A quoi et à qui sert le business plan ?

Par Laurent Dufour, le 15/10/2021

Le business plan fait partie des documents incontournables de la création d’entreprise. Connu pour son rôle dans la recherche de financement, il a d’autres utilités qu’il est intéressant de connaitre. Pour savoir à quoi sert le business plan, il est utile de se questionner sur ce que représente ce document.

le business plan

Un business plan est une feuille de route au service du créateur d’entreprise. Il lui permet de présenter son projet tout en établissant sa faisabilité économique et financière. Il est utilisé pour attirer d’éventuels partenaires et convaincre les investisseurs.

Découvrez nos outils pour créer votre entreprise !

À quoi sert le business plan ?

Un business plan ou plan d’affaires est un outil de communication. Il présente chacun des aspects du projet sert à démontrer sa rentabilité et à mettre en évidence ses forces et ses perspectives afin de convaincre de sa viabilité.

C’est un document didactique qui explique comment sera mis en œuvre le projet, le plan d’actions stratégique et commercial ainsi que le plan de financement. Il est autant utile au porteur de projet lui-même qu’à ses partenaires.

L’utilité pour le porteur de projet

Le business plan offre une vision complète et assure la cohérence globale du projet

Si le business plan est généralement conçu à l’attention des partenaires potentiels de la future entreprise, sa conception est extrêmement utile au porteur de projet. Elle lui offre la possibilité de se poser sur chacun des aspects de sa création d’entreprise.

Créer une entreprise n’est pas simple. Cela demande de multiples compétences que l’entrepreneur ou l’équipe fondatrice maitrise plus ou moins bien. Expliquer par écrit pour chaque aspect du projet les options ou décisions prises, les résultats attendus, les ressources mises en œuvre, le plan d’actions prévu, … contraint le créateur à :

  • Aborder et traiter chacun des aspects essentiels de la création d’entreprise ;
  • Assurer la cohérence et l’homogénéité entre les composantes du projet ;
  • Mesurer les conséquences de ses décisions grâce au prévisionnel qui structure la partie quantitative du business plan.

Le business plan aide le créateur à structurer sa démarche

Une fois le document établit, il devient un plan d’actions complet et détaillé qui explique comment sera créée l’entreprise et lancée l’activité. Il trace le chemin à suivre, planifie les actions à mener et fixe les objectifs à atteindre. En effet, un plan d’affaires inclut :

  • La présentation de la proposition de valeur : Ce point est essentiel il explique notamment à quel besoin la solution proposée va répondre, en quoi elle se différencie des autres offres et quels bénéfices l’utilisateur en tire. La proposition de valeur ou promesse client doit être prise en considération dans chacune des décisions que prendra le futur dirigeant.
  • Le marché cible : Le business plan présente le potentiel du marché, les segments à conquérir et la stratégie marketing pour s’y implanter ;
  • La réglementation : Le business plan indique quelles sont les règles et les contraintes liées au métier. Il indique éventuellement les actions à mener pour les respecter (aménagement des locaux, diplômes à passer, autorisations à obtenir, …)
  • La concurrence : La description du marché comprend une présentation des concurrents, du positionnement de l’entreprise et de sa stratégie de différenciation ;
  • La présentation de l’équipe : Le business plan doit présenter le porteur de projet ainsi que les personnes clés derrière l’entreprise. Il peut planifier les recrutements, les formations, les compétences à acquérir ;
  • La présentation des moyens dont dispose l’équipe pour mener à bien le projet : Le document doit indiquer quels sont le moyens dont dispose l’équipe  pour mener à bien le projet. Il doit aussi indiquer quels sont les moyens qui restent à acquérir et comment l’équipe prévoit de se les procurer avec, bien évidemment une estimation des ressources nécessaires;
  • La mise en place de la conception de la solution notamment lorsqu’elle est innovante : Le plan d’affaires présente les avantages et les fonctionnalités de la solution ainsi que la manière dont elle sera produite et commercialisée ;
  • Le business model : Cette partie indique comment fonctionne le modèle économique. La présentation du business model Canvas peut contribuer à mettre en évidence les points à développer en priorité (activités clés, partenaires clés, segments clients, canaux de distribution, …) ;
  • Les prévisions financières : Au-delà de démontrer la rentabilité financière du projet, le prévisionnel indique comment sera développée l’activité. Le compte de résultat et le plan de trésorerie listent et intègrent les dépenses liées à la mise en place de la stratégie de développement ;
  • Le plan d’investissement : Cette partie liste et planifie les investissements à réaliser.

Cette liste n’est pas exhaustive, elle doit être complétée avec les éléments spécifique au projet (trouver et aménager un local commercial, créer un objet innovant avec des centres de recherche, créer un site internet, …). Elle doit aussi être adaptée et modulé en fonction de chaque activité.

Ces différents éléments permettent au créateur d’entreprise de disposer d’une feuille de route modulable. Il est utile de préciser que ces informations doivent provenir des recherches du créateur d’entreprise. Elles devront être incluses dans le plan d’affaires avec rigueur et sans complaisance.

Le business plan : Un important support de communication

Le business plan est un formidable outil de communication. Il permet d’attirer l’attention d’éventuels partenaires sur le potentiel du projet ainsi que sur l’intérêt qu’ils ont à collaborer avec l’entreprise. Pour cela, il est conseillé de l’adapté en fonction du métier, de la fonction ou de la profession de la personne à qui il est destiné. Il faut présenter l’originalité et l’attractivité du projet en fonction des attentes du lecteur.

Le business plan est indispensable pour solliciter un emprunt ou lever des fonds auprès d’investisseurs. À cet effet, il doit :

  • Démontrer en quoi le projet solide et le risque maitrisé ;
  • Rassurer quant à la compétence de l’équipe fondatrice pour mener le projet à son terme avec succès ;
  • Démontrer le potentiel commercial du projet et sa solidité financière ;
  • Mesurer le retour sur investissement.

Ce sont ces informations qui les motiveront à investir dans d’entreprise, avec l’assurance que les différents objectifs seront atteints.

Aussi, il doit être à la fois clair et précis. À cet effet, la synthèse du business plan s’avère très utile. Elle permet en effet de susciter l’intérêt du lecteur en indiquant les points essentiels du projet dès la première page du business plan.

Vous souhaitez réaliser un Business Plan ? Venez consultez les différents modèles à personnaliser ou construisez votre Business Plan sur mesure ! 

 Des dizaines de modèles adaptés à chaque secteur  
Possibilité de rédiger son Business Plan sur mesure
Partie financière et calcul automatisés
Business plan qualitatif pour vos partenaires

> Je démarre mon Business Plan Bénéficiez de 10% de remise avec le code promo LBDD10

A qui sert le business plan ?

Le business plan est souvent perçu comme un passage obligatoire pour les créateurs qui recherchent un financement. Il serait conçu à destination des banquiers et/ou des investisseurs pour leur présenter le projet.

Si le business plan sert effectivement aux professionnels don le métier est de financer les projets entrepreneuriaux il sert aussi le créateur. Comme nous l’avons vu ci-dessus sa réalisation a une réelle utilité pour le créateur. Bien plus qu’un guide pour les porteurs de projet, le business plan leur balise la route, les amène à aborder chacun des aspects du projet de manière homogène et coordonnée. Il sécurise en cela la démarche entrepreneuriale, contribue à améliore la préparation du projet et assure au fondateur de l’entreprise une vision à 360° de leur projet.

5 erreurs à éviter pour un business plan

Identifier ce à quoi sert le business plan permet de comprendre qu’il est nécessaire de s’appliquer sur sa conception. Voici 5 erreurs à éviter pour la création d’un business plan.

  • Négliger la présentation du document : Un business plan doit être rédigé dans un excellent français, bien structuré. Relisez-le plusieurs fois et demandez à des proches de le relire. Si c’est nécessaire, demandez l’aide d’un expert ;
  • Rédiger son business plan rapidement : Le plan d’affaires est supposé attirer de potentiels partenaires et convaincre des investisseurs. Le porteur de projet risque de le rater s’il se précipite pour sa conception ;
  • Inventer les dépenses : Les données financières d’un business plan sont vraiment importantes. Faites les recherches nécessaires pour fournir les vrais chiffres. Les prévisions seront fausses sinon. N’inventez pas les dépenses ;
  • Surestimer ses prévisions financières : S’il ne faut pas inventer ses dépenses, il ne faut pas non plus surévaluer le montant des ventes. L’excès d’optimisme est une erreur fréquente pour un porteur de projet, cela nuit à sa crédibilité. Ne soyez pas trop optimiste. Collectez de vraies données financières et faites les calculs nécessaires.
  • Négliger l’étude des concurrents et de la clientèle : Lorsqu’un entrepreneur veut s’implanter sur un marché, il prend de très gros risques s’il ne prend pas le temps d’identifier les concurrents et leurs offres puis de connaître sa clientèle. Cette négligence peut devenir la raison de l’échec. Une étude de marché est souvent la meilleure solution. Même si vous la faites vous-même, vous obtiendrez des informations utiles pour développer votre activité de manière pertinente.

Qu’est-ce qui rend un Business plan efficace ?

Le but d’un business plan est de séduire le lecteur. Pour cela le créateur doit parvenir à présenter son projet de manière à enthousiasmer le lecteur tout en le rassurant sur la qualité et la pertinence du projet. Pour cela le business plan doit :

  • Refléter la réalité. Un projet s’ancre dans la réalité économique. Les éléments chiffrés et factuels contribuent à rende le projet crédible et réaliste ;
  • Raconter l’histoire. Un projet provient d’une envie, d’une idée, … Raconter cette histoire contribue à apporter des éléments concrets et expliquer quelle l’objectif ou le bu recherché ;
  • Montrer la pertinence et le potentiel commercial du projet. L’attente du marché, votre proposition de valeur et le business model sont les éléments centraux de votre projet. Soyez attentif à bien les présenter ;
  • Donner confiance dans l’équipe fondatrice. Un investisseur mis autant sur la pertinence et l’intérêt d’un projet que sur la qualité de l’équipe qui va le mener. Constituez une équipe solide et pensez à bien la présenter ;
  • Rassurer le lecteur. Investir dans un projet représente un risque, le lecteur à besoin de comprendre les aspects essentiels de votre projet pour se l’approprier et le défendre au près de ses supérieurs ou de son équipe ;
  • Démontrer l’équilibre économique du projet. Un investissement sert à lancer un projet, il n’a de sens que si un modèle économique pérenne se met en place rapidement ;

Mesurer les besoins financiers et la rentabilité attendue du projet. Un investisseur n’est pas un mécène, il attend un retour. Pensez à mesurer le retour sur investissement dont il bénéficiera et mettez en avant la rentabilité de votre projet.

Télécharger l'article en PDF

Vote: 5.0/5. Total de 1 vote.
Chargement...

Laurent Dufour

Fondateur du site Le Blog du Dirigeant. Diplômé d’un master en management (droit, finance, marketing et gestion) et ancien cadre dirigeant, Laurent Dufour conseille et accompagne les créateurs et les dirigeants pour créer, développer et gérer leur entreprise depuis 2010.