Comment créer son entreprise ? » Le Business Plan : méthodologie et conseils » Le business plan, pourquoi faire ? » L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

par | 1 commentaire

Si le business plan est un outil dont l’utilité pour lever des fonds n’est plus à démontrer, sa réalisation comporte de nombreux défaut. L’une des difficultés est qu’il est souvent long et difficile à réaliser et qu’il décourage les porteurs de projets.

Créer votre entreprise : les outils

L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

L’approche SynOpp tente de résoudre ces difficultés, le Blog du Dirigeant fait le point.

SynOpp, d’où ça vient

Un peu d’histoire ! L’approche SynOpp a été élaborée par Claude Ananou, serial entrepreneur et professeur à HEC Montréal. Attention ! Ce visionnaire ne parle pas de « méthode », mais « d’approche » SynOpp. Elle serait une autre façon d’aborder la création d’entreprise et ne nécessiterait pas de business plan au sens traditionnel du terme.

L’approche SynOpp détrône le business plan

Le business plan est trop formel. Trop linéaire. Il nécessite une intense réflexion sur ce qui a été et ce qui sera, dans un monde d’incertitude ou seul le présent devrait pourtant compter.

Le business plan a été créé par les financeurs, dans le but de se rassurer sur la pertinence et a solidité des projets qui leurs sont présentés. Il prend donc d’abord en compte l’aspect « projet », la pertinence du besoin à combler, la rentabilité et la cohérence de la stratégie. Ensuite, il évalue l’environnement de l’entreprise et tente de le rationaliser au maximum.

Qui peut connaître son futur lorsqu’un battement d’aile de papillon peut tout chambouler à chaque instant ? Et finalement, dans tous ces business plans, où se cachent les entrepreneurs ? Où est leur vision, où sont leurs aspirations ? Leurs points forts et leurs points faibles ?

C’est bien parce que chaque projet peut aboutir de manière différente selon la personne qui le porte que l’approche SynOpp trouve sa place dans l’univers de l’entrepreneuriat.

L’approche SynOpp, comment ça marche

Pour braver l’incertitude, rien de tel que des interrogations globales, auxquelles l’entrepreneur devra répondre en explorant ses capacités, sa personnalité et en testant son environnement en temps réel. Voilà l’approche SynOpp ! Un savant mélange que Claude Ananou résume ainsi : « réfléchir, décider, agir ».

L’approche SynOpp tourne autour de 7 questions qui représentent 7 étapes (à valider) dans le processus de création :

  1. Identifier le besoin à combler
  2. Identifier son segment de clientèle puis analyser les « accros », ces fameux clients d’ores et déjà convaincus
  3. Identifier son positionnement et son avantage concurrentiel
  4. Identifier les événements positifs de son environnement, qui pourront mener l’entreprise vers le haut
  5. Identifier les risques et les incertitudes liés à l’environnement et trouver des parades
  6. Identifier le point de départ du projet et les moyens de démarrer sans aide financière
  7. Mettre en place un plan d’action (et de développement), et pourquoi pas y ajouter une touche chiffrée avec le plan de financement

SynOpp versus business plan

L’approche SynOpp laisse libre court à l’instinct et surtout, à l’action. Au bout des 7 étapes, l’entreprise est en mesure de facturer et d’interagir avec son marché. Pour cela, elle séduit les nouveaux entrepreneurs du monde entier, particulièrement en Amérique du Nord où les mentalités convergent vers cette philosophie.

Détrônera-t-elle le business plan ? Rien n’est moins sûr ! Surtout sur notre vieux continent. Nos financeurs, même s’ils s’ouvrent à la nouveauté, restent encore très attachés au bon vieux business plan. Amis entrepreneurs, l’approche SynOpp est un moyen de tester votre projet !

L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

Newsletter

L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

1 Commentaire

  1. L’approche SynOpp : une alternative au business plan ?

    L’approche Synopp change peut-être la façon de voir les choses dans son ensemble mais dans les faits, les questions pratico pratiques à se poser semble être les mêmes, non ?

    Réponse

Soumettre un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Click here to get this post in PDF

Please wait...
créez votre entreprise

Inscrivez-vous à la newsletter !

Chaque semaine, des actus et des articles de fond

Merci ! Votre inscription a été prise en compte.