Business plan définition, principe et élaboration

Par Laurent Dufour, le 27/09/2019

Que ce soit pour une nouvelle création d’entreprise ou pour développer une activité existante, le business plan reste l’un des outils importants utilisés à ces effets. Ce n’est pas seulement un document pour mettre au clair ses idées et son projet entrepreneurial, mais également une arme de communication extrêmement efficace pour intéresser d’éventuels investisseurs et prêteurs.

Business plan définition, principe et élaboration

DÉFINITION DU BUSINESS PLAN

Le business plan est un document synthétique de plusieurs pages rédigé principalement dans le but de formaliser l’idée d’un projet entrepreneuriale, sa viabilité économique et financière lors de la création d’une entreprise mais également lors du développement de nouvelles activités existantes.

À QUOI SERT UN BUSINESS PLAN ?

Le business plan est destiné principalement à démontrer la viabilité économique et financière d’un projet entrepreneurial et donc convaincre les différents partenaires financiers du porteur de projet (banques, investisseurs, etc.), il sert également comme fil conducteur pour le chef d’entreprise ainsi que pour son équipe pendant les premières années de son activité.

LES COMPOSANTES DU BUSINESS PLAN

Le business plan comporte généralement 20 pages et il est décomposé en deux grandes parties :

Une première partie appelée partie rédactionnelle qui étudie les caractéristiques essentielles du projet dans un point de vue économique.

Notamment :

  • La présentation du projet entrepreneuriale

Qui consiste à mettre au clair l’idée qui fonde le projet, expliquer en quoi elle constitue un projet viable économiquement, présenter l’identité de l‘entreprise, l’activité à exercer, le produit ou le service qui sera proposé par l’entreprise ;

  • La présentation du porteur de projet

C’est-à-dire son équipe fondatrice, ses partenaires, ainsi que leurs compétences

  • La proposition de valeur

Ce que le produit ou le service va apporter au marché

  • L’étude du marché

Étudie si la solution proposée par le porteur de projet a bien un marché dans laquelle elle va se vendre, l’étude de marché étudie également d’autres paramètres à savoir : les offres proposées par les concurrents, la clientèle cible, etc.

Une seconde partie appelée partie chiffrée ou “prévisionnel financier” qui démontre la viabilité financière de l’entreprise à l’aide de certains tableaux financiers et indicateurs de rentabilité.

A  savoir :

  • Le compte de résultat prévisionnel

Étudie le résultat en fin d’année (bénéfice ou perte) que va dégager l’entreprise par comparaison entre ses produits prévisionnels et ses charges prévisionnelles ;

  • Le plan de financement

Recense et compare les besoins financiers (investissements à prévoir par exemple) de lancement ou lors des premières années d’activité avec les ressources mises en place par le porteur de projet pour les financer.

  • Le plan de trésorerie

Permet de calculer le solde de trésorerie (mensuel ou annuel) de l’entreprise par différence entre les encaissements et décaissements prévisionnels, de prendre en compte les décalages éventuels de paiements et donc de prévoir les difficultés de trésorerie, de quantifier les besoins nécessaires pour mieux les anticiper.

  • Le seuil de rentabilité et le point mort

Étudient respectivement le chiffre d’affaires minimum que l’entreprise doit dégager pour être rentable ainsi que la date quand celle-ci sera rentable. Un résumé appelé executive summary doit également être prévu au début du business plan, qui récapitule les grandes lignes citées dans les deux parties du business plan, il a tout l’intérêt à être convaincant pour donner l’envie au lecteur se projeter et donc d’aller plus loin.

LA RÉDACTION DE VOTRE BUSINESS PLAN

Un bon business plan, doit être clair, précis et réaliste. Pour être efficace sa rédaction doit donc être synthétique, structurée et cohérente. Cela contribuera à sa compréhension par l’ensemble de ses utilisateurs, le porteur de projet pourra dès lors les convaincre facilement de la viabilité de son projet.

Si vous souhaitez faire un business plan vous-avez le choix entre :

  • Le faire vous-même : vous pouvez utiliser un model de business plan que vous trouverez sur internet, mais il est toutefois recommandé d’être accompagné par un professionnel pour valider vos hypothèses et vérifier l’exactitude de vos chiffres.
  • Le confier à un professionnel spécialisé en création d’entreprise (cabinet spécialisé, experts-comptables, consultant financier, etc.) qui peut prendre en charge globalement la conception de cet outil ou vous aider à le faire via un accompagnement.
  • Le faire en ligne grâce aux différents outils proposés par les plateformes spécialisées pour construire un business plan.

Télécharger l'article en PDF

Pas encore de votes.
Chargement...

ACHETEZ NOTRE EBOOK

logo Legalstart

Legalstart, partenaire du Blog du Dirigeant, répond à tous vos besoins juridiques.

Rapidité des démarches

Simple

Économisez sur vos démarches

Économique

Un accompagnement dans vos démarches

Rapide

Créer votre entreprise

Un changement d’adresse ? Une cession de part ?

Modifier vos statuts

Vous souhaitez protéger votre marque de potentiel concurrent ?

Déposez votre nom et votre logo pour plus d’assurance.

DÉPOSER VOTRE MARQUE

Newsletter


Laurent Dufour -


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *