laurent
      10 février 2017, 17:06
      Bonjour Monsieur, Vous pouvez tout a fait conserver l'entreprise que vous créer une fois que vous serez à la retraite. Cependant, après avoir exercé vos droits à la retraite les cotisations sociales que vous payerez ne viendront plus vous apporter de droits complémentaires. vous cotiserez donc "à vide". Il est souvent conseillé au retraités de choisir une SAS (ou SASU), et de se rémunérer par le versement de dividendes pour éviter de payer des charges sociales inutiles. Je pense cependant, que si'(l vous est possible de trouver un expert-comptable pas trop cher, il est intéressant de lui faire faire une simulation afin de voir si un autre statut tel que celui de l'auto-entreprise n'est par plus intéressant. Vous pouvez aussi lui demander d’étudier avec vous l’opportunité de faire une SASU avec option à l'IR qui peut être très intéressante en terme d’optimisation fiscale (cf notre article : https://www.leblogdudirigeant.com/option-ir-consequences-fiscales-sociales/ ) Si vous ne connaissez pas d'expert comptable de qualité et peu coûteux, n'hésitez pas pà prendre contact avec nous via notre page contact ( https://www.leblogdudirigeant.com/qui-sommes-nous/#contact ), on vous mettre en contact avec l'un des experts comptable partenaire qui nous aide à rédiger les articles. Cordialement, L’équipe création d’entreprise LBdD