Introduction

Vu le cadre légal établi pour mettre en place une économie circulaire (NFRD, CSRD, SFDR, ODD, Pacte Vert, ESRS, etc…), le financement durable a été créé afin d’ajouter une dimension verte au domaine de la finance.

Financement durable

Que signifie le financement durable ?

Le financement durable est une approche financière qui intègre les critères ESG (environnementaux, sociaux et de gouvernance) dans les décisions financières et d’investissement pour soutenir une croissance économique responsable et respectueuse de l’environnement.

Quels sont les objectifs du financement durable ?

Le financement durable a été créé dans le but d’intégrer la notion de durabilité dans le domaine de la finance. Ceci aura lieu par le biais de la conformité aux critères ESG lors de la prise de décisions financières et d’investissement. En effet, les objectifs de la mise en place d’un financement durable concernent ces derniers. Ces finalités sont :

  • Respecter les ODD : orienter les investissements vers les entreprises qui respectent les 17 ODD (objectifs de développement durable) de l’ONU (Organisation des Nations Unies) et qui prennent en considération les 5 piliers de celle-ci (planète, population, prospérité, paix, et partenariat). Par exemple, effectuer des investissements qui assurerait une vie saine aux populations, une gestion durable des ressources aquatiques et la préservation de l’écosystème, adopter une égalité entre les salariés, etc…
  • Promouvoir la responsabilité sociale : inciter les investisseurs à transférer leurs fonds à des organisations qui sont responsables socialement et qui respectent les droits de l’homme. Par exemple, des sociétés qui mettent en œuvre des mesures favorisant la diversité et l’inclusion.
  • Atteindre la neutralité carbone : Soutenir les projets qui adoptent une politique protectrice de l’environnement, qui, par exemple, viserait la réduction des émissions de gaz à effet de serre.
  • Transformer l’économie en une économie circulaire : ceci aura lieu via la technologie et les outils de finance verte.
  • Gérer les risques ESG : assister les investisseurs et les institutions financières à identifier les risques relatifs aux critères ESG et élaborer des stratégies visant la préservation de la valeur de leurs investissements à long terme.


15% de réduction
LBDD15


4,4 sur 9425 avis

15% de réduction
LBDDIR15


4,4 sur 11 434 avis

Pourquoi exercer un financement durable au lieu d’un financement ordinaire ?

Le financement durable peut paraitre comme un mode de financement posant de nombreuses exigences. Cependant, l’exercice de ce dernier présente plusieurs avantages aux entreprises et investisseurs qui l’effectuent. Ces bénéfices sont :

  • L’accès aux investissements innovants : le financement durable donne la chance aux investisseurs d’investir dans des secteurs innovants tels que les technologies propres, les énergies renouvelables, et les infrastructures durables.
  • Une analyse plus aisée des risques : quand l’investisseur qui analyse les risques liés à son investissement intègre les critères ESG dans son étude, ceci l’aidera à facilement identifier lesdits risques, puisqu’il aura référence à une classification claire (les critères ESG).
  • Satisfaction des tiers concernés : les investisseurs, clients et employés préfèrent souvent les entreprises et projets favorables à l’environnement. En exerçant un financement durable, les institutions financières peuvent répondre aux besoins et attentes de leurs parties prenantes.
  • La conformité aux normes en vigueur : quand une entreprise prend des décisions financières favorables au développement durable, ceci l’assistera à éviter les sanctions possibles en cas de non-conformité aux règles applicables.
  • Un rendement positif à long terme :  investir dans des entreprises ou projets qui prennent en considération le développement durable peut générer de la valeur à long terme pour les investisseurs puisque ces entreprises et projets ont souvent des perspectives de croissance solides et une approche responsable.
  • Une meilleure réputation : quand une institution financière ou un investisseur met en place des stratégies pour effectuer un financement durable efficace, ceci renforcera sa réputation. En effet, ils seront considérés comme acteurs socialement responsables et engagés envers le développement durable.

Outils et instruments pour effectuer un financement durable

Afin d’exercer efficacement un financement durable, l’investisseur peut avoir recours à de divers instruments et outils de la finance verte. Ceux-ci sont :

  • Les prêts verts : offrent des conditions financières préférentielles aux sociétés-emprunteuses si leurs projets sont axés sur des activités écologiques.
  • Les labels environnementaux : les entreprises prenant des mesures pour protéger l’environnement peuvent recevoir des labels (par exemple, le label Greenfin, le label ISR (Investissement Socialement Responsable), et le label ESG). Dans ce cas, l’investisseur peut s’assurer de la durabilité des activités de la société dans laquelle il songe investir en vérifiant si cette dernière possède une telle labellisation.
  • La taxonomie verte européenne : celle-ci classe les activités des sociétés selon leur impact environnemental. Se référer à cette catégorisation claire et précise peut aider l’investisseur à mieux étudier l’entreprise.
  • Obligations vertes (Green Bonds) : sont des titres de dette émis par les sociétés pour financer leurs projets environnementaux. L’investisseur peut effectuer un financement durable grâce à ces obligations vertes.
  • Indices boursiers : les investisseurs peuvent suivre l’évolution des titres financiers liés à la finance verte d’une société en se référant aux indices boursiers spécifiques.

Quelles sont les étapes à suivre pour effectuer un financement durable ?

L’investisseur qui souhaite effectuer un financement durable doit suivre 7 étapes. Ces dernières sont :

  1. Elaborer une stratégie ESG : l’investisseur doit incorporer les critères ESG en prévoyant les méthodes qu’il adoptera lors de l’exercice de son investissement et en définissant ses objectifs en matière de durabilité et les types d’investissements qu’il souhaite soutenir.
  2. Etudier et évaluer les opportunités d’investissements possibles : ainsi que leurs risques à la lumière des ODD, PRI (Principes pour l’investissement Responsable), et les standards du GRI (l’Initiative de Reporting Global).
  3. Créer un portfolio diversifié : l’investisseur doit prendre des décisions financières de manière à diversifier son portefeuille pour inclure une variété d’industries alignés sur les critères ESG et minimiser les risques qui peuvent être encourus.
  4. Maintenir un dialogue actif : avec les sociétés dans lesquelles il investit afin de suivre et maitriser les mesures de durabilité qu’elles adoptent.
  5. Effectuer des analyses : celles-ci doivent être régulières et systématiques desdites mesures.
  6. Lire rigoureusement les rapports de performance extra-financière publiés par les entreprises dans lesquelles il investit.
  7. Réviser et adapter régulièrement ses stratégies de financement durable : afin que celles-ci soient alignées sur ses objectifs et les attentes des parties prenantes.

Comment utiliser l’IA pour optimiser les avantages du financement durable ?

L’intelligence artificielle (IA) peut jouer un rôle important dans l’optimisation des avantages de l’exercice d’un financement durable. En effet, l’IA peut être utilisée pour faciliter certaines activités concernant la finance verte. Ces dernières sont :

  • L’analyse des données ESG : l’IA peut traiter et analyser des données ESG volumineuses provenant de diverses sources, telles que les rapports d’entreprises, les actualités et les bases de données financières.
  • L’évaluation des risques : les algorithmes d’intelligence artificielle peuvent aider l’investisseur à effectuer l’étape 2 de la procédure sus-présentée (évaluer et à quantifier les risques ESG associés à différents investissements).
  • La sélection d’investissements : les modèles de l’IA peuvent être utilisés pour identifier et sélectionner les investissements durables.
  • La surveillance continue : l’IA peut être utilisée pour surveiller en continu les investissements durables (étape 5), en détectant les changements dans les performances ESG ou les événements qui pourraient impacter la stratégie de financement durable.
  • La diversification du portefeuille d’investissement : les algorithmes de l’IA peuvent aider l’investisseur à diversifier son portefeuille d’investissements, réduisant en conséquence, les risques qui peuvent être subis par l’investisseur.
  • Les prévisions et scénarios : l’IA peut simuler différents scénarios pour évaluer l’impact potentiel des décisions de financement durable sur les performances ESG et financières, aidant ainsi les investisseurs à prendre des décisions éclairées.
Pas encore de votes.
Chargement...
Sommaire
  • Que signifie le financement durable ?
  • Quels sont les objectifs du financement durable ?
  • Pourquoi exercer un financement durable au lieu d’un financement ordinaire ?
  • Outils et instruments pour effectuer un financement durable
  • Quelles sont les étapes à suivre pour effectuer un financement durable ?
  • Comment utiliser l’IA pour optimiser les avantages du financement durable ?
x
Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques
  • Simplicité
    Simple
  • Economie
    Économique
  • Rapidité
    Rapide
Vous souhaitez un accompagnement pour lancer votre entreprise ?

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une augmentation de capital ?

Modifier vos statuts

Besoin de protéger votre marque et logo d’un potentiel concurrent ?

Déposer votre marque

Avis Trustpilot Legalstart

Commentaires
0 commentaires
Pas encore de votes.
Chargement...
0/5