5 conseils pour mettre en place une bonne stratégie d'acquisition en SEA

Par Laurent Dufour, le 12/08/2020

Pour générer du trafic sur un site internet il est important de le positionner le plus haut possible sur la page de résultats de Google. Cela peut se faire en optimisant son SEO (Search Engine Optimization) ou en passant par une campagne d’annonces SEA (Search Engine Advertising).

mettre en place une stratégie d'acquisition SEA

L’avantage principal du SEA comparé au SEO est son gain de temps pour générer du trafic internet. Une fois mise en place, une campagne d’annonces amène un trafic significatif dans un délai contenu, là où il est nécessaire de passer de longues heures afin d’optimiser son référencement naturel.

Dans cet article nous vous délivrons 5 conseils qui vous aideront à mettre en place une bonne stratégie d’acquisition en SEA.

1) Définir ses objectifs

Afin de mettre en place une bonne stratégie d’acquisition en SEA (Search Engine Advertising) il est impératif de commencer par définir ses objectifs. Certains outils  comme le SWOT peuvent vous aider à définir votre stratégie digitale et les objectifs qui en découlent. Une campagne d’annonces améliore la visibilité d’un site internet sur le marché ciblé, ce qui a pour effet direct d’augmenter le nombre de visiteurs ainsi que le taux de conversion (c’est-à-dire fidéliser le client et l’amener à l’achat).

Il existe deux types d’objectifs principaux sur Google Ads, le service de référencement payant de Google.

Générer plus de ventes en ligne

L’objectif est de faire en sorte que l’internaute achète un service ou un produit proposé par le site. Ceci passe notamment par une expérience utilisateur optimisée, ce qui assure que le client reste sur le site et s’y fidélise, amenant à d’éventuels achats futurs.

Augmenter l’attractivité de son établissement

Ici l’objectif est d’attiser la curiosité du visiteur en le faisant s’intéresser à l’activité de la structure physique (comme par exemple exposer ses créations sur son site lorsqu’on est artisan d’art). Dans ce cas il est recommandé d’avoir un site avec un design percutant et un contenu pertinent (image, texte, vidéo) pour marquer l’esprit du prospect et lui donner envie d’en apprendre davantage.

Remarque :

Pour ces deux types d’objectifs, un site « responsive » (adapté à l’affichage sur mobiles) est obligatoire pour toucher tout type d’utilisateur.  Un site internet fonctionnel est une base fondamentale pour ensuite envisager la mise en place d’une stratégie d’acquisition en SEA.

2) Le choix des mots-clefs

Le choix des mots-clefs se fait en fonction du marché cible, il est donc déterminant d’avoir une certaine compréhension du comportement des clients de ce marché.

Veille concurrentielle du marché cible

Commencez par taper des recherches Google que vous auriez effectuées en tant que visiteur potentiel de votre site. Ceci permet de repérer les concurrents principaux et d’éviter se positionner frontalement face aux plus gros d’entre eux.

Penser aux longues traînes

Plutôt que d’utiliser les mêmes mots-clefs que certains de vos concurrents déjà confortablement positionnés, il est parfois préférable d’utiliser des expressions plus longues (des longues traînes) pour profiter d’un marché plus spécifique. La cible sera certes plus restreinte mais se positionner sur un marché plus ciblé a l’avantage d’offrir un taux de conversion plus élevé, ceci car la page du site répond plus précisément au besoin de l’internaute. Si vous visez un marché local, un nom de ville ajouté à la longue traîne est un élément pouvant considérablement améliorer la visibilité du site.

3) Optimiser ses dépenses en SEA

Une stratégique d’acquisition en SEA a un coût, toutefois le budget alloué aux campagnes d’annonces peut largement être amorti. Voici quelques conseils pour vous aider à optimiser votre ROI (retour sur investissement) grâce aux campagnes d’annonces Adwords.

Éviter les mots-clefs trop onéreux

Le positionnement payant des mots-clefs est vendu par Google. Le service Google Ads propose un système de coût par clic (CPC), pour lequel le propriétaire du site est plus ou moins libre de dépenser ce qu’il souhaite. Plus on paye pour un mot-clef (ou une expression clef), plus le site se positionne haut dans la page de résultats. Cependant, certains mots-clefs, comme ceux utilisés pour la vente en ligne, peuvent coûter relativement chers. Il est donc parfois plus judicieux d’investir dans une longue traîne, qui vise un marché moins saturé, plutôt que dans un mot-clef.

Répartir ses achats de mots-clefs

Plutôt que de consacrer un budget conséquent dans un mot clef, il peut s’avérer plus intéressant d’investir ce même budget dans plusieurs longues traînes. Ces expressions clefs ciblent des recherches plus précises, qui brassent moins d’internautes, mais elles évitent de se confronter directement à certains poids lourds du marché ciblé. De plus, plusieurs longues traînes peuvent générer plus de trafic qu’un mot clef plus générique, tout en étant moins coûteuses.

Définir des mots-clefs négatifs

En listant des mots-clefs à exclure cela permet au site de ne pas générer de trafic non pertinent. Étant donné que le service Adwords se monétise en coût par clic, les clics inutiles feront perdre de l’argent sans en faire gagner (car les internautes ne seront pas arrivés sur un site qui les intéressent). Exprimer à Google sa volonté de ne pas apparaître sur certains mots-clefs vous assure un taux de conversion optimal.

Supprimer les Adwords

Il ne faut pas hésiter à délaisser certains mots-clefs pour lesquels vous avez auparavant investi pour pouvoir réinjecter le budget dans de nouvelles campagne d’annonces. Si votre secteur d’activité connaît des changements réguliers, la suppression fréquente d’Adwords est une nécessité pour rester compétitif.

4) Se faire accompagner dans sa stratégie SEA

Pour mettre en place une bonne stratégie d’acquisition SEA il est parfaitement envisageable d’utiliser votre temps pour vous y consacrer. Cependant, suivant la nature de votre activité et le marché que vous visez, il est parfois nécessaire de faire appel à des experts en référencement.

Mener sa stratégie SEA seul

Il est tout à fait possible de s’occuper seul de sa stratégie SEA mais cela demande beaucoup de temps. D’abord car il faut appréhender les outils de mesure et d’analyse de trafic internet mais aussi pour élaborer cette stratégie puis la mettre en place.

Faire appel à un prestataire extérieur

Ceci coûte plus d’argent qu’en menant sa stratégie seul mais ça permet d’avoir des résultats plus convaincants et de s’assurer d’un ROI. L’expertise d’une agence de référencement propulse le positionnement de votre site sur les pages de résultat tout en vous donnant plus d’autonomie dans votre stratégie SEA. Par ailleurs, s’entourer d’une agence conseil vous permet d’apprendre le SEA. Certaines agences proposent de former leurs clients afin de les rendre plus autonomes et maitre de leur budget. Parmi les agences certifiées, la société Digimood propose des formations ponctuelles dont l’objectif est de faire découvrir les possibilités de Google Ads. Faire appel à une agence de référencement c’est la garantie d’avoir une visibilité compétitive sur les moteurs de recherche tout en nourrissant vos propres connaissances du sujet. Vous pourrez ainsi exploiter ces nouvelles compétences pour avoir une certaine mainmise sur votre stratégie SEA et notamment son suivi.

5) Suivre son référencement

Même en faisant appel à un prestataire externe il est intéressant de pouvoir suivre l’évolution du positionnement du site internet sur les mots-clefs souhaités. Pour le suivi de votre stratégie SEA il existe des logiciels et outils tels que Webmasters Tools de Google, ahrefs ou Screaming frog spider (ainsi que d’autres outils).

Ceci permet d’avoir un regard sur le référencement du site et de pouvoir optimiser la stratégie SEA. Ce suivi est d’autant plus nécessaire si le marché cible est un marché en perpétuelle évolution car il aide à comprendre les changements de pratiques des internautes et donc de se positionner en conséquence.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 2 votes.
Chargement...

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Économisez sur vos démarches

Un accompagnement dans vos démarches

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour

Laurent Dufour -

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *